AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Sakura Kingdom Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Neige, glace et contrebande... [PV Jessie]

avatar
Messages : 198
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 22
Localisation : Blblblbl.

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4974
Points de Technique (PT): 763
Équipage: Les Pirates d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur




Alazario Benvenga
Dit "Petit ours" | 65,000,000 Berrys
Sam 11 Mar - 20:44
Cela faisait quelques semaines, plus ou moins trois, qu'Alazario avait quitté -avec son équipage- l'archipel Sabaody. Tout le monde se demande sans doute pourquoi avoir quitté si tôt les portes du Nouveau Monde sans même l'avoir passé ? La réponse est simple, il devait d'abord en avoir la clef, entrer dans le Nouveau-Monde était bien et dangereux, entrer dans le Nouveau-Monde avec un ennemis potentiel en moins était mieux mais néanmoins dangereux.

Cette clef tant désirée pouvait être désignée par deux mots, qui, de nos jours, suffisaient à faire trembler les plus grandes figures mondiales, "Barbe Noire". Mais quel intêret aurait Kurohige à s'intérésser à un rookie sur Sabaody, certainement pas pour ses qualités encore méconnues de Pirate mais pour ses qualités de leader du marché noir dans Paradise, c'est bien ce que cherchais Kurohige, un revendeur peu regardant et efficace, capable d'approvisionner massivement un endroit, et si c'est ce qu'il fallait pour sceller un contrat et naviguer plus tranquillement dans le Nouveau Monde, alors les deux partis allaient bientôt être heureux.

La destination de tout ce voyage était l'île des cerisiers, une île enneigé, à la connaissance d'Alazario, celle-ci avait subit une attaque de Barbe Noire quelques mois auparavant, ou serait-ce des années, le temps passe vite, non, le temps passe vite lorsque l'on se remémore, le voyage jusqu'ici avait était bien trop long, heureusement que celui-ci touchait à sa fin, et ce fut même la vigie qui l'annonça haut et faire, avec un enthousiasme nuancé à cause du froid :



"TERRE EN VUUUUUUE !!"


Alazario se trouvait sur le pont, à l'avant du navire, habillé avec un épais manteau recouvert de fourrure. Il se retourna pour faire face à son équipage qui commençait à s'activer sous ces yeux, il était désormais temps de distribuer les ordres à tout le monde.


"Mesdames, Messieurs, nous approchons de l'île, couvrez-vous de vêtements chauds, ceux qui le sont déjà et qui le seront, préparez les marchandises au débarquement, et surtout, surtout, faites bien attention, c'est fragile...

Akkai ! Tu as pour charge la protection de tout cela au péril de ta vie.
"


"Bien Capitaine..." avait répondu l'équipage, de manière synchronisé.
"Bien, bien..." avait dit Akkai, en décalage du groupe.

"Pardon ?"

"BIEN CAPITAINE...!"







Finalement, l'ancre avait été jetté dans la baie, stabilisant ainsi la position du navire, certains membres de l'équipage sortaient les chaloupes pour les envoyer à l'eau, d'autres chargeaient la marchandise dans les chaloupes, en utilisant des "grues" miniatures, disposés sur les flancs du navire. Au final c'était cinq longues chaloupes qui filaient vers la côte, c'était donc dix membres de l'équipage qui allaient débarquer, avec une bonne partie de la marchandise, qui devait être transportée. L'Équipage était arrivé au point de rendez-vous un peu en avance, il fallait donc attendre le recéptionneur du matériel, la troupe restait de manière générale silencieuse, à l'exception d'Akkai qui mettait en garde les membres présents, tandis qu'Alazario, dans toute sa splendeur, s'assis nonchalament sur l'une des caisses... Il ne restait plus qu'à patienter.



"Restez sur vos gardes..."
avait finalement ajouté l'Artiste Martial de l'équipage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Dim 12 Mar - 15:44

Neige, glace et contrebande...

feat Alazario Benvenga

Voilà plusieurs jours que je suis posté sur cette île hivernale glacial, cela fait déjà plusieurs mois voir années que Barbe Noire était déjà passé sur cette île et qu'il utilise cette dernière pour ses affaires sans pour autant faire chier la population locale. Lafitte avait passé un appel alors que j'étais sur la mer afin que je vienne ici pour assurer une transaction. Enfin du moins, j'étais là, car il n'avait visiblement pas confiance en cet échange. De ce que j'ai pu comprendre, il s'agit d'un rookie qui commence à bien faire parler de lui dans le domaine du marché noir cependant Barbe Noire n'était pas encore décidé à réellement lui offrir sa « confiance » et son hospitalité dans le Nouveau Monde. 

Avec d'autres membres de l'équipage de Barbe Noire qui était déjà là sur place à mon arrivée, nous nous sommes installés à quelques minutes du large avec un campement de fortune. Les vents hivernaux étaient plutôt forts sur cette île et pouvaient rapidement mettre un homme en hypothermie. Pour un souci de confort, je me suis mis un bout de tissu sur mon visage afin que la neige et le givre ne refroidissent pas plus mes lèvres qui sont déjà bien abîmées à mon goût avec ma renaissance. 

J'étais donc dans ma tente en train de me faire chauffer de l'eau pour un petit thé, ça réchauffer toujours un peu même temporairement, cependant étant donné que je suis qu'un cadavre ambulant, je vais très vite refroidir... Mais bon, au moins, la sensation était agréable. Mais tandis que je patientais devant ce petit feu fait par ce réchaud qu'on m'a gentiment prêté. Un homme vient me déranger dans ma tente pour m'affirmer que le Rookie et son équipage est arrivé sur l'île avec la marchandise et qu'on devait y aller. 

Soupirant un peu, car j'avais envie d'être tranquille encore un peu, je prends mon arc et mon carquois ainsi que ma dague avant de sortir de la tente. Prenant quelques hommes avec moi, les plus puissants que je pouvais avoir afin de dissuader toute bataille inutile, et je prends la route pour le lieu de rendez vous. 

Après quelques minutes, je constate bel et bien la présence du Rookie et de ses membres d'équipages avec les caisses de marchandise. Qu'es-ce qu'il y avait dedans ? A vrai dire, je m'en moque et je n'ai que faire des affaires de Barbe Noire, surtout que je compte prendre ma revanche sur ce gros tas. 

Visiblement, ses camarades de piraterie ne sont pas des jeunes vu qu'il y a un homme d'une soixantaine d'années qui dirige un peu le tout. Ça me fait d'ailleurs bizarre de voir un homme aussi âgé être sous les ordres d'un jeunot comme ce Alazario. Préférant laisser mes hommes un peu en retrait, je m'avance donc vers le capitaine des pirates d'Opale afin d'entamer la transaction. Le responsable qui donnera le paiement à ce rookie m'accompagne également, mais reste derrière moi et ne préfère rien dire jusqu'à ce qu'on lui adresse la parole : 

- Barbe Noire a préféré prendre ses dispositions et m'envoie afin d'assurer la transaction... Il espère que tu n'as rien oublié. Si cet échange se passe bien, il pensera à toi pour ses futurs demandes et t'offrir une protection pour le Nouveau Monde. 

Qu'on en finisse le plus rapidement possible, j'ai horreur de faire ça et je préfère mille fois aller faire des missions d'assassinats. 


Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 198
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 22
Localisation : Blblblbl.

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4974
Points de Technique (PT): 763
Équipage: Les Pirates d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur




Alazario Benvenga
Dit "Petit ours" | 65,000,000 Berrys
Mar 14 Mar - 16:59
Le froid et la glace frappait toujours le campement de fortune de pleins fouets, et la plupart des habitants nomades de ce petit campement avaient le corps plus froid qu'un iceberg tout juste détaché d'une calotte glaciaire, dans cela subsistait deux âmes à part, qui elles, contrairement aux autres, ne tremblaient pas, il s'agissait évidemment du Capitaine Alazario et Homme de confiance Akkai. Couvert de ses plusieurs couches de tissus le Capitaine avait adopté, dans sa position assise sur la caisse, pour une pose absolument nonchalante, la mâchoire appuyée dans le creux de sa main droite, le coude de ce même bras posé contre sa propre cuisse, tandis qu'Akkai à sa droite avait une posture absolument droite, autoritaire, allant parfaitement à l'Homme dont la tâche était d'inspirer la crainte de la punition en cas de désobéissance au sein de l'Équipage. Alazario passa une main dans ses cheveux, de sa main libre, les minutes commençaient à être longues, même s'il ne devait pas montrer qu'il subissait la sensation du froid pour ne pas avouer un moment de faiblesse, il fallait avouer que celle-ci faisait un certain effet tout de même, celui de pousser le Capitaine à observer l'officier de son équipage et lui demander d'un air agacé :


"Penses-tu qu'ils oseraient ne pas venir ? Hmmm ? Dis-moi. Car je veux bien être amical avec celui que l'on surnomme Kurohige mais comme la sagesse commune l'exprime, avec la gloire viennent les ennemis, et je suis sûr qu'il en collectionne un bon nombre, et vois-tu Akkai, s'il y a bien quelque chose qui m'insupporte ce sont les personnes qui se pensent assez au-dessus pour se jouer des autres... Ma propre personne faisant exception, évidemment."


"Quelqu'un s'approche, Capitaine."


"Cela m'apprendra à parler trop vite, mh !"


Alazario fit un sourire à Akkai avant de sauter de la caisse pour poser ses pieds dans la neige en annonçant de manière chaleureuse :


"Mais que ferais-je sans mon précieux Akkai, dites-le moi !"


Quelques secondes passèrent, laissant émerger du brouillard neigeux un groupe d'individus dont émergèrent, pour faire face à Alazario, deux personnes, une femme à l'apparence plus que spéciale et un homme, quelconque, peu intéressant.


Alazario avança un peu vers la Femme tandis qu'elle parlait et se pencha vers elle, formant avec ses doigts comme une loupe qu'il plaça devant son oeil droit, comme pour mieux l'observer.





"Ooooh-oh, mais que voilà, une bien drôle apparence... ♫"


Il continua ainsi son observation presque scientifique quelques instants, de manière amusé et amicale.


"Avant tout, des présentations sont de rigueurs ! Je me prénomme Alazario Benvenga, Capitaine des Pirates d'Opale et futur bénéficiaire d'une certaine somme de berrys. ♫

Et évidemment que rien n'a été oublié, que serait les gens comme moi sans une réputation imp-...
"


La cloche d'alerte de l'Agathe venait de retentir, et, après qu'Alazario ait passé son regard sur le large, il vit un navire de guerre au côté de l'Agathe, qui, profitant de l'absence du Capitaine procédait à un abordage de fortune.


"Oh-oh, nous voilà dans de beaux draps... ♫"

Alazario avait gardé sa pose, penché en avant, formant une loupe avec ses doigts, mais cette fois en observant les navires, il semblait à la fois amusé et excité, heureux et comblé. Néanmoins, le Navire qui se profilait lentement à l'horizon n'était pas la seule menace, et de toute évidence, Alazario en avait eu l'intuition. Tout se passait très vite, le Pirate avait rapidement penché sa tête sur le côté, puis un coup de feu retentit, la balle qui était destiné à son crâne avait finit sa course dans l'eau, sans doute. Et alors qu'il se retournait pour voir qui était l'envoyeur de ce coup traître, il ne vit pas un Homme, mais trois, ou plutôt deux Hommes et une Femme, la femme de ce même groupe était la tireuse, puisque c'était, de toute évidence, la seule armée d'un fusil, les deux autres portaient à leur taille un sabre.


"Hmpf, raté." s'était exclamé la tireuse aux cheveux blonds, les traits de son visages reflétaient une colère certaine, tandis que son regard inquisiteur passait en revue les personnes présentes, de droite à gauche.






"Ah-ah-ah, dommage ! Dommage ! " avait réagit le premier sabreur, celui-ci avait l'air détendu, ou étourdis, assez pour ne pas encore avoir dégainé son arme, son regard était bêtement posée sur sa compagnonne.






"Assez ! Nous sommes ici pour vos primes Pirates..." ajouta le dernier du trio, l'air plus inquisiteur encore que les deux précédents réunis, il ne semblait pas spécialement refléter une rancune particulière, il affichait même un dégoût certain, évident même, au vu de son expression faciale. Lui avait une particularité en plus, par rapport aux autres, outre le fait qu'il avait tiré son sabre, une chaîne ornait son cou, signe typique des esclaves en provenance de Sabaody, cela en disait donc long sur la provenance de ces chasseurs de prime, qui avaient sans doute pris en chasse l'Agathe là-bas, voir avant.






Alazario fit un simple clin d’œil amusé au second sabreur avec la chaîne, en faisant un pas vers le groupe, les bras armés en arrière, prêt à passer à l'offensive. Tandis qu'à côté de cela, les quelques hommes des Pirates d'Opale et Akkai, l'artiste martial, protégeaient la marchandise.



Trucs et machins utilisés  :
 

PNJs:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Sam 18 Mar - 16:24

Neige, glace et contrebande...

feat Alazario Benvenga

Je venais de laisser mes quelques « camarades » un peu plus loin, prête à siffler en cas de soucis. Je prends toujours un coup ou deux d'avance histoire de ne pas me faire avoir et pour savoir réagir dans la plupart des situations. Tandis que je finissais ma phrase ainsi que ma présentation. Le rookie décide de lever ses fesses en ma présence afin de venir à ma rencontre.

Au départ, je pensais qu'il avait un semblant de manière malgré son apparence, cependant, cet espoir tombe rapidement à l'eau quand je le vois m'examiner avec une pseudo loupe. Pour un type qui s'habille comme un clown avec une étoile et une larme sur la gueule... C'est quand même l’hôpital qui se fou de la charité. Suite à ça, il se présente également malgré le fait que je le sache déjà avant de commencer une phrase pour certainement se faire mousser jusqu'à ce que quelques bruits l'interrompent.

Une cloche, qui plus est, une cloche d'alerte qu'on pouvait voir sur certains navires, surtout chez la Marine, étrange que ce rookie possède un bateau avec un système d'état d'urgence. Même Barbe Noire n'a pas ce genre de vieux trucs, à vrai dire, le simple fait de gueuler ou d'entendre des coups de canon suffit à alerter tout l'équipage donc...

Le rookie fait l'affront de me tourner le dos sans vergogne en gardant cette position stupide, si ça ne tenait qu'à moi, je lui aurais déjà mis une flèche pour lui ramoner le conduit ou juste un bon coup de pied au fesses, après tout « tout cul tendu mérite son dû » aurait dit un garde un peu lourd que j'avais connu à l'époque sur Jamil... Avant que Barbe Noire ne débarque.

Soudain, un coup de feu, j'avoue que je ne l'avais pas vu venir, mais de toute façon, ce n'était pas moi qu'on visait, mais le Rookie. Tournant la tête vers la provenance du bruit, je constate que la présence de chasseur de primes de ce que je peux constater. Ils n'ont pas l'air d'être originaires de Drum, ce ne sont visiblement pas des marins vu leurs tenues et leurs nombres.

D'ailleurs, je suis assez étonné de voir une tireuse avec un physique aussi... Imposant, et après, c'est moi qui a un physique spécial alors qu'il y a un type qui se prends pour un arlequin et une bodybuildeuse qui se bat à distance... Le plus dangereux est le plus souvent le plus calme, et ce sabreur à la tenue violette semble être ce stéréotype.

Retirant mon masque, je siffle un grand coup pour faire venir la cavalerie avant de sortir mon arc et mes flèches. Une demi-douzaine d'hommes arrive donc :

- Restez sur vos gardes et contacter les autres pour qu'on aide ce navire ! Je m'occupe personnellement de ces vulgaires chasseurs de primes...




Regardant Alazario quelques secondes puis fait un léger sourire amusé avant de regarder le sabreur relax puis les deux autres :

- Ainsi donc... Vous décidez ainsi de venir nous attaquer en infériorité numérique... J'admire votre stupidité... Vous n'avez pas peur. Cependant...

À ce moment-là, l'ambiance commence à devenir de plus en plus pesante pour l'entourage tandis que mon aura commence à se faire ressentir d'une couleur verte cadavérique, puant la mort :

- Je vais vous apprendre ce que c'est la peur... Et vous remettre à votre place...

Bandant mon arc, je vise spécialement le premier sabreur qui a parlé, je m'occuperais par la suite de la tireuse tandis que le Rookie s'occupera du dernier, j'espère. Insufflant la malveillance de l'autre monde dans ma flèche qui émane une fumée violette inquiétante, je la décoche rapidement afin que ma cible ne possède pas de temps pour réagir correctement. Je n'espérais pas le toucher, mais la « Mad Arrow » était bien une de mes seules attaques qui n'avait pas besoin de toucher sa cible.

Un bruit strident siffle dans l'air, la flèche transperce les filets d'air jusqu'à arriver à ma cible qui bien entendu arrive quand même à esquiver avant que la flèche en question n'explose en causant un bruit abominable pour les oreilles. Un bruit insupportable comme celui d'une craie sur une tableau crissant à plein volume.



À ce moment-là, les deux autres fût un peu propulsé vers l'arrière sans être affecté par l'effet, mais ce sabreur je m'en foutiste commence à hurler non pas de peur, mais de terreur, comme si son pire cauchemar était devant lui. Dans une folie improbable, le sabreur préfère fuir en laissant ses deux camarades qui visiblement ne comprenne pas vraiment la situation. La bodybuildeuse me regarde donc avec son fusil sur l'épaule :

- Hm... On ne se fera pas avoir par le même truc Flèche Noire, d'ailleurs... Je comprends mieux ce surnom maintenant que je suis face à toi ! Pirate !

Elle devait certainement faire allusion à mes flèches qui sont de base tout noire comme la nuit, mais l'heure était au combat. Restant sur mes gardes, je reste toutefois très surprise de la rapidité d'exécution de la chasseuse à armer son arme et me tirer dessus en faisant mouche en plus. Un joli petit troue qui se fait sur mon ventre un peu en biais vers le haut à droite de mon nombril. Putain, ça allait mettre des jours voir des semaines pour que je fasse en sorte d'avoir un corps intact ! Là, elle venait de m'énerver en me « blessant » ainsi...

- Je suis déjà morte, tu ne m'auras pas avec ce genre de chose pétasse... Et je vais te faire regretter ton geste...

Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 198
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 22
Localisation : Blblblbl.

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4974
Points de Technique (PT): 763
Équipage: Les Pirates d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur




Alazario Benvenga
Dit "Petit ours" | 65,000,000 Berrys
Dim 26 Mar - 17:48
Cela faisait à peine quelques secondes que la "Femme", chargée par Barbe Noire de livrer le paiement à Alazario, venait d'engager les hostilités. Le Capitaine des Pirates d'Opale n'observait pas spécialement ce que faisait la subordonnée de l'Empereur puisque ses yeux étaient posés de manière fixe sur ce qui semblait être un esclave, esclave armé d'un sabre, ce qui était relativement problématique, quoiqu'il en soit, celui-ci ne bougeait guerre, il restait impassible, laissant les bourrasques acérées et froides lacérer les corps des deux protagonistes, tandis que l'un des chasseurs de prime avait déjà entrepris une fuite, après tout, peut-être que la Femme est efficace. A peine le regard d'Alazario avait-il seulement fait un écart pour observer la situation du côté de Jessie, qu'une lame de vent avait été lancée vers Alazario, qui, plongea sur le côté pour éviter cette attaque fourbe, qui elle-même était parvenue à découper le flanc droit du Capitaine. Cette attaque avait arrachée un peu de vêtements pour laisser apparaître le précieux sang du Pirate, qui se trouvait à terre suite à la tentative partiellement échouée d'esquive, ce qui, en terme de stratégie, revenait à laisser libre-champs à son adversaire pour se déplacer et éventuellement attaquer, ce que fit le Samurai. A peine une seconde après son premier mouvement celui-ci s'était mis à filer tel une flèche vers son adversaire, il leva son sabre, pour le redescendre vers le corps du roux dans ce qui devait être un coup mortel et décisif, néanmoins, cela faisait partis du "plan" de fortune du petit Homme.


En effet, celui-ci avait attrapé de la neige dans ses deux mains, ce qui en soit n'est pas des plus effectifs, lorsque celui-ci se retourna, il voyait la lame approcher son corps, c'est alors qu'il braqua ses deux mains vers son adversaire pour utiliser sa technique la plus utile "Clave !", afin de propulser la neige à très grande vitesse vers les yeux du Samurai. Cette attaque fourbe et déloyale avait atteint son but, et le samurai frappa hasardeusement la neige, puisque Alazario avait, cette fois, effectué une esquive plutôt concluante. Le samurai se débarassa bien vite de la neige pour faire face de nouveau au "clown" qu'était le pirate, d'ailleurs, celui-ci souriait de toute ses dents


"Je me demande vraiment d'où provient cette chaine autour de ton cou, peut-être... est-ce simplement esthétique ? ♫ Ooooh, je ne crois pas ! ♫"


L'épéiste se posta en Jodan No Kamae, l'épée en l'air, l'air agressif et imposant, c'était là sa seule réponse, si celui-ci pense que la mort est quelque chose qui effraie Alazario, il se trompait, celle-ci était à Alazario ce qu'une épée est à un sabreur, un outil, un instrument que l'on manipule,


"Je vois, je vois, dans ce cas alors, je vais commencer à attaquer, si tu veux faire une pause, tu n'as qu'à faire un "T" avec tes mains, ahah...! ♫"


Le jeune Pirate se propulsa vers son adversaire, une paume en avant, la droite, et l'autre en arrière, prête à bondir, la gauche de toute évidence, le moment d'impact était proche, et il ne cessait de s'approchait, il allait être violent, sans répit, et l'issue certainement incertaire, le problème lorsque l'on adopte un style offensif avec un sabre, c'est quand l'adversaire possède deux points potentiels d'attaque, et c'est bien ce point faible-ci qu'allait tenter d'utiliser Alazario...


Le Sabreur abbatit de nouveau son sabre vers le bas, un coup puissant, rapide, assez puissant pour trancher comme du beurre le corps du pauvre Capitaine, mais l'épée de l'homme fut bloquée par la première paume du Roux, qui, étonnamment, ne se fit pas trancher, étonnaemment pour le sabreur seulement, puisque c'était là l'un des effets de son fruit du démon, l'épée ne faisait qu'être repoussé de la main, sans jamais pouvoir la trancher, ce qui laissait la tête de son adversaire sans défense, c'est là que sa seconde main entrait en action, elle fila telle une étoile filante vers le crâne du sabreur. Cette attaque s'était conclue par un violent impact entre le visage du Samurai et la paume gauche du Capitaine, et cet impact s'était lui-même conclue par le vol du Samurai en arrière, ce coup aurait certainement tué n'importe qui de normalement constitué, malheureusement pour lui, il ne faisait pas face à n'importe qui, puisque ce même épéiste se releva, en s'aidant de son sabre qu'il n'avait ni lâché ni rengainé. Il fixait alors de nouveau le pirate, tandis que du sang coulait le long de son front, les deux combattants étaient désormais bléssés, et aucun ne semblait avoir un avantage particulier sur l'autre, chacun possèdait sa faiblesse, tout le jeu était justement de savoir qui exploiterait celle de l'autre le plus vite...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Ven 31 Mar - 20:28

Neige, glace et contrebande...

feat Alazario Benvenga

Mon arc à la main, une flèche encochée, je regardais la bodybuildeuse calmement, tout à fait sereine pour ce futur affrontement, qu'elle soit plus forte, plus faible ou de même niveau que moi, elle n'avait pas l'air d'avoir de fruit du démon donc je n'ai rien à craindre d'elle... Les seules personnes à ma connaissance pouvant me nuire sont Barbe Noire et le Général du Nouvel Ordre Noah Gregorio.

De plus, ce n'était pas avec un vulgaire fusil qu'elle allait me mettre dans la galère, je suis immortelle, et seul la fatigue et mon endurance compte pour le moment. Or, je suis tout à fait d'attaque pour un combat singulier bien que je ne sois pas du genre à être loyal et honorable sur ça. Je suis assassin, pas viking. Il semblerait que mon combat avec cette femme soit déjà décidé en tout cas étant donné que le rookie s'attaque au sabreur qui n'a pas fui.

Sans prononcer un mot, je tire une nouvelle flèche sur la chasseuse de primes qu'elle arrive à éviter de justesse. Malheureusement pour moi d'ailleurs étant donné que j'aurais pu finir cette chose chiante et ennuyeuse immédiatement. Au lieu de tirer une nouvelle fois avec son fusil, je la vois foncer sur moi avec son arme en main. Ce n'est pas vraiment ce que j'appellerais être tireur mais bon soit... L'attendant comme un toréador attendrait son taureau, je dégaine une autre flèche que j'encoche rapidement avant de constater qu'elle prend son fusil comme une arme contondante, le pire, c'est qu'elle attraper le bout de son arme par le canon. D'abord, j'avais envie de rire, puis je me suis rappelé que j'étais en combat et que je devais mieux rester vigilante avec un adversaire. Voir une tireuse d'élite bodybuildeuse utilisant son arme à distance au corps-à-corps de la sorte était assez drôle à voir, il faut le dire...

Sautant avec agilité et grâce dans les airs, j'esquive cette attaque grossière en tirant de nouveau une flèche, mais par grande surprise, mon adversaire part la flèche alors qu'elle est dos à moi en utilisant la crosse de son arme. Suite à ça, je l'entends rire et prendre la parole histoire de me provoquer un peu.

- Ne me crois pas si nul que ça, Flèche Noire !

Sans m'y attendre, elle lance son fusil en l'air d'une main avant de se retourner et le rattraper en position de tir et me viser comme un vulgaire canard. La balle me traverse complètement en transperçant mon cœur... C'était l'occasion idéal, je me laisse donc tomber comme un corps inerte et sans vie en fermant les yeux, restant immobile dans la neige et le froid. Je pouvais sentir les flocons de neige se poser sur mon visage et mon corps à moitié nu dans la neige. Évidemment, c'était froid, mais c'était un coup de poker que je ne pouvais m'éviter de louper.

La tireuse rigola à pleine gorge, visiblement fière de ce qu'elle a accompli avant de se rapprocher de moi, à ce que j'entends, elle semble avoir rangé son arme dans le dos ou quelque chose comme ça, ce qui est sûr, c'est qu'elle avait plus l'arme en main. Sentant sa présence se rapprocher de moi en entendant les bruits de pas dans la poudreuse. J'attendais le moment où elle allait s'éloigner ou s'occuper du rookie pour assister son coéquipier.

À ce moment opportun, je me redresse de tout mon long de façon surnaturelle sans un bruit ou du moins presque avant de dégainer ma dague et la planter directement dans son dos en imbibant ma lame de malveillance du nouveau monde.



- Affronte ta peur... Mad Dagger...

Dans les yeux de la femme, plus rien n'était normal, ce n'était plus le royaume enneigé qu'elle avait sous les yeux, mais une lumière divine qui l'éclairer complètement, un ange descendant du ciel, mais... Armé d'une faux et entièrement noire. Ce n'était qu'une illusion ? Pour elle, cela semblait très réaliste. La faux s'abat alors à grande vitesse sur la femme qui se sent toute chose et tranché mais... À l'intérieur, comme si son âme venait de se couper en deux. Cependant, dans le monde réel, seulement quelques secondes venaient de passer alors que pour la victime, cela semblait être plus que ça, des minutes très longues de torture psychologique en affrontant la mort dans les yeux.

Suite à ça, je vois la tireuse tomber à terre, les yeux blancs à cause du traumatisme et de l’état d'inconscience causé. Ce n'était pas fair-play ni en bonne et du forme, mais le résultat était là, je venais de battre mon adversaire. Seulement, je n'allais pas laisser cette vermine en vie. Prenant ma dague, je décapite sans vergogne la cible avant d'attraper par les cheveux la tête et la lancer vers le sabreur. Histoire de le perturber et de donner l'avantage au rookie. Cependant, en rien, j'allais m'impliquer dans ce combat, du moins pas plus que je viens de le faire...
Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 198
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 22
Localisation : Blblblbl.

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4974
Points de Technique (PT): 763
Équipage: Les Pirates d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur




Alazario Benvenga
Dit "Petit ours" | 65,000,000 Berrys
Mer 3 Mai - 19:05
L'homme est un animal curieux, et curieux, c'est peu dire. Les Hommes bons, bienveillants, et justes, s'accordent tous à dire que l'esclavage, ou le fait de dominer de manière implacable la vie d'un autre Homme est un acte néfaste et horrible. La question est, pourquoi alors, les plus grands esprits de cette même société, les meilleurs, les dirigeants, acceptent et pratiquent l'esclavage comme un acte de domination simple et commun ? La réponse est assez simple, elle se trouve dans la nature même de l'Homme. La bonté, la gentillesse, la bienveillance, tous ces caractères ont été acquis par la socialisation, par l'évolution, en réfléchissant à ce principe, nous pourrions même demander si nous pouvons vraiment en vouloir à l'Esclavagiste de renouveler cette pratique, ou à l'Esclave de l'accepter. L'humain en lui-même n'est pas une créature de guerre, ou même de combativité, mais une créature de survie, fourbe, lâche, opportuniste, mauvaise et malveillante. L'esclave est celui qui se plie à cette nature sans se révolter, celui qui accepte le don d'une vie avec les chaînes aux poignets, une vie de servitude, mais une vie. L'esclavagiste est celui qui cède aux pulsions et aux envies primaires de l'Homme, celui qui saisit les opportunités qui se présentent à lui, sans prendre en compte un quelconque aspect de bonté. Alors se présente à nous deux choix, en vouloir à la race entière, ou dépasser la mélasse grouillante pour s'élever, s'en amuser, embrasser sa nature et l'accepter, ne faire qu'un avec la vie, ne faire qu'un avec la "mort", et jouer, jouer Alazario aime ça.


Le Rookie aux cheveux rouges se tenait dans la neige, debout, fixant son adversaire, un esclave-épéiste, seul. Aucun des deux n'osait faire un pas en avant ou en arrière, car cela dérangerait le moment. tandis qu'un combat ardent était encore mené à quelques mètres de là, eux se fixaient, comme deux loups, au final ils n'étaient pas si différents bien qu'ils aient une manière de l'exprimer qui n'était pas similaire, ils appréciaient tout deux le frisson du combat, ils l'appréciaient comme un frisson malsain, sans doute pour différente raison. Après tout, l'épéiste semblait être un simple artiste martial, le combat doit être une passion, et Alazario était juste un être de vice, de perversion, un être dévergondé, un être de folie qui n'agissait que dans le but de s'amuser. Alazario mena doucement sa main jusqu'à sa bouche, léchant son doigt avec dans le regard une perversion sans limite, observant l'épéiste, avant de sortir ce même doigt pour évaluer le sens du vent...


"Cesse tes sottises, clown."


La voix de l'épéiste était froide, autoritaire, sa prise sur sa garde se renforça. Alazario lui, ne faisait que profiter du moment, comme apaisé. Il laissa glisser sa main précédemment relevée le long de son corps en soupirant, dans un état d'épanouissement absolu.


"Acte II, scène 1... Nous approchons du dénouement, jeune Homme...♫"


À peine ces mots venaient-ils d'être lancés que l'épéiste brisa sa garde pour envoyer une Lame faites d'air pur, droit vers le "Pirate-Magicien à la chevelure rouge", dans le but de tout simplement faire quitter cet air malin de son visage. Ayant provoqué de manière volontaire son adversaire pour le faire réagir ainsi, Alazario avait déjà levé ses mains en l'air à la manière d'un danseur, et lorsque la lame d'air était sur le point de faucher le corps du Roux, celui-ci abaissa de manière violente ses mains vers le sol pour décoller haut les airs, à une telle vitesse qu'il était difficile même pour son adversaire de le suivre des yeux.


Malheureusement pour ce même adversaire, lorsqu'il avait les yeux en l'air, quelque chose d'inattendu vint détourner son attention, la tête de sa maîtresse, passer devant lui, dans les airs, créant un moment d'incompréhension sur son visage. Et au-delà de ça, plus important encore, un moment où sa défense fut cassée l'espace d'une seconde, assez pour ralentir son esquive, bien sûr, il avait commencé à se déplacer, mais Alazario dans les airs s'était propulsé vers le sol, à toute vitesse, pour enchaîner son grand final...


"Acte II, scène 2, Despachurramiento Del Oso..."







L'épéiste avait été assez rapide et vif pour ne pas se prendre l'attaque de face, ni de manière directe, néanmoins le souffle du choc lui fit assez dégâts pour le propulser à terre, et le faire lâcher son arme. Il se trouvait désormais à plat ventre dans la neige, qui venait d'être soulevée, là où la terre venait de trembler, fatigué et soufflant. Alazario lui, avait déjà disparu de son point de chute, profitant de neige encore dans les airs pour se déplacer rapidement vers l'emplacement de son adversaire, pour s'asseoir sur son dos, envoyant ses mains dans les épaules de l'épéiste pour y envoyer une nouvelle pression maudite...


"Clave !"


Suite à cela, un craquement osseux avait retentit dans la vallée, suivit d'un hurlement de douleur, provenant du fond des entrailles de l'Esclave, le dénouement était, en effet, proche...


"Tu as désormais deux choix, la Mort, ou le Service pendant une année, en tant que Second sur mon Navire, ahah ♫ ! Oh je sais que la réédition pour un escrimeur comme toi est un sujet sensible, mais tu sais, les esclaves ont-ils une dignités, peut-être que tes anciens maîtres t'ont forcés à faire des choses... oh terriblement abjectes ! C'est le moment pour toi de goûter à la liberté et au plaisir de la vie..."


Il n'était certainement pas d'ordinaire de convaincre aussi facilement un Homme, mais n'oublions pas que beaucoup plus de facteurs jouaient ici, l'émotion, le froid, la douleur, la fatigue, et surtout l'hésitation, ces maîtres étaient morts, il n'avait plus de lien à tout cela, plus de raison de souffrir. Aucun Homme rationnel ne choisit la Mort au Pêché, particulièrement lorsque l'on est un guerrier, et qu'une chance de future revanche est si grâcieusement offerte...


"T-Très bien... J'accepte t-ton offre !"


"Et bien voilà, ce n'était pas difficile..!" Alazario se mit à parler bien plus fort, criant presque pour couvrir la distance "Akkai, deux Hommes pour notre petit invité, vite !", pendant son ordre, Alazario tapota les épaules du blessé, à terre, ex-esclave, comme pour le réconforter, d'un air bien évidemment malsain puisque les épaules étaient sans doute dans un état plus que douteux. Finalement, le Rookie dirigea son regard vers Jessie avec un large sourire malgré sa blessure...


"Biiiien, où en étions-nous ? ♫"









Technique-s utilisée-s:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Ven 12 Mai - 23:35

Neige, glace et contrebande...

feat Alazario Benvenga

Il faut le dire, ce rookie a le goût du spectacle, une véritable diva qui aime être vu. Il a la tchatche, la gestuelle, limite, il lui faudrait un spot lumineux sur la lui et un plus grand public. En tout cas, le souffle de son attaque me surprend rapidement ce qui me fait reculer de quelques mètres dans la neige, mes pieds raclant le sol et laissant un sillage dans la neige. Impressionnant... Je ne sais pas quel fruit, c'est, mais il est violent et vraiment puissant. Je comprends mieux pourquoi Barbe Noire a accepté de marchander avec lui.

Son adversaire ne fait pas long feu contre lui et contre toute attente... Alazario propose à cet épéiste de rejoindre son équipage ou de mourir. Je m'attendais à le voir saigner cet homme comme un porc ou voir justement ce brave guerrier faire preuve d'honneur et accepter la mort, mais... Je suis doublement déçu.

Suite à ces événements, je regarde le cadavre de la bodybuildeuse décapitée avant de me rapprocher du rookie qui souhaite reprendre les affaires visiblement. Rajustant ma capuche et mon cache visage afin de me retrouver dans de bonnes conditions, je regarde l'homme dans les yeux en me rapprochant :

- Et bien, nous en étions à la transaction, cependant... Votre petit numéro a fait valdinguer les trois quarts de la marchandise... J'espère pour vous que tout est intact. En attendant, je toucherais deux mots à Barbe Noire sur les événements qu'il y a eu... Vous faire suivre ainsi par de vulgaires chasseurs de primes me prouve que niveau discrétion ce n'est pas trop ça. Cependant, vos capacités peuvent intéresser Kurohige de façon... Assez significative, donc je pense que je vais fermer les yeux sur ça si bien sûr, cela ne se répète pas...

Autant donner sa chance à celui-là mais j'avoue que je n'aimerais pas l'avoir comme ennemi, je me retourne donc vers les pirates que j'ai mis en retrait le temps du combat avant de faire revenir l'homme à la mallette que je prends sans respect avant de la jeter au pied du rookie :

- Voilà la somme adéquate, autre réclamation à faire avant de nous quitter ?

La neige commence à tomber de plus en plus et le vent souffle également avec plus d'ardeur, ma petite tente commence à me manquer alors ce guignol doit vite se décider avant que je le laisse juste en plan.
Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 198
Date d'inscription : 22/11/2016
Age : 22
Localisation : Blblblbl.

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4974
Points de Technique (PT): 763
Équipage: Les Pirates d'Opale
Voir le profil de l'utilisateur




Alazario Benvenga
Dit "Petit ours" | 65,000,000 Berrys
Lun 15 Mai - 2:33
Le frisson du combat avait disparu, tout comme la résistance de tout opposant, mais le froid, lui, était toujours présent. Alazario avait soumis l'adversité, et comme à son habitude, il procéda de manière plus ou moins diplomate, la voie de l'assimilation est toujours supérieure dans la courte durée à celle de l'annihilation. Quoi qu'il en soit, il avait marché lentement jusqu'à l'envoyé de Barbe Noire, et, pour l'instant, la détentrice des Berrys qui lui revenait de droit, cela lui faisait deux bonnes raisons de supporter encore le climat terriblement glacial de l'île.


"Et bien, nous en étions à la transaction, cependant... Votre petit numéro a fait valdinguer les trois-quarts de la marchandise... J'espère pour vous que tout est intact. En attendant, je toucherais deux mots à Barbe Noire sur les événements qu'il y a eu... Vous faire suivre ainsi par de vulgaires chasseurs de primes me prouve que niveau discrétion ce n'est pas trop ça. Cependant, vos capacités peuvent intéresser Kurohige de façon... Assez significative, donc je pense que je vais fermer les yeux sur ça si bien sûr, cela ne se répète pas... "


Les diverses réflexions de l'émissaire de l'Empereur firent sourire le Rookie, et, au fil de celles-ci, le petit Roux passait son temps à se recoiffer, tout en veillant à ne pas trop toucher autour de sa blessure...


"Il n'est d'aucune utilité d'esperer, la marchandise est évidemment intacte, comme je l'ai dis, nous autres courtiers ne vivont que de notre réputation, imaginez bien les ravages que pourraient avoir les dires d'un Homme influent comme Barbe Noire, ahah ! ♠... Quoi qu'il en soiiit...
Dois-je promettre que cela ne recommencera pas, Maman ? ♣
"


Finalement, l'envoyée envoya une malle à terre, la récompense après le labeur ou même le pain du travailleur, comme vous le souhaitez... Quel que soit le nom que l'on donne à cela, Alazario n'était pas difficile et en étant friand, pas spécialement des berrys en eux-mêmes, mais de la réputation et de la visibilité que cela lui apportait, voilà la récompense ultime pour l'Homme en recherche de gloire, et au-delà de ça, pour l'Homme qui veut ajouter peu à peu des pierres à la forteresse, que dis-je, à une organisation, que dis-je, à un Empire en formation.


"Rien de plus à demander, si ce n'est une demande à formuler, n'oubliez pas de décrire à quel point je suis efficace, ahah ♥"


Désormais, la cargaison serait prise en charge par les Hommes et Femmes de l'Empereur, tandis qu'Alazario, son équipage, et son nouveau second rejoignaient leur sanctuaire, leur temple, leur navire, l'Agathe...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Lun 15 Mai - 19:07

Neige, glace et contrebande...

feat Alazario Benvenga

Visiblement, mes paroles lui redonnent ce sourire de Joker, cependant, ses excès de confiance font que je n'arrive pas vraiment à l'encadrer celui-là, je ne le sens pas ce type. Comme s'il cache quelque chose ou je ne sais quoi. Mais il arrive à me faire un sourire en coin de lèvre lorsqu'il dit que les courtiers vivent de leurs réputations. Sauf que selon moi, c'est un peu comme les assassins, si tu en entends trop parler, c'est qu'il fait mal son job.

Le fait qu'il se foute de ma gueule en m’appelant Maman me fait un peu bouillonner au passage, mais pour qui il se prenait, il est qu'un rookie cherchant à s'intégrer dans le Nouveau Monde et il ose balancer des choses de la sorte. Bref... Qu'il prenne son argent et que je le revois plus jamais ce clown stupide. Parce qu'après tout, c'est pour ça qu'il bosse, l'argent...

- Garde donc ta salive clown, tu en auras besoin si Barbe Noire te convoque...

Bien évidemment, je n'allais pas totalement être en sa faveur, seul ses capacités au combat sont réellement intéressante, mais sinon en tant que courtiers, il ne vaut pas une cacahuète à mon goût. Je me retourne donc vers les hommes qui m'ont accompagné avant de rajuster mon carquois et fouiller le cadavre de la femme décapité, rien de bien intéressant, cependant quelques berrys sont toujours agréable à prendre. Un nouveau meurtre sur mon tableau de chasse en tout cas...

C'est dans ce début de tempête hivernal que je repars donc vers le campement des sous-fifres de Barbe Noire, et puis... J'ai un thé qui m'attendait depuis quelque temps maintenant, j'ai hâte de me glisser dans ma couverture avec mon thé et m'endormir avec le bruit du vent et de la neige tombante pour me bercer.

Demain, je prendrais mon petit navire afin d'aller passer quelque temps sur une île ou je pourrais être tranquille, genre avec piscine, cocktail et tout ça. Et puis qui sait, je pourrais peut-être faire une bonne rencontre...
Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
Neige, glace et contrebande... [PV Jessie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige... | ft. Bobby
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» [TUTO] Faire des socles
» neige et eau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Sakura Kingdom-
Sauter vers: