AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Calm Belt & Red Line :: Luscaina Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'homme et la bête

avatar
Messages : 63
Date d'inscription : 19/12/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4499
Points de Technique (PT): 220
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Aki D. Soul
Dit "l'éclair noir"
Jeu 30 Mar - 10:59

«1/3: Sur les traces de la bête »





Seul au monde
Des jours, des semaines étaient passées depuis l’arrivée soudaine de Aki sur l’île sauvage de Luscaina et ce temps passé sur cette île si étrange lui donnait l’impression d’être là depuis des siècles. Il faut dire que le climat si spécial de l’île ne l’aidait pas à combattre cette impression et l’obligeait même à s’adapter toujours plus vite à ses changements si soudains que fréquents. En quelques jours seulement il avait pu voir un grand soleil d’été laisser place à un froid hivernal l’obligeant à user de son fruit du démon pour se réchauffer ou à faire trempette dans la lave du volcan se trouvant au centre de l’île. Parfois le froid laissait place à un temps plus doux digne du printemps avant de repasser à la pluie d’automne qui humidifiait ses affaires durant des jours. Il comprenait maintenant mieux pourquoi les civils du coin s’en étaient allés si rapidement, son pouvoir faisait de lui une des rares personnes à pouvoir survivre dans un milieu si hostile. Car même si des moyens de lutter contre ce temps capricieux pouvaient être créé, il y avait également le problème des bêtes sauvages qui rôdaient par dizaine dans les environs. Ses animaux féroces et impressionnants de par leur taille immense et leur combativité à toute épreuve.

Malgré les difficultés Aki se sentait à l’aise dans cet endroit dans lequel il y avait toujours une nouvelle chose à découvrir. La faune et la flore de l’île offraient leurs lots de surprises au jeune civil qui ne se lassait pas de les découvrir. Affinant son entraînement et son utilisation de son fruit il avait même réussi à mettre à jour deux nouvelles techniques qu’il gardait ainsi sous le coude au cas où. Car même si tout se passait pour le mieux jusqu’à présent, il restait encore un mystère à découvrir et un ennemi à affronter. Ce mystère n’était autre que la bête à l’origine du cri qu’il avait entendu à son arrivée sans pourtant réussir à la croiser. Depuis ce jour il n’avait eu de cesse de la traquer pour enfin s’en faire une image et voir qui de lui ou d’elle était le plus fort de l’île. Malheureusement sa quête était longue et peu fructueuse, quelques arbres cassés et quelques traces humanoïdes géantes laissées à certains endroits. Voilà tout ce qu’il avait sur elle pour le moment, une maigre récolte pour un ancien soldat de la Marine tel que lui. Bien évidemment sa fierté et sa soif d’aventure lui ordonnaient de continuer jusqu’à réussir à accomplir sa quête avant ne serait-ce que de penser à quitter cette île par un moyen ou un autre.

Quatre jours de pluie venaient de mettre à néant ses nouveaux efforts de recherche, une situation qui mettait légèrement à mal l’optimisme de Aki. Alors qu’il commençait à désespéré de la retrouver, le hurlement de la bête venait résonner de nouveau sur l’île. Se redressant de tout son corps l’explorateur en herbe cherchait à repérer l’origine du cri en observant les alentours jusqu’à apercevoir une nuée d’oiseaux prenant la fuite. Son premier indice de la semaine venait de se révéler et il devait maintenant quitter la sécurité de son campement pour la suivre sans plus tarder. Se déplaçant au pas de course le jeune aventurier sentait la chance lui sourire à nouveau, ignorant totalement les dangers présents autour de lui pour continuer sa course folle. Il était bien trop pressé et obnubilé par cette bête pour se laisser freiner par quelques bestioles qu’il avait déjà réussi à mettre au tapis au cours des semaines précédentes. Certaines des bêtes sauvages se souvenaient d’ailleurs de cet affrontement et se contenter de fuir celui qui semblait foncer tel un rhinocéros en furie droit devant lui.

Sa course folle finissait tout de même par prendre fin lorsque le visiteur de Luscaina se retrouvait face à d’énormes empreintes. Elles étaient identiques à celles qu’il avait déjà trouvé par le passé et signalait qu’il était dans la bonne direction. Aki devait maintenant les suivre et espérer tomber sur cette bête si mystérieuse. Croisant les doigts pour que cette tentative soit la bonne, le jeune D Soul continuait de remonter les traces tout en observant le décor abîmé qui les entourait. Le sol était déformé et les arbres brisés, des détails qui en disaient long sur la corpulence de la bête qu’il recherchait depuis son arrivée. Malheureusement pour lui sa piste s’arrêtait net une fois de plus pour laisser un grand espace vide et silencieux, il arrivait trop tard une fois encore. Commençant à pester contre lui-même l’ancien soldat repérait alors un nouvel indice crucial dans sa recherche, une touffe de poils coincée sur l’une des branches brisées. Cette simple chose lui suffisait alors pour résoudre le mystère, si les traces disparaissaient ainsi c’était tout simplement parce que la bête bondissait ou s’envoler d’un endroit à un autre. Pour la suivre il devait donc simplement prendre de la hauteur et repérer l’endroit où elle s’arrêtait, soulageait et déçu de ne pas y avoir pensé avant l’explorateur s’empressait de mettre son idée à exécution.

Grimpant comme il le pouvait, Aki restait alors perché tout en scrutant l’horizon avec minutie. Une occupation peu exaltante, mais obligée s’il espérait obtenir ce qu’il cherchait. C’est au bout d’une dizaine de minutes qu’une ombre apparaissait au loin, le temps d’un bond il avait pu apercevoir cette proie tant désirée. Le sourire aux lèvres il continuait de la guetter jusqu’à finalement la voir grimper sur une des montagnes, enfin il savait… Il savait désormais où trouver la bête et il n’allait pas attendre plus longtemps pour aller à sa rencontre. Sautant au pied de l’arbre d’un seul bond, Aki reprenait sa course folle tel un enfant courant pour voir le père noël un 25 décembre. Il faut dire que le D Soul était encore jeune dans sa tête et ce genre de défi était pour lui une véritable passion dont il ne se lassait pas. Luscaina était pour lui une attraction dont il ne pouvait se défaire, un parc spécialement conçu pour les personnes qui comme lui aimaient découvrir et explorer dans un monde rempli de dangers plus terrifiants les uns que les autres. Sa plus grande peur rester de finir par tout découvrir et mourir d’ennui peu à peu….


© Asaëlle

Revenir en haut Aller en bas
L'homme et la bête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Calm Belt & Red Line :: Luscaina-
Sauter vers: