AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Four Blues :: East Blue :: Conomi Island - Cocoyasi Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fin d'Arlong. (privé paragus)

avatar
Messages : 181
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 97

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2783
Points de Technique (PT): 84
Équipage: Hebi
Voir le profil de l'utilisateur




Kashigami Dunteryu
Dit "Le Serpent" | Agent du Cipher Pol 8
Jeu 4 Mai - 19:18


La fin d'Arlong privé Paragus

[Ahhhh, Cocoyashi, ça faisait combien de temps que j'étais parti déjà ? Trois ans ? Ah non quatre, c'est vrai.] Se disait Kashigami, il était sur une petite barque, avec à l'arrière, un long amas de grandes planches pour les corps, il s'était dit qu'un navire serait un trop grand honneur pour son ennemi, Arlong, qui terrorisait Cocoyashi. Autrefois, l'homme poisson aurait été trop fort pour le médecin, mais depuis il avait appris le rokushiki, art du Cipher Pol, et son kyusho jutsu, un art qui reposait sur la maîtrise de l'anatomie, il avait également amélioré sa maîtrise du sabre, mais il ne l'utiliserait pas pendant le combat, une ordure ne mérite pas le traitement des autres.

Nous sommes en mer, près de l'île de Cocoyashi, une île controlé par l'homme poisson du nom de Arlong, Kashigami vient aujourd'hui ici pour capturer et livrer Arlong et ses hommes, pas pour le profit, non, mais simplement pour libérer son village natal de l'homme poisson, car Kashigami était bel et bien originaire de Cocoyashi.

Notre Cipher Pollesque était accompagné d'un mercenaire du nom de Paragus, il était primé, cinquante-cinq millions de berrys sur sa tête, mais il avait accepté de faire alliance avec le gouvernement afin d'empocher cinquante pourcent de la prime et d'être aidé pour la capture d'un autre criminel, Don Krieg, avec les mêmes conditions, enfin, il n'avait pas vraiment passé d'accord avec le gouvernement, plus avec Kashigami, l'existence du mercenaire resterait une ombre dans la récupération des primes auprès de la base marine la plus proche, à bord du radeau, on pouvait également trouver Nakigo, le coq de Kashigami et également son second, là où Kashigami représentait le cobra royal par son ascendance hiérarchique sur son groupe "hebi", Nakigo quant à lui était le Boa .

Comme je l'ai dit plus tôt, Kashigami refusait d'utiliser son arme, mais en fait, le fourreau le démangeait, une chose était sur, s'il dégainait son arme ou utilisait le shigan, les hommes poissons mourraient, hors, il ne souhaitait pas leurs morts, il leur souhaitait un châtiment bien pire que la mort, Impel Down, la prison sous-marine, connu pour ses tortures à coupé le souffle, au niveau un, des piques acérés partout dans le décor, au niveau deux, des Zoans éveillés digne des plus grands monstre marins, au niveau trois, un désert invivable où on mourrait de déshydratation, au niveau quatre, une fournaise où on brûlait presque instantanément, une rivière de lave absolu.

Il y avait également deux autres niveaux, le niveau zéro qui renfermait les criminels les plus nuls, sans aucune particularité, c'est surement là que se dirigerait tout les pirates hormis Arlong, et le niveau cinq, ou se trouvait les pirates aux primes, au talent ou aux crimes les plus incroyables. Comme dit plus tôt, tous les hommes d'Arlong se dirigeraient sûrement au niveau zéro et Arlong lui-même finirait au niveau un, l'enfer des piques.

Bien que la majorité des criminels finissent dans des prisons de régions quand ils n'avaient pas de primes, l'avis d'un membre du Cipher Pol pouvait changer ça. De plus, le gouvernement essayerait sûrement de faire d'une pierre de coups, car bien que les criminels faibles finissent d'habitude dans des prisons mineures, Arlong était loin d'être faible, hors le gouvernement n'était pas du genre à envoyer un capitaine à Impel Down et le reste de l'équipage dans des prisons autres. Un dernier argument était que l'équipage d'Arlong se composait uniquement d'homme-poissons, et le gouvernement mondial n'aimait pas les hommes poisson...

Rien que le fait d'imaginer son oppresseur et ses alliés passer à Enies Lobby pour finalement moisir à Impel Down avait quelque chose de jouissif pour Kashigami, pourtant d'habitude, il n'avait rien d'un sanguinaire homme comme on en trouve dans le Cipher Pol nine, mais l'oppression qu'Arlong et ses hommes avait fait subir aux habitants avait fait monter une haine qui sommeilla en Kashigami pendant des années, et aujourd'hui toute cette haine allait être relâchés en un combat, ça aurait déjà était un miracle que ses adversaires survivent, ça s'était sur, Kashigami n'allait pas être tendre avec eux.

Au loin, Kashigami aperçut le premier obstacle au loin, Meuh Meuh, un monstre des mers à l'apparence bovine qui contribuait au transport et au renvoi des navires de la marine envoyé, petit à petit la barque s'approchait du monstre, la main de Kashigami avait fini par se poser sur le fourreau de sa lame ]tant pis si elle meurt, c'est qu'une vache après tout] c'était-il dit, mais en fait, la vache n'avait pas vraiment envie de se battre pour plusieurs raisons, la première était le regard de Kashigami, un regard à faire froid dans le dos, la deuxième raison était Kashigami, en effet, avec le temps, notre Cipher Pollesque préféré s'était forgé une petite réputation sur East Blue, et Meuh-Meuh était au courant de tout, c'était une vavache intelligente, un peu, la troisième raison fut l'homme qui était aux côtés de Kashigami, en effet, un homme à cinquante-deux millions de berrys sur sa tête, ça ne cours pas les rues.

De toute façon, la vache n'eut pas vraiment le temps de s'apitoyer sur son sort, en utilisant le pas de lune, Kashigami se rapprocha d'elle jusqu'à être à proximité, il sortit lentement l'arme du fourreau pendant que le monstre marin bondissait sur le rafiot. Tout se passa tellement vite, Kashigami avait tranché la tête de son adversaire de haut en bas, sans toucher l'eau grâce à une précision hors du commun, grâce à la taille de sa lame, Kashigami réussit à ne même pas toucher l'eau lors de son attaque.

Une fois tout cela fait, Kashigami retourna sur la barque et rama jusqu'au corps qui n'avait pas encore coulé, il récupéra ensuite le corps et le plaça sur la grande barque à l'arrière avant de laisser son coq le couper en rondelles avec un couteau de cuisine, toute cette viande-poisson leur ferait des réserves de nourritures pour un long moment.
❝ ▬ ça ne te dérange pas si je garde tout ça? J'imagine que non. ❞


trucs et machins utilisés:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2983
Points de Technique (PT): 175
Équipage: Ligue des explorateurs
Voir le profil de l'utilisateur




Paragus
110,000,000 Berrys
Mar 23 Mai - 22:15





"
Voilà, pendant que je cherchais Don Krieg seul en plein milieu de l'océan, je suis tombé nez à nez avec un jeune homme blond. Je sympathise avec lui, puis je lui propose mes services il veut bien que je travaille pour lui. Nous nous dirigeons vers une ile contrôlée par un homme-poisson avide de trésor et d'argent. Le jeune homme me promet 50% des gains remportés durant la capture, une raison de plus de vouloir faire affaire avec le gamin.
"



Je suis actuellement dans une barque avec le jeune homme, nous naviguons à travers l'océan. Ma barque est accrochée à l'autre, je décide de partir seul de mon côté, je me lève de la barque puis je monte dans la mienne, avec l'agitation de l'eau la barque ne semble pas être très stable. Je détache ma barque de celle du gamin blond, puis je lui dis "Bonne chance." Je pars de mon côté avant que nous nous fessions remarquer en groupes, je navigue difficilement, je ne sais pas naviguer, mais je me débrouille comme je peux. De toute façon, l'île est devant moi, donc je n'aurai pas trop de mal à arriver dessus. Le courant semble instable de plus, ma barque gigote dans tous les sens. Oh là ! Si je tombe à l'eau, je suis mort, par chance sur ma barque se trouve un tonneau que, j'avais rempli d'eau. Je sens mal partie cette mission, je vide mon tonneau en le buvant d'un coup sec. Hum... Ce n'est pas très agréable toute cette eau à la fois, l'eau devient encore plus dangereuse que tout à l'heure. Je rentre dans le tonneau, puis je le referme avec son socle. Comme je le pensais une vague assez violente emporte avec fracas ma barque qui s'écrase violemment contre les rochers de l'île. Par chance, je suis à l'abri dans mon tonneau, je suis à l'étroit dedans, mais je suis toujours en vie.

Je suis ballotté dans tous les sens, j'échoue sur la plage de l'île. Un homme surement un pécheur me ramasse, il tapote le socle avec ses doigts. Je n'ose pas sortir pour le moment, il me porte avec lui sous ses bras enfin je suppose qu'il doit s'agir de ses bras vu l'odeur que je sens à travers le bois. Tiens ! On dirait des voix. En effet l'homme ou la femme parle avec quelqu'un, je me demande de quoi il parle oui je suis comme ça je veux tout savoir sans rien payer.

Homme-poisson : Tien ! Vieux salaud, tu tombe bien. J'ai trouvé ce tonneau sur la plage il y a pas deux minutes à peine, il est assez lourd je me demande ce qu'il contient.

Homme-poisson idiot : Heu ...Pourquoi tu ne l'as pas encore ouvert ?

Homme-poisson : Hum ...C'est un cadeau pour notre capitaine, je pense savoir de quoi il s'agit.

Je serre les dents j'affiche un visage de peur, je ne dois pas me faire remarquer pas tout de suite.

Homme-poisson idiot : Ah... C'est de la nourriture .

Homme-poisson : C'est une surprise pour le chef, c'est de l'alcool j'en suis sur. La dernière fois j'ai vu des jeunes du village avec ce genre de tonneau entrain de faire une fête sur la plage.

Homme-poisson idiot: Ah ...Tu parles des jeunes avec lesquelles nous avons fait un festin de roi.

Homme-poisson : Hic... J'ai encore le hoquet depuis le barbecue.

Les deux hommes poissons se mettent alors à rire en même temps, ça pue la sardine pourrie. Je suis balloté dans tous les sens, nous nous arrêtons de marcher, je me demande ce qui se passe. Je suis alors propulsé dans les airs pour artérite contre un mur, je suis sonné dans tous les sens du terme. J'entends les hommes poissons partir en rigolant, je soulève discrètement le socle. Je regarde aux alentours, il y a des tonneaux de bière et autres choses du même genre. Je suis dans la cave ça s'est sur, je sors du tonneau rapidement, mais discrètement. Je regarde avec intention chaque tonneau pour vérifier leurs contenus, j'entends les autres qui reviennent. Je pars me cacher dans une pile de tonneau, ils ouvrent la porte de la cave puis apportent d'autre tonneau, je fais un sourire narquois. Je file à l'Anglaise pendant qu'ils déposent leurs tonneaux, j'arrive dans la cour d'Arlong Park , c'est écrit en gros sur la tour. Il n'y a personne, je cherche un signe de vie, mais non rien du tout. J'entends tout d'un coup un sifflotement qui provient un peu plus loin de devant moi, je suis curieux.

Je regarde en escaladant un mur, je regarde par-dessus le mur. Il y a un homme poulpe qui sifflote avec sa grande bouche, je le regarde, il me regarde. Puis il retourne à ses occupations, il se retourne encore une fois. Il vient de réaliser, que je suis un humain, mais il ne s'affole pas pour autant.

Octo : Oh ! Vous devez être un invité de monsieur Arlong ?

Paragus : Arlong... Bien sûr je suis un VIP.

Octo : Oh ! Un VIP comme le colonel qui vient nous rendre visite.

Alors, comme je le pensais nous sommes bien chez Arlong. D'où le nom de cet endroit, en plus l'homme poulpe me dit que la marine fait affaire avec Arlong, ha ! Je comprends mieux pourquoi il n'a toujours pas été arrêter quelle bande de fumiers la marine.

Octo me regarde avec ses grands yeux tout blanc avec deux petits point noir qui lui servent de pupille au milieu des yeux, il me demande de l'excuser. Puis avec sa bouche il produit une mélodie pour appeler un monstre marin, comment je le sais je lui ai demandé.

Octo : Meuh-Meuh ! C'est l'heure du diner !

Paragus: Qui est Meuh-Meuh ?

Octo : Oh ! Un monstre marin de race bovine, il s'amuse à trainer dans les environs de l'archipel.

Paragus : D'accord, enfaites tu à une prime sur ta tête ?

Octo : Non... Je suis clin.

Paragus : Dommage, tu sais quand Arlong va rentrer .

Octo : il est parti faire un tour au village de Cocoyashi, avec tous mes frères homme-poisson.

Paragus : Bref... Je vais attendre ici avec toi son retour.

Pendant que j'attends Arlong et ses hommes moi et Octo devenons amis, j'aime bien ce type il a l'air courageux brave et fort surtout. Nous parlons de tout et de rien, de la vision du monde par rapport aux hommes-poisson et aux humains, il me donne même des boulettes de poulpe qu'il garde pour lui. Nous rions à pleine voix, cela fait longtemps que je ne me suis pas autant amusé lors d'une mission.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 181
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 97

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2783
Points de Technique (PT): 84
Équipage: Hebi
Voir le profil de l'utilisateur




Kashigami Dunteryu
Dit "Le Serpent" | Agent du Cipher Pol 8
Mer 24 Mai - 10:43


le combat commence

J'avais appelé Paragus mais il était parti de son côté comme un bourrin, je vis une grosse vague et elle faillit bien emporter mon bateau, mais il avait tenu le coup, tant mieux. Même si la barque continuait d'avancer, elle était bien trop lente à mon goût et de toute façon, un trou commençait à faire s'infiltrer d'eau, bientôt le bateau coulerait et c'est pour cela que je bondis sur la barque contenant le fameux tas de nourriture bovine marine.

J'avais beau être en sécurité sur le gros steak marin sur lequel je venais de bondir la barque n'avançais qu'en suivant le courant et c'était plutôt dangereux en vue des courants actuels, grâce à l'aide de Nakigo mais surtout grâce mon aqua Geppô nous ramenâmes la barque jusqu'à Cocoyashi et finalement accoster pour aller enfin combattre Arlong, le capturer et le placer à Impel Down.

Je faillis débarquer sur Cocoyashi mais je changeai finalement d'avis en voyant qu'Arlong et deux de ses commandants, Kuroobi et Smack étaient déjà sur place. Non que je ne voulusse pas me battre face à eux, mais si on se battait dans le village n'en résulteraient que des morts inutiles. Plus que jamais mon sabre me démangeait et sans un sens de la réalité, je n'aurai jamais pu résister à la tentation de le faire souffrir jusqu'à ce que mort s'en suive finalement pour l'homme-poisson.

Après avoir finalement fait le choix de retrouver Arlong chez lui, à Arlong Park je me dirigeai vers le bâtiment en question encore plus vite qu'avant, j'arrivai finalement sur place à peine dix minutes plus tard et je vis un spectacle plutôt appétissant : cinquante des soixante hommes d'Arlong ainsi qu'Octo le poulpe étaient sur place, c'était comme s'ils me disaient "vas-y, viens et tue-nous afin de prendre ta vengeance" et je n'allais pas me faire prier pour prendre ce que j'attendais depuis tant d'années : leur vie !

Après avoir demandé à Nakigo de ne pas agir et presque à l'instant où j'allais tous les décimer, je vis Paragus à côté de lui. Quel idiot celui-là, est-ce qu'il est au courant que celui avec qui il discute est primé depuis peu à cinq millions de berry? Pensai-je à ce moment. Plutôt que de penser pendant des heures à la réponse de cette question, je décidai d'aller lui demander directement et je me dirigeai vers lui en soru tout en tuant tous les hommes-poissons sur ma route. Je tuai certain de ses monstres en les décapitant d'autre finissait avec ma lame dans le cœur et certains moururent même avec un coup de manches très puissants, au final, j'en avais tué une vingtaine et les autres me regardèrent, prêt à m'attaquer.

Au final, ils m'attaquèrent tous avec leur épée, mais je réussis sans la moindre difficulté à en sortir indemne grâce au tekkai, une fois cela fais un rankyaku me permis de tous les repousser, et même de les assommer, je m'approchai de plus en plus de Paragus et Octo se préparait à me combattre. D'un déplacement invisible à l’œil nu, je passai derrière lui et me mis juste devant Paragus afin de lui parler

-T'es au courant qu'on est chez l'ennemi ? En plus, le poulpe que tu vois là est primé à cinq millions de berry! D'accord, c'est rien à côté de tes soixante-cinq millions, mais quand même, tu pourrais faire un effort ! Sinon si t'as faim, j'ai tué leur vache-là Nakigo peut-nous la cuisinerlui dis-je.

Après avoir entendu la dernière partie de mes paroles Octo se retourna vers moi fou de rage et avec l'objectif de venger sa meuh-meuh adoré, avant d'attaquer Octo j'attendis la réponse de Paragus. Après avoir entendu la réponse de Paragus je me retournai vers Octo, j'allai m'en débarrasser avant l'arrivée d'Arlong et des deux autres, j'avançai vers lui et lui mis un shigan mais au moment où mon coup allai l'atteindre et le tuer, j'entendis une voix, cette voix qui avait tant traumatisé mon enfance, cette voix qui relevait mes pulsions meurtrières et cette voix qui appartenait à la personne qui m'avait donné l'idée d'entrer dans le Cipher Pol, c'était lui!!! Arlong était là.

-Octo, qu'est-ce que tu fait avec ses deux humains ? Tu devrais les tuer, tu sais. Dit Arlong

-Ah bon-poulpe ? Le premier a dit que c'était un VIP et le second vient juste d'arriver, d'ailleurs, j'étais sur le point de le tuer-Poulpe, il a tué meuh-meuh-poulpopoulpe!!!.

Ça se corsait, à quatre contre deux, nous étions en désavantage numérique, mais Arlong alla s'asseoir pour regarder ses homme-poissons nous laminer, il allait être surpris ça, c'était sûr mais même sans Arlong c'était toujours du trois contre deux, enfin, c'est ce que je pensai jusqu'à ce que quelqu'un d'autre arrive, c'était Belmer et par un coup du hasard, elle avait décidé d'arrêter Arlong ce jour-là, elle avait emmené avec elle un énorme bazooka qui avait une puissance comparable à celle des canons.

Smack décida de s'occuper de Belmer, Kuroobi décida d'attaquer Paragus et Octo se préparèrent à m'affronter. Les combats respectifs de chacun était sur le point de commencer, de mon côté Octo me fonça dessus fou de rage mais grâce à mon Kami-E je réussis à esquiver tout ses coups puis il me vit disparaître, j'avais en fait utilisé le soru pour passer derrière lui et je me préparai à le tuer mais au dernier moment je me rappelai qu'il fallait juste les capturer.

Je finis par utiliser mon T'ien Ching, Octo fut paralysé sur le coup, mais ça ne serait pas long. Je choisis de l’assommer avec un coup de manche dans son ventre bien placé, il s'évanouit presque sur le coup, mais il tenu debout, car il avait réussi à parer mon coup avec ses bras, il avait vraiment réussi à s'en remettre très vite de ma paralysie. Le deuxième coup fut plus efficace, grâce à un rankyaku dans son ventre qui étrangement ne le trancha pas, je réussis à l’assommer.

De son côté Belmer avait fini de charger le bazooka et s'apprêta à tirer sur Smack. Au moment du tir Smack esquiva le coup de Belmer et utilisa son pistolet à eau pour essayer de toucher Belmer. Heureusement pour elle le recules du bazooka lui fit éviter l'attaque, Belmer prit ensuite son sabre et fonça sur Smack en lui assénant des coups rapides que son ennemi avait du mal à esquiver.

Après quelques coups d'épée Belmer parvint finalement à toucher Smack en lui coupant le bras, l'homme-poisson finit par s'évanouir de manque de sang. De son côté Belmer avait donc également fini son combat tout comme moi. Cependant, une goutte d'eau la toucha en plein ventre, la faisant s'évanouir sur le coup. C'était Arlong qui avait voulu venger son compagnon en tuant Belmer mais il s'était légèrement trompé dans le coup. Je me préparai à affronter Arlong mais j'attendais quand même la fin du combat de Paragus.




Belmer:
 

mes techniques utilisé :
 
techniques utilisés par les PNJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2983
Points de Technique (PT): 175
Équipage: Ligue des explorateurs
Voir le profil de l'utilisateur




Paragus
110,000,000 Berrys
Mer 24 Mai - 22:52





"
Voilà, pendant que je cherchais Don Krieg seul en plein milieu de l'océan, je suis tombé nez à nez avec un jeune homme blond. Je sympathise avec lui, puis je lui propose mes services il veut bien que je travaille pour lui. Nous nous dirigeons vers une ile contrôlée par un homme-poisson avide de trésor et d'argent. Le jeune homme me promet 50% des gains remportés durant la capture, une raison de plus de vouloir faire affaire avec le gamin.
"



Je suis actuellement en pleine discutions avec octo qui me parle de tout et de rien, nous rions ensemble sans se forcer. J'aime bien ce type, il est très drôle et très sympathique. Je ne doute pas de sa fidélité envers Arlong, c'est dommage, je n'ai aucune envie de le tuer. Mais le travail, c'est le travail, j'attends avec impatience le retour de son boss. Tout d'un coup, on entend des bruits de derrière le mur, Octo regarde ce qui se passe. Je jette moi aussi un coup d'œil, il ne s'agit pas d'Arlong c'est dommage. Tien, mais je le reconnais, c'est le gamin qui m'a engagé pour éliminer Arlong. Il s'occupe des hommes-poissons, il se débrouille bien pour un gamin. Il vient de mettre à terre pas plus de vingt hommes poissons, pas mal, mais ça met octo dans une rage pas possible.

Octo : Nyu ! Nyu ! Hé toi t'es qui !


Le gamin regarde octo puis il constate que je suis avec lui, je saute de derrière le mur. Octo fait pareil, le gamin s'approche de nous rapidement. Il dépasse octo avec une technique, il se met, face à moi puis me regarde et me dit.

-T'es au courant qu'on est chez l'ennemi ? En plus, le poulpe que tu vois là est primé à cinq millions de berry! D'accord, c'est rien à côté de tes soixante-cinq millions, mais quand même, tu pourrais faire un effort ! Sinon si t'as faim, j'ai tué leur vache-là Nakigo peut-nous la cuisiner

Alors, il m'a menti le poulpe, il a bien une prime sur sa tête le fumier. Je regarde octo qui devient tout rouge, apparemment, il a mal pris la nouvelle. Les deux commencent à se battre, je me gratte le nez en les regardant.

Paragus : Je sais...J'attend son boss.

Octo : Nyu ! Nyu ! Tu le connais ce type .

Paragus : comme ça...

Les deux commencent à se battre, octo a l'idée de vouloir venger sa vache. Je me demande s'il s'agit de Meuh-Meuh, le monstre marin qu'il a tenté tout à l'heure de contacter. Au moment où ils s'apprêtent à se battre, Arlong et ses hommes reviennent du village de Cocoyashi, ils trouvent leurs camarades complètement K. Ô sur le sol. Arlong regarde octo avec un haïr affreux, Kurooby le grand mec avec un kimono bleu me regarde avec un haïr supérieure. Je sens déjà que je ne vais pas l'aimer celui-là, je remarque qu'il y a un grand mec avec une bouche ridicule à côté de Arlong.


Arlong : Octo, qu'est-ce que tu fais avec ses deux humains ? Tu devrais les tuer, tu sais.

Octo me pointe du doigt.

Octo : Ah bon-poulpe ? Le premier a dit que c'était un VIP et le second vient juste d'arriver, d'ailleurs, j'étais sur le point de le tuer-Poulpe, il a tué meuh-meuh-poulpopoulpe!!!.

Arlong pris une chaise puis se pose dessus, il donne l'ordre à ses hommes de s'occuper de nous. Mais à ce moment précis une femme avec une coupe bizarre arrive avec un énorme bazooka, elle vient chercher la peau d'Arlong. Alors que la femme affronte le type avec une bouche ridicule, le gamin blond lui affronte Octo. Je jette un regard sur Kuroobi, qui me fait un sourire, je me mets en position de combat. Lui se met en position de karaté, les hommes derrières lui sortent les armes puis ils l'encouragent. Je vais m'amuser en fin de compte, je fonce droit sur Kuroobi il reste en position de karaté. Je saute au-dessus de lui, puis j'en profite pour lui mettre un coup de pied dans la nuque, il tombe par terre. Mais rien de bien méchant je n'ai même pas mis 50% de ma force dans ce coup, les hommes-poissons arrêtent d'encourager Kuroobi. Arlong me regarde avec un haïr étonné, Kuroobi se relève humilier devant son boss et ses hommes.

Kuroobi : Toi ! Raclure d'humain !

Paragus : Oh ! Tu es déja debout ?

Kuroobi me foncent dessus, j'esquive chaque coup qu'il me donne. Je lui mets un coup de pied dans le menton, il recule puis-je lui met un coup de pied dans le ventre. Il s'envole dans l'eau, je baille d'ennui. Ce qui met Arlong en colère, il se lève de sa chaise apparemment il veut se battre contre moi. Mais ce traitre de Kuroobi arrive par derrière à toute vitesse puis me frappe dans le dos, je suis projeté contre Arlong Park.

Arlong : Voilà ! Ce qui arrive à des stupides humains qui veulent se mesurer aux hommes poissons !

Tous les hommes-poissons se mettant à rire, Kuroobi se vante de m'avoir projeté dans le mur. Je sors d'Arlong Park sans aucune égratignure, je suis prêt pour le second round. Les hommes-poissons rigolent encore plus fort Arlong pareil, je disparais subitement. J'arrive juste devant Kuroobi si rapidement qu'il ne me voit pas arriver, j'en profite pour lui mettre un coup de pied dans la poitrine. Il recule en crachant du sang, il tombe, à genoux, essoufflé devant moi.

Paragus :  Badaboum...

Kuroobi : C'est quoi ce bordel ! Je suis 40e Dan de karaté !

Il me frappe de toutes ses forces rapidement, mais j'esquive toujours sans problème ses coups. Il donne un coup de poing dans 10 de ses hommes sans faire exprès, il commence à devenir dangereux celui-là. Je bloque un de ses coups de poing de karaté, avec ma jambe droite puis avec la gauche je lui mets un coup dans le visage. Je prends appui sur le sol, puis je le frappe avec mes deux jambes en même temps. Il recule impuissant face à moi, il se met à hurler Arlong recule en vitesse pour ne pas prendre de coup. Les autres hommes poissons eux aussi prennent la fuite à toute vitesse, certains ont trop peur pour bouger.

Kuroobi : Tu...Tu...Tu l'aura voulu ! Karaté des hommes-poissons !

Kuroobi envoie sur moi une pression d'air par sa paume droite, je saute en l'air à temps. Mais les soldats d'Arlong quant à eux n'ont pas eu la même chance que moi, ils sont tous pris dans l'attaque de Kuroobi.

Kuroobi : P...P...kuf !

Arlong : Kuroobi...

Je retombe sur la nuque de Kuroobi, je lui brise en mille morceaux par un simple coup de pied. Il tombe à terre devant moi, il est incapable de ce relève. Je lance un regard vers Arlong, mais ce chien de Kuroobi se relève tant bien que mal.

Kuroobi : Je...Je...

Paragus : ça suffit ! Explosion organique !

Je lui mets un coup de pied surpuissant dans le visage, il se prend l'attaque, il n'a plus aucune force. Mon pied s'écrase dans son visage, la puissance du coup le projette si violemment qu'il détruit les murs d'Arlong Park avec son corps. Cette fois, je suis le vainqueur, il me reste plus que cette raclure d'Arlong. Le type à la bouche ridicule est mis K. Ô par la femme avec son bazooka. Octo quant à lui est aussi mal en point que Kuroobi, il ne me reste plus qu'Arlong et ses hommes.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 181
Date d'inscription : 16/04/2017
Age : 97

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2783
Points de Technique (PT): 84
Équipage: Hebi
Voir le profil de l'utilisateur




Kashigami Dunteryu
Dit "Le Serpent" | Agent du Cipher Pol 8
Ven 26 Mai - 8:46


Le combat final


Paragus avait donc réussi à se débarrasser de Kuroobi sans même faire le moindre effort. Il ne nous restait plus beaucoup d'adversaires à lui et à moi, à peine quelques homme-poissons lambda et Arlong, j'avais tellement envie de prendre ma vengeance sur Arlong que je fis une proposition des plus folle à Paragus, pour l'homme requin en tout cas, car pour nous cette proposition était on ne peut plus rationnel.

- Et si tu me laissais Arlong, pendant que je m'occupe du requin, tu t'occupes des "petits" homme-poissons et de la capture des trois poissons à cinq millions.

C'était ma proposition mot pour mot. Au final, je n'attendis pas une réponse de Paragus et avant même qu'il n'est eu le temps de formuler une seule phrase, je me déplaçais devant Arlong sans même que ce dernier ne puisse réagir efficacement. J'utilisai le soru pour me déplacer juste devant Arlong et sortis ensuite ma lame de son fourreau. Arlong avait était étonné de voir une approche si rapide, mais quand je lui fis un premier enchaînement de coup d'épée, il ne fut pas assez déstabilisé pour se faire toucher par mes multiples attaques.

Après avoir fait un premier enchaînement rapidement esquivé par mon adversaire, j’enchaînai avec un rankyaku qu'Arlong esquiva se faisant tout de même toucher à la jambe gauche. Arlong fit une chute arrière, mais il se rattrapa sur ses mains palmées pour finalement avec une demi-galipette se remettre sur ses pieds. C'était maintenant Arlong qui passait à l'offensive en sautant dans l'eau, je le suivis là-bas près à continuer le combat dans son environnement naturel.

Grâce au aqua geppo j'avais la même vitesse que lui, mais ça n'empêchait pas Arlong d'avoir l'avantage du terrain. Il me fonça dessus nez en avant tel une torpille et j'avais de plus en plus de mal à éviter ses attaques, surtout que je n'étais pas non plus le grand champion d'apnée et que l'air commençait à manquer. Afin d'être sûr de ne pas subir les dégâts du coup suivant je me mis en tekkai et attendit, je vis finalement Arlong arriver nez en avant et j'attendis.

Arlong fut surpris de ne pas me voir esquiver son coup, mais il pensa sur le coup que c'était dû à ma trop longue apnée, il continua à me foncer dessus et une fois arrivé à moi son nez se détacha sur le coup et il se prit la tête sur mon corps d'acier, il était cette fois sonnée et il ne me restait plus qu'à lui donner un coup avec mon épée empoisonné pour en finir.

Je ne pouvais l'empoisonner sous l'eau, car le poison aurait laissé place à de la simple eau et c'est pourquoi je pris un Arlong sonné et je l'envoyai à la surface d'un puissant coup de poing avant de le rejoindre. Arlong ne reprit ses esprits que quand il se cogna contre le bâtiment principal d'Arlong park et il me chercha du regard, moi, j'étais juste derrière lui et quand il se retourna pour finalement me voir, je lui donnai un coup d'épée qu'il réussit à éviter in extremis... Ou presque.

J'avais activé le venin de mon épée, et même si Arlong avait en grande partie esquivé mon coup le poison avait tout de même pu s'infiltrer dans son organisme. C'était le poison d'un cobra royal, n'importe quel être humain serait mort en maximum quinze minutes avec ce venin, néanmoins Arlong n'était pas un être humain normal et il allait mourir dans des souffrances encore plus horribles dues à la longueur du processus :

En deux minutes, il serait paralysé par l'attaque du système nerveux et il commencerait à souffrir d'horrible douleur avec une difficulté à respirer ; en attendant encore un peu, son teint deviendrait de moins en moins vivant et ses douleurs seraient un peu près équivalentes à celles d'un homme à qui on arracherait son bras ; enfin un peu près trente minutes après le départ de la torture, il mourrait avec l'arrivée du poison dans son cœur.

Enfin tout ça s'est-ce qui se serait passé si aucun médecin ne l'avait guéri, hors j'avais toujours pour but de ramener Arlong vivant au Q.G. Après quelques petites minutes pendant lesquelles Arlong ne se savait pas encore empoisonné. L'homme poisson s'arrêta d'un coup et tomba en criant de douleur. Il n'était plus en état de se battre et c'est pourquoi je l’assommai avec un peu de mal car le meurtre était beaucoup plus facile.

Une fois Arlong assommé, je lui attachai les menottes en acier renforcé et entrepris de le faire monter à bord de notre barque en appelant Paragus. Presque au moment du départ, je me rappelai de l'état de Belmer et je décidai de tout de même l’amener en ville pour demander un médecin. J'étais médecin, mais je n'avais pas le temps de traiter une blessure aussi sévère et c'est après quelque demande et louange en disant qu'elle avait battu un des hommes de Smack qu'un médecin arriva et la prit. Je repris alors route vers le bateau pour aller donner Arlong au Q.G.

Une fois à bord de la barque en question et après avoir revus Nakigo je guéris l'homme poisson requin en lui donnant un antidote de ma propre composition mais également un anesthésiant ultra puissant qui faisait dormir le patient pendant trois jours, Arlong ne risquait pas de nous poser trop de problème sur la route du retour maintenant que l'anesthésiant lui avait été administré, de plus une base marine se trouvait non loin de là et je décidai d'y descendre seul afin de récupérer la prime d'Arlong, Kuroobi et Smack. Paragus avait voulu garder Octo pour une raison qui ne concernait que lui.




trucs et machins que j'ai utilisé:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 20/04/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 2983
Points de Technique (PT): 175
Équipage: Ligue des explorateurs
Voir le profil de l'utilisateur




Paragus
110,000,000 Berrys
Ven 26 Mai - 16:39





"
Voilà, pendant que je cherchais Don Krieg seul en plein milieu de l'océan, je suis tombé nez à nez avec un jeune homme blond. Je sympathise avec lui, puis je lui propose mes services il veut bien que je travaille pour lui. Nous nous dirigeons vers une ile contrôlée par un homme-poisson avide de trésor et d'argent. Le jeune homme me promet 50% des gains remportés durant la capture, une raison de plus de vouloir faire affaire avec le gamin.
"



Alors, que j'en ai fini avec Kuroobi. Le gamin blond en a fini avec Octo, Smack le type avec sa bouche ridicule et lui aussi mit hors d'état de nuire. Je regarde Octo, il a l'air assez mal en point, mais sa vie ne semble pas en danger. Je regarde Belmer la femme qui a battu Smack, elle semble assez mal en point. Le gamin blond arrive devant moi, il me félicite d'avoir battu Kuroobi. Arlong devient fou de rage, il me provoque. Je me mets en position de combat, mais le gamin blond me tape sur l'épaule.

Kashigami : Et si tu me laissais Arlong, pendant que je m'occupe du requin, tu t'occupes des "petits" homme-poissons et de la capture des trois poissons à cinq millions.

Paragus : Hum... Pourquoi pas de toute façon je perdrais mon temps avec Arlong.

Je laisse le gamin blond s'occuper d'Arlong, je me dirige vers les vingt derniers hommes poissons. Ils sortent leurs armes, ils protègent les trois futurs prisonniers. Je saute sur eux, je n'ai pas de temps à perdre, je frappe plusieurs hommes poissons avec mes pieds. Il en reste encore quinze debout, individuellement, ils ne sont pas très forts, mais en groupes, ils pourraient devenir plus dangereux encore qu'Arlong. Je dois empêcher ça, je fonce rapidement entre chaque homme poisson, ils tombent tous comme des mouches. Devant moi se trouve plus que cinq hommes poissons apparemment, ce sont les plus forts qui restent, ils me foncent dessus tous en même temps. Ils sont très forts, j'esquive chaque coup avec difficulté. Je désarme avec un coup de pied dans les mains des hommes-poissons, puis je les frappe avec ma technique, Badaboum. Chacun dans leur poitrine, ils tombent tout inconscients à mes pieds. J'ai fini avec les sous-fifres, maintenant, il me reste les commandants à m'occuper. Je commence par Smack, il lui manque un bras.

Son sang n'arrête pas de couler c'est horrible, pour lui les menottes ne sont pas utile. Je lui prends le bras qui reste puis je lui brise, il se réveille en hurlent de douleur. Il me regarde, puis il essaye de me cracher dessus avec une goutte d'eau. J'esquive sa goutte d'eau, puis je lui mets mon poing dans le visage. Il perd de nouveau connaissance, je le traine par le bras. Puis j'arrive devant Kuroobi, ce dernier est complètement inconscient. Je l'attrape par la natte puis je le traine jusqu'à Octo, ce dernier se réveille puis se relève. Je lance à ses pieds ses compagnons, il regarde les deux gars en état déplorable.

Octo : Nyu ! Nyu ! Smack ! Kuroobi !

Paragus : Je t'aime bien, je vais te faire une proposition assez honnête. Regarde ton boss derrière moi, il galère à battre le gamin. Puis jette un coup d'œil à tes compagnons ils sont tous impuissants face à nous, ils finiront tous en prison. Manque de chance toi tu as une prime sur ta tête, alors si tu te fais attraper tu finiras en prison. Ma proposions est la suivante, rejoint mon groupe de mercenaires.

Octo : Nyu ! Nyu ! Ah ! D'accord... Mais à une condition que nous quittions vite cette ile.

Paragus : parfait, tu peux marcher avec t'es blessures .

Octo : Oui !

Alors qu'octo vient de rejoindre mon groupe, Arlong est tombé face au gamin. Le gamin blond est fier de lui, je dois dire qu'il ne se débrouille pas trop mal pour un enfant. Il s'occupe de Belmer celle qui a mis Smack hors d'état de nuire, les blessures de cette dernière semblent plus graves que notre . Il part avec elle, surement dans un village pour la soigner, je regarde Octo puis je lui demande comment ont fait pour quitter l'île .

Octo : Nyu, je n'avais pas pensé à ça.

Paragus : Ce n'est pas la peine de demander de l'aide aux habitants de l'île, je suis recherché et toi tu es un des hommes d'Arlong je ne pense pas qu'ils vont te pardonner.

Octo : Oui...Oh ! Mais je sais je n'ai cas te conduire jusqu'à ton navire qui es aussi maintenant le mien.


Paragus : Ouais je ne peux pas nager, j'ai mangé un fruit du démon .

Octo : ce n'est pas si grave que ça, je peux te conduire dans ma jarre jusqu'au navire.

Paragus : Ok... On fait ça.


Octo me demande de le suivre avant, il fait ces adieux à ses anciens camarades, il regarde une dernière fois Arlong Park. Puis je le suis sans me posé de questions, je détruis le mur qui nous empêche de passer.Je disparais en vitesse avec octo, le gamin a eu ce qu'il voulait et moi aussi. Je rentre dans une sorte de tonneau en pierre, octo me tire tant bien que mal. Je fais confiance à octo, si je tombe dans l'eau je suis mort. Nous quittons l'île, sur le chemin nous croisons un bateau de la marine qui vient sur l'île. Ils regardent Octo, un homme du nom de Nezumi est, sur ce, bateau. Il s'agit d'un colonel de la marine qui fait affaire avec Arlong, il reconnaît Octo. Puis ils tirent des boulets de canon sur nous, je saute de la jarre pour arriver sur le bateau de la marine, ils ne sont au total pas moins de 50 soldats tout armés pour arrêter Arlong. Apparemment, ils ont appris la défaite de ce dernier, ils veulent accaparer notre gloire. Je vais surement ne pas laisser faire ça, les marines me tirent dessus avec leurs fusils. Je sors mon bâton puis j'utilise l'Iron ring, je fais tourner le bâton en cercle. Ce qui a pour effet de renvoyer les balles vers les soldats.

Paragus :Iron ring !

Les soldats sont tous à terre blesser par leur propre balle, il ne reste que Nezumi devant moi. Il tombe par terre il a peur, il me propose de l'argent. Je lui fais voir un aperçu de mes pouvoirs, mon vrai pouvoir. J'utilise la technique fourmi Hybride, il me regarde puis il hurle de peur. J'ai un petit creux tout d'un coup, j'attrape Nezumi par la technique puis je le mange seulement la tête . Puis je recrache ce qui reste, je jette le corps du colonel devant ses hommes qui ont peur de moi. Je saute du bateau, puis je m'appuie sur lui j'en profite pour lui mettre un coup de pied dans la coque. Il coule avec tous les soldats dans la mer, j'arrive dans la jarre d'Octo. Puis nous partons vers notre navire, je suis assez fier de moi j'ai tué un colonel et j'ai buté des hommes-poissons.



Revenir en haut Aller en bas
La fin d'Arlong. (privé paragus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La fin d'Arlong. (privé paragus)
» Nouvelle structure de la Partie Privée
» Entraînement chasse ! (privé Nuage de Corbeau)
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]
» Ed, Détective privé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Four Blues :: East Blue :: Conomi Island - Cocoyasi-
Sauter vers: