AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Water Seven Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un pirate, un Shichibukai et un banc. Ft. Marden Preston

avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Mar 9 Mai - 23:02
Montage créé avec bloggif width="
Un pirate, un Shichibukai et un banc.


Pourquoi j'aimais visiter Water Seven ? La raison, c'était que j'aimais cette île, son paysage, c'était vraiment beau à voir, à peine arriver, je partais déjà en direction de la grande fontaine, pourquoi ? J'aimais me reposer là-bas, la vue sur l'ile était magnifique quand j'étais sur la grande fontaine, je me disais que j'allais peut-etre taper une bonne sieste, mais quelque chose dans ma tete me chiffonnait un peu, pourquoi j'avais arreté de verser le sang des personnes depuis un moment, certainement parce que mon esprit était troublé par quelque chose que je ne saurai expliquer. Je décidais ensuite, sans aucune raison, de me jeter du haut de la grande fontaine pour ensuite atterrir sur le toit d'une maison, tout en amortissant la chute. J'avais faim, ouais, j'avais vraiment faim, je devais manger, je marchais vers le restaurant le plus proche pour ensuite commander plusieurs plats, les personnels du restaurant me craignaient, ils étaient toujours là si j'avais besoin d'un problème, j'avouais que cela m'énervait de les avoir sur le dos, donc je finissais mon repas et je m'en allai tout en laissant l'argent pour le repas au restaurant. Il y avait un banc, je m'étais dit que ça ne faisait pas de mal de s'asseoir ici, mais un gars était déjà assis sur ce banc, donc je lui demandais volontiers de me laisser une place parce qu'il était complètement allonger sur le banc, je distinguais qu'il n'était pas comme les habitants de cette île, je commençais à lui demander s'il était un pirate. Cette personne, j'avais hâte qu'elle voulût enfin me laisser la place.


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 17
Localisation : Bordeaux, France

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3698
Points de Technique (PT): 4
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Marden Preston
"l'infortuné" | 75,000,000 Berrys
Mer 10 Mai - 14:24
AH ! Water Seven ! Capitale du Nouvel Ordre, magnifique ville à la culture aquatique, possédant de multiples canaux qui mènent, oh, qui sait ? Un lieu qui, par son existence même, est une insulte à la marine et au gouvernement, de par ses dirigeants. On pourrait donc s'attendre à une place-forte fortifiée, que les agents de cette gentillette organisation patrouilleraient de long en large. 

Mais heureusement, ils n'avaient pas fait la bêtise de détruite la fragile harmonie entre beauté et efficacité. Un bel exploit, il faut le souligner. L'homme, par sa Nature, aime s'accaparer de ce qui l'entoure, peu importe le prix que l'environnement doit payer. C'est regrettable.



C'était pour cela que Marden était venu ici. Pour faire une petite pause. Après tout, la vie est courte, il faut en profiter, et cela ne signifie pas tout le temps courir partout à la recherche d'un nouveau défi. Parfois, il faut prendre le temps de ne rien faire. Mais attention, rien faire n'exclut pas de le faire bien. C'était dans cet état d'esprit qu'il entraînait son corps à trouver la meilleure potion sur ce banc, le soleil réchauffant son corps d'une tiédeur délicieuse, tandis que le bruit de la fontaine l’apaisait peu à peu, l'envoyant tendrement enserré Morphée. 

Mais la vie est une amante traîtresse ; c'est cela qui la rend si intéressante non ? Un individu se posa devant lui. Et il lui cachait le soleil.

Quelle torture ! Devait-il parler, pour le prier d'aller se faire foutre ? Mais l'effort physique risquait de briser le calme qu'il s'imposait. Oui, le mieux était d'attendre patiemment, il n'allait pas tarder à comprendre que lui parler l'intéressait autant que compter les pétales d'un oursin.

Peine perdue, il avait affaire à un sot. Ce dernier ne comprenait donc pas le subtil message qu'il laissait, il lui demandait s'il était un pirate. Il fallait devenir plus explicite. Se relevant, il s'assit de façon plus « civilisée », les jambes mollement placées devant lui, le reste du corps arc-bouté. L’imbécile, car il avait réussi à ajouter un barreau sur l'échelle de la connerie, prit cela pour une invitation, alors l'Infortuné dut le stopper avec un geste connu des plus grands ( les enfants, ne lisez pas ce qui va suivre ) : son majeur s'éleva, se plaçant bien devant le visage de l'intrus, tandis que Marden souriait, la tête relevée, d'un sourire... Provocateur ? Ou simplement ironique ?

« Vu que tu as du mal à utiliser tes yeux, on va voir si tes oreilles fonctionnent : là, je suis bien, les oiseaux chantent, le soleil brille, et bien non, il a fallu que tu te diriges sur le seul banc occupé par un pirate. Car oui, jusqu'à preuve du contraire, j'en suis un. Alors maintenant, je te le dis au cas où tu ne sais pas lire : y a pas marqué Garderie sur mon front. Donc mon grand, va voir ailleurs, trouve-toi un métier digne de toi, comme fonctionnaire, ou va mourir pour une cause perdue, enfin, qui te tiens à cœur. Tu te rendras peut-être utile, mais surtout, SURTOUT, tu réussiras l'exploit de traîner ta misérable conscience en dehors de ma vue. Allez, file. »

Le blondinet n'est pas un enculé généralement, mais il y a plusieurs choses qu'il ne supporte pas. Par exemple, ceux qui traquent les animaux pour le plaisir, mais ça n'a pas trop de lien avec notre histoire. Non, ceux qui le dérangent pendant qu'il dort, qu'il peint, qu'il combat, qu'il mange, enfin bref, tous ceux qui le dérangent dans une activité qui lui tient à cœur ne sont généralement pas accueillis les bras ouverts.


Et sur ces belles paroles, il s'allongea de nouveau, feignant de s'assoupir, pour garder un œil entrouvert sur le nouveau. Peut-être qu'il était intéressant, après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Dim 14 Mai - 19:56
Montage créé avec bloggif width="
Un pirate, un Shichibukai et un banc.


Ce gars-là, il était vraiment insolent, je lui avais juste demandé s'il pouvait juste me laisser une place tout en lui demandant s'il était un pirate, il m'avait dit qu'il en était un, mais en me répondant d'une manière que je n'avais pas trop appréciée, je me disais que j'allais l'exploser sur le banc, mais bon, je n'avais pas envie de me faire remarquer et de détruire ce si joli banc souillé par un bambin. Je m'étais calmé, puis je lui disais que j'en avais strictement rien à foutre de le déranger, je voulais juste une place sur ce jolie banc, je m'étais même décidé à appeler ce banc Christophe, pourquoi ? Parce que tout ce qui avait de l'importance pour moi avait un nom, je n'étais pas fou, juste que j'aimais bien donner des noms à des objets. Ce pirate de malheur qui empêchait mes fesses de s'asseoir sur Christophe m'énervait bien, mais il avait l'air intéressant donc je m'étais dit, autant le pousser pour avoir la place. Je l'avais brutalement poussé pour ensuite prendre une place tout en le remerciant d'avoir cédé la place. Je trouvais ça ironique, il m'énervait, mais j'avais une folle envie de lui parler. Je m'étais dit, et si je discutais avec lui pour mieux le connaitre, peut-être qu'il n'était pas si ennuyant et qu'il était intéressant.

Dis-moi, je trouve que t'es spécial, j'ai l’œil pour voir ces gens-là, alors j'aimerais qu'on discute un peu histoire de se connaître, t'as l'air d’être un bon gars, on est assis sur Christophe là, bon, j'aimerais savoir ton histoire, alors dis moi tout. Et devenons ami peut-être !


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 17
Localisation : Bordeaux, France

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3698
Points de Technique (PT): 4
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Marden Preston
"l'infortuné" | 75,000,000 Berrys
Mar 16 Mai - 19:33
Un rustre sans foi ni loi ! C'est qu'il avait osé dégager Marden de sa PPC : sa Parfaite Position de Confort ! Ignorant ses vociférations, il avait posé son cul sur le banc. Et il le remerciait, qui plus est ! C'est clair, cet homme le cherchait ! Le coupant dans ses propres pensées ( l'impoli ), il s'adressa à lui :

« Dis-moi, je trouve que t'es spécial, j'ai l’œil pour voir ces gens-là, alors j'aimerais qu'on discute un peu histoire de se connaître, t'as l'air d’être un bon gars, on est assis sur Christophe là, bon, j'aimerais savoir ton histoire, alors dis moi tout. Et devenons ami peut-être ! »

PARDON ?! Évidemment qu'il était spécial. Un tel génie artistique avait son lot d'extravagance. Être un pirate primé n'était qu'une simple conséquence de son désir d'aventures, rien de plus. Non, ce qui le rendait si unique, c'était la magie qu'il possédait, sa capacité à concevoir les plus somptueuses toiles qui germaient dans cet esprit fantaisie.

Que disait-il ? Il s'intéressait de près aux pirates ? Fanboy ou Marine ? Mmh, la prochaine fois, il éviterait de dire son appartenance, c'était le meilleur moyen de s'attirer des ennuis. Et dire qu'il avait essayé de le faire fuir ainsi, peine perdue…
Hein ? Il veut discuter ? Alors que ce sac venait juste de le déranger pendant une magnifique sieste ? Ça se confirmait, il le connaissait et voulait quelque chose de lui... Mais impossible pour l'Infortuné de déterminer s'il faisait partie de ces fans, ou de la Marine, qui était en quelque sorte ses fans, mais pour des activités dont il ne tirait nulle fierté. Attention, cela ne voulait pas dire qu'il en avait honte : il s'en moquait juste.

Christophe ? Qui est ce ? Il venait de se trahir ! Un de ses complices était présent ! Un photographe ? Un assassin ? Mais ou ça ? Attends ? « ASSIS SUR CHRISTOPHE » ?! Christophe était un banc ? Mais quel Fruit du Démon diabolique pouvait donner de telles capacités ? Et s'il avait voulu l'enlever ? Ou pire, lui briser les doigts ! Il aurait perdu toute sa dextérité, sa compétence et son auréole de gloire, ses fans déçus, se serait suicidés en masse ! Quelle chance, cette pipelette avait vendu la mèche. Et comme il n y avait nulle trace d'appareil photo, c'est certainement un peintre jaloux de son talent, ou la marine, qui l'avait envoyé ! Mais il ne se ferait pas avoir !




S'équipant d'un geste expert du poing américain caché dans sa veste, il contracta son bras jusqu'à son paroxysme, l’abattant avec une force insoupçonné, brisant en deux Christophe. La spontanéité de la réaction l’empêcha de réagir, et il le brisa en deux. Avec la vitesse, il resta bloqué sous sa forme de banc. Il devrait réapparaître sous forme humaine dans les prochaines minutes, et le fruit le plus proche deviendra le prochain Benchi Benchi no Mi ! La principale menace étant éliminé, il reporta son attention sur son deuxième adversaire.

Ce dernier avait été surpris par son geste, et n'avait pas bougé. Tous les deux était encore sur Christophe, chacun sur une partie différente. Tandis que l’inconnu était resté toujours plus ou moins à plat, le banc de Marden était maintenant incliné, et planté dans le sol. Assis sur l’extrémité, il pivota, de 45° pour avoir son interlocuteur en face, ses jambes se balançant devant lui. Elles étaient au niveau de son visage, et 1m les séparait. L'esprit du blondinet analysa enfin la dernière phrase de son speech, et un rictus lui barra son visage angélique :

« Transmets mes amitiés à Katsushika Hokusai, "mon pote" ! »

Sa jambe droite s'étira, se dirigeant droit vers le gros bras du rival… Et le traversa littéralement. Ramenant ses jambes devant lui, Marden eut une moue de surprise.

« Un logia ? Première fois que j'en croise un, vous étés plutôt rare, vous savez ? C'est quoi ton élément ? Est-ce que le fruit que tu as mangé avait la même consistance ? Rassure moi, ce n'est pas une technique foireuse de je ne sais quelle organisation, hein ? Tu perdrais soudainement beaucoup de ton intérêt... »

Toute envie de combattre l'avait quitté. Après tout, pour une fois qu'il pouvait satisfaire sa curiosité.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Mar 16 Mai - 20:22
Montage créé avec bloggif width="
Un pirate, un Shichibukai et un banc.


Je n'en revenais pas, il avait osé faire ce qui était irréparable, il avait osé détruire CHRISTOPHE ! Pourquoi, pourquoi Christophe. Il n'avait rien fait de mal, il était juste là, immobile, il n'avait jamais bougé et n'avait jamais rien fait pour mériter cela, je devais le venger. Surtout que ce gars avait essayé de m'attaquer, mais ce qu'il ne savait pas, c'était que j'étais un logia, il ne devait pas contrôler le haki puisqu'il était surpris et ne l'avait pas utilisé. J'avais tellement une rage, mais je m'étais dit qu'un seul coup pouvait suffire, mais s'il avait détruit Christophe, il me fallait désormais un nouvel ami, je regardais cet homme et je me disais que s'il survivait à mon coup, je ferais de lui mon ami. Je ne m'étais même pas retenu pour lui foutre un gros coup de pied et le voir, ensuite voltiger et s'écraser tout en créant des trous dans une maison.


Montage créé avec bloggif

Après ce coup magistral qui l'avait fait voltiger, je me disais que j'y étais allé un peu fort, je ne devais pas lui faire du mal si je voulais devenir son ami, mais il m'avait énervé cet emmerdeur de première, d'abord, il n'avait pas voulu me laisser une place et il avait osé détruire Christophe, la mort de Christophe était de trop. Je commençais à revenir vers lui pendant qu'il se relevait tout en lui parlant. Il était encore en vie, je voulais devenir son ami désormais, je pensais qu'il était préférable de m'excuser pour le coup, il avait du le sentir comme c'était brutale.

Excuse-moi de t'avoir frappé, mais c'était pour savoir si t'étais assez résistant pour devenir mon ami.
Bah ouais, t'as détruis Christophe, c'était quelqu'un d'important pour moi, je t'en veux un peu même si Christophe, c'est un banc parce que je donne souvent des noms aux objets que j'aime bien. Bref, toi et moi, soyons amis !


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 17
Localisation : Bordeaux, France

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3698
Points de Technique (PT): 4
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Marden Preston
"l'infortuné" | 75,000,000 Berrys
Jeu 18 Mai - 19:45
Excuse-moi de t'avoir frappé, mais c'était pour savoir si t'étais assez résistant pour devenir mon ami.
Bah ouais, t'as détruis Christophe, c'était quelqu'un d'important pour moi, je t'en veux un peu même si Christophe, c'est un banc parce que je donne souvent des noms aux objets que j'aime bien. Bref, toi et moi, soyons amis !


« Si tu réponds à mes questions, je te pardonnerai, c'est déjà un bon début. Tu es un Logia, de la lumière, je suppose ? Quelle consistance avait ton fruit ? Au passage, c'est quoi ton nom ? »

Le plus surprenant, c'était que cette réponse surgit de derrière Zen. Comment avait-il fait ? Qui était donc l'homme debout dans la fumée du bâtiment endommagé ? De quelle couleur étaient les chaussettes de Marden ? Il faut faire un petit saut dans le temps pour trouver les réponses.

Visiblement, leur équipe était ancienne, car la perte de son partenaire l'avait rendu furieux. Il répondit avec les poings, ou plus particulièrement avec sa botte, envoyant un coup de pied magistral qui faucha l'Infortuné. Ce dernier, pris par la curiosité, avait abaissé sa garde, et il ne put éviter ce coup là. Il fut projeté contre le mur, à vitesse grand V.

Cependant, chassez le naturel, il revient au galop. Ce coup de pied le replongea dans le combat. Arrivant sur le mur, il transforma ses jambes en ressorts, absorbant l'impact du choc. La maison n'aima pas cette situation : le blondinet s'en sortit indemne, mais la violence du choc fissura la façade en pierre, la fragilisant suffisamment pour qu'une partie du mur s'effondre, libérant un épais nuage de poussière.

Le propriétaire de cette charmante demeure, bien situé, fut dérangé dans sa sieste quotidienne : cet individu chuta de son lit, tombant des nues. Se retrouvant dans le parc, Roger, nous l'appellerons ainsi, ne comprenait plus rien.


La poussière le désorientait, et il avança à l'aveugle, encore à moitié abruti par le sommeil. Sortant de ce brouillard, il se fit interpeller par un étrange individu, qui lui racontait des âneries. Était-ce un rêve ? La claque ne le ramena pas à la raison...

« Bordel, c'est toujours lors de mes congés que ces hooligans viennent me faire chier » persifla-t-il.

Marden, quant à lui, n'était plus dans le brouillard depuis longtemps. Réinvestissant la puissance du coup de pied, il se propulsa au niveau de la fontaine, profitant de la diversion qui lui offrait. S'approchant subtilement de Zen, il arma son coup ; s’apprêtant à lui rendre au centuple ce qu'il lui avait infligé. 

Mais la petite voix de la raison l'en dissuada : il ne pouvait lui faire mal. Peut-être qu'en lui brisant suffisamment de miroir sur la tête, la malchance le rendrait inefficace ? 

Zen le coupa dans la préparation de son plan, s'adressant d'une voix forte à Roger. La suite, vous la connaissez, reprenons donc le cours de notre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Jeu 18 Mai - 21:38
Montage créé avec bloggif width="
Un pirate, un Shichibukai et un banc.


J'avouais que voilà, le pirate m'avait posé une question, mais je n'y avais pas encore répondu. Puis, il y avait une petite voix qui parlait, je me demandais, c'était qui parce que pour moi, il y avait juste moi et ce pirate arrogant que j'aimais bien, j'avais oublié qu'ici, c'était une propriété. C'était ma faute si son mur était détruit, mais au fond, j'en avais rien à foutre, je voulais juste parler à ce pirate. Je voyais un mec, bon sang, mais il était très moche, son visage, sa calvitie, je me demandais si une femme voulait bien de lui, mais il avait l'air très désagréable, donc je n'avais pas aimé, donc je lui avais dit de partir d'ici, qu'il n'était pas chez lui, mais bête comme j'étais, j'avais oublié que c'était chez lui. Ce n'était pas sa faute, il avait juste eu le malheur de me rencontrer. Je commençais à le menacer parce qu'il ne voulait pas partir, il commençait même à me saouler que quand il finissait sa phrase, je comptais en commençant par 1, il n'avait pas compris donc il continuait de me parler, j'avais dit 2, il avait voulu s'approcher de moi tout en me criant dessus, dès que j'avais prononcé le chiffre 3, je m'avançais vers lui et je lui mettais un coup de pied de lumière dans son gros bide pour le faire dégager. Il m'avait saoulé ce gros porc, il ne restait plus que moi et ce pirate. Je décidais de me présenter à lui parce que j'étais quelqu'un de poli, enfin, je croyais.

Je m'appelle Zen et toi c'est quoi ton nom ? On va bien s'entendre toi et moi !


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 17
Localisation : Bordeaux, France

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3698
Points de Technique (PT): 4
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Marden Preston
"l'infortuné" | 75,000,000 Berrys
Lun 22 Mai - 18:44
Marden fulminait. Deux envies contradictoires se mêlaient en lui, se battaient pour prendre les commandes. Une joute verbale qui augmentait son ressenti, sa colère, ses pulsions.

C'était un Logia, le premier qu'il croisait. Tant de questions à lui posait, tant de réponses qu'il attendait. Peut-être étais-ce sa dernière chance de satisfaire sa curiosité, maîtresse cruelle qui ne cesse d'exiger ? Mais ce Zen ne cessait d'ignorer ses questions, de maintenir ce voile de mystère, ne lâchant que quelques informations afin d'attirer son attention. Étais-ce un piège ? Une ruse quelconque pour le manipuler ? La question ne se posait pas : la réponse ne l'intéressait pas.

Cependant, cet affront qu'il lui faisait, se permettant d'ignorer ainsi ses questionnements, cela ne pouvait être pardonné. La tournure des choses ; l'adversité qui avait débuté, l'avait forcé à se répéter : un enchaînement de mots qui lui en coûtait, pour sûr. Mais comparé à l'objectif qu'il visait, cela n'était rien. Sauf que ce sacrifice avait été royalement ignoré : l'habitant de la maison, probablement mort à cette heure-là, avait plus d'importance aux yeux du Shichibukai que Marden.
Cette terrible insulte ne pouvait être ignorée. Et pourtant. Il ne pouvait même pas s'affronter convenablement, ce maudit fruit du démon protégeait Zen, de toutes ces attaques. En arrivant sur Paradise, il avait eu vent de pouvoirs permettais de saisir et de frapper les possesseurs d'un Logia. Il avait copieusement mis de côté cette information, préférant partir a la découverte de ces nouveaux secrets. Mais maintenant, cette idée ne cessait de toquer aux portes de sa conscience, insistant, inexorablement, cherchant par tous les moyens à se faire entendre.

Ainsi, il en était décidé. S'il ne pouvait ni obtenir de réponses, ni le frapper, il partirait à la recherche du Haki, cette force qui lui permettrait d'accéder a des interactions plus approfondies. Il n'oublierait pas Zen, le gardant soigneusement dans sa mémoire. Il était maintenant le premier sur la liste des rivaux de l'Infortuné. Enfin, rivaux, cela voulait surtout dire qu'il voulait obtenir par la force des réponses, il n'avait en soi nulle rancune envers lui. Juste un peu d'amertume, à la limite.




Tournant le dos au pirate à la solde du Gouvernement, il ignora lui aussi sa question, petite vengeance personnelle qui apaisa ses propres blessures, avant d'entamer d'un pas assuré la longue marche qui le séparait du port.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Dim 28 Mai - 12:14
Montage créé avec bloggif width="
Un pirate, un Shichibukai et un banc.


Pourquoi il m'avait ignoré, je me disais que c'était ma faute et qu'il était temps de s'excuser pour tous les dommages causés, je voulais cet homme dans mon équipage, je décidais de l'accompagner au port, je lui demandais de répondre à ma question, tout en lui disant que s'il avait des questions à me poser, je voulais bien y répondre. Je me disais que ça avait mal commencé, mais que ça pouvait bien se finir, j'avais décidé de m'arrêter à un moment, je regardais le ciel, il était si beau, je regardais ensuite le pirate, puis je commençais à sourire bêtement, il n'avait pas compris, pour moi, je cherchais des compagnons pour après la Tea Party, je lui tendais ma main, je le voulais vraiment dans mon équipage, c'était avec une grande joie que je prenais mon courage et je décidais de lui dire ce que je voulais. Je n'allais pas le lâcher, donc j'espérais qu'il n'allait pas refuser mon offre si bien demandé.

Devenons, Nakamas !

Je continuais de lui sourire bêtement, comme un enfant innocent, cherchant juste de la compagnie parce qu'il se sentait seul pendant tout ce temps, ayant trouver quelqu'un qu'il trouvait idéal comme compagnon.


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Date d'inscription : 30/03/2017
Age : 17
Localisation : Bordeaux, France

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3698
Points de Technique (PT): 4
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Marden Preston
"l'infortuné" | 75,000,000 Berrys
Dim 4 Juin - 14:17
Il n'avait pas cessé de le suivre depuis qu'il s'était dirigé vers le port. Pas une seule seconde, il ne cessait de parler, cherchant par tous les moyens de le convaincre. Mais Marden était un homme têtu, et il avait déjà pris sa décision : peu importe ce qu'il disait, il ne l'écoutait pas.

Les rues s’enchaînaient, les passants les dévisageaient, mais petit à petit, les bâtiments s'écartaient, lentement, tout doucement, laissant le piéton non-attentif s'ébahir quand, soudainement, c'était une vue imprenable sur la mer qui s'étendait devant lui. Cependant, c'était un paysage que l'Infortuné avait déjà pu admiré, il ne perdit donc pas plus de temps à faire du tourisme, pas avec l'autre pot de colle.

Le port s'ouvrait finalement devant lui, et il ne lui restait qu'à faire quelques pas pour partir, pour retrouver son bateau, et les promesses que lui murmuraient l'océan. Néanmoins, le Corsaire refusait de le laisser en paix : il allait devoir s'expliquer, ou traîner un fanboy tout le reste de son existence. Si encore il connaissait quelque chose à l'art …

Devenons, Nakamas !

Pardon ? Après tout ce qu'il avait fait, c'était cela son objectif ? Marden devait l'avouer, il était têtu... Et sacrément étrange. Mais il s'était fait une promesse, il voulait le battre, lui en mettre une, par surprise. Et il allait s'y tenir.

« Désolé, mais j'ai encore quelques trucs à faire avant de m'intéresser à ta proposition. Si tu veux, on se retrouvera sur le Nouveau Monde ! »

Et il ponctua sa phrase en posant sa main sur son épaule, un grand sourire. Voilà, comme ça, ça devrait lui laisser le temps de s'éloigner. Il tourna aussi tôt les talons, sautant dans son petit bateau avant de manœuvrer pour se jeter sur cette mer d'inconnus.

« Bon, le Haki, c'est par où ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Dim 2 Juil - 16:09
Montage créé avec bloggif width="
Un pirate, un Shichibukai et un banc.


Il avait quand même refusé mon offre, je l'avouais, j'étais un peu déçu, je voulais le démolir aussi, mais je m'étais dit à un moment que la mer était vaste, mais que j'allais le revoir, ça, j'en étais certain.

Il avait posé sa main sur mon épaule, sa main, SUR MON EPAULE ? Il croyait peut-être que j'étais quelqu'un de faible d'esprit, mais il se prenait pour qui celui-là, il voulait se faire massacrer par moi juste au moment de partir ? Je décidais de me retenir et de le laisser filer pour éviter que sa mort sur ma conscience.

Au moment où j'allais me retourner, un voleur pas très discret était en train de fuir un marchand, il lui avait certainement volé quelque chose, mais il m'avait cogné et j'étais proche de la mer, je décidais d'attraper la personne qui m'avait poussé en lui disant quelque chose qui l'avait fait paniquer.

Si je tombe, tu tombes avec moi ordure !

Nous étions tombés dans la mer, heureusement qu'il savait nager, je lui avais dit que s'il me sauvait de ce pétrin, j'allais l'aider à fuir, après être revenu sur terre, j'avais décidé de l'embarquer dans mon bateau et d'en faire un esclave, pourquoi ? J'avais besoin de main d'œuvre.

Le problème, c'était qu'il ne voulait pas quitter l’île, mais je lui avais persuadé de quitter l’île en lui disant que le marchand allait le trouver s'il restait, il avait réfléchi pendant un instant et décida de rester avec moi jusqu'à la prochaine île, je lui disais que j'allais le laisser dans la prochaine île puisque j'avais des préparatifs à faire pour une fête, je ne lui avais pas dit que c'était la Tea Party, il ne devait pas savoir que j'étais un corsaire, et ce n'était pas si mal.


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Un pirate, un Shichibukai et un banc. Ft. Marden Preston
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les Valkyries, l'équipage de choc et de charme de Cyanure la Shichibukai
» Les chansons de pirate !
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Une quête pour devenir un pirate !
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Water Seven-
Sauter vers: