AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Florian Triangle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un spectre dans le brouillard glacial [PV Kyû T. Kennedy]

avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Dim 29 Jan - 22:02

Un spectre dans le brouillard glacial

feat Kyû T. Kennedy


Es-ce qu'il faisait nuit... ? Ou es-ce que le jour s'était levé... ? Combien de temps ça fait maintenant que je me promène dans ce brouillard. Je pensais pouvoir travers le triangle sans aucun souci en allant tout droit, mais finalement... Me voilà prisonnière par mon manque de vigilance et de précaution... Sans Eternal pose, je ne risque pas de sortir de si tôt. 

Alors j'aire, pendant maintenant, je ne sais combien d'heures, es-ce que ça faisait des heures seulement, ou des jours... Je ne sais pas, je suis seule sur mon petit navire de transport pour rejoindre normalement le plus rapidement possible le nouveau monde afin de faire part à Barbe Noire de mes actes en personne et pour prendre de nouvelles missions, mais je n'ai même pas pensé qu'un tel endroit pouvait exister... Je n'avais pas eu ce problème la première fois que j'ai fait Grand Line... 

Heureusement pour moi, je ne suis qu'une enveloppe charnelle, je n'ai pas besoin de manger, ni de boire, sauf pour le plaisir, mon corps n'absorbe rien, je n'ai plus de sang après tout, plus besoin de respirer ni me nourrir. Mais bon, un verre de vin rouge ne serait pas de refus.

Parfois, j’utilise les capacités de mon fruit afin de faire un repérage des lieux, cependant, rien... Et puis, finalement, un bateau... Un bateau de la marine certes, mais un bateau quand même. Il semblait d'ailleurs se diriger droit sur moi. Que faire, je ne peux pas rester caché aux yeux de la marine aussi facilement, si je le garde en visuel, ils me verront aussi, et je dois être dans mon corps pour les suivre donc je ne peux pas prendre plus de distance. Tant pis... J'allais devoir rencontrer les forces de l'ordre en espérant qu'ils ne me reconnaissent pas, bien que ma tête a une sacrée mise et que j'ai un peu tué deux de leurs Tenryubitos. 

Me voilà dans une situation assez déplaisante... Autant éviter de me faire détruire par le navire de guerre déjà... Je dirige les gouvernes de mon humble rafiot pour me positionner à bâbord du navire. Quelques soldats semblent déjà avoir remarqué ma présence. Certains remarque même que je suis une femme, comme d'habitude, je reste avec ma capuche pour rester un minimum le moins reconnaissable possible, mon arc dans le dos avec mes flèches noires ainsi que ma dague à la ceinture. 

Une échelle semble être déroulée pour moi, j'attrape donc le cordage solide d'une main ferme avant de me hisser en laissant derrière moi ce petit navire que j'ai pris le soin d'attacher à ce bateau de la marine. Dès que je serais en dehors de ce maudit triangle satanique, mon log pose reprendra le cap qu'il faut pour Sabaondy. 

Arrivant sur le pont, je me fais rapidement encercler par la marine, certains me regardent comme si j'étais un bout de viande dans lequel ils aimerait bien taper, d'autre restant sur leurs gardes et à juste titre vu ma dégaine et mes armes visibles et surtout mon grand arc dans le dos avec des parties en os ainsi que les flèches de mon carquois, flèche qui étaient noires bien entendu...


- Navré de vous importuner messieurs, je suis bloqué dans cet endroit depuis bien trop longtemps pour que je laisse passer l'occasion de sortir de là... Merci de votre aide en tout cas. Je suppose que je dois être redevable...


Évidemment, avoir une dette envers la marine, ça faisait un peu tache, et disons que mon code d'honneur a disparu en même temps que ma terre natale. Aussi vite que je pourrais, je décamperais, mais je pense que les prochaines heures vont être longues... Surtout si je dois me battre pendant tout ce temps pour ma liberté. 

- Puis-je rencontrer le responsable de ce vaisseau de guerre ?


Il fallait bien que je passe par là, après tout... C'est lui qui décidera des futurs événements, s'il me reconnaît et s'il décide de m'arrêter pour se faire mousser un peu et monter en grade. Restant un peu sur mes gardes même s'il n'y paraît pas, j'étais prête à faire un bond pour rejoindre mon navire et couper la corde. Tant pis si je reste bloquer dans ce brouillard quelque temps en plus... Quoi que... Et si j'arrivais à leur piquer un Eternal Pose, ça pourrait raccourcir mon séjour sur ce navire !
Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5711
Points de Technique (PT): 979
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Jeu 2 Fév - 0:57
Le brouillard semblait de plus en plus sombre, Kyû, qui venait d'accomplir sa dernière mission pour la Marine, sans grand succès, ne s'était contenté que de survivre pour le moment. Le jeune soldat regardait à l'horizon, vraisemblablement un peu encore secoué par les événements du passé. De plus, il avait fait quelques rencontres plutôt sympathiques, notamment ce Noah Gregorio avec qui il avait réussi à passer ces énigmes. Allant finalement bientôt quitter les lieux et revoir le soleil, Kyû s'était dit que le danger serait de plus en plus grand, à partir de maintenant.

Plongé dans ses pensées, ce n'est que lorsqu'un soldat cria "Navire en Vue" qu'il se réveilla de son rêve en plein jour, ou en pleine nuit, lequel était-ce ? Il ne le savait pas plus qu'aucun autre homme en ces lieux angoissants. Ordonnant aux autres soldats de tendre quelque chose afin d'aider les gens du navire un peu moins grand que le bâtiment de guerre de la marine à monter à bord afin de discuter, Kyû s'attendait à de la belle visite cette fois-ci, et espérait que ce n'était pas des ennuis qui se pointaient à l'horizon.

Quelques minutes plus tard, une seule femme habillée d'un vêtement à capuche monta à bord. La reconnaissant comme étant une pirate immédiatement, les soldats l'entourèrent très rapidement, la prenant en joute, prêts à la buter sur le champ. Cependant, à la surprise de tous, cette jeune femme venait de parler, demandant l'aide des soldats.

Soit elle est suicidaire, dans un tel cas je vais devoir rester sur mes gardes, soit elle a perdue un morceau de son cerveau sur ces mers, un pirate qui demande de l'aide aux marines ? Elle est folle ?

Faisant un geste de la main pour interdire aux soldats de tirer, Kyû se précipita vers elle avant de la regarder un peu. Reconnaissant là une alliée de Barbe Noire, lui qui avait eut accès aux informations de l'équipage grâce à ses balades d'autrefois, il savait qu'elle avait donc quelque chose à cacher, ou du moins, elle n'était pas de ce monde, comme tout l'empire de Barbe Noire. Était-elle si forte que ça ? Il n'en savait rien, mais elle semblait suffisamment confiante pour penser qu'elle pourrait embarquer sur un navire marine sans finir en taule. Alors là, c'était très mal connaître les hommes de la justice.

- Le responsable est mort, il ne reste plus que moi. Si tu veux mon avis, tu risques plus ta peau avec nous qu'en restant dans ce trou, mais d'un autre côté, je déteste vraiment l'idée de lever la main sur une femme, alors tu peux rester à bord. Saches juste que je ne suis pas bien haut gradé, alors une fois sortis de cet endroit, si tu croises d'autres navires marines qui sont supposés venir vers moi, tu seras morte avant même d'avoir l'occasion de le regretter ...

Il avait deviné qu'elle était confiante et pas qu'un peu à ce train-là, mais bon, l'inviter à prendre le thé n'était peut-être pas une mauvaise idée. S'il fallait en venir aux mains, il avait également plutôt confiance en lui, après tout, les soldats étaient nombreux et elle, vraisemblablement toute seule. Peut-être possédait-elle un pouvoir mystérieux qui pouvait tous les vaincre ? Ne prêtant guère d'attention à cette possibilité, le jeune prince sortit une petite table sur le pont ainsi qu'une bouteille de vin, amenés sur ses ordres par deux soldats, ainsi que quelques verres, avant d'en servir un sur la table même. Elle semblait être une femme pleine de bonnes manières et de courtoisie, en plus de vraiment bien jouer son rôle de demoiselle en détresse, qui pourrait presque faire craquer le coeur du jeune homme. En guise de politesse et de curiosité, il l'invita alors à la table, mais resta debout, attendant qu'elle fasse le premier geste.

- Comme cadeau de bienvenue, si tu es coincée ici depuis longtemps, alors ça a dût te manquer, ce genre de petits plaisirs. Je demanderais à mes hommes d'aller cuisiner des bons plats aussi.

Sur ces mots, il la fixa dans les yeux un instant, avant de rediriger son regard vers le ciel. Les navigateurs devant le front du bateau semblaient ne pas trop se préoccuper de quoi que ce soit, pour Kyû, cela n'augurait qu'une seule vérité : La route était encore longue, encore très très longue ...

Mais soudainement, ils se firent interrompre par un bruit sourd, comme une espèce d'ouragan ! La mer devint agitée plus qu'à leur habitude et des éclairs commencèrent à tomber. Mais pas une seule goutte de pluie, seulement le tonnerre grondait qui ne semblait inquiéter personne à bord. Personne ? Les navigateurs, eux, semblaient bouleversés. Courant à grands pas vers le devant du navire, le soldat leur fit face.

- C'est quoi ce cirque ?

- Ce ... ce n'est pas un ouragan ! Les temps ne permettent pas à un vent aussi puissant ! Ces vents sont créés par quelque chose !

Regardant doucement derrière lui, il sentit comme une ombre supplémentaire venir les couvrir. Une sorte de silhouette dans le brouillard depuis laquelle plusieurs oiseaux géants sortit, avant de se diriger vers le navire. Mais ce n'étaient pas des oiseaux ordinaires, leurs tailles étaient plutôt impressionnants, tandis que la silhouette elle-même s'approcha à grand pas, faisant trembler les mers de secousses océaniques à chaque mouvement. Les vagues s'agitant davantage, les soldats s'étaient alors préparés et avaient ouvert le feu contre les volatiles dangereux, ceux-ci avaient même des dents bien aiguisées.

Regardant Jessie un instant, Kyû fit un petit sourire.

- Je suppose qu'on est dans le même bateau, littéralement ...

Sur ces mots, il fit apparaître plusieurs lames de glaces de taille conséquentes, les dirigeant vers les oiseaux eux-aussi. Ironiquement, les oiseaux semblaient prendre les soldats de la marine comme cible, mais pas Jessie ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Jeu 2 Fév - 18:02

Un spectre dans le brouillard glacial

feat Kyû T. Kennedy


C'était lui le responsable de ce navire ? Il semble jeune pour son apparence... S'il dirige ce navire avec un jeune âge, c'est qu'il doit certainement le mériter, à ne pas prendre à la légère selon moi. Avec le temps, j'ai bien compris que la plupart des hommes de ce monde malgré une apparence qui peut être fibrille ou lâche peut se montrer comme le plus redoutable des adversaires. Après, de ce qu'il me dit... Le véritable dirigeant du vaisseau serait dans l'autre monde, je ne peux m'empêcher de faire un léger mouvement du coin de mes lèvres comme si je faisais un très léger sourire en coin. Quel dommage...

Il me tutoie d'entrer, je n'aime déjà pas cet homme, je fais un effort de courtoisie en débarquant sur ce rafiot et il me parle comme si j'étais déjà une connaissance. Quoi que même mes connaissances ne me tutoit pas, les seuls qui se le permettent sont Barbe Noire et ses commandants. Suite à cette explication, le voilà déjà en train de me menacer, me tuer ? S'il savait... Une fois de plus je ne peux m'empêcher d'élargir ce fin sourire sur mon visage sous ma capuche. Enfin, il ne me menace pas directement, il ne fait que me mettre en garde envers ses congénères.

Visiblement, ma demande fut prise au sérieux et voilà que l'homme m'invite à boire du vin en... Tête à tête ? Ma foi, pourquoi pas, la nourriture semble arriver également. Ne me faisant pas prier, je décide de m'asseoir à la table tandis que je remarque toute cette agitation qui commence à s'emparer du navire. Le vent est visiblement fort, et mes connaissances sur ce lieu et la météo visible me disent que ce n'est en rien un vent naturel.

Je restais muette face au plus haut gradé du navire, il n'avait pas pris le soin de se présenter alors je ne prendrais pas la peine de faire une discussion construite avec lui. Et après tout, je ne cherche ni à le draguer, ni à le revoir plus tard. Je ne suis ici qu'à cause de ma négligence après tout.

Tandis que je bois délicatement et avec grâce mon verre de vin, ma fine ouïe pouvait entendre les bruits de battement d'aile, visiblement, une troupe de 4 à 5 oiseaux géants étaient en train de foncer droit sur nous. Que faisaient ces oiseaux ici ? Ils migrent ? Jamais je n'avais vu une telle chose, certes ce n'était pas des monstres marins niveaux taille, mais ça rester impressionnant de voir ces gigantesques animaux capables de prendre la voie des airs. Comme quoi sur Grand Line et le Nouveau Monde, rien n'est impossible, j’étais une preuve « vivante » également...

Alors que le commandant du navire me fait une blague vaseuse, je continuais de boire mon verre malgré le tangage du navire et les hurlements des marins. Pourquoi je devrais les aider ? J'ai mon verre, j'ai ma chaise, me manquerait plus que mon journal et je serais dans l'état de confort absolu.

De toute façon, ces oiseaux n'ont pas l'intention de m'attaquer, ils ne sont pas stupides et sont anthropophage, je suis de la viande périmée depuis plusieurs années maintenant pour eux. Par contre, une chose à noter, ce sont les techniques de ce dît « commandant », il avait créé de la glace à partir de rien... Cet homme serait donc un de ces utilisateurs de fruit impossible à contrer dans le Haki... ? Je suis vraiment pas dans une bonne situation, et je ne suis pas encore en mesure de le vaincre, je m’entraîne depuis quelque temps à maîtriser cette force surnaturelle afin de franchir les obstacles que je ne pouvais pas vaincre jusqu'à maintenant, et c'est une étape que je me dois de réussir si un jour, je veux tuer Barbe Noire.

Il peut m'arriver de l'utiliser, mais... j'ai à peine une chance sur cinq de réussir à utiliser le haki actuellement ? Impossible de gâcher autant de flèche pour abattre un homme qui en plus peut se défendre et reste en face-à-face... Je devais agir histoire de faire « bonne figure » même si ça ne me plaît pas. Après quelques secondes et surtout après avoir fini mon verre de vin, je décide de me lever et de prendre mon arc en main ainsi qu'une de mes flèches, je devais faire fuir ces créatures et au passage bluffer mon potentiel adversaire afin qu'il ne me cherche pas des noises. Cependant, utiliser le Call of the Dead pourrait mettre hors service l'équipage complet de l'homme pendant quelques minutes mais bon... D'abord, il fallait prendre de la hauteur.

Je me mets donc à courir vers les cordages, analysant un peu les mécanismes fixaient au mat avant de m'accrocher à une corde et défaire un nœud en retirant le bout de bois qui le maintient. Soudainement, je me fais attirer vers le haut avec une grande vitesse, une main tenant la corde, l'autre l'arc avec la flèche encochée. Mes sens à vif, je regarde mon environnement avant de remarquer qu'un oiseau allé me percuter de pleins fouet.

D'un geste fluide et grâce à mes réflexes de mutante décédées, j'arrive en salto arrière sur le dos de la créature, par rapport à elle, je n'étais qu'un petit tanuki sur son dos et insignifiant. Cependant, je m'avance le mieux que je peux vers le cou de l'oiseau géant avant de sauter une nouvelle fois avec mon « Jump » pour m'élever le plus haut dans les airs. Je range rapidement mon arc en ayant pas eu besoin de tirer de flèches au final avant d'écarter les bras :

- PARTEZ ET NE REVENEZ JAMAIS !!!


Call of the dead...., je pouvais sentir mon corps comme qui dirait, se libérer de ses entraves, mon âme noire et sombre comme la nuit plane au dessus de moi avant de laisser une onde de choc horrifique. Visiblement... ça a affecté les marines qui commencent à tomber dans l’inconscience tandis que les oiseaux eux ont tenu le choc, mais commence à fuir à la vitesse de l'éclair. Sauf... Un seul qui a eu assez de courage pour rester devant la scène horrifique de la flèche noire.

J'étais en plein air juste au-dessus du navire, commençant à doucement retomber de par mon corps léger, je ne pouvais en aucun cas contrer la prochaine attaque que j'allais prendre de cet créature géante qui fonce droit sur moi. Par réflexe, je commence à dégainer mon arc, mais... Il sera certainement trop tard...

Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5711
Points de Technique (PT): 979
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Ven 3 Fév - 21:10
Par le sombre brouillard, Kyû tentait toujours de voir au loin, cherchant à identifier ce qu'il se cache derrière cette bête géante, bien loin d'eux, d'où venaient les oiseaux. À noter que ce n'étaient en aucun cas de simples volatiles, ils étaient tellement plus terrifiants. Mais une question perturbait un peu le soldat de la Marine : Pourquoi la silhouette ne les attaquait pas elle-même ? Comme si elle ne désirait pas le faire, les questions se placent en suspens rapidement. Très vite, la jeune femme pirate qui les accompagnaient s'est mise à les aider également, Kyû l'observa monter sur une corde et tirer ses flèches avec une agilité vraiment impressionnante.

Ironiquement, cela lui rappelait quelque chose, pas qu'il avait déjà vu ces mouvements, mais cette agilité avait comme éveillé un petit moment d'hésitation en lui, un sentiment de familiarité.

Se tenant la tête doucement, clignant des yeux rapidement, le jeune soldat revint à ses sens lorsqu'une sorte d'attaque spirituelle venant de la pirate l'atteignit, lui et ses camarades de la Marine. Voyant les siens s'affaiblir considérablement, il se demandait si c'était pas une tentative d'attaque discrète. Ses soupçons se sont un peu estompés lorsqu'il vit les oiseaux s'enfuir. L'instant d'après, elle semblait retomber rapidement, ne pouvant visiblement pas voler. L'un d'eux, plein de rage, fonçait vers elle, de plein fouet. N'ayant pas vraiment envie de sauver la peau d'une pirate, mais ne voulant pas non plus la laisser mourir pour si peu, bien que ses pouvoirs de fruits du démon semblaient bien mystérieux, Kyû décida finalement d'intervenir.

Créant une lame de glace, formée par divers reliefs et une allure très royale, mais pas moins aiguisée pour couper, il l'envoya directement vers l'aigle. La lame persécuta le volatile de plein fouet juste au dernier moment, l'ouvrant d'un coup avant de lui passer à travers et le trancher en deux, comme quoi, c'était pas n'importe quelle glace. Sur le chemin de l'attaque, une traînée de poussière de diamant apparut, créant une scène plutôt magnifique, bien que très sanglante.

La voyant retomber saine et sauve, Kyû fit un sourire avant d'aller la rejoindre. Ses autres lames de glaces se précipitèrent rapidement vers la silhouette géante, disparaissant de leur vue, bien profondément encrés dans le brouillard sans fond, comme si cette silhouette n'était pas physiquement présente. Du moins, elle n'était pas très dérangée par tout ça. Soupirant d'un coup, le jeune soldat revint donc à son invitée. Heureusement, le vin et la nourriture étaient bien en place, tandis que les soldats reprirent conscience correctement, se remettant tous aux postes, bien que certains se demandaient ce qu'il s'était passé, à l'instant. Tous reculèrent quand même de Jessie, par peur de ce pouvoir mystérieux. Tandis que le jeune prince mit sa main sur son visage, un peu déçu de l'attitude des soldats.

S'avançant rapidement vers elle, il croisa les bras doucement.

- Un pouvoir bien mystérieux que tu as là. Si ça ne te dérange pas, un petit combat te tenterait ? Après tout, l'action a été un peu courte, là.

C'était une proposition plutôt calme, il lui parlait normalement, tout en sachant qu'il ne pourrait jamais vouvoyer une pirate ou se montrer bien courtois avec, surtout pas une de chez Barbe Noire. C'est à ce moment-là qu'une grande vague persécuta leur navire, faisant trembler la barque entièrement. Sentant les vents violents continuer à souffler, peut-être que l'idée n'était plus aussi alléchante. Mais ces vents n'avaient absolument rien de naturel, encore une fois. Ils commençaient déjà à distancer la silhouette, qui n'avait pas bougé depuis son apparition. Avançant à toute vitesse grâce aux efforts des soldats à bord, le navire commença soudainement à ralentir brusquement, tout ça en l'espace de quelques petites minutes. Mais le coup de surprise fut un des soldats sur le bord qui tomba à l'eau d'un coup, criant de frayeur, tandis qu'une main violette monta sur le bord du navire.

- Ils grimpent !!! - Crièrent quelques soldats, voyant l'infestation de créatures mutantes monter à bord cette fois-ci.

Soupirant en jetant un oeil à la dizaine de monstres montés à bord, en plus des vagues violentes qui continuaient à taper contre le navire, comme si quelque chose d'autre allait s'inviter à la fête bientôt, Kyû comprenait pourquoi maintenant tant de navires disparaissaient dans ces eux, toutes les créatures qui y sont semblent en avoir après les vivants. Regardant de nouveau son invitée, il brandit rapidement son sabre avant d'avancer de quelques pas, se retournant vers elle pour seulement l'instant d'un regard.

- Ou peut-être une compétition de chasse, je suppose qu'à force d'errer dans ces eaux, ça doit être un jeu d'enfant pour toi. M'enfin, si tu te sens faible, n'hésites pas à rester derrière moi pour être en sûreté.

C'était de la provocation, mais pas que, il avait une certaine curiosité envers tout, elle était comme une existence inconnue à ses yeux. Tandis qu'il agitait avec souplesse sa lame, pointée vers les créatures mutantes, celles-ci ne semblaient pas du tout intimidée et lui foncèrent dessus sans plus tarder. D'un coup de lame bien levée en l'air, il passa rapidement près d'un d'entre-eux, le tranchant d'une lame instantanée, le taillant bien en deux, séparant son torse de ses jambes. tandis que d'autres s'approchèrent de lui, le taillant en pièce, mais en pièce de quoi ? Ah oui, des éclats de glace, suite à quoi il se reforma proche d'eux, une main posée sur chacune, avant de les congeler rapidement, les couvrant d'une glace qui semblait aussi hostile que possible, bien que la beauté en pâtit un peu par rapport à ses précédentes créations toutes fines. Suite à cette technique, il donna des coups de lame lourde sur eux, les brisant comme du verre, ils avaient congelés si profondément qu'aucune goutte de sang n'en coulait. Cela faisait donc trois prises pour le jeune Marine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Dim 5 Fév - 0:35

Un spectre dans le brouillard glacial

feat Kyû T. Kennedy


Bon... Et bien, je pense que je peux de nouveau remercier la Marine pour m'avoir « sauvé ». J'aurais juste pris le coup et je serais retombé sur le navire vu l'angle d'attaque, mais bon. En tout cas, le pouvoir de mon « sauveur » est bien ce que je pense, un fruit de type logia lié à la glace. Enfin... Je suis certaine à 80% ça peut toujours être autre chose, son pouvoir reste intéressant et dangereux pour moi. Sans la maîtrise du haki, je n'ai aucune chance.

Atterrissant avec grâce sur le sol en posant le genou à terre et une main au sol. J'avais gardé mon arc assez haut de l'autre main qui était vers l'arrière, une fois debout, je range mon arc avant de voir l'homme-glace venir à moi en croisant les bras.

- Navré de te décevoir chérie, mais je ne suis pas le genre de personne qui combat de face-à-face comme « des hommes virils et plein d'honneur et de force d’âme ». Je ne suis pas de ce genre-là, et... L'action était déjà de trop à mon goût.

Je le regarde froidement tandis que je pose mes mains sur les hanches, je n'avais aucune raison de lui être si redevable que ça, et faire genre de s'intéresser à moi n'allait pas vraiment arranger les choses. Cependant, la météo et la réaction du navire des prochaines minutes à suivre n'avaient aucun sens. Pourquoi il y avait encore autant de vent ? Ce n'était pas ces oiseaux géants la source ? Peut-être quelque chose de plus gros alors... Et qui ne serait pas très loin, mais assez pour rester camoufler dans la brume épaisse du triangle.

Soudain, suite à un avertissement d'un marine, de nombreuses créatures mutantes se mettent à monter sur le navire, mais ce qui me choque personnellement, c'est leur façon d'agir... Elles semblent totalement désordonnées, elles sautent sur la première personne qu'elle voit, mais ne cherche pas réellement à tuer visiblement. Comme si... Ces choses avaient peur. Cependant, on devait éliminer la menace et ne prendre aucun risque, d'ailleurs, cette idée de compétition me fait doucement sourire :

- Rassure-toi, je me sens assez bien pour te botter le cul donc ça devrait suffir.


Dégainant mon arc et mes flèches de nouveau, je commence à décocher une par une mes projectiles, gambadant à travers tout le pont afin de récupérer mes flèches usagées sur les cadavres de mutant. Le nombre par contre ne fait qu'augmenter et je me fais rapidement encercler. Utilisant de nouveau un jump, je me retrouve sur le guidant du mât principal, ayant une bonne vue sur l'ensemble, je remarque mon « sauveur » avec un des mutant qui s’apprête à l'attaquer dans le dos.

N'hésitant pas une seule seconde, je prends une flèche et tire directement dans ma cible, et il y avait un jeu de pile ou face... Le mutant était pile derrière la tête du marine dans ma ligne de mire. Si c'était un logia, la flèche va traverser le crane de l'homme et se planter dans le monstre, si c'est un simple paramécia ou zoan étrange, je le tuerais sur le coup...

Un sourire sadique s'affiche sur mon visage tandis que ma flèche siffle dans l'air avant de se planter dans le crâne du mutant qui allait l'attaquer. Évidemment, je me doutais qu'il allât mal le prendre et je lui envoie un baiser à distance de façon assez provocatrice.

Cependant, un long silence se fait ressentir... Plus de vent bizarre et... Plus de mutants qui hurlent, ceux qui étaient encore vivant commencer à fuir le navire, navire qui se fait brusquement bousculer tandis qu'un bruit sourd se fait entendre... Soudain, une ombre titanesque se montre... Un monstre si grand que les oiseaux de tout à l'heure ne sont que pigeon à côté de ce demi-dieu. Il serait peut-être aussi grand que cet éléphant qui marche sans fin dans le nouveau monde...

- Par tous les dieux...


J'étais... Émerveillé et... Effrayé de voir qu'une telle chose peut vivre sur Grand Line, heureusement pour nous, le titan ne semble pas être très... Agressif, mais son souffle était très puissant, voilà donc la raison de l'attaque des oiseaux et des mutants... Une merveille de la nature que je me surprends à presque avoir une larme à l'oeil.

Le monstre marin:
 
Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5711
Points de Technique (PT): 979
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Dim 5 Fév - 2:10
Le combat était bien acharné. Tandis que Kyû avait levé les yeux vers ses compagnons qui avaient du mal à se débarrasser des créatures avec leurs fusils, lui, de son côté, il trouvait le travail plutôt simple. Le soucis, c'était le temps. Il pouvait en tuer trois que dix auraient le temps de remonter à bord. De plus, les blessures de ses compagnons jetaient une véritable marre de sang sur le sol. Bien préoccupé à s'assurer que les choses ne partent pas en bordel, Kyû ne regardait plus du tout derrière lui ou même à côté de lui. Repérant ainsi les divers ennemis, ceux-ci avaient alors droit à quelques dagues de glace vient placés dans le crâne. Il n'avait visé que ceux qui s'en prenaient à ses alliés, histoire de les libérer d'un fardeau, les rendant tout de suite plus efficace pour la protection du navire. Les scientifiques, quant à eux, s'étaient bien armés de lance-flammes, visant correctement en évitant que le navire soit brûlé en même temps.

Sans trop faire attention, plusieurs zombies tentaient de l'attaquer par surprise, dans son angle mort. Pas que ça lui aurait fait quoi que ce soit, mais la jeune femme à bord semblait également bien prête à combattre. L'une de ses flèches avait atteint Kyû, éveillant ainsi ses soupçons précédents lorsqu'elle avait attaquée ses propres camarades soldats également. Soupirant en se reformant, voyant les zombies atteints, il comprit alors l'objectif de celle-ci, en recevant au passage sa provocation. Se redressant doucement, sachant que ce n'étaient que des enfantillages au fond, il se contenta de se remettre en place.

- Bon boulot !

Regardant celle-ci qui lui disait qu'elle était d'humeur à lui mettre la misère, le jeune prince haussa un sourcil, sachant que les aptitudes de son invitée n'étaient clairement pas encore au point ni assez forts pour tenir face à lui, il ne préférait pas vraiment agir comme Tsuru, qui l'aurait remise à sa place immédiatement. Après tout, la justice est une chose, mais être capable de collaborer en est une autre, peut-être même plus précieuse. Dans ce vaste monde, il n'avait pas très très envie de simplement tout régler par la violence. Bien que les créatures, elles, ne demandaient que ça.

S'approchant en fonçant rapidement vers elle et les monstres qui l'avaient encerclé, il les congelèrent tous d'un coup, pointant sa paume vers ceux-ci, les immobilisant sur place. La glace se propageant légèrement au sol, la température ambiante venait de descendre un peu. Pas énormément au point d'être dérangeant, mais autant les soldats que les ennemis pouvaient le sentir. Donnant quelques coups de pieds puissants dans ceux-ci, il les mit littéralement en pièces. Ayant soudainement eut une petite idée, il se précipita rapidement vers les bords pour congeler les parois du navire, les rendant glissantes et beaucoup plus difficiles à grimper. Les monstres finirent par se faire beaucoup moins nombreux d'un coup, les restants s'isolant, il s'agit d'un jeu d'enfant que de les finir désormais.

Entendant un nouveau cri poussé au loin, une sorte de créature géante fit son apparition soudainement. Elle possédait des tentacules et semblait s'approcher de plus en plus du navire, sans non plus se presser. C'est alors que d'un coup, la mer s'illumina en une sorte de lueur verte. Des silhouettes de corps humains illuminés par la lumière se dessinèrent, mais ils étaient flous, comme s'il s'agissait d'une forme de mirage. Regardant droit devant lui, il vit alors quelque chose de beaucoup plus intéressant cette fois-ci. Comme une forme d'aura spirituelle, ou peut-être était-ce une aurore boréale, mais la brume devint si dense et pourtant, pas tellement sombre. À part être fasciné par ces phénomènes autour d'eux, il n'y avait pas grand chose à faire. La brume devint tellement dense que d'un bout du navire, on ne voyant même plus l'autre côté. Quelques moments plus tard, la bouche de Kyû commença à saigner subitement, un filet de sang plutôt long en coula. Le remarquant peu de temps après avoir observé ce magnifique spectacle, la triste réalité lui revint à l'esprit : Une créature avait émergée de la surface de l'eau, et ils étaient tous en danger ! C'est là qu'un des scientifiques se mit à crier.

- C'est un gaz mortel ! Ne le respirez pas ! Il vous endormirait et vous rendrait incapable de vous réveiller !

Se mettant d'autant plus en garde, il vit la créature qui ouvrait bien grande la gueule, d'où tout ce gaz sortait. Pas étonnant qu'ils aient tous été si distraits, respirer tout ça les rendaient vulnérables. Partant rapidement vers l'un des bords du navire, il envoya des vagues de froid pour congeler la mer, espérer ralentir le monstre en lui-même. Mais quelle violente erreur, cela ne fit que provoquer la bête, qui se mit à sauter hors de l'eau avant de s'approcher du navire d'un bond, brisant la glace qui n'était pas très épaisse, manque de concentration. Ses tentacules vinrent s'accrocher au bâtiment de guerre de la marine. Ne voyant là qu'une solution, Kyû cria vers ses camarades.

- Jetez tout ce qui est trop lourd par dessus-bord ! Nous allons le prendre par la vitesse !

Tandis que les soldats vinrent jeter les morceaux congelés des autres créatures en les lançant directement sur le monstre géant, Kyû regarda son invitée à nouveau.

- Cette fois-ci, tu ne risques pas de me toucher en le visant, je suppose.

La fixant d'un air neutre, mais surtout, d'un air défiant, qui signifiaient qu'elle avait bien intérêt à se tenir tranquille cette fois-ci et ne pas éveiller encore plus les soupçons, car sinon, elle passerait sans doute un très mauvais quart d'heure. Ses petites provocations et son attitude hautaine avaient faits leurs temps, maintenant pleinement dans le feu de l'action, l'esprit guerrier de Kyû était éveillé, et la pitié et le retenu n'étaient pas ses points forts à ces moments.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Dim 5 Fév - 15:47

Un spectre dans le brouillard glacial

feat Kyû T. Kennedy


Il ne semblait pas autant mal le prendre que je le pensais... Quel dommage, de plus il semble totalement insensible à mes charmes celui-là, bon après... Je suis morte et mes différences le dégouttent certainement ce qui peut se comprendre. Cependant, l'heure n'était pas à ça, l'heure était à la contemplation d'une merveille de la nature... Si un homme venait à prendre possession d'une telle chose et à l'amadouer, il serait rapidement un des hommes les plus puissants du monde, mais pour asservir une telle créature, il faudrait déjà être un dieu parmi les hommes. 

Je regardais un peu l'homme faire tandis que je retourne m'asseoir à la chaise en me servant de nouveau un verre de vin, par chance la bouteille n'avait rien. Je me contentais d'être simple spectatrice, le commandant eu la bonne idée de geler les parois pour éviter le surnombre, le mauvais côté dans tout ça, c'est qu'il affecte le poids du navire et que ça pourrait nous porter rapidement préjudice surtout niveau vitesse. 

Alors que je bois doucement mon verre en admirant la bête, je remarque qu'à ses queues se trouve une autre créature qui semble plus être un parasite qu'autre chose se nourrissant des déjections du titan marin. Décidément, le destin s'acharne à nous mettre des créatures plus improbables les unes que les autres en quelques minutes alors que j'ai déjà traversé ce triangle sans jamais rencontrer quelque chose jusqu'à aujourd'hui... 

Cependant, le marin eu l'excellente idée d'agresser le monstre en gelant tout ce qu'il pouvait, il n'a fait que l'énerver, cette créature est un charognard et un ramasse miette, visiblement, il se sert des déjections pour survivre et empoisonne les alentours en espérant tuer quelque chose puis ramasser ce qui est mort de temps à autre. L'agresser ainsi ne fait qu'accentuer le coté bestial de la bête. 

Les marines semblent de plus en plus s'agiter pour balancer tout ce qu'ils peuvent à l'eau, pas une mauvaise idée en soit, mais les résidus de glace sur la coque du vaisseau, nous allions perdre en aérodynamisme et donc perdre de la vitesse. 

- Au lieu de me faire ce genre de commentaire, assure-toi de virer la glace que tu as foutue sur le navire, tu alourdis le bateau en faisant ça. Si tu n'avais pas tenté de ralentir cette créature, elle aurait juste bouffé les cadavres de mutant et elle se serait rattachée à ce roi des mers format XL. 


Retirant ma capuche afin d'avoir plus de visibilité sur les côtés, je peux améliorer ainsi ma vision globale sans me focus sur une cible en particulière. Mes cheveux volent un peu dans le léger vent naturel créer par le sillage du monstre. Reprenant son arc en main, elle prendre trois flèches avant de se poser contre le bord du navire, le pied dessus pour se stabiliser.

- Triple Shot.


Lançant mes 3 flèches sur la créature toxique, j'étais en plein milieu du gaz toxique, mais j'en avais que faire de cette chose, ce que je voulais, c'était le dissuader et en envoyant trois flèches vers un œil, j'avais plus de chance d'atteindre ma cible. Cible qui se fait belle et bien touché avec les 3 flèches dedans. Faudra que je fasse gaffe au compte de mes flèches après le combat, j'en ai déjà 3 qui sont plus... J'ai mon stock dans le petit navire à l'arrière du vaisseau de guerre, je remplirais mon carquois plus tard. 

Tandis que le monstre hurlait de douleur, je me mets à courir vers la barre en laissant le marin s'occuper du reste, prenant les commandes du navire pour nous sortir de là. Déjà, il fallait sortir des turbulences faites par le monstre ce que ne semble pas faire celui qui tenait la barre juste avant qui se contenter d'aller tout droit. D'un coup rapide, je fais tourner ce navire de guerre vers la droite avant de rapidement récupérer le cap initial. On avait déjà réussi à mettre de l'espace entre les turbulences et le navire afin d'aller plus vite. 

Le gaz toxique est également hors de portée désormais et le reste de l'équipage semblent reprendre leurs souffles rapidement même si certains semble en avoir respiré et tombe au sol, les effectifs commencent à se faire moindre. Bonne nouvelle pour moi si on peu dire...

Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5711
Points de Technique (PT): 979
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Sam 11 Fév - 0:23
Cette fois-ci, tout en continuant de travailler, Kyû se sentait de plus en plus faible. Ce gaz qu'il était à peu près obligé de respirer, dût à son omniprésence dans le décor, le ralentissait, l'empêchant donc de se défendre à ses pleines capacités. Désormais, les navigateurs semblaient de plus en plus optimistes, criant aux soldats qu'ils allaient bientôt sortir de la brume. La température devenait un peu moins froide au fur et à mesure, en dépit du pouvoir de glace de notre protagoniste. Regardant droit devant, malheureusement, toujours aucun signe en vue, il faisait toujours aussi sombre qu'avant. Mais avait-il réellement le temps de se consacrer à l'observation naturelle des lieux ? Entre temps, l'autre pirate semblait tenter le tout pour le tout également dans l'idée de faire peur à la bête, qui visiblement venait de perdre un oeil face à trois flèches de la demoiselle.

La bête n'abandonnait vraisemblablement pas, tenant toujours le navire solidement avec ses tentacules, mais cela n'empêcha pas les soldats de trouver une autre idée. S'approchant de nouveau du bord du bateau, Kyû congela en un coup les tentacules de la bête, qui bougeaient beaucoup moins désormais, semblant se contenter de s'accrocher, tandis que les autres soldats tirèrent dedans par réflexe, s'aidant de la glace qui avait rendu fragile les tentacules de la créature. Ayant ignoré les conseils de dégel de la part de Jessie, le jeune prince ne savait pas s'il devait maintenant la traiter avec bienveillance ou tout l'inverse, la considérer comme quelqu'un avec qui il ne s'entendrait pas. Soupirant doucement en voyant enfin une séparation nette entre le monstre et leur moyen de locomotion, les soldats finissent par se reposer un peu, tout le monde à bord semblait fatigué après cette aventure, tandis que le gaz se fit un peu moins épais tout d'un coup.

Soupirant d'aise, remarquant la créature ralentir considérablement dans la course folle, Kyû prit siège à terre un petit moment. Regardant les soldats se reposer, ainsi que leur invitée qui semblait s'être bien débrouillée.

- Bon travail, tout le monde ! Je crois qu'on peut souffler un petit moment-là, héhéhé.

Préférant rester sur ses gardes plutôt que d'être trop optimiste et se faire avoir de nouveau, il avait appris que les surprises ne manquaient jamais en ces mers, et que ce mode de vie ne faisait que commencer, un mode de vie dangereux et épuisant, dans lequel il allait espérer trouver son nouveau bonheur.

Quelques minutes plus tard sur la route maritime, les vagues devenaient de plus en plus violentes d'un coup, bien différentes de la tranquillité aquatique à laquelle ils avaient droit lorsqu'ils avaient combattus le monstre, qui n'avait en fait même pas disparu ...

- Hey les gars ! Il se rapplique là ! Il a beau saigner, il nage vite comme pas possible !

Jetant un oeil par dessus bord, tous ont repérés l'ennemi avec lequel ils venaient de passer un moment remplis d'action. Mais ce n'était vraiment pas le bout de leur peine. En effet, à peine le monstre s'était-il approché du navire que des dents géants jaillirent de sous la surface de l'eau, englobant le monstre d'un coup, l'avalant tout cru entre sa mâchoire !

Un roi des mers géant ! Merde, contre lui on est morts !

Un peu paniqué, ayant quelques courbatures au corps dût au fait de ne pas s'être reposé correctement, Kyû se retrouva dans l'incapacité de réaliser que ce n'était pas le soucis principal. Le monstre marin ne les regardèrent même pas, continuant à monter plus haut, encore et encore, plongeant le navire sous l'effet d'une vague gigantesque, formée par ses mouvements réellement colossaux. Le navire fila du coup à toute allure, porté par une vague si rapide, comme s'ils étaient sur un manège pleine vitesse de Sabaody, plus personne ne semblait avoir le contrôle sur quoi que ce soit. Tentant de redresser le bateau avec milles efforts, les soldats serrant les voiles très solidement, ne laissant place qu'à des cris d'encouragements de la part des scientifiques, personne d'autre n'était en mesure de prononcer un quelconque mot, tous trop préoccupés à s'occuper du navire. Kyû, quant à lui, monta rapidement en grimpant sur le mat, avant de se positionner et tirer des vagues de froids dans la vague, congelant certains endroits pour la ralentir au possible, une tactique qui porta bien ses fruits, puisque peu de temps après, ayant perdus de vu le roi des mers, ils avaient finalement repris une certaine droiture, bien que le courant d'eau qui les poussait demeurait.

Après plusieurs heures d'efforts, Kyû descendit de l'endroit, sautant au sol pour se diriger sur le pont, posant une main contre une paroi avant de regarder la pirate.

- Jusqu'ici, notre accord semble porter fruit, je sais pas qui de nous deux est le plus malchanceux dans tout ça ...

Sur ces paroles, il soupira un moment, avant de prendre une gourde tendue par un autre soldat et boire une grosse gorgée. Tandis qu'il buvait doucement, quelque chose apparu soudainement sur le navire, quelque chose de tellement remarquable qu'il attira toute l'attention de l'équipage, y compris celui de Kyû. C'était un rayon de soleil, le premier depuis l'entrée dans ces mers troubles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Date d'inscription : 24/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5451
Points de Technique (PT): 684
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jessie Mary
Dit "La Flèche Noire" | 240,000,000 Berrys
Dim 19 Fév - 13:30

Un spectre dans le brouillard glacial

feat Kyû T. Kennedy


Disons que les dernières minutes, ou heure pour certains qui exagéreraient peut-être un petit peu, ont été particulièrement éprouvantes est longue oui... Décidément... Je n'ai pas croisé de monstre ni rien pendant je ne sais combien de temps sur mon petit bateau, est subitement, je croise des monstres titanesques et autre charognard quand je me mets sur un bateau du gouvernement mondial... C'est peut-être un signe qui c'est... Les marins ont toujours la vie aussi compliquée sur les mers ? Après, c'est peut-être dû au fait, que leurs bateaux sont énormes et que moi, je suis seule sur le mien et sans présence « vivante » à proprement parler. Pour la faune marine, mon bateau, c'est qu'un débris parmi tant d'autres. Ce qui est un avantage quand on veut voyager seule.

Les premiers rayons de soleil commencent doucement à apparaître à travers l'épais filtre qu'apporte le brouillard. Je n'avais pas tellement tenu compte des paroles du commandant de ce navire de guerre, la question ne se posait pas et leurs 'accords' n'étaient pas existants étant donné qu'elle n'a fait qu'aider pour ses propres intérêts afin de survivre.

Gardant la barre dans les mains, je continuais doucement à nous diriger vers la lumière, quittant définitivement ce brouillard malsain et à l'ambiance cadavérique. La prochaine fois que je passe ici, je m'arrange pour avoir un Eternal Pose pour faire une ligne droite... Foutu Log pose qui a décidé de me planter dans ce brouillard... D'ailleurs, ce dernier semble reprendre du poil de la bête et me pointe la prochaine île qui est sans aucun doute Sabaody.

Je décide donc de lâcher les commandes du vaisseau de guerre qui est au passage aussi difficile que d'être crédible avec un déguisement de clown, avant de me diriger vers le pont principal. Je me dirige par la suite vers le cordage qui tenait mon embarcation en réfléchissant un peu... Est-ce que je me barre à la douce sans rien dire ? Ou je lâche quand même un petit mot à ce commandant qui semble plus ou moins apprécier ma présence... Hm... Nan, j'vais juste me barrer à la façon voleuse.

Cependant alors que je commence à défaire le cordage, un des marins me capte et me braque du pistolet, il pensait certainement pouvoir me coincer ou je ne sais quoi, enfin bref... Il voulait se faire mousser un petit peu aux yeux de son supérieur en mode « Regardé, je l'ai empêché de partir ! Capturons là! ». Sauf que d'un geste rapide de talon, je le fais lâcher son arme avant de dégainer ma dague que je calle sous sa gorge.

- La prochaine fois, je ne t'épargnerais pas...


Le jetant au sol comme une vieille chaussette, je remets ma capuche en regardant les autres de façon glacial puis regarde le commandant. Visiblement, je n'allais pas échapper à ce navire si facilement :

- Le soleil est revenu, nous avons quitté le Triangle, je n'ai plus rien à faire ici.

Fiche de RP (c) Miss Yellow

_______________________________________

Une flèche pour une tête...


Qui je suis - Ce que je sais faire - Ma famille

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 24

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 5711
Points de Technique (PT): 979
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Sam 4 Mar - 7:25
Comme le destin était étrange parfois de nous imposer des rencontres, mais était-ce de la cruauté ou une bénédiction pour nous aider à échapper de la solitude ? Kyû trouvait tout cela trop hasardeux, trop aléatoire, que de simplement croiser la route d'une membre de l'empire des Kurohige ici-même. S'étant un peu reposé, le jeune soldat aida ses compagnons à descendre, tandis qu'il gardait bien en vue la pirate, juste au cas où, bien que sa garde soit bien suffisamment baissée. Voyant ses matelots faire le con, dont un qui s'est fait rétamer par l'invitée. Souriant, trouvant la scène fortement amusante, il reconnaissait là une personne qui fait preuve de pitié, car il ne pensait pas qu'elle l'aurait réellement épargné si c'était un autre pirate de Barbe Noire, qui aurait sans doute blâmé l'autre soldat en parlant de réflexe et en échappant aux responsabilités.

Tiens tiens, qu'est ce qu'une bonne personne fait chez barbe noire ? C'est vraiment curieux, peut-être qu'elle partage le même ambition que moi, je sens qu'il faut que je garde un moyen de la contacter ... Oh, je sais !

S'avançant vers elle lorsqu'elle affirma ne plus rien avoir à faire ici, il vit également arriver un Contre-Amiral de la Marine, qui semblait amener du monde et des médecins pour aider les scientifiques à la santé fragile, ceux qu'il transportait sur son navire. Il s'approcha d'elle rapidement en ayant un air songeur.

- Attends un instant toi, si t'es primée, il va vouloir te combattre, je vais aller lui parler pour toi.

S'approchant alors du Contre-Amiral, Kyû lui détailla leurs aventures, racontant la présence surprenante de créatures bizarres dans le coin, ce qui est une première car aucune autre expédition n'en parlait, comme s'il se tramait quelque chose sur ces mers. En même temps, les exploits de la demoiselle furent racontées, le jeune prince la décrivait comme intelligente et certainement discrète, comme quoi il ne fallait sans doute pas sous-estimer son potentiel.

Suite à ces mots, le Contre-Amiral Hina fit face à Jessie.

- Alors c'est donc toi le poisson que l'autre a attrapé cette fois ? Je n'ai pas l'impression que c'est devenu très personnel entre vous cependant. Peu m'importes en tout cas, saches que le Gouvernement Mondial recrute pour les grands corsaires, dont les positions sont vacantes. Tu aurais fort avantage en offrant des informations précieuses au Gouvernement en plus de pouvoir contribuer à te faire un nom pour toi-même. Je te laisses y réfléchir et me contacter avec ceci.

Hina lui remit alors un Den Den Mushi entre les mains avant de s'allumer une cigarette et tourner les talons.

- En tout cas, je ne suis pas folle contrairement à certains membres de la secte de la justice absolue, donc rassures toi, tu peux quitter l'île en sûreté, la parole de l'avorton de Tsuru, je la tiendrais !

Kyû, quant à lui, avait d'ores et déjà disparu de la circulation, allant vite chercher un bon auberge et se reposer, c'était sa dernière aventure en tant que soldat de la marine ...
Revenir en haut Aller en bas
Un spectre dans le brouillard glacial [PV Kyû T. Kennedy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» la tête dans l'cul, l'cul dans le brouillard ∆ LIBRE
» Jour 3 : Dans le brouillard!
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Kunoichi sommeillant dans le brouillard [Fifiche Aya]
» Au chant du coq, le brouillard se dissipe | Kassandra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Florian Triangle-
Sauter vers: