AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - New World :: Yukiryu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Festivité, Froid et Conflit

avatar
Messages : 1
Date d'inscription : 14/01/2017

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP):
Points de Technique (PT):
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




PNJ Akagami
PNJ de l'empire du Roux
Dim 15 Jan - 18:53





« Savez-vous ce que l'on dit du froid ? Vous savez bien, le froid, quelque chose qui n'est qu'une création de l'esprit, qu'avec de la volonté, on peut en oublier le goût et même la sensation, qu'avec un peu de volonté on pourrait en faire fi et juste vivre normalement, eh bien je vais le dire une nouvelle fois et autant de fois qu'il faudra, le froid ne part pas, et le froid use. Au moins, il y a bien une chose qui nous occupe l'esprit ces temps-ci, les bêtes sont plus pressantes que le froid, il ne faudrait pas les faire attendre. »


Le vent soufflait, plus que les autres jours et le paysage étaient toujours d'un blanc à faire pâlir les plus froides zones du monde, chaque centimètre était recouvert de glace et les montagnes de givre occupant les diverses zones de l'île ne faisaient que se renforcer de jour en jour. Ne se mêlait de toute manière au son du vent que les faibles vibrations de la musique, musique lointaine, musique lointaine certes mais joyeuse, au cœur de la tempête semblaient se tenir des festivités, l'on pouvait déjà apercevoir au loin des bâtisses, qui, étaient sans doute à l’abri du froid elles, tout comme le paysage les bâtiments étaient recouverts de gel, ce qui est peu étonnant étant donné le climat, quoi qu'il en soit, se reflétait dans les glaces centenaires les lumières de la civilisation, colorées et pleines de vie, n'appelant là qu'à la fête et l'amusement dans le berceau de ce qui semblait être la mort elle-même.

En nous approchant un peu plus, nous pouvions apercevoir un feu de camp, au centre, entouré d'une dizaines de maisonnettes, elles-mêmes parcourues de part en part par quelques individus déambulant, chantant et dansant, malgré le climat extrême, tels une troupe de marionnettes désarticulées, autour du feu c'était d'ailleurs formée une petite assemblée de discussion où un orateur s'affairait à conter milles histoires, à l'écart du camps de fortune, l'on pouvait apercevoir en bordure de celui-ci trois individus, parlant bien trop fort pour une simple discussion, à propos d'un pari, l'un des trois tenait un fusil en main, et semblait s’apprêtait à le mettre en joue. Au dessus de tout cela trônait un drapeau, fond noir, crâne blanc, on ne pouvait s'y tromper c'était un pavillon pirate, quoi de plus normal dans le nouveau-monde dirons-nous, mais celui-ci était un pavillon bien connu, celui de l'Équipage du Roux, et on ne pouvait pas leur retirer quelque chose, ils savaient tuer le temps.


Il ne fallut que quelques secondes pour, en traversant le camps, apercevoir l'objet de mon intérêt, il était là, debout, près du feu, à croquer goulûment dans un gigot de viande plutôt conséquent, disons que c'est du circonstance vu la carrure de l'homme.



« Roo, va trouver Yasopp, nous devons nous parler, c'est important. »


L'Homme massif se tourna, il me fixa un instant sans pour autant perdre son sourire et se contenta acquiescer sans pour autant cesser de mastiquer frénétiquement la viande qu'il avait en bouche, avant de partir vers l'extérieur du campement, pour ma part, je continuais ma route vers la grande bâtisse au fond, quelques compagnons me saluaient au passage et je leur rendais sans pour autant m'attarder sur la route, je devais structurer mes idées, et vite, je ne m'apprêtais pas à parler de choses sans importance, futiles ou même purement esthétique, non, la discussion et sa tournure allait être déterminante, je devais être déterminant, mh, non pas que la tâche était difficile mais le poids des responsabilités dans un conflit, lui, peut-être pressant.

A peine la porte poussée qu'une vague de chaleur me couvrit, agréable, accueillante, j'entrais sans attendre une seconde de plus et retirait mon manteau pour me retrouver dans une tenue plus courte, plus légère, j'hochais la tête la tête lentement pour saluer Le Roux « Capitaine. »

« Assieds-toi, assieds-toi »


chaises de piètre facture, au fond de la pièce, derrière le capitaine, se trouvait un brasier en crépitant dans l'âtre de la demeure. Le capitaine, lui, portait une simple chemise surmontée de sa fidèle cape noire, son pantalon assez court caractérisait l'agréable chaleur qui emplissait les lieux. Après avoir vaguement observé la pièce, je prenais place sur une chaise, celle à droite de la chaise du capitaine, où était accroché son sabre. Il ne restait plus qu'à attendre les deux manquants, Le Roux, lui, observait le feu crépiter avant de briser le silence.

« Dis-moi, comment vont les Hommes dehors ? »

« Ils s'amusent je dirais, pas moins que d'habitude. »

« Bien, le moral est important, surtout avec les temps qui viennent. »

Ces temps qui viennent se présagent peut-être mal, en effet, nous sommes de toute manière ici pour en discu-…


La porte s'ouvrit, permettant à quelques flocons de s'introduire avec le coup de vent dans la pièce, peu après le vent s'introduisait le géant, Lucky Roo, suivit du tireur d'élite Yasopp, ceux-ci prirent rapidement place sur les deux chaises vacantes, le « géant » se trouvait en face de moi, mangeant comme à son habitude, Yasopp, lui, ne semblait pas spécialement de bonne humeur, peut-être Roo l'avait-il interrompu dans ce qui était un pari à l'extérieur, je pourrais bien dire que j'étais navré néanmoins les affaires dont je devais les entretenir passaient avant tout paris, l'importance de tout cela était capitale.

« Eh bien, eh bien, parlons, ne nous fixons pas dans les yeux comme ça, mrhm... » Lanca Yasopp d'un ton amusé malgré son air dépité.



Le regard de Roo s'était dirigé vers le capitaine, qui ne tarda pas à me donner la parole.

« Va s'y Ben, parles.».

Shanks se tourna pour également prendre place avec nous, je l'observais avant de me lever,

« Merci, il était temps que nous parlions des événements actuels de manière sérieuse, mh, si vous n'y voyais pas d'objection. »

Roo gardait son sourire, m'invitant à continuer d'une main « Nous t'écoutons ».

« Nous avons tous ici entendu parler des récents événements qui ont secoués les océans du Nouveau-Monde et du Monde en général, la vieille Charlotte Linlin, « Big Mom », a été vaincue récemment par Kurohige et sa horde de chien, laissant donc un trou vacant chez les Yonkos »


« L'équilibre des Empereurs est pour l'instant brisé, Teach a mis un coup de pied dans notre mécanique et ce n'est pas en notre faveur. »

« Ce que nous redoutions en effet arrive, Kurohige étend ses frontières et avec une place libre chez les Yonkos, tout peut arriver, le règne de l'Empire Akagami est grandement menacé et nous devons trouver une solutions rapide et efficace pour endiguer les menaces. »

L'ambiance de la salle était désormais aussi froide que le climat de l'île, un vague blanc prit possession de lieux et chacun semblait réfléchir à sa manière, Yasopp triturait frénétiquement son fusil en observant le capitaine et Roo observait la table, pour ma part, je portais une main à mon visage pour remplacer les quelques mèches rebelles qui tombaient sur mon front.

« Barbe Noire est devenu trop puissant nous ne pouvons pas rester sans rien faire.- »

« Nous devons frapper avant qu'il ne nous frappe, arracher la tête du serpent et ce sera fini de lui »

« Nous ne savons pas de quoi il est capable, comment dire pouvoir assurer qu'en voulant couper sa tête nous ne perdrons pas la nôtre, l'Empire ne doit pas chuter avec notre tentative de restaurer l'équilibre dans nos rangs. »

« De plus, Kurohige possède le soutient des Géants d'Elbaf, des guerriers, ce qui lui fournit une armée aux pouvoirs de destruction à ne pas sous-estimer. »

Le Roux semblait prendre en considération toutes les éventualités, toutes les moindres solutions qui pouvaient être utilisées pour fragiliser voir éradiquer le pouvoir de Barbe Noire.

« Il semblerait que nous n'ayons pas le choix, mh »

Les trois regards alors pensifs se dirigèrent nerveusement vers lui, était-il sérieux, pouvions-nous vraiment user de ça maintenant, et contre Kurohige, il semblait déterminer et pourtant souriait, le genre de sourire qui permettait difficilement de savoir si une personne ment ou non.

« Si c'est la guerre qu'il veut, nous nous engagerons dans une guerre totale, et nous ne nous empêcherons pas d'utiliser notre arme secrète dans celle-ci, si Barbe Noire pense que ses murailles sont impénétrables, nous prouverons que nous avons en notre pouvoir quelque chose capable de rendre celles-ci d'argile et de ces soldats poussières, de ses forces du plomb le ralentissant et de cela provoquera sa perte. Ben, je veux que tu envoies des nôtres sur l'île des Hommes-Poissons afin de recruter les nouveaux pirates qui passeront forcément par là, appuis bien la nécessite d'être discret, c'est impératif... » Le capitaine se leva…

« Messieurs, La Grande Guerre est imminente, Kurohige ne perd rien pour attendre. »

Revenir en haut Aller en bas
Festivité, Froid et Conflit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» Conflit Est-Ouest au cœur du Caucase
» J'ai jeté un froid !!!
» Sortez vos chapeaux de fêtes et vos divers accessoires de festivités.
» Conflit gauche droite... du cerveau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - New World :: Yukiryu-
Sauter vers: