AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Sabaody Archipelago Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une journée Agitée

avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Lun 8 Mai - 13:05
Montage créé avec bloggif width="
Une journée agitée


J'étais arrivé à l'Archipel Sabaody, pourquoi j'étais là ? Il faisait beau, même pas de pluie, je pensais que j'allais enfin pouvoir reposer un peu ma tête, prendre du bon temps. Le pire, c'était que ma présence en ce lieu n'avait rien à faire ici. Pendant le voyage, je sentais que les soldats de la marine étaient méfiants avec moi, ils ne baissaient jamais leur garde face à moi, mais au fond, j'en avais strictement rien à foutre puisque je dormais. Les pieds enfin sur terre, j'étais accompagné par un membre du CP8, ce gars, il m'intriguait, j'avais demandé que lui seul pouvait m'accompagner, je voulais le connaitre un peu plus. Nous étions en train de marcher dans l'archipel Sabaody pour être sûrs qu'il n'y avait rien de troublant, je remarquais que des pirates étaient en train de nous suivre, je savais que depuis le début, on nous suivait. Je me disais qu'il ne fallait pas alerter mon compagnon parce qu'il pût faire capoter notre chance de les tuer. Je lui avais suggéré de prendre le passage dans une ruelle étroite, c'était à ce moment que je disais à mon compagnon de poursuivre le chemin tout seul, puis je m'éclipsais, pourquoi j'avais fait ça ? Parce que ces pirates attendaient juste que nous étions séparés pour nous attaquer, malheureusement pour eux, j'avais anticipé leur plan, ils étaient au moins dix sur nous, j'avais quand même décidé de ne pas intervenir puisqu'il s'était rué vers mon compagnon, je voulais voir de quoi il était capable, de quelle force était-il doté, mais je me disais aussi quelque chose, s'il y avait des pirates, cela voulait dire que leur capitaine n'était pas très loin, je pensais que cette journée allait être calme, mais ce jour-là, ces pirates étaient un peu trop agités à mon goût donc j'avais décidé de les remettre à leur place, donc je m'étais décidé à tous les tuer, mais avant ça, je voulais voir de quoi était capable mon compagnon du CP8.


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 98

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2783
Points de Technique (PT): 84
Équipage: Hebi
Voir le profil de l'utilisateur




Kashigami Dunteryu
Dit "Le Serpent" | Agent du Cipher Pol 8
Lun 22 Mai - 7:50


Une journée agitée

Tout commença un jour de pluie quand le den den mushi de Kashigami sonna vers six heures du matin. Après avoir décroché, Kashigami apprit que c'était un Q.G de grand line. Il n'eut pas besoin d'autres détails, on ne lui dit que ce qu'il devait savoir, on ne lui donna donc pas d'autres détails, tel est le fonctionnement de ce qui travaille dans le fameux gouvernement mondial.

En fait, la personne qui avait appelé Kashigami ne lui avait pas communiqué son emplacement, mais grâce à son den den mushi blanc Kashigami avait pu le savoir. Le marine à l'autre bout du fil donna uniquement à Kashigami sa nouvelle mission qui n'avait absolument rien à voir avec la justice : un bateau transportait le shishibukai Zen Kuora, des marines protégeaient déjà le navire en plus de la simple force du Shishibukai mais ce n'était pas assez imposant d'après la marine, et il demandait à Kashigami de se joindre à eux.

Il devait apparemment prendre le bateau sur Water Seven, et pour cela, il avait exactement trois jours. Un grand coup de chance pour lui, car il était déjà sur l'île, en effet quelques jours plus tôt Kashigami avait été envoyé là-bas pour prendre des renseignements sur un quelconque dealer de drogue kidnappant des enfants de seize ans pour les faire travailler dans une usine, une affaire résolu en deux jours à peine grâce aux talents d'infiltration de Kashigami.


Pendant les trois jours où Kashigami n'eut rien à faire, il essaya de prendre des informations sur Zen Kuora, ses forces, ses faiblesses, ses connaissances, ses réseaux, ses objectifs, à la fin de la semaine, Kashigami connaissait la plupart de ces informations, il voulait être prêt à faire face à son nouveau "protégé" et pouvoir réagir au bon moment et de la bonne façon en cas d'ennui.

Enfin, le jour J arriva, le jour de l'arrivée du bateau transportant Zen Kuora, Kashigami arriva un peu près une heure avant l'arrivée du bateau et il le vit au loin, c'était un imposant navire de guerre de la marine avec deux cents soldats, un colonel et deux lieutenants, il fallait aussi ajouter à cela Zen et Kashigami la force de frappe était très conséquente pour la protection d'un simple shishibukai, d'habitude ces derniers avaient l'habitude de voyager avec leurs propres troupes, mais étrangement ce n'était pas le cas de Zen, surement n'avait il pas d'équipage, tout simplement.

Le bateau transportant Zen Kuora prit finalement Kashigami à son bord en tant que sécurité supplémentaire à la protection du shishibukai. La journée de Kashigami devint répétitive et ennuyeuse : sommeil de 22 heures à 8 heures du matin, surveillance du shishibukai de 8 heures à 11 heures puise de 15 heures à vingt heures et le reste du temps lui servait à se nourrir et aussi, un peu à s'entraîner.

Finalement, le bateau arriva enfin à sa nouvelle destination l'archipel Shabondy aussi appelé archipel des bulles, l'endroit où toutes les voies de Grand Line se réunissaient finalement pour le second passage par Red Line. Zen décida de descendre, mais uniquement avec Kashigami et ce dernier n'avait aucune idée du pourquoi du comment de la situation.

Finalement, les deux gouvernementaux descendirent sur l'archipel et sortirent se "promener", Kashigami remarquait que des pirates les suivaient, mais en même temps, ils n'étaient vraiment pas discrets, n'ayant pas envie de les tuer en public, il continua son chemin jusqu'à ce que Zen l'emmène dans une ruelle étroite puis s'éclipse, c'est à ce moment que les pirates décidèrent de passer à l'action en attaquant Kashigami.

Kashigami avait bien vu que Zen Kuora était resté dans le coin à observer le combat entre les pirates et le Cipher Pollesque 8 mais ce dernier ne voulait pas trop lui montrer ses capacités, c'est pourquoi il coupa juste les criminels à extrêmement grande vitesse grâce au soru. Une fois les corps à terre, Kashigami vérifia qu'ils étaient bien morts, il dit ensuite sans regarder un endroit particulier, mais à destination du shishibukai:

"-Tu peux sortir de ta cachette l'homme lumière."



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Dim 28 Mai - 11:47
Montage créé avec bloggif width="
Une journée agitée


Je savais très bien que c'était prévisible, le membre du CP8 avait terrassé les pirates en un rien de temps, mais bon, c'était des pirates faibles qui ne pouvaient pas survivre sans leur capitaine. Ce gars, il savait très bien que j'étais encore là et me disais que je pouvais sortir de ma "cachette", ce qu'il ne savait pas, c'était que je pouvais bien me charger de ces pirates à moi tout seul, mais il me fallait voir la puissance de ce membre du Cipher Pol. Je le regardais attentivement, je me doutais qu'il n'eût pas utilisé toute sa puissance, mais bon, s'il y avait un capitaine sur cette île, je ne voulais pas me balader avec un boulet, j'avais une folle envie de me battre quand même, je voulais combattre le capitaine moi, je décidais de venir vers mon compagnon, je lui avais dit que j'allais à la rencontre du capitaine et que s'il voulait y aller, je ne le privais pas d'accepter à mon combat comme j'avais assisté à son combat. Je me mettais en marche, j'entendais des bruits, c'était certainement l'équipage qui nous avait attaqués, je me dépêchais d'aller à leur rencontre, je voulais tous les buter, je n'étais pas venu pour rien, on pouvait dire que j'avais eu de la chance. J'étais arrivé à cet endroit, il devait y avoir au moins 300 pirates, sérieusement, je voulais le capitaine et il était facilement identifiable puisqu'il était au-dessus de tous, il devait etre du niveau d'un commodore. J'avais décidé de foncer sur lui et de lui mettre un coup de pied de lumière quand j'étais apparu au-dessus de lui, il avait été surpris par mon coup et mon apparition. Dès qu'il s'était relevé puisqu'il avait été propulsé tout en détruisant un peu le sol suite à sa chute, il se demandait qui pouvait bien être cette personne, il m'avait vu et il me connaissait, il commençait à trembler, mais pour venger l'affront que je lui avais fait, il avait ordonné à ses hommes de l'attaquer. Je commençais à sourire et je sautais dans la foule.

Je vais vous faire connaitre l'enfer bande de merdes !!!


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 191
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 98

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2783
Points de Technique (PT): 84
Équipage: Hebi
Voir le profil de l'utilisateur




Kashigami Dunteryu
Dit "Le Serpent" | Agent du Cipher Pol 8
Dim 4 Juin - 23:36


Le vrai combat commence


Ce gars, il n'en faisait vraiment qu'à sa tête sans penser aux autres et voilà que maintenant, il voulait aller attaquer un ennemi pour des raisons même pas explicite, surement pour "s'amuser". Le seul avantage de ce boulot était la tranquillité et voilà que maintenant elle était rompue par un shichibukai qui se la jouait un peu trop, mais bon, après tout ce n'était pas si mal de pouvoir un peu se divertir dans un travail ennuyeux, j'avais déjà commencé le "jeu" en exterminant les pirates qui gisaient maintenant derrière moi, une chose était sûr, c'était qu'on allait bien s'amuser s'ils avaient un capitaine un peu plus puissant que ses subordonnés.

Tiens en parlant du capitaine, Zen venait de lui donner un coup de pied à la vitesse de la lumière et malheureusement pour moi, il semblait plutôt faiblard mais bon, avec un peu de chance un membre de son équipage vaudrait mieux. Comme Zen avait déjà commencé le combat contre le capitaine, je lui laissai tuer ce dernier pendant que je tuais les subordonnés. Je commençai donc le combat contre les subordonnés avec un rankyaku qui en décima une trentaine à la fois, la plupart prirent peur sauf un homme-poisson qui resta et se prépara à combattre. J'allai enfin pouvoir m'amuser, en effet cet homme-poisson avait survécu à mon attaque et c'était en soit un très grand exploit pour un sbire.

Pouvant enfin y mettre un peu de force, j'apparus instantanément devant l'homme poisson grâce à mon soru puis je lui décochai une droite qui le fis valser à travers les sbires bas rangs, il ne se releva pas vite, je l'avais peut-être surestimé mais ça aurait été dommage pour moi qui ne m'étais pas diverti depuis si longtemps soit un peu près... Une semaine. Après quelques secondes, mon adversaire se releva enfin et il s'enfuit vers la mer jusqu'où je le suivis. Une fois arrivé à la mer, il y sauta et se prépara à se battre à cent pour-cent de ses capacités, je rejoins l'homme-poisson dans la mer ou je me déplaçai avec aisance grâce à mon aqua geppô.

Mon adversaire commença le combat en m'envoyant deux requins entièrement constitués d'eau et je les arrêtai grâce au tekkai créant une magnifique explosion d'eau, une fois l'attaque adverse arrêté, je me déplaçai à très grande vitesse juste devant l'homme-poisson puis j'essayai de lui infliger un index gun en plein dans le poumon droit qu'il esquiva. Je lui lançai ensuite un rankyaku qu'il para-grâce à une explosion d'eau puis je lui en envoyai un autre qu'il se prit, il se fit découper le bras gauche par mon attaque et cria de douleur.

Après mon coup, il essaya de m'envoyer une centaine de gouttes d'eau, mais je réussis à tous les esquiver grâce à mon kami-E puis à contre-attaquer avec un rankyaku qui coûta cette fois-ci la jambe droite de mon adversaire, ce dernier se vidait totalement de son sang et il n'était plus en état de combattre, malgré tout, je continuai de l'attaquer sans me rendre compte de l'état critique de mon adversaire. Je continuai de l'attaquer et je lui infligeai un index gun au seul bras valide qu'il lui restait puis à sa dernière jambe, je ne me rendis même pas compte qu'il était inconscient et je lui infligeai une coupure diagonale au torse grâce à mon épée, je n'avais pas activé le venin, car si je l'avais fait mon épée ce serait rempli d'eau de mer.

L'homme poisson mourut sur le coup et je décidai donc de remonter voir comment Zen se débrouillait. Comme je voyais encore des sbires là-haut, je les tuai avec des coups d'épées quasiment instantanés dus à un mélange de soru et de coup d'épée, il moururent tous à part deux: le capitaine que je n'avais pas attaqué pour le laisser à Zen et un géant qui avait simplement eut une égratignure au genou. Je me dis que ce géant pouvait être intéressant à combattre et c'est pourquoi je bondis au-dessus de lui afin d'entamer un combat.

Je commençai ce nouveau combat en lançant un rankyaku avec pour but de trancher en deux le crâne de mon énorme adversaire, mais seul ses cheveux furent découper par mon attaque. Une fois la légendaire résistance des géants dévoilée par le peu d'effet qu'avait eut mon attaque sur le géant, il m'attaqua avec des énormes coups de poing avec une puissance impressionnante, mais également une lenteur due à son gabarit et c'est pour cela que je pus éviter tous ses coups, et même grimper son poing jusqu'à atteindre la tête. Une fois à la tête, je sortis ma lame de son fourreau et lui plaçai un coup d'épée qui lui coupa l’œil, il hurla avec de douleur avec une voix capable de briser les tympans de n'importe quel humain normal dans les alentours.

Il essaya de m'écraser comme on écrase une mouche, mais il ne fit que se frapper le visage après m'avoir laissé tant de temps pour esquiver grâce au geppô. Comme son un de ses yeux était coupé la vue du géant n'était pas parfaite et c'est pourquoi il ne me vit pas me déplacer devant son second œil, une fois arrivé devant son œil restant je le coupai tout comme j'avais coupé l'autre avec mon sabre et encore une fois le géant cria de douleur mais cette fois encore plus fort que la première fois.

Déstabilisé par ce nouveau cri de mon adversaire je tombai lourdement sur le sol et il put me repérer grâce au son et à l'odeur. Il me donna un enchaînement de coup-de-poing dessus et je réussis à résister à la plupart des dégâts grâce au tekkai, mais malgré tout, il m'avait bien amoché et je saignais de partout.

Fou de rage d'avoir été autant blessé, je bondis avec le geppô vers la bouche de mon adversaire qui était grande ouverte et je lui envoyai un rankyaku qui le détruisis de l'intérieur, il avait dans ce coup perdu la gorge et était blessé juste derrière et sa bouche était bouché par le sang qui sortait de ses blessures, mais malgré tout, je ne m'étais pas encore assez vengé et c'est pourquoi je continuai de l'attaquer cette fois avec des coups d'épée qui semblaient faire effet et réellement le découper. Je finis le combat en créant une profonde entaille diagonale sur le torse de mon adversaire grâce à un coup d'épée.

Une fois le géant mis à terre je m'assis, exténué par ce combat et je cherchai du regard Zen qui avait d'ailleurs lui aussi gagné son combat contre le capitaine de l'équipage adverse, mais en même temps, ce dernier était vraiment faible et il était normal qu'un des puissants shishibukai puisse le battre en vitesse. Je regardai l'homme lumière et commençai à lui parler

-T'en a mis du temps pour le battre, t'es si faible que ça homme lu...


Avant même de finir ma phrase, je m'évanouis tant les dégâts de mon précédent combat avaient été important. Une équipe de secours de la marine arriva quelque minutes plus tard et ils me ramenèrent sur le bateau afin de me soigner des dégâts pris durant mon second combat contre le puissant géant. Je n'avais pas pris de dégâts importants et c'est pourquoi ils purent me soigner extrêmement vite.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 80
Date d'inscription : 14/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3810
Points de Technique (PT): 563
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Zen Kuora
Dit "Le Désespoir" | Grand Corsaire
Dim 25 Juin - 20:32
Montage créé avec bloggif width="
Une journée agitée


Je me précipitais vers ses soldats tout en lâchant un sourire diabolique qui avait terrifié les soldats, mais je les avais tués rapidement un par un, puis je regardais le capitaine, je lui disais que c'était fini, je n'avais rien contre lui, mais j'avais juste l'envie de me battre, malheureusement, il était tombé sur mon chemin et c'était devenu son erreur fatale. Après l'avoir tué, j'avais entendu une remarque de la part du membre du CP en me disant que j'étais si faible que ça, le pauvre, il se ventait alors que je pouvais le tuer à tout instant, mais que mon titre de Grand Corsaire m'empêchait de lui mettre un coup fatal, il tombait par terre, et moi, je regardais ce champ de bataille, tout était fini, j'étais un peu fatigué donc je décidais de rentrer au bateau. Deux heures après mon arrivée au bateau, j'allais voir ce mec qui m'avait traité de faible, il était en train de se reposer et dormait, je me disais qu'il n'était pas si faible que ça, c'était avec un grand sourire que je lâchais une phrase dans le vide.

Petit Merdeux, au final, c'est toi le faible.

Le bateau partait et avait pris le large vers une base marine en compagnie de moi-même.


 
©Amy Pond - Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Une journée Agitée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Sabaody Archipelago-
Sauter vers: