AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - New World Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Repas de minuit [PV Zero]

avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5651
Points de Technique (PT): 784
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Mar 9 Mai - 20:40

Repas de minuit

feat Zero

Oh nuit, belle nuit, sous un ciel obscurci, les nuages se font de plus en plus nombreux, mais les étoiles le sont encore plus, parcourant la voie lactée dans un festival de couleur et de lumière. La lune est bien pleine ce soir-là, une lumière naturelle éclairer l'intégralité du navire de métal. Tout le monde dormait en dehors de Styx qui ne ferme pas l'œil de la nuit avec moi jusqu'à présent. Deux personnes pour surveiller plus d'une centaine de personnes et monter la garde... Il va falloir monter des tours pour que tout le monde y passe où ça va vite me saouler. Cependant, j'aime bien ce calme, ce vent frais nocturne en entendant uniquement les grincements du navire et le bruit des vagues percutant la coque du bateau. 

L'île des hommes-poissons est franchie, maintenant, ma destination, c'était Totto land pour la Tea Party des Charlottes et l'ascension d'un nouveau Yonkou. J'ai énormément de projet pour cet événement et j'espère que tout ça se finira par un franc succès. Le calme est omniprésent sur le « Jalnon's Hunt » cependant, au loin, une douce lumière chaude et amical pouvait être en vue. Ce n'est pas ces lumières de gros navire de guerre qu'on peut parfois voir, non... Il s'agit d'un simple petit navire de haute mer qui serait une espèce de restaurant itinérant. D'ailleurs, il y avait un autre navire qui a visiblement fait sa pause à côté pour servir de clientèle. 

Dirigeant doucement le navire jusqu'à pouvoir aborder le restaurant des mers, je regarde Styx quelques instants, visiblement, il m'a très bien compris et prends la barre à ma place sans un mot avant que je ne m'apprête à descendre du navire pour rejoindre le petit bateau. 

Une fois pied sur ce nouveau navire, je rentre doucement avant de constater qu'il y a... Aucun client. Zero, nada que dalle. Il y avait juste le serveur qui me voit rentrer en souriant : 

- Bienvenue dans mon humble bar ! J'vous mets quoi ma ptite dame ? 

C'est une espèce de... Nain, il y avait pas d'autre mot pour le définir, un petit homme avec un espèce de peignoir ou je ne sais quoi. Les cheveux en pétard et blond, des yeux oranges, il a l'air juste tout à fait sympathique. 


Je m'approche donc du bar sans animosité ni de façon amicale avant de m'asseoir au comptoir : 

- Un verre de vin rouge, ça ira très bien. Et, si vous avez un journal aussi, ça me serait pas mal. 

Je retire doucement ma capuche avant que la bouteille et le verre assez, classe arrive devant moi. Après une bref demande, le serveur laisse la bouteille en me proposant des apéritifs qui me donnent bien envie d'y goûter et que j'accepte sans réelle hésitation. Mais visiblement, je n'allais plus être seule pendant longtemps. 

Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 02/05/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3928
Points de Technique (PT): 30
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Zerø
136,000,000 Berrys
Mer 10 Mai - 4:28

Zerø

Jessie Mary

「 Repas de minuit 」
oDémasqué. La nuit était le moment où je me permettait de retirer cette seconde peau. Endosser l'identité d'un autre était lourd, bien que devenu routine dans ma vie tant j'ai joué à ce genre de jeu il faisait toujours bien de se retrouver sois même, même si dans mon cas à moi, se retrouver ne signifiait pas grand chose. Peu importe, au sommet du mât j'inspire une bouffée d'air frais le masque qui me sert de couverture dans la main droite et la chapeau dans la main gauche, le firmament attire ma pupille et me berce de par ses couleurs à croire que j'ai l'âme d'un poète dans cette âme pervertit. Lentement mon regard redescend,
il se pose en contre-bas et j'observe la cabine du capitaine, dévie sur les bâtiments servant de couchette à l'équipage un clic métallique résonne dans mon crâne alors que je pose ma propre main sur mon avant-bras. "Pas ce soir."

Soudain, un bruit, l'oreille tendus avec seul une douce brise marine et le bruit des vagues heurtant la proue je ne peux qu'entendre l'avancement lent mais violent d'un navire brisant les vagues, les vagues se heurtant contre lui font un bruit différent témoignant de sa structure différente à celui sur lequel j'ai élu domicile depuis quelques temps. Mon regard s'est braqué dans la direction supposé et là, surgissant du brouillard, le fendant en deux de sa masse avance lentement un navire de métal, son apparence semble très guerrière, agressive même j'ai un instant d'hésitation entre mes deux personnes, Léon me dit de réveiller l'équipage dans le doute, Zerø arque un rictus léger, amusé et attends. Le soir Zerø est maître.

Le navire s'installe alors lentement aux côté de l'endroit où nous avons élu domicile pour la nuit, c'est en le voyant faire que je me souviens d'où nous sommes. Une fois de plus l'excès de zèle de Léon aurait réveillé l'équipage pour rien, mais pour dire vrai il n'aurait pas eu tord je n'oublie pas où nous sommes après tout, le Shin Sekai l'endroit où tous les plus grands poissons de Grand Line sévissent. Au travers de ce brouillard je ne distingue rien, juste la forme mécanique et industriel du navire, les mouvements et déplacement me sont inconnus cette information d'un côté me rassure cela signifie qu'il en ai de même pour eux et leur comportement pacifiste me convient mais en ayant raviver ma mémoire de la présence de ce restaurant itinérant, ils ravivèrent aussi mon appétit, poisse. Je prends un instant pour peser le pour et le contre, je ne veux pas être affilié à cette équipage sous mon apparence réel mais ne veut pas non plus entrer dans ce bar sous l'apparence de Leon qui me pèse déjà à longueur de journée. Le brouillard tranche pour moi, on ne reconnaîtra pas le navire des Akai Tsubasa et dans le cas contraire je n'aurais qu'à nier, bien ce deal m'allait.

Laissant mon chapeau et mon masque au sommet de la vigie, j'effectuais un léger bond pour attraper le cordage, je n'en avais guère la nécessité mais j'aimais bien faire cela, suite à quoi je descendais le long de celui-ci jusqu'à atteindre le pont du navire avec une discrétion mortelle, je ne voulais réveiller personne. Descendant de la Poderosa pour rejoindre l'îlot artificielle qui contenait ce bar restaurant,
je décidais de faire le grand tour pour arriver de l'autre côté permettant de renforcer ainsi la crédibilité de ma non-affiliation à ce navire en cas de question. Par excès de zèle je faisais taire mes bruits en faisant le tour, ce n'est qu'arrivé à l'extrémité que je réactivais mes sons, prenant un pas un plus lourd exprès de manière à faire entendre plus ou moins mon arrivé avant d'ouvrir la porte lentement et m'immiscer à l'intérieur de cet endroit plutôt chaleureux.

La première chose que je vis à ce nom fut la présence d'une personne au bar "Une personne" c'était peut être inapproprié, même de dos on pouvait la reconnaître, la flèche noire. Son nom était tristement célèbre, ou célèbre tout court, il n'y avait aucune tristesse dans une célébrité macabre, sinon il suffit de se cacher. Comme moi. Sans m'attarder j'avance renfermant la porte derrière moi et c'est là que surgit de derrière le comptoir une sorte de demi-homme à l'air enjoué et niais, trop niais cela m'énerverait presque, il me salue et me sert un speech qu'il a dû sortir des milliers de fois, le commerce hein. Je m'assois alors à l'extrémité du bar, prenant mes distances avec la cliente déjà présente, ce n'est pas de la peur mais du respect et surtout une manière plutôt distingué de dire "Je suis pas très ouvert socialement." Suite à quoi je me décide envers à répondre à la tête blonde, relevant mon regard vers lui malgré que je garde ma tête à moitié baissée ce qui ne cache pas pour autant l'état de mon visage.

- Un truc à manger, ce que vous avez de meilleurs. Mais quelques choses de copieux, merci.

Je ne cherche pas à lui faire peur ni à être désagréable, il sourit simplement et se dirige dans ses endroits à l'arrière boutique où il semble s'affairer à la tâche. Pendant ce temps, je pose simplement mon bras droit contre le comptoir, pivote légèrement sur le côté avant de laisser mon corps pencher doucement vers l'arrière, regard vers le plafond mais tourné en direction de la demoiselle, cela me permet de l'avoir partiellement en visuel sans pour autant la fixer et que cela ressemble à dû harcèlement et la savoir dans mon champs de vision me rassure, dans ce genre de situation je suis toujours un peu paranoïaque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5651
Points de Technique (PT): 784
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Sam 13 Mai - 17:46

Repas de minuit

feat Zero

Ma foi, ce vin rouge est excellent qualité, après, le meilleur que j'ai goûté jusqu'à présent, ça a été celui de Noah quand je lui ai rendu une petite visite à Water 7... Je me demande ce qu'il devient d'ailleurs celui-là, peut être que je le reverrais à la Tea Party, nous nous sommes quittés que trop rapidement la dernière fois. En même temps, il devenait quelque peu... Collant, surtout au niveau de la gorge.

Mais revenons un peu sur ce qu'il y a sur ce bar, la bouteille de vin rouge, quelques apéritifs notamment des olives, quelques cacahuètes et crackers. Des carottes taillées en frite qu'on peut plonger dans une sauce blanche étrange avec des fines herbes assez bonne d'ailleurs. Et aussi, le dernier « Times » ainsi qu'un journal local livré avec... La plupart du temps, ce n'est qu'un tas de ramassis de connerie pour divertir la population civile et bourrer le crâne des simples d'esprit afin de faire comprendre que la Marine et le Gouvernement Mondial servent à quelque chose... Franchement, on devrait naître totalement abruti pour être bien dans ce monde quand j'y pense. Suivre tout ce qu'on nous demande sans jamais se poser de question, un simple d'esprit quoi. Cependant, mon intellect n'était pas encore tombé aussi bas grâce aux dieux.

En fin de journal, il y avait la petite pile de prime, il y avait la mienne d'ailleurs que je sors du tas afin de voir si ma prime a augmenté depuis mes dernières actions. Heureusement non, cela prouve que je fais bien mon boulot, seulement mes erreurs et la demande de Barbe Noire pour que j'assassine des Tenryubito en public afin de posséder justement une prime fait que je ne suis pas discrète partout.

Selon moi, un véritable assassin et celui qu'on ne connaît pas, si on entend trop parler, c'est qu'il fait mal son boulot, c'est tout. Mais tandis que je suis plongé dans une discussion interne avec moi-même, une personne semble débarquer sur la péniche de restauration. Je fais comme si de rien était, continuant de lire mon journal avec mon affiche caché en dessous maintenant que j'ai vérifié la prime.

Par principe, j'utilise quand même un peu de mon Haki de l'Observation pour voir s'il m'attaque ou pas, on ne sait jamais, ça peut être un de ces débiles de chasseur de primes qui est prêt à attaquer n'importe quand du moment qu'il voit une tête primée. Mais non, l'homme vient s'asseoir bien loin de moi pour une raison que j'ignore, mais qui est certainement compréhensible.

Le tavernier nain va donc vers ce nouveau client pour le servir et prendre sa commande avant de partir aussitôt vers ses fourneaux pour reprendre le travail. La vue de ce petit bonhomme me fait faire un léger sourire du coin de mes lèvres. Il est drôle à regarder quand il se déplace celui-là. Cependant, mon attention n'avait pas dévié du nouvel arrivant.

Ce dernier d'ailleurs prends une position bien étrange, mais c'est bien évident qu'il fait ça pour m'avoir dans son champ de vision, qui se cambrerait comme ça vers l'arrière pour regarder le plafond de la sorte sans déconner... Buvant mon verre de vin rouge. Est-ce un utilisateur de fruit du démon semblable à celui que j'ai où c'était un look parmi tant d'autres... À vrai dire, ça ne m'avancera guère de le savoir, sans me tourner vers lui, je joue avec mon verre pour regarder le liquide rouge s'accrocher aux parois de verre :

- Vous devriez arrêter de regarder les gens comme ça, c'est très vite remarquable, surtout quand il y a que deux clients dans ce bar... Si c'est par crainte que je vous attaque il y a aucune raison, vous n'êtes pas sur ma liste de cible. Après, vous ne savez peut-être pas qui je suis, dans ce cas, je vous demanderai juste d'arrêter de me surveiller de la sorte ou alors si vous tenez à une discussion, de vous rapprocher un minimum...
Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 02/05/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3928
Points de Technique (PT): 30
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Zerø
136,000,000 Berrys
Mer 17 Mai - 19:21

Zerø

Jessie Mary

「 Repas de minuit 」
Je n'avais pas misé sur la discrétion alors le fait qu'elle démasque que je la regarde ne me surpris nullement et aucun trait de mon visage n'exprima quelconques émotions, intérieurement je trouvais tout de même cela un peu amusant. "Bien sûr que je sais qui tu es" pensais-je en l'écoutant faire son long monologue, j'ignorais cela d'elle en revanche, un attrait pour la parole semble t'il, là où certains se serait contenter d'un avertissement, une menace ou une demande elle se justifiait et même invitait à la discussion, trahissant soit une stupide naïveté, soit une grande assurance, devrais-je être vexé ? Je ne l'étais pas quoi qu'il en soit, après tout je ne suis personne.

Tandis qu'elle continue de jouer avec son verre de vin je reste encore quelques secondes à fixer le plafond après qu'elle ai finit de parler puis lentement descends mon regard et mon buste en pivotant à 180° me replaçant devant le comptoir où je venais déposer mon second coude avant de nouer mes doigts, poignets pliés, tournant mes pouces l'un contre l'autre avant de me décider à -répondre.

- C'est justement parce que nous ne sommes que deux que la situation mérite d'être surveillée. Mais, demandé avec tant de politesse je ne peux repousser cette appel à la discussion.

Aussitôt ma phrase fut finit je pivotais à nouveau pour dégager mes jambes qui vinrent à nouveau porter mon corps. Dénouant mes doigts pour venir glisser mes mains dans mes poches d'un air détendu témoignant de ma passivité dans cette action, je n'avais nul mouvement agressif tout était ample, détendus, calme sans aucun signe de stresse ou de nervosité. Je fis alors quelques pas dans la salle vide, pas résonnant contre le bois du restaurant flottant alors qu'on pouvait aussi entendre un léger cliquetis qui était en fait le bruit de ma bouche qui s'entre-ouvrait légèrement avant de se refermer comme pour donner un rythme musical entre mes pas et ce son.

Finalement je pris place à nouveau sur une chaise beaucoup plus proche de la demoiselle qu'auparavant, seulement une assise nous séparait désormais, j'avais pris soin de laisser cette distance de sécurité nous n'étions pas intime après tout, cela marquait aussi d'une certaine façon une marque de respect. À nouveau installé, je penchais légèrement mon visage sur le côté avant de prendre la parole, le regard tourné vers l'avant et non pas vers mon interlocutrice.

- Qu'est-ce qui amène la renommée flèche noir dans ce rustre endroit ?

En soit la question avait du sens, elle était connut pour être un membre plutôt influent d'un des grands empires de ce monde, le Kurohige sa présence sur un site aussi commun et accessible avait du sens si elle était en mission mais elle avait affirmée ne pas être là pour moi et je ne vois pas pour qu'elle raison elle devrait s'en prendre à ce bon nain ce qui laissait donc supposé qu'elle était ici de son plein gré et sans raison apparente et bien que cela en vérité ne soit pas des plus intéressants, il fallait bien lancer la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5651
Points de Technique (PT): 784
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Sam 20 Mai - 16:38

Repas de minuit

feat Zero

Cet homme doit avoir une longue discussion intérieure vue le temps qu'il a mis à se rapprocher, en même temps, je pense qu'il doit savoir qui je suis vu comment il a attendu pour venir. C'est qu'il est certainement plus faible que moi. Cependant, aucune crainte, pas une seule goutte de sueur d'effroi ou de panique. De plus, il a un visage aussi cadavérique que le mien visiblement. On dirait un homme qui a subi une chirurgie expérimentale... Cependant, l'homme ne refuse pas la discussion et me demande ce que je peux bien faire ici. Buvant quelques gouttes de mon verre, je le regarde du coin de l'œil :

- Je ne suis pas constamment en recherche de victime. J'ai certes un carnet chargé, mais j'ai bien le droit à quelque temps de pause. Même si Barbe Noire n'aimerait pas trop me savoir ici... Je voyage monsieur, et je me rends juste à ma destination. J'ai vu ce restaurant itinérant et j'ai fait halte.

Je reprends donc un peu de ces délicieuses olives avant de me tourner un peu plus vers mon interlocuteur :

- Dans tous les cas, tu es bien discret, je n'ai pas entendu de nouveau bateau accosté depuis mon arrivée donc soit tu es très fort, soit tu viens du navire qu'est non loin du mien. Tu me connais, mais moi non, alors je te pose la question. Qui es-tu ?

Sa tête ne me disait rien, donc pas spécialement recherché, mais le bateau qui est accosté à ce restaurant ressemble fortement à un vaisseau pirate et non à celui de la Marine ou du Nouvel Ordre. Cependant, ce regard vide et froid, je le connaissais que trop bien, est-il un assassin ? Ou quelque chose du genre ? Peut-être que la vie a été dure et cruelle avec lui aussi...

Le petit homme en attendant faisait un peu le bordel en cuisine, on pouvait l'entendre pester en rigolant avant d'entre quelque chose griller. Une délicieuse odeur commence à embaumer la place tandis que je patiente pour entendre la réponse de cet homme. Il m'intrigue réellement... Qui sait, peut-être que je vais chercher à l'engager celui-là, on pourrait bien le confondre avec un Dreadman, après... Il a l'air de vouloir une revanche sur la vie, chose qui est nécessaire pour rentrer dans mon équipage. On verra plus tard le pourquoi de son attitude.

En dehors des bruits de grillade et de gras animant les flammes du grill, je peux entendre un autre son, celui de petit impact venant de l'extérieur. La pluie... Sérieusement ? Il ne me semblait pas qu'il allait pleuvoir vu le temps quand je suis arrivé. Cependant, ce n'est pas du tout une petite pluie en plus, mais un truc bien bruyant qui commence au passage à agiter un peu le petit navire dans lequel on est. C'est le Nouveau Monde après tout, le temps est encore plus imprévisible que sur Grand Line... J'espère juste que cette péniche va tenir.
[/color]
Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 02/05/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3928
Points de Technique (PT): 30
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Zerø
136,000,000 Berrys
Sam 20 Mai - 18:01

Zerø

Jessie Mary

「 Repas de minuit 」
Cette discussion prends une tournure plutôt amusante je ne peux pas vraiment dire le contraire, dès qu'elle finit sa première phrase mon regard précédemment tourné vers les cuisines se braque légèrement sur le côté pour la regarder du coin de l'oeil chose remarquable et notant surtout que oui je l'écoutais si elle se posait la question. Je vois sa main, sa gestuelle plutôt gracieuse saisir à nouveau une olive puis sa bouche s'ouvrir, je note la finesse de ses lèvres rencontrer des personnes qu'on a toujours vu au travers d'avis de recherche est toujours une expérience. Elle reprends ensuite et finit par une question qui me passe la main de la discussion.

Un rictus léger vint se former au coin de mes lèvres, non dissimulé il est pleinement assumé et je ne peux m'empêcher de penser. "L'assassin qui demande au civil qui il est, amusant." Mon regard transpire la réflexion que je viens de me faire. Lentement je déloge ma main droite de ma poche et vint déposer mon avant-bras sur le comptoir effectuant un très léger pivot sur le côté rendant ma position plus intime et plus penché sur la discussion alors qu'au même moment rentre dans la salle le petit nain portant son plat avec rapidité et précision il venait le déposer devant moi. L'odeur du grillé emplit mes narines et mon regard glissa légèrement vers celui-ci il était même visiblement alléchant, mais j'avais une discussion à continuer, braquant à nouveau mon regard vers elle après avoir d'un signe de main remercier le propriétaire de l'embarcation.

- C'est une informations dangereuse que vous venez de me révéler là.

Ma voix sonne amusé pour appuyer le fait que je ne suis pas sérieux lorsque je dis ça, même si c'est évidemment le cas, me révéler que Barbe Noir ne serait pas content de la savoir ici à moi un parfait inconnu c'était tout de même plutôt maladroit ou plutôt irrespectueux, je le recevais plus comme cela une façon poli de me dire que de toute façon elle pouvait me révéler toutes les informations qu'elle voulait si elle désirait me faire taire elle le ferait. J'aurais pus finir par me vexer mais je m'en fichais, ce rôle d'inconnu je l'endosse depuis tellement longtemps que ce genre de réflexion est devenu habituel.

- Quoi qu'il en soit, il semblerait que je sois très fort, je n'ai rien à voir avec ce navire, je dirais bien qu'ils sont inconscient de ne mettre personne à la garde mais vu à qui il appartient. Enfin, qui suis-je ? Un vagabond solitaire voguant sur les mers du nouveau monde et qui réponds au nom de Daraen, en somme rien d'intéressant.

Un mensonge sortit avec un naturelle déconcertant, j'avais endossé tellement de fausse identité qu'il me suffisait d'en ressortir une plus utilisé depuis des lustres pour passer incognito. Elle ne pouvait qu'y croire après tout, mon visage était atypique mais il ne disait rien à personne, preuve que j'étais vraiment l'inconnu que je prétendais être n'est-ce pas ?

Glissant à nouveau mes épaules pour être face au plat qu'on venait de m'apporter, je me saisis de la fourchette amené et prit une première bouchée pour constater qu'au delà de l'apparence, même le goût en valait le détour, une agréable surprise et surtout une consolation pour mon estomac qui commençait à crier famine depuis tout à l'heure, après avoir avalé je plantais ma fourchette dans le plat alors qu'à l'extérieur un bruit plus que connu commence à se faire entendre, il vient de se mettre à pleuvoir et cela n'a rien d'une petite pluie. Le temps dans le nouveau monde en soit, aucun d'entre nous ne semble étonné malgré tout je jette un regard sur le nain et son air détendu me confirme que l'embarcation tiendra sûrement, le cas contraire me dérangerait un peu je suis un utilisateur de fruit du démon après tout difficile de ne pas être inquiété par l'idée de couler. La fourchette toujours plantée dans le plat je relançais la discussion.

- En revanche si vous sortez inutile de chercher mon embarcation il y a peu de chance que vous la trouviez. Nous avons tous nos petits secrets.

Ce mensonge lié à celui où je prétendais ne pas être venu avec l'autre navire ne faisait aucun doute, je me doutais bien qu'elle ne me croirait pas cela ne tenait pas vraiment debout après tout n'est-ce pas ? Elle ferait même plutôt rapidement le lien entre moi et le petit nouveau de l'équipage portant un masque si elle apprenait à qui appartenait l'autre navire. Mais je le savais pertinemment et c'est un risque j'étais prêt à prendre en venant ici et en acceptant la discussion mais ce genre de jeu d'identité, ces mensonges sans intérêt m'amusaient toujours, j'avais évolué de la sorte après tout.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5651
Points de Technique (PT): 784
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Sam 20 Mai - 18:34

Repas de minuit

feat Zero

Je le sens tellement me fixer du coin de l'œil celui-là que ça en devient malsain. Le moindre de mes gestes semblent analyser par cet homme à l'attention beaucoup trop grande à mon goût. La délicieuse odeur de son plat me donne clairement envie de manger ce qu'il a dans son assiette, mais je me retiens de paraître aussi... Barbare et pas très distinguée. Cependant, sa réponse me fait un peu tilt, certes, c'était peut-être sur le ton de la rigole, mais moi ça ne me fait absolument pas rire. Mon regard froid se pose donc sur l'homme et mes yeux rouge sang le fixe :

- Et c'est également une phrase dangereuse que tu viens de sortir. Il n'est pas nouveau que Kurohige n'est pas dans mon cœur et que je préfère faire les choses comme bon me semble. En tout cas, s'il apprend ce qu'il se passe ce soir, ne t'inquiète pas, je saurais te retrouver...

Je préfère quand même poser les bases avec ce loustic au look cadavérique. Je suis déjà bien irrespectueux avec Barbe Noire la plupart du temps, pas besoin de plus me le mettre à dos surtout quand j'élabore mes plans contre lui. Je n'ai pas envie de revoir la tête de cet homme ni entendre sa voix avant l'affrontement final que je lui réserve...

J'écoute donc par la suite, les présentations de l'homme sans réellement faire de remarque ni quoi que ce soit cependant sa dernière phrase me disant de pas chercher son navire est de trop. À partir de ce moment-là, je le prends pour un mythomane ou juste un manipulateur menteur comme un arracheur de dents. Maintenant, il était évident pour moi qu'il était du navire d’à côté et qu'il m'a très certainement donné un nom bidon... Cependant, ça ne l'aidera pas à se cacher de moi si tel est son but. Je connais son visage, sa voix et également l'apparence du bateau qui est accosté. Qu'il fasse juste un pas de travers et je l'attends au tournant celui-là.

Je finis donc mon verre avant de prendre de nouveau quelques olives que le petit homme me ramène une grappe de raisin bien juteuse. Le remerciant d'un signe de la tête respectueux, je me contente de prendre un raisin et de le croquer lentement afin de savourer tout le jus qui en sort. Je ne sais pas d'où vient ces aliments, mais ce cuisinier a un excellent fournisseur.

- Je te conseille vivement de ne pas trop jouer sur le mensonge, surtout avec une personne comme moi...

Je n'ai malheureusement pas assez aiguisé mon Haki pour connaître ses sentiments ou ses pensées les plus profondes, mais il est assez haut pour le voir venir s'il tente de fuir ou même m'attaquer. Depuis sa réponse, je suis sur mes gardes avec celui-là.

- De toute façon, je ne compte pas sortir immédiatement, je n'ai pas envie de me retrouver trempée jusqu'au os et ces aliments sont beaucoup trop savoureux pour que je laisse quelque chose ici. Cependant, toi, si tu veux partir, je ne vais pas te retenir, mais ne revient pas avec des petits camarades, tu pourrais vite regretter ça... Sinon, « Darean », pourquoi es-tu ici ? Ce soir ? Sur ce petit restaurant à discuter avec l'assassin privé de Barbe Noire ?

Je reste quand même curieuse sur sa présence et sur ce qu'il fait dans la vie, est-il un pirate lambda ? Un gars du monde des ombres et du marché noir ? Qu'est-ce qu'il fait qu'il soit si malsain et froid tout comme moi. Je suis curieuse sans pour autant perdre mon attention et ma garde vis-à-vis de lui.
[/color]
Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 02/05/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3928
Points de Technique (PT): 30
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Zerø
136,000,000 Berrys
Dim 21 Mai - 14:51

Zerø

Jessie Mary

「 Repas de minuit 」
Y'a des choses qui me font un peu tiquer, il faut l'admettre, quand on passe du tutoiement au vouvoiement par excès de supériorité ça me fait un peu grincer des dents, mais je laisse couler, je suis un garçon tranquille, ce soir du moins et au contraire cela m'amuse surtout de voir ce genre de comportement, les gens ne savent pas ce qu'ils risquent c'est incroyable. Je ne retiens même pas mon petit rire léger, poufement amusé non pas moqueur quoiqu'un peu quand même bien que n'ayant aucun désir de la provoquer, je suis tout de même forcé de répondre, je ne suis pas du genre à m'écraser après tout.

- Comme quoi, toi et moi en plus de nos physique cadavérique avons un autre point commun, on aime le danger.

Ce genre de phrase qui peut détendre l'atmosphère ou la rendre encore plus tendus, dépendamment de comment la demoiselle se déciderait de la prendre, pour ma part il est vrai que cela m'importe peu, je suis toujours détendus, un peu sur la défensive comme toujours, mon état normal en somme, je ne baisse pas ma garde sans aucune raison.

Elle me remet en garde alors que j'enfournais la fourchette dans ma bouche pour me caler encore un peu la faim sur le ventre. Ce genre de mise en garde qui me passe au dessus sachant que même si il se doute que j'ai mentis, elle ne remonterait pas bien loin, remonter jusqu'à Leon ne lui apporterait aucune indication sur ma véritable identité pour faire simple, le labyrinthe de mon identité était encore loin de lui être accessible. Mais elle se sent obligé d'insister visiblement,
que je ne revienne pas avec mes petits camarades ou je le regretterais, lassé de ces accuasations je finis par lâcher un soupire presque vexé, mon regard traduit mes pensées. "Sérieusement là ?"
C'était une discussion sympathique avant qu'elle ne monte sur ses grands chevaux. En soit je la comprenais mais je trouvais cela assez paradoxal aussi, une sorte de comportement que je n'aimais pas trop, confiance en sois mais tout de même une certaine peur pour être à ce point paranoïaque. Reprenant encore une fois une bouchée de ce plat ma foi plutôt atypique mais succulent alors qu'elle replaçait plus ou moins les bases d'une discussion saine à la fin de se phrases à rallonges.

- Si je te dis que je n'ai rien à voir avec eux et que je n'ai pas de "petits camarade" ce que je n'en ai pas.

Mensonge qui n'en était pas vraiment un après tout. Je ne suis pas Leon ce soir, et je n'ai vraiment rien à voir avec eux sous cette identité, et la personne que j'étais vraiment se fichait pas mal d'eux autant dire que même si la situation dérapait je n'irais pas courir chercher de l'aide.

- Sinon, je suis ici car comme tu peux le voir, j'ai faim, si tu te pose la question non je n'ai aucun objectif à être ici et si je discute avec toi c'est parce que comme je te le rappel tu m'y as invité, essayons de passer un bon moment non ?

J'avais eu un tic un peu nerveux, ma main gauche s'était contorsionné dans ma poche ,effectuant un mouvement assez étrange mais qui je le savais témoignait d'un début de perte de patience, c'était assez étrange comment mon mental et mon corps pouvait se contre dire lorsque je jouais un rôle. Concrètement il fallait mieux qu'elle s'arrête de me prendre de haut de me piétiner avec son air hautain sinon flèche noir ou pas cela m'était bien égal.

Sous Daraen j'arborais un fin sourire tout de même, rictus très léger à la fin de ma déclaration visant à détendre un peu l'atmosphère car après tout elle ne voulait certainement pas se battre non plus, un peu de détente ne lui ferait que du bien vu comment elle était tendu même dans ses paroles.

- Tu semble apprécier la cuisine ici, tu veux partager ce plat avec moi ?

J'avais demandé de quelques choses de copieux, et oui c'était effectivement copieux, je ne savais même pas si je finirais tout alors ma proposition était sincère et en plus n'avait rien de vulgaire voir manque de respect, une partie du plat était totalement intacte si elle craignait que ma salive soit empoisonné ou je ne sais quoi. En même temps que je disais cela, je poussais très légèrement le plat sur le côté pour le recentrer lui permettant si elle voulait décliner de le repousser vers moi ou si elle voulait accepter de simplement acquiescer. Je cherchais le contact de ses yeux rouges, pour créer je ne sais pas peut être autre chose que de l'animosité, les yeux étaient après tout le reflet de l'âme et la chose qui reflétait le plus les sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5651
Points de Technique (PT): 784
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Dim 21 Mai - 17:38

Repas de minuit

feat Zero

C'est bien la première fois que je fais pas exprès de tutoyer quelqu'un... À quel moment, j'ai basculé comme ça ? J'ai pour habitude de toujours d'utiliser le vouvoiement pourtant. C'est peut-être dû au fait que je me sociabilise un peu plus avec mon équipage depuis mon passage sur Makgora.

Ça me fait tellement étrange de devenir ou redevenir comme ça... Familière avec un inconnue... Je me ramollis ? Je suis totalement perdu là. Bref, j'en étais où ? Ah oui, les pseudos menacent et tout ça. La fatigue doit me faire perdre les pédales visiblement, j'aurais mieux faire de dormir dans ma cabine et laisser Styx monter la garde au lieu de venir dans ce restaurant itinérant. Après, je n'aurais certainement pas pu goûter à ce raisin délicieux tout comme ce vin d'ailleurs.

Le fait qu'il prenne ça à la rigolade pour détendre l'atmosphère ne fait que perturber un peu plus mes habitudes, généralement, je ne discute jamais avec des inconnus comme je le fais actuellement. Généralement, c'est de la provocation ou c'est pour les affaires. Je n'ai pas eu de discussions « amicales » avec d'autres personnes que mon peuple et mon nouvel équipage. Je me sens toute chose en définitif...

Cependant, ma garde n'est pas moins baissé et je garde toujours un œil sur cet homme qui semble pourtant garder une ambiance de sympathie. Je dois dire que j'en ai assez du combat également. Je ne suis pas venu ici pour tuer quelqu'un alors autant essayer de nouvelles choses.

Darean posa également un nouveau point commun entre nous, notre addiction au danger, il est vrai que depuis mon entrée chez Barbe Noire et ma « nouvelle vie ». Je ne peux plus me passer de cette adrénaline, de cette sensation qu'on a quand on exécute un meurtre. Je me sens tellement... Vivante quand j'ôte la vie d'un autre, c'est inexplicable comme sensation de bien-être.

Après, il est vrai que l'ambiance est partie un peu dans le ton des menaces de mort et compagnie alors que c'est moi-même qui l'a invité à discuter, je me demande vraiment pourquoi j'ai ouvert ma gueule en première, j'aurais mieux fait de discuter mon vin et de laisser ce cadavre ambulant regarder le plafond comme un débile en faisant genre qu'il ne me regardait pas. Cependant... Son invitation me fait doucement hausser un sourcil, me tournant un peu plus vers lui, posant mon coude sur le bar, je regarde le plat et sens de nouveau cette délicieuse odeur.

En effet, le plat est vraiment copieux, mais pourquoi être aussi gentil avec moi alors que je l'ai menacé, peut être qu'il veut juste avoir une discussion calme et poser avec moi, ou mieux profiter d'une diversion pour me faire un coup de fourbe. Je suis beaucoup trop parano... Je n'ai plus l'habitude d'être sociable et je suis en train de me mélanger les pinceaux entre « le boulot », ma vie d'avant et l'instant présent.

Soupirant un peu, je me décale sur la dernière chaise qui servait de rempart en quelques sortes avant de me rapprocher, cependant, je reste quand même les sens à vif et en alerte sur ses moindres faits et geste. Évidemment, j'avais ramené également les apéritifs et la bouteille de vin.

Le dirigeant de cette guinguette m'apporte également un couvert sans rien dire, visiblement, ce petit nain avait écouter la discussion. Malgré la pluie et le boucan qu'elle peut faire, le petit homme semble avoir l'ouïe très fine et au passage confiant par rapport à son navire. Il y a donc aucun souci à se faire malgré la tempête qui visiblement se déchaîne dehors. Le bruit du vent vient également se rajouter maintenant, en espérant que mon navire garde la distance avec le restaurant itinérant, histoire que je puisse rejoindre mon équipage à tous moment. Mon second est encore réveillé normalement donc il n'y a pas de crainte à avoir.

- Navré, la fatigue et le « stress » -si je puis dire- me fait un peu partir en sucette...

Ce n'était pas vraiment une excuse ou même une tentative de faire oublier mes menaces de mort, cependant, c'était juste un effort pour baisser la tension ambiante dans ce bar. Prenant doucement la fourchette, je viens piquer un morceau de son plat avant de le mettre dans ma bouche. Me délectant de chaque saveur que je peux y trouver tandis que je pose mon regard dans celui de cet inconnu qui se fait appeler Darean. Il semble vraiment être une énigme à lui tout seul celui-là... Continuant doucement de manger dans mon coin de l'assiette avec vraiment des petits morceaux, je reprends la parole.

- Donc... Vu que tu tiens tant à faire la conversation, y a-t-il à tout hasard, quelque chose dont tu souhaites parler avec quelqu'un comme moi ? Je te préviens, la discussion sur la pluie et le beau temps ne me sied guère.

J'en profite d'ailleurs pour lui servir un peu de mon vin dans son verre, autant faire du donnant, je pioche dans son assiette donc autant qu'il puisse profiter de mes ressources actuelles.
Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 02/05/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3928
Points de Technique (PT): 30
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Zerø
136,000,000 Berrys
Mar 23 Mai - 20:07

Zerø

Jessie Mary

「 Repas de minuit 」
La tension semble lentement redescendre, tant mieux.. Je n'avais pas envie de me battre ce soir, cela aurait put griller ma couverture si finement forgé et ajouter un énième ennemi à ma liste et ce peu importe l'issu de ce combat, en somme que des désavantage alors que nous aurions pus tirer du positif de cette rencontre. Chose qui semble se profiler étant donné mon jeu d'acteur excellent et la manière dont je tisse la discussion tout en comptant bien évidemment sur le fait qu'elle y soit réceptive, je ne sais pas si elle regrettait son invitation précédente, ce n'était pas impossible mais vu comment elle accepta mon invitation à partager ce repas peut être s'était elle un peu détendus. Je ne comptais à ce qu'elle le soit totalement, cela aurait été un peu irrespectueux non ? Comme moi je ne l'étais pas, toujours un peu tendus et sur mes gardes, c'est le genre de chose qu'on apprends et surtout le genre de chose que l'on fait pas habitude, on ne peut pas être totalement détendu quand on mène ce genre de vie et elle qui à son visage primé et connu encore moins.

La manière dont elle vint apporter ses plates excuses me laisse un peu indifférent, nous savons l'un comme l'autre qu'elle ne s'excuse pas de son comportement que nous trouvons tous les deux naturels, bien qu'un tantinet excessif mais c'est le genre d'excès que n'importe qui ayant les pieds dans ce genre de milieu comprendrait. Mais j'apprécie l'effort qu'elle fait pour faire baisser la tension de l'atmosphère, d'un furtif regard je jette un oeil bref à notre hôte qui semble lui aussi plutôt satisfait de la tournure que prends la discussion, on peut le comprendre il doit pertinemment savoir qu'un affrontement laisserait son embarcation dans un sale état et ce n'est pas vraiment la chose qu'il recherchait.

Voir qu'en plus d'accepter mon invitation elle ne l'a pas fait que par respect, étant donné qu'elle commence à manger le plat que je lui ai proposé de partager me rassure, la tension est dissipé, du moins suffisamment pour reprendre une discussion calme et posée, chose qu'elle s'empresse de faire ou de tenter, me demandant le pourquoi je tiens tant à cette discussion tout en chassant les banalités d'une phrase qui m'arrache un rictus de compréhension et d'amusement. Elle en profite pour me partager son vin, mon sourire s'efface pour être remplacer par un hochement de tête en remerciement alors que je vins tremper porter à ma bouche mon verre et tremper mes lèvres dans l'alcool pour goûter la marchandise.. Il est plutôt bon, je le reconnais et mon visage transmet cette information tandis que je vins reposer mon verre sur le bois du comptoir avant de continuer à mon tour la conversation.

- Je n'aime pas non plus échanger des banalités, surtout avec quelqu'un qui a largement l'étoffe pour tenir une discussion intéressante.

Caresser dans le sens du poil sans vraiment trop en faire est un de mes talents, je la flatte sans chercher à lui jouer du violon c'est plus une vérité qu'un compliment mais le genre de phrase qui fait toujours plaisir à entendre.

- Le problème étant que, la confiance est inexistante entre toi et moi, inutile de se mentir et que bien souvent les discussions intéressantes nécessite un brin de confidentialité.. Peu importe en fait prenons le risque, je n'ai rien à voir avec Barbe noir et n'ai aucunement pour but d'avoir affaire avec lui, je tiens tout d'abord à noter cela, même si quelqu'un qui aurait des objectifs contraire te dirais la même chose j'entends bien. Juste l'animosité que tu porte à son égard m'interpelle un peu, j'avoue avoir eu vent, comme tous le monde, des rumeurs et autre affirmant que vous ne portiez pas l'empereur et son empire dans votre coeur, mais tous ignore le pourquoi, moi je l'ignore du moins.
De plus votre apparence particulière si je puis dire.

Un souffle amusé sortit de mes narines, sous entendant "qui parle d'apparence particulière", preuve de mon auto dérision.

- M'amène aussi à me poser des questions qui demeure toujours sans réponse concrète autre que des "on dit". Alors cela m'intéresse, sache que si tu désire me poser des questions avant de me répondre je suis tout ouïe et apte à t'apporter des réponses.

Finissant simplement ma phrase, je saisissais ma fourchette et venait à nouveau manger une partie de ce plat, récupérant le verre de mon autre main, mes doigts le saisissant par la coupelle et non par le pieds, façon atypique de le tenir qui provoquait souvent des interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 197
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5651
Points de Technique (PT): 784
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Dim 28 Mai - 16:01

Repas de minuit

feat Zero

L'homme me remercie d'un simple geste de la tête qui me suffit amplement, après ses belles paroles me font légèrement rire accompagné d'un petit souffle d'amusement. Il semble que ce type s'adapte vite aux autres vu qu'il joue sur la flatterie, cependant ça marche bien. C'est déjà mieux que cette bande d'idiots que j'avais rencontrée en plein milieu de la mer, ces abrutis avaient volé un navire de Marine et avaient mit de la peinture rouge sur le drapeau histoire de pas passer inaperçu. Le capitaine de cette bande loufoque ne comprenait vraiment rien à ce que je lui racontais et ne pensais qu'à rire et se goinfrer. En tout cas, Daraen a la décence d'être de meilleure compagnie que ces rustres idiots.

Ce dernier soulève un point qui ne me surprend point d'ailleurs... Je n'ai absolument pas confiance en lui et ça semble être réciproque ce qui me semble totalement logique. Seul un benêt ou un candide accepterait de faire confiance à un inconnue après quelques minutes de dialogues. Après, il me fait de brèves explications comme quoi il s'en fiche de Barbe Noire, mais dans tous les cas, qu'il raconte ça ou pas à quelqu'un d'autres, je m'en tamponne l'oreille avec une babouche.

Mais lorsqu'il commence à parler des rumeurs à mon sujet, de mon apparence ou de mes origines... Mon visage s'assombrit doucement peu à peu. Je me ressers rapidement un verre de vin en le buvant tout aussi vite :

- Tu t'aventures sur une histoire macabre Daraen, mais bon, si tu veux savoir la vérité...

Je pose ma fourchette, cessant de manger parce que la nostalgie me coupe rapidement l'appétit avant de regarder l'homme dans les yeux, lui disant clairement mon histoire sans être triste, ni en colère. Simplement... Froide comme la roche et la glace :

- Mon apparence est due à ma « race »... Vois-tu, je viens d'un ancien royaume du nom de Jamil, nous n'étions pas sous le Gouvernement Mondial ou le Nouvel Ordre pour te dire, nous étions totalement indépendants du monde extérieur, nous avions même notre propre calendrier donc je ne connais même pas mon âge par rapport au vôtre. Notre technologie était bien plus avancée que ce qu'on peut voir aujourd'hui et nos scientifiques autrefois humains il y a des années de cela se sont amusé à modifier l'ADN de l'être humain. Sur des générations suivantes, les modifications corporelles ou psychiques étaient tout à fait communes et il n'y avait plus aucun humain « pur » sur nos terres. Cependant, nous avons vite mis un terme à ça, car cela aurait pu créer des guerres de clan et civiles pour savoir qui est le plus fort. J'étais capitaine de la garde royale, un jour Barbe Noire est arrivé, à tout dévaster et m'a tué en sachant les propriétés de mon fruit d'une façon dont j'ignore encore. Quand je suis revenu à moi avec mon fruit du démon, Barbe Noire avait pris des otages avec lui et a éradiqué quasiment toute traces de vie, seul les bâtiments -et encore- avaient survécu au massacre. Depuis, je travaille pour lui et en échange, il garde en vie les otages. Otage que je n'ai pas revu depuis longtemps et que je suspecte mort depuis bel lurette... Donc, je suppose qu'en sachant ça, tu te doutes pourquoi, je ne porte pas Barbe Noire dans mon cœur tout en étant dans son équipage.

Sur ce coup, c'est carrément la bouteille que je prends en main avant de boire dedans comme si de rien était avant de la reposer.

- Sauf que j'ai retrouvé une colonie de ma civilisation et j'ai réussi à en faire un équipage, comme quoi, on ne peut jamais éradiquer toute une population à cent pour-cent.

Regardant les apéritifs et le plat, je pousse doucement l'assiette, visiblement le propriétaire du restaurant à écouter mon histoire également et semble légèrement morose. Regardant de nouveau mon interlocuteur dans les yeux, je reprends la parole :

- Tu sais donc tout ce qu'il y a à savoir sur la Flèche Noire, je ne sais pas ce que te dise les « on dit » mais je doute que ça raconte toute cette vérité macabre. Après, si tu veux raconter ton histoire, ne te gêne pas, histoire de continuer dans le dépressif, avec ton physique de cadavre ambulant, elle ne doit pas être très jouasse aussi, je suppose.

À vrai dire, j'en avais un peu rien à faire de son histoire, ce n'était que pas politesse que je faisais ceci, mais bon qui sait, peut être que j'apprendrais des choses intéressantes durant cette conversation.
Fiche de RP (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Repas de minuit [PV Zero]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Repas du tournoi
» Premier entrainement [Nuage de Minuit]
» Réflexion autour d'un repas [PV]
» Discution avec une Menthe (PV. Nuage de Minuit et Petite Menthe)
» Un bien beau repas satisfaisant [Rp terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - New World-
Sauter vers: