AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Jaya Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Coup de fil important — Noah&Mako — Escargophone.






Invité
Invité
Mar 14 Fév - 9:42
En cours de connexion avec Noah

Le chaos d'un champ de bataille, une vision que le brun ne cessait de côtoyer ces derniers temps. Depuis qu'il avait mis les pieds sur la périlleuse mer qu'était la première moitié de Grand Line, des phases comme ça, il en vivait bien trop. Makoto venait de connaître, pour la première fois, une situation ou il était forcé de fuir. Cette simple guerre de territoire entre deux factions qu'il ne portait pas forcement dans son cœur l'avait mis vraiment mal au point de ne plus vraiment pouvoir tenir ses jambes. Un combat ardu qui l'avait poussé à la retraite. Comme si ça ne suffisait pas d'être quelqu'un qu'on pouvait considérer comme dangereux. De plus, il n'avait rien gagné dans ce combat.

Le bombardement rendait sa fuite extrêmement difficile, il ne pouvait décidément pas emprunter le bateau qui l'avait emmené ici en premier lieu, il devait sûrement être parti depuis que les premiers affrontement avaient commencé... il ne lui restait plus qu'une seule solution désormais. — Pourvu qu'il ne soit pas cassé... Pensait Makoto alors qu'il fouillait dans sa poche a la recherche de son escargophone portable. Et fort heureusement pour lui, il semblait intacte. Dans ce genre de situation, il n'y avait qu'une personne qui pouvait lui venir en aide.

Pelepelepelep... pelepelepelep...




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 115
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 6172
Points de Technique (PT): 265
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Gregorio
Dit "L'Alchimiste" | Général de l'armée du Nouvel Ordre | 102.000.000
Mar 14 Fév - 10:23
Connecté avec Makoto

Douche froide qui éveille les sens, frisson au contact de cette eau qui contraste avec la chaleur de sa peau ; il profite de cet instant de sérénité, il n’avait cessé de penser à son compagnon de fortune quoique. Il était finalement plutôt heureux que Makoto soit absent. Après tout, ce dernier avait quand même et ce de sa propre personne imposé sa présence auprès du jeune Noah. Même si sa présence n'avait à priori pas l'air si belliqueuse, Noah, lui désirait s’en passer. « Toujours se méfier de l’eau qui dort » comme le disait l’adage. Consciencieux, il restait humble et attendait de voir de quoi il retournait, avant d’apposer le moindre jugement. Bien heureusement, ce dernier avait décidé de prendre des vacances et donc de lui en offrir par la même occasion. Pour être honnête, il comptait bel et bien en profiter…

Soupir long et las alors qu'il laisse le jet d'eau froide laver les traces de sa journée, un bon coup de jus pour revenir à la réalité. Ne pas y rester trop longtemps, il n'avait aucunement l'intention de laisser passer l’occasion de profiter d’une journée sans Makoto. Peur ? Ouais, l'aristocrate avait peur, pas pour lui, mais pour ses vacances. Après tout, c'était les seules qu’il avait eu depuis longtemps, il n’avait nullement envie de les voir gâcher. Soupir de dépit, le jeune homme s'habille à vitesse grand v et c'est en dégainant une clope qu'il ferma à double tour derrière lui avant de descendre les escaliers et d'accéder à son grand salon...

Il avait donc pris la liberté que de s’installer confortablement dans le salon de sa demeure en Goa. Une bonne chose, au vu de ce qu'il avait pu voir dans le frigo. Comme dit plus haut, sur le chemin, un lot de questions trottait dans le crâne de notre anti-héros, notamment « Qu’allait-il faire de sa journée » ou « Qu’allait-il bien pouvoir manger » ou alors « Quel genre de réaction allait-il avoir si son compagnon refaisait miraculeusement surface ? »

Pelepelepelep... pelepelepelep...

Et voilà. Avait-il prédit que son « camarade » allait le déranger ? Ouais. Clairement, Noah l'avait deviné dès qu'il se glissa sous sa douche... L'espoir qu'il ne fasse rien lui avait cependant traversé l'esprit, mais cet espoir fut de courte durée. Un facepalm dans la gueule plus tard, l’Aristocrate s'approche clope au bec prêt de son escargophone, qui sonnait se glissant dans un canapé. Un léger soupire vint alors animer le visage de Noah. Un soupir long et las alors qu'il observait avec quiétude son interlocuteur, son pote Makoto ; tirant une autre taffe de la cigarette logée entre la commissure de ses lèvres un peu sèche.

Katchaaa...
Holà Cabron ! Alors tes vacances ?
Un pressentiment étrange se fit comme même sentir sur son visage, alors qu'il venait de prononcer ces quelques paroles.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 14 Fév - 10:40
Connecté avec Noah

Il était là, à attendre que Noah décroche ce putain de téléphone, comme si c'était le moment de faire l'absent quoi ! J'veux dire, il était à deux doigts de crever et il n'y avait qu'une seule personne qui pouvait le sortir de la merde dans laquelle il s'était fourré... Les secondes passaient comme des minutes, comme des heures. L'attente était insoutenable, sans compter qu'il risquait sûrement de se retrouver piégé par les révolutionnaires qu'il avait attaqué sans même leur demander leur avis. Non, décidément il fallait qu'il réponde.

Katcha.


Le son qui lui redonna le sourire, enfin, le peu qu'il pouvait encore afficher sur son visage boursouflé. La voix de son interlocuteur se faisait entendre, la libération ouvrait ses portes à Makoto qui allait enfin pouvoir quitter cette île.

Holà Cabron ! Alors tes vacances ?

Cabron ? C'est comme ça que tu m'dis bonjour fils de pute ? J'tavais dit pas de chinois ici.

Une toux sèche vint interrompre le déluge d'insulte imminent de Makoto, faut dire qu'il était littéralement à deux doigts de crever sur place, son corps longeait le mur contre lequel il était adossé jusqu'à finalement s'affaler par terre comme un vulgaire sac de pommes de terre..
Pour tout te dire Noah... Ça va pas, j'ai.. quelques problèmes.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 115
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 6172
Points de Technique (PT): 265
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Gregorio
Dit "L'Alchimiste" | Général de l'armée du Nouvel Ordre | 102.000.000
Mar 14 Fév - 11:16
Connecté avec Makoto

Holà Cabron ! Alors tes vacances ?
Cabron ? C'est comme ça que tu m'dis bonjour fils de pute ? J'tavais dit pas de chinois ici.
Il ne se foutait pas de la gueule du monde cet enfoiré ? Déjà que Noah avait eu la décence de répondre à son appel alors qu’il avait nettement mieux à faire ? C’est vrai quoi c’était pas tous les jours que notre jeune aristocrate avait la joie de connaître la solitude autant qu’il en profite non ? Enfin soit, ses yeux se posèrent alors sur les verres que le majordome posait devant lui ; un alcoolique ou un fana' de cocktails ? Il lui poserait un jour la question... Noah ne différenciait pas les alcools, impossibles donc de savoir ce que contenaient les verres ; mais une chose était sûre... Avec un Makoto qui l’appelait, les ennuis arrivaient. Il se contenta d'attraper un des trois verres avant d'en boire le contenu d'une traite... Qu'est-ce que c'était que ce cocktail dégueulasse ? De la menthe ? Du baileys ? Horreur.

Le contenu s'échappe de par ses narines, passant par-delà son majordome, ne l'épargnant pas au passage. Le jeune homme attrape une serviette en vitesse ainsi qu'un mouchoir pour se moucher, mais le goût horrible reste coincé au fond de sa gorge malgré le nombre de fois qu'il se la racle. Dégueulasse, absolument dégueulasse... Un Orgasme ? Mon cul ouais. Noah n'avait jamais compris pourquoi l'on avait donné ce nom à ce cocktail ; juste dégueulasse. Tout ce qu'il n'aime pas, la tequila passait encore, mais la menthe... Beurk. Noah se mouche encore et encore, tentant vainement d'enlever le surplus qui restait agglutiné dans ses narines bouchées. Horrible. Juste horrible. Cette envie d'éternuer, la crème de baileys mal dilué qui reste présente. Il continue de se moucher, encore et encore.
Pour tout te dire Noah... Ça va pas, j'ai.. quelques problèmes.
Un sentiment d’inquiètude s’empara du jeune Noah. Il avait déjà trop perdu, pas question de perdre son unique ami.
Dis-moi tout. Que puis-je faire pour t’aider ?
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 14 Fév - 11:30
Connecté avec Noah

Dis-moi tout. Que puis-je faire pour t’aider ?

Le fait qu'il lui réponde en soit était un soulagement, le brun à moitié dans les vapes n'avait aucune idée de comment il allait faire pour s'en sortir sans problème, il était salement blessé et il ne savait pas comment Noah allait réagir lorsqu'il apprendrait la nouvelle... La mauvaise nouvelle plutôt. Car, même s'il était son ami, il était dans le même camp que ceux qu'il avait attaqué. Makoto pris quand même son courage à deux mains pour lui annoncer ce qu'il s'était produit.

Comment te dire... Tu sais les révolutionnaires...


Makoto toussa de nouveau, ses cotes lui faisaient de plus en plus mal, il se disait que sur un faux mouvement, l'un des os brisés pourraient peut être lui perforer le poumon s'il n'était pas attentif.

Voilà... Je voulais me rendre à Alabasta, mais j'ai eu un souci de correspondance... Et j'me suis retrouvé piégé dans un conflit interne entre tes amis de la révolution et les soldats de la marine...


Il avait horreur de dire ça, peut être qu'au fond de lui il n'aimait pas l'idée qu'il pouvait être ce genre de personne, celles qui ôtent la vie de ceux qui n'ont fait que se retrouver au mauvais endroit au mauvais moment.

J'te jure, j'ai tenté de m'échapper histoire de laisser couler cette affaire, mais un blondinet court sur pattes m'a barré la route... et tu sais comment je suis, je tourne jamais le dos à une baston... Mais, lui, il était sacrément balèze. Plus que moi... Et comme tu peux l'entendre, ça s'est assez mal passé pour moi... j'ai besoin de ton aide.  




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 115
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 6172
Points de Technique (PT): 265
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Gregorio
Dit "L'Alchimiste" | Général de l'armée du Nouvel Ordre | 102.000.000
Mar 14 Fév - 12:05
Connecté avec Makoto

Le fait déjà qu’il l’appelle notifiait déjà un quelconque problème. Ce n’était pas du tout dans les habitudes du gaillard qu’était Makoto. C’était même très clairement que Noah éprouvait de l’inquiétude vis-à-vis de celui-ci autre que pour un des nombreux combats qu’il avait bien pu démarrer. Pour le moment, nul autre que lui ne savait quel était la situation, ni même à quel point elle pouvait s’annonce belliqueuse. Toutefois, Noah savait une chose : Il n’abandonnerait jamais son ami.

D’ailleurs, si quelqu’un lui avait dit qu’il aurait l’occasion un jour d’entendre Makoto ainsi, le barman n'y aurait sûrement pas cru. Cette situation était étrange et détonnait complètement de ce à quoi ce dernier avait bien pu l’habituer. En effet, peu habitué à une présence aussi sobre, aussi singulière ; mais malgré tout si clair. Contrairement à l’accoutumée, Noah demeurait ouvert prêt à écouter son interlocuteur.

Comment te dire... Tu sais les révolutionnaires...
A peine l’eut-il entendu faire mention des « Révolutionnaires » que Noah fut saisi d’une inquiétude plus grande encore.
Voilà... Je voulais me rendre à Alabasta, mais j'ai eu un souci de correspondance... Et j'me suis retrouvé piégé dans un conflit interne entre tes amis de la révolution et les soldats de la marine...
C’était pratiquement certain maintenant. Makoto avait eu la mauvaise idée que de faire face non seulement aux Révolutionnaires mais également aux forces marines. Quand bien même il avait été doté d’un don des plus formidables, il n’en demeurait qu’il n’était finalement pas l’être immortel que pensait Noah.
J'te jure, j'ai tenté de m'échapper histoire de couler cette affaire, mais un blondinet court sur pattes m'a barré la route... et tu sais comment je suis, je tourne jamais le dos à une laisser baston... Mais, lui, il était sacrément balèze. Plus que moi... Et comme tu peux l'entendre, ça s'est assez mal passé pour moi... j'ai besoin de ton aide.  
Il y avait quelque chose dans son lien avec Makoto qui l'attirait inconsciemment, une aura palpable comme cette tension qui semblait monter graduellement en lui ; Noah n'aurait jamais pu décrire cette sensation, cela lui était impossible pour le moment. Alors il vivait l'instant présent, sans trop se poser de questions, vacant d'une occupation à une autre tout en écoutant le jeune homme avec une attention toute particulière ; comme si il était le seule qui importait vraiment ce soir, que tout le reste n'était qu'une option qu'il avait cochée sans réfléchir.
Les révolutionnaires t’ont-ils blessé d’une quelconque façon ?
Noah n’était plus qu’a peu de choses pour fulminer de rage.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 14 Fév - 12:23
Connecté avec Noah

Les révolutionnaires t’ont-ils blessé d’une quelconque façon ?

S'il était blessé ? Ça oui, on ne ressort pas d'un combat contre un type comme ça sans encombre. Lui qui pensait que cette partie la des mers était une partie de plaisir, il s'était trompé fortement. En réalité, il avait été victime de son auto-satisfaction, de son arrogance typique.

J'ai le bras gauche en compote, sûrement quelques cotes cassées et j'ai peut être perdu quelques neurones..


L'inventaire de ses blessures suffisait à faire revenir la douleur suppressée par l'adrénaline du combat. Makoto serrait les dents, pour tenter d'enfouir sa souffrance au plus profond de lui même afin de garder l'image qu'il aimait se donner, celle d'un homme fort, quelle que soit la situation. Un boulet de canon explosa non loin de là ou il se trouvait, il se devait de bouger encore un peu, même si ça lui faisait mal.

Comme tu peux l'entendre, par ici c'est la merde, j'aurais besoin que tu envoies quelqu'un pour me récupérer... J'risque de m'faire buter si j'reste dans les parages, j'sais bien que j'suis ton modèle et que j'peux pas mourir... Mais on est pas dans tes Shonens là.


Sa marque de fabrique était l'humour, même dans ces situations désespérées, il se devait de garder la face. Une certaine façon de s'affirmer comme étant un brave, lui qui ne rechignait jamais pour les contrats qu'on lui donnait, cette fois il avait réellement besoin d'aide  




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 115
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 6172
Points de Technique (PT): 265
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Gregorio
Dit "L'Alchimiste" | Général de l'armée du Nouvel Ordre | 102.000.000
Mar 14 Fév - 13:10
Connecté avec Makoto

J'ai le bras gauche en compote, sûrement quelques côtes cassées et j'ai peut-être perdu quelques neurones..
Comme tu peux l'entendre, par ici c'est la merde, j'aurais besoin que tu envoies quelqu'un pour me récupérer... J'risque de m'faire buter si j'reste dans les parages, j'sais bien que j'suis ton modèle et que j'peux pas mourir... Mais on est pas dans tes Shonens là.
En temps normal Noah aurait surement pu rire de cette connerie, mais non. Ce dernier était très clairement inquiet ; inquiet pour sa gueule bien sur. Cette colère qui grimpait depuis quelques minutes lui filait des sueurs froides ; une colère qui taraudait sa poitrine inlassablement... Collé dans son canapé, la vérité se frottait à lui et le narguant ouvertement. La haine. En ces instants Noah était haine, respirant et expirant la haine. Un soupir plus tard, Noah amorce la marche comme un condamné à mort, tournant en rond comme un fou ; espérant trouver une solution à temps pour trouver un Makoto indemne.
C'est pendant ce parcours que le « mercenaire » tenta de lui expliquer la vie. Éviter de se croire dans un shonen ? Il n'avait clairement rien compris, il ne savait pas à qui il avait à faire le bougre. Une nouvelle cigarette vient se loger entre ses lèvres un peu sèches alors que sa main passe une nouvelle fois sur un verre ; quand allait-il arrêter de ressentir de tels sensations... ? Excédé, Noah fracassa la table devant lui.
Ecoute moi bien et fait ce que je te dis. Ca va peut-être te paraître tordu mais fait tout pour te faire repérer par les Révolutionnaires.
D’une autre main, Noah se saisit d’un escargophone différent.
Pelepelepelep... pelepelepelep...
Avis à tous les révolutionnaires, que quiconque croise Uemura Makoto me le ramène ici vivant uniquement en Goa. Quiconque le laissera s’enfuir aura à faire à moi. Ordre du Général Noah Gregorio.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 14 Fév - 13:29
Connecté avec Noah

Écoute moi bien et fait ce que je te dis. Ca va peut-être te paraître tordu mais fait tout pour te faire repérer par les Révolutionnaires.


Makoto ne comprenait pas réellement ce que voulait dire Noah, faire exprès de se faire remarquer par les révolutionnaires ? Ceux qui l'avaient mis dans cet état ? Non, était-ce le moment ou la trahison se faisait sentir ? Après tout, il sentait que Noah n'était pas le genre de type qui s'attachait facilement au gens. Makoto s'était quand même mis à son service de son plein gré sans même que celui-ci ne lui ait demandé quoi que ce soit.  

Est-ce... que t'es sûr de ça ? J'te signale que c'est ces mecs là qui m'ont amoché hein. Tu veux m'voir mort ou quoi ? Si c'est ça, sache que j'viendrai te hanter tous les jours jusqu'à ce que TOI AUSSI tu crèves ! Enfin... j'suppose que j'ai pas d'autre choix hein ?  


Sa main droite vint se poser sur la baraque en bois la plus proche, un avantage pour lui que les bicoques du coin soient toutes faites de bois sec. Immédiatement, Makoto embrasa la paroi du mur de cette petite maisonnette afin de créer un brasier visible de loin... Ce qu'il n'avait pas prévu cependant, c'est qu'il y avait encore quelques pirates cachés à l'intérieur... Meh, un pirate de plus ou de moins, personne n'y verra d’inconvénients n'est-ce pas ?

Voilà, dis à tes gars de surveiller les maisons en feu. J'serais certainement allongé devant, feintant la presque mort enfin... si j'peux continuer de faire sembl...


Makoto s'étala au sol, exténué, ce dernier jet de flammes l'avait vidé de ses dernières forces. L'escargophone n’émettait désormais plus que les crépitements de la maison en flammes tandis que Makoto, lui, gisait au sol comme un gibier abattu par un chasseur... Le temps était compté pour les révolutionnaires désormais.  


............................... Katcha.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 115
Date d'inscription : 13/12/2016
Age : 21

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 6172
Points de Technique (PT): 265
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Noah Gregorio
Dit "L'Alchimiste" | Général de l'armée du Nouvel Ordre | 102.000.000
Mar 14 Fév - 14:08
Connecté avec Makoto

Voilà, dis à tes gars de surveiller les maisons en feu. J'serais certainement allongé devant, feintant la presque mort enfin... si j'peux continuer de faire sembl...
Noah s‘affala tranquillement, sans précipitation, avec nonchalance, sans réelle motivation. Sur ce point-là, lui et Makoto étaient semblable. Une même mine blasée, presque indifférente face au reste du monde ; mais ce serait mentir que de dire qu'il se fiche des gens et du reste. Noah, c'etait ce genre de gars qui peut se sentir concerné par beaucoup de choses qui vous laissent justement indifférent... Assis là, son regard se promène dans le vague décor qui s'offre à lui. Il ne sait pas trop quoi dire, c'était une situation quelque peu étrange d'ailleurs ; lui qui d'habitude débitait des conneries à la seconde, se retrouvait pour une fois de sa vie à la fois désemparée et à la fois joyeux.
Se sentait-il mal à l'aise ? Sans doute que oui. Savoir qu'on est plus en position de force après avoir dévoilé un côté de soit si misérable, il y avait de quoi être honteux ou gêné ; mais normalement, ce sont des mots qui auraient dû lui rester étranger. Noah n'est pas le type de gars à se soucier du regard d'autrui, ni même à se sentir peiné d'être jugé, au contraire. Alors pourquoi ? Il n'en sait rien, mais comme d'habitude, il trouverait un moyen de répondre à cette question, plus tard.

Il avait réussi à sauver son ami.
On se revoit bientôt, Cabron.

Katchaaaaaa.....
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Coup de fil important — Noah&Mako — Escargophone.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Jaya-
Sauter vers: