AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - New World :: Wa no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre entre deux Hyakujûs !

avatar
Messages : 32
Date d'inscription : 29/04/2017
Age : 20
Localisation : Nouveau Monde

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3629
Points de Technique (PT): 110
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Shun Fang
Dit "Le fléau des océans" | 175,000,000 Berry
Lun 8 Mai - 21:46
Aux alentours de Wa No Kuni

Depuis plusieurs jours je naviguais afin d’atteindre la capitale de l’Empire de Kaidô, Wa No Kuni, Jack, l’une des Calamités m’avait dit de me rendre à la métropole pour y rencontrer un des nouveaux capitaines alliés aux Hyakujû.

- Wa en vue capitaine !

Lorsque la vigie m’annonçait cette nouvelle un immense sourire se dessina sur mon visage, j’étais pressé de voir l’étoffe des nouveaux alliés de notre Empire.

- Navire en vue aussi chef ! Derrière nous ! Il cherche à gagner Wa !

J’arquais un sourcil, était-ce un navire des nouveaux ?

- Un navire de ces nouveaux alliés ?

Criais-je à la vigie, quelques secondes s’écoulèrent avant que je n’ai sa réponse.

- Non, c’est un navire pirate qui cherche simplement à gagner le territoire je pense. En tout cas, il est rapide, il va bientôt nous dépasser par tribord !

Quoi ?! Impossible, un gars voulaient atteindre Wa et en me dépassant en plus ?!

- Agites-toi ! Fais en sorte qu’ils s’arrêtent pour nous parler ! OK ?!

Il acquiesça d’un simple hochement de tête avant de d’entamer une série de signe dans sa hauteur pour attirer l’attention de la caravelle. Impensable qu’il ne puisse pas le voir du haut de sa cabine située au-dessus de notre grande frégate.

Le petit navire arriva à droite du « Hellboat » oui, c’est le prénom de ma frégate. Ils finirent par ralentir leur cadence, je m’approchais de la rambarde à tribord, demandant une entrevue avec le capitaine de ce petit vaisseau.

- Alors les amis ?! On cherche à aller sur Wa ? Pour quelle raison ?
- Nous cherchons simplement à nous ravitailler là-bas.

Mon regard se posait sur l’homme qui venait de prendre la parole, il portait un tricorne noir, la quarantaine, bien habillé. Je grimaçais, ils voulaient simplement se ravitailler ? Sans demander de pouvoir mettre le pied à terre ?

- Pour ça, j’vais vous demander de me payer une taxe pour faire comme si je n’avais rien vu.Seulement les pirates affiliés à Kaidô peuvent se permettre de poser le pied à Wa.

Son visage se figea, comme déçu et à la fois choqué. Il prit soudainement un air outré.

- Dans ce cas-là, notre entrevue s’arrête-là ! Je verrais une fois sur place de mes propres yeux les conditions pour mon amarrage !

Un sourire amusé arborait ma face, un léger soupire sortie de ma bouche avant que je me retourne vers mon équipage, tous me regardant. Le navire de l’autre con reprenant sa route.

- Aller les gars, nous allons jouer à un jeu ! Une course ! Je veux que tout le monde y mettent du sien ! Aller ! Ouvrez toutes les voiles ! Qu’on charge les canons et que le meilleur gagne !

Bien sûr l’autre enfoiré n’en savait rien, mais j’avais prévu une petite course personnelle histoire de m’amuser.

Au bout de plusieurs minutes, une fois les voiles ouvertes, nous commencions à rattraper la caravelle qui avait pris légère avance. Le capitaine de ce petit navire ne comprenait pas vraiment mes intentions car en soit je ne prévoyais pas quelque chose d’hostile, je n’avais pas fait sortir les canons. Mon sourire amusé se transforma en sourire narquois, une fois que nous les avions rattrapés, je me dirigeais vers mon navigateur, lui chuchotant à l’oreille.

- A tribord toute !

Il me lâcha un regard réticent, croyant que je blaguais.

- Mais Capitaine… si nous faisons ça… .
- Je sais ! Fais ce que je te dis vermine !

Avant qu’il ne le fasse, je criais à l’équipage.

- Accrochez-vous ! Ca va swinguer !

Il finit par s’exécuter, il tourna la barre et une collision des plus violentes entre les deux navires se créa, nous étions côte à côte, abasourdi par mon acte, ils ne réagissaient pas tout de suite.

- Sortez les canons ! Quant à toi, bâbord toute !

Nos navires se séparèrent, les canons sortaient du dessous du pont.

- FEU !!!!!!

Ils finirent canonnés, plus d’une vingtaine de canons les arrosaient, créant un barouf pas possible, finissant même par atteindre les réserves de munitions, sans doute, le pont de leur navire finit par exploser en mille morceaux. Suite à ce spectacle, j’explosais de rire.

- Alors ?! Connard ! T’aurais dû payer la taxe que je t’avais imposée ! Maintenant tu vas devoir pas que te réapprovisionner !

J’essuyais une larme de rire. Nous reprenions notre route sans aucun autre événement particulier.

Wa No Kuni, côté du port.

Après quelques minutes de navigation, ensuite de notre petite course,  nous finîmes par gagner la terre, laissant cet immense nuage noir derrière nous. La population rassemblée au port pour contempler notre œuvre plus tôt fait en mer. J’en étais fier. Je parcourais la rue, la tête haute, passant à travers la populace s’écartant à mon passage et à celui de mes hommes.

En s’enfonçant en ville, moins en moins de monde faisait attention à cette altercation en mer, ils faisaient plus attention à leurs activités etc… .

En sillonnant les rues, j’entendais de la bouche des habitants diverses rumeurs, une seule retenue mon écoute.

« Il parait que le nouveau Capitaine s’appelle… Kyû, Kyû Kennedy, l’ancien Marine. C’est un fin bretteur à ce qu’il parait. »


J’avais réussi à récolter au moins un prénom, en revanche sa localisation sur Wa, elle restait inconnue, suffisait que je fasse un tour de l’île pour espérer le trouver. Je me retournais vers mes hommes.

- Chacun, allez à sa recherche donnez-lui rendez-vous dans une heure au port.

C’était ainsi que mon équipage et moi nous nous séparions chacun de notre côté.

Quant à moi, j’allais direction une taverne, clope au bec, j’allais laisser faire mes larbins faire le travail pendant que moi, la prochaine heure j’allais me détendre et me fendre la gueule dans une auberge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5711
Points de Technique (PT): 979
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Mar 9 Mai - 4:26
Pour un sabreur, Wa no Kuni peut à la fois être l'enfer et être le paradis. Soit ils faisaient face à des fines lames tellement puissants qu'ils sombreraient dans le désespoir, soit ils allaient gagner de l'expérience et de la puissance en affrontant ces féroces adversaires tout en apprenant. Apprendre, c'était une des choses que Kyû savait le mieux faire. Mais c'est également en cette terre qu'il avait fait le plus de lectures depuis Marineford où il avait grandit. Les livres parlaient de sabreurs expérimentés, de Samurai, de Ninja, de légendes et de clans. On y racontait des duels, mais également des décisions historiques liées au pays.

Tout en lisant dans sa bibliothèque préféré du pays, il fut soudainement dérangé par une vieille dame. Il ne le savait pas encore, mais sa rencontre avec cette dame allait bouleverser son destin. La fixant dans les yeux lorsqu'elle prit siège près de lui. Il lui fit alors face en souriant, croisant les jambes pour patienter.

- Bonjour, apparemment vous me connaissez, comment se fait-il ?

- Jeune homme, tu as beau être né en mer, tes parents sont de ce pays, et bien que ça puisse te paraître fou, je vais te raconter l'histoire de tes parents.

Elle est sénile ou elle a trop bu celle-là ? Néanmoins, peu de gens savent que je suis né sur la mer et non pas sur terre, alors je vais bien découvrir ce qu'elle manigance.

- Ne sois pas idiot, et écoutes moi jusqu'au bout, ne t'es tu jamais demandé pourquoi tu as un si haut grade chez les Cent Bêtes en dépit de ne connaître rien à la vie de pirates ? Tu as tué des dizaines d'hommes de Kaido depuis toutes ces années, et il ne te fait rien, ne trouves tu pas cela étrange ? Pour résumer, c'est parce qu'il voulait faire de toi un de ses pions depuis le début ... ton père travaille pour lui.

- Comment ? Et qui est mon père ? Et pourquoi ne dis tu rien sur ma mère ?

- Ta mère n'a pas eut autant de chance, je vais te raconter l'histoire du passé ... l'histoire de ton passé lointain ...

Il y avait plus de vingt ans de cela, un Shogun tomba amoureux d'une noble étrangère, voyant d'un très mauvais oeil que sa descendance qui lui succéderait soit un métisse, il eut un attentat pour tenter de tuer la mère et l'enfant, bien que la mère n'ait pas pu survivre, elle a pu cependant grimper sur un navire. Dans le feu de l'action, le Shogun, ton père, l'aida à monter sur une petite barque durant la révolte, mais la jeune femme n'avait pas survécu, son corps inerte servant simplement de protection naturel pour l'enfant qui est né sur l'eau même, après tout, pendant l'accouchement, c'était le moment le plus facile pour tenter d'assassiner le Shogun et sa descendance. Il y avait de nombreux conflits contre le Shogunat durant lesquels le peuple voulait se révolter, mais ce conflit-là n'en était pas un. C'était un conflit purement dans l'idée de plusieurs fanatiques qui désiraient préserver un sang pur sur Wa, ils voyaient ta mère comme une forme d'impureté dans la lignée des tiens. La suite tu la connais, Tsuru t'a trouvé sur la barque et le commandant de Kaido qui devait te récupérer pour le Shogun n'a donc pas réussi à faire quoi que ce soit contre la Marine.

Mais il faut que tu comprennes une chose, tu as un héritage dans ce pays et tu ferais bien d'essayer de le récupérer ... je te conseillerais de lire sur les Yoto, les lames maudites.


- Putain, la drogue que t'as fumée ce matin devait être bien dure.

La mamie se leva d'un coup avant de taper Kyû sur la tête.

- La fermes avorton ! Ne comprends tu pas à quel point toute cette histoire est importante ? Ta naissance, le fait que tu sois un métisse, c'est le premier rayon de lumière sur Wa depuis des générations ! Pour le peuple, tu es le symbole même d'un avenir vers un Wa libéré et ouvert au monde !

Le jeune prince se frotte la tête doucement à l'endroit frappé, avant de faire un sourire désolé.

- Mais je pige plus rien moi, je suis l'espoir du peuple ? Pourtant je suis le fils du Shogun qui les dirigent non ?

- Le Shogun s'en fiche éperdument de ce que le peuple pense de toi, il était juste très amoureux de ta mère, tout dans la vie n'est pas parfaitement fait pour être simple à comprendre, quoi qu'il en soit, actuellement, le Shogun, en te perdant, a fait beaucoup de massacres et il te faudra faire un choix ... être la lumière d'un peuple ou la lumière de ton seul lien de sang dans ce monde.

Mon rôle ici est accompli ... Tu trouveras plus d'informations chez le forgeron concernant les lames !


- Attendez !

N'ayant pas vraiment eut l'occasion de retenir la vieille dame, elle s'en alla tandis que Kyû la suivit en marchant lentement, par politesse. Peu de temps après, un petit enfant arriva devant le jeune pirate, un peu essoufflé.

- Il y a des pirates qui te cherchent ! Et ils saccagent tout dans le village !

Fronçant les sourcils, Kyû se précipita dehors, avant de s'arrêter net devant deux pirates, mais aucun d'entre eux n'était un capitaine, juste deux racailles. Sortant ses deux lames rapidement, il s'avança vers eux avant de les menacer.

- Arrêtez vos conneries ! Je vais vous buter ici et maintenant !

Sur ces mots, il se prit d'un élan vers leur direction, courant tandis que ses lames tranchaient à toute vitesse l'air des deux côtés du sabreur.
Revenir en haut Aller en bas
Rencontre entre deux Hyakujûs !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - New World :: Wa no Kuni-
Sauter vers: