AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Calm Belt & Red Line :: Enies Lobby Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La preuve suprême ! [feat Marco]

avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4423
Points de Technique (PT): 313
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Rakan Khorus
95,000,000 Berrys
Mer 22 Mar - 20:38


« Un monstre aux yeux de tous  »




Je ne pleurais plus, maintenant. Le déclic que j'avais subi lors de m'a capture avait mêlé tous mes sentiments et brisé le masque de haine que la vie m'avait confectionné. Perdu, à découvert, mes faiblesses révélées aux yeux de tous, je n'avais pus refouler le torrent de sentiments qui m'avait envahi à l'écoute des discours respectifs du vice-amiral et de Kyû, sentiments qui s'étaient mué en larmes.

Ses larmes ne représentaient pas ma défaite, ni même ma déception ou ma douleur, non, elle représentait l'acceptation de la personne que j'étais réellement celle que j'avais toujours refoulée, celle que je cachais derrière un masque immuable, au regard intransigeant. Oui, j'avais honte... J'avais réellement honte de m'être pas accepter tel que j'étais. J'avais honte d'avoir pris pour modèle de vie Alucard, et les très nombreux autres égocentriques et sanguinaires pirates de ce monde. J'avais honte d'avoir voulu me fondre dans cette masse malfaisante pour "survivre".

Dorénavant je ne voulais plus survivre, je voulais vivre ! J'espérais avoir droit à une rédemption, pouvoir vivre, aimer, protéger... Agir pour autre chose que ma petite personne. Mais aurais-je cette chance ?

À l'heure actuelle j'étais enfermé dans les cales d'un bateau de la marine, dans un petit cachot. Tout mes membres étaient entravés par d'épaisse chaînes, et mon pouvoir, ainsi que mon énergie était complètement annihilé. J'étais un poids mort plus qu'un prisonnier mais s'était surement son but. Le vice-amiral semblait vraiment vouloir sceller tout mes mouvements, mais pas tant pour se protéger que pour me protéger. Surement avait-il peur que je m'agite un peu et que cela attise la curiosité et la défiance du reste de l'équipage, auquel cas il lui sera très difficile de me défendre lors de mon procès.


~Un procès...

[/i]Je restais muet, immobile dans ma prison attaquée par une humidité permanente, fixant la moisissure verdâtre sur la planche en bois face à moi, je laissais mon esprit s'interroger, que pouvais-je faire d'autre de toute manière ?

La pluie battait son plein sur les planches en bois du bateau d'Alucard. Sur le pont c'était un véritable charnier. Des corps sans vie et complètement ensanglanté gisaient tout autour de moi. Une fois de plus c'était un carnage ! Une lutte sans merci entre les pirates d'Alucard et un navire de guerre de la marine c'était engagé. Les canons, les coups de feu, le sang, les membres déchiquetés tout était exactement comme la première fois, lorsque j'avais perdu ma "famille" de Marine lors de un assaut d'Alucard et de ses pirates.

Et moi une fois de plus je restais là, immobile au milieu du pont, observant la scène avec de grand yeux. Comme dans ma prime jeunesse j'étais trop faible pour lutter, et j'avais bien trop peur. Et puis pourquoi défendrais-je le nom de ces pirates ? Alucard m'avais mis en esclavage, ni plus ni moins. J'étais un prisonnier, bénéficiant d'une fausse liberté car constellent entouré de geôliers odieux. Alors ce jour là j'étais resté planté comme un pique attendant que l'on me libère ![/i]

Les yeux clos je me remémorais ce souvenir partiellement refoulé en moi, et je le vis aussi distinctement que lorsque je lui fis fasse avant ma capture. C'était bien lui... Oui c'était cet homme, le vice-amiral qui m'avait sorti de l'enfer de la piraterie. Du moins je pense que ces souvenirs sont authentique... Mais comment en être complètement certain ? À quoi bon ? Ouvrant une fois encore, progressivement mes paupières, j'eus la surprise de voir l'énorme tête du vice-amiral, posté juste devant moi. Il esquissa un grand sourire et entama la discussion :

-Salut ! Comment ça va ? Je suis vraiment désolé pour toutes ses entraves et tout ce granit marin, mais je suis plutôt prévoyant et j'avais peur qu'après la tristesse, succède en toi la colère. Comme je ne peux pas prévoir ce que tu penses eh bien j'ai opté pour ça... Encore désolé. Mais au moins grâce au granit marin tu n'as causé aucun trouble alors qu'on est déjà arrivé à Ennies Lobby la place où tu vas être jugé ! Bon, par contre, ta défense, ça va pas être de la tarte, même pour moi qui suis vice-amiral. Ma réputation et mon influence risque d'être de bien piètre armes faces aux hommes froids et impôt l'habile qui siège dans ce tribunal ! Mais ne perd pas espoir ! Tu as déjà été dans des situations bien plus merdique et tu t'en es tiré n'est pas gamin ?

Dit l'énorme marin en ouvrant ma geôle et en entrant dedans en trifouillant son trousseau de clef. Déchaînant progressivement mes membres il continua à parler :

-Si je peux te conseiller, ne parles pas ! Les juges ont horreurs d'êtres interrompu, et ils ont une très fâcheuse tendance à se stopper en plein discours. S'arrêtant à un moment parfais pour reprendre irrémédiablement plus tard. Alors oui, ce sont de gros cons... Mais tu sais le gouvernement n'as pas pour habitude de juger pénalement les gens et encore moins d'exercer un procès équitable. Mais bon il n'as pas que des défauts ! Le gouvernement œuvre pour arrêter la piraterie, qui est l'un des plus grand mot de ce monde, ce qui tyrannise notre ère. On peut être libre, sans détruire, piller, violer et tuer ! Hum ! J'aimerais tellement voir un monde, non rien qu'une nation sans guerre, ni rejet, ni discrimination. Une terre qui ferait des différences de chacun non pas un point de conflit mais une force ! Mais je ne suis qu'un grand utopiste, je le sais... Et toi aussi dans le fond ! Sinon tu ne te serais pas préoccupé de ces esclaves. Allez ! On rêvera plus tard si tu gardes ta tête ! Pour le moment on doit y aller !

Sans rechigner, ni rien répondre, je me mis en marche. Seul restais pour m'entraver, un dispositif en granit marin disposé autour de mes mains et de mon cou, liant ce dernier à mes deux mains liées entre elles.





C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
La preuve suprême ! [feat Marco]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
» Présentation Marco [en cours]
» Memorial Marco Pantani (1.1) =====> Burgel (Lampre)
» La ficelle ! (Épreuve sournoise)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Calm Belt & Red Line :: Enies Lobby-
Sauter vers: