AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Four Blues :: West Blue :: Las Camp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur la route du succès






Invité
Invité
Dim 25 Déc - 13:46

Sur la route du succès


Justice






Il est 10 heures du matin, je laisse les vagues me bercer doucement. J'ouvre une paupière, mon lit craque sous mon poids, je sors de mon lit. Une petite lumière éclaire l'obscurité qui règne dans ma chambre, je me craque les articulations de mes deux mains puis le cou, j'ouvre la porte de ma cabine. Une lumière apaisante m'aveugle, j'ouvre les yeux, je regarde autour de moi, quelques soldats sont déjà en position de garde à vous. Tandis que d'autre font la fête dans leur coin, je vois la différence entre les mousses qui sont excitées de casser du pirate. Il y a les officiers, eux savent d'expérience qu'il ne faut jamais se laisser surprendre, un bon soldat doit toujours rester vigilant. Bref, mon groupe est bien différent après toutes ses années de lutte contre les pirates, Bandit, mercenaire parce qu'il ne faut pas les oublier eux. Pour moi, un mercenaire, c'est pirate déguisés en marine, il y a aucune différence entre les chasseurs de primes et les pirates, leurs points communs est l'argent. Je fixe les deux groupes, je soupire de fatigue, je m'avance au milieu des officiers qui forment deux lignes parallèles. Les autres mousses se dépêchent de se mettre à leur poste, après quelques minutes, ils forment tous deux parallèles. J'arrive à la tête de proue, elle me rappelle mon ami tombé au combat pour ses foutus pirate merde...

Tomba : merde... Ma main, elle tremble, je ne dois pas céder à la tentation.

Pendant que je résiste à la colère, un de mes fidèles amis me touche l'épaule pour me rassurer.

Richard : allons colonel, ne penser plus à ses pirates, ils sont tout morts de votre main.

Tomba : tu as raison...

Richard : Haddock nous a averti d'une terre en vue, cela fait des jours que nous ne nous sommes pas arrêtés sur la terre ferme.

Tomba : il s'agit de quelle île ?

Richard : d'après Haddock, il s'agirait de Las camp, sur cette île, ils n’existe aucune force de la marine. Les habitants subissent sans arrêt les attaques de pirate, de bandit, de chasseur prime, si nous débarquons sur l'île les habitants vont-nous voir comme des libérateurs.

Tomba : Soit... Allons régler définitivement le compte à ses monstres.

Je ferme les yeux, je sens l'aire qui me frôle doucement le visage. Richard discute avec Haddock, je n'ai même pas entendu sans aller, en ce moment, je suis étrange, je dors la journée. Je suis plus violent que d'habitude. Je me touche le visage avec la main droite Je fais une petite sieste, je cache le soleil avec mon chapeau, je dors toujours contre la tête de proue quand je suis sur le pont, j'entends les mousses qui s'agitent les officiers aussi. J'entends quelqu'un qui me parle, j'ouvre les yeux.

Haddock : Colonel...Colonel...

Tomba : Quoi...

Rackam : allez debout flemmard, nous sommes arrivés sur l'île. Nous sommes dans une sorte de port, nous sommes cachés derrière des rochers, impossibles que les autres nous repèrent.

Je replace mon chapeau sur ma tête, je demande à Richard de rester sur le bateau avec deux ou cinq mousses, les autres, je leur donne un ordre, ils ne doivent pas se faire repérer sur cette île les pirates ne sont pas très fort, mais ils sont nombreux. Moi, je vais faire un tour pour voir si je trouve des informations sur les capitaine pirates du coin.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 26 Déc - 21:35

Sur la route du succès


Justice






Je suis seul dans la rue, c'est bizarre, je crois que les habitants ont tous peurs des pirates. Tien eux aussi, ils ne sont pas là, ça sent le traquenard à plein nez, je continue de marcher dans la rue dessert. Cette rue est assez longue, peut être 1 Kilos Mètre ou plus, je fais comme si j'étais perdue, je regarde autour de moi, je me cache du soleil. Il ne faut à l'oublier celui-là, il me tape sur la tête, une pierre tombe devant moi, un caillou qui tombe d'un immeuble il n'y a qu'une seule raison a ça. Ils sont postés autour des bâtiments est même peut-être dedans, ils doivent avoir un Sniper quelques parts. Je m'arrête pour faire semblant de remonter ma ceinture, à peine avoir posé les yeux sur ma ceinture, qu'un coup de feu retenti. J'évite rapidement, je sors mon revolver apparemment ses types sont des amateurs, ils retentent une attaque, mais cette fois au corps au corps. Un autre coup de feu retenti, mais cette fois derrière moi, je saute de justesse, j'évite le coup. Il y a au moins 10 pirates devant moi, ils s'approchent tous avec leurs sabres à la main, même pas la peine de se battre avec ses minables, je vais m'occuper des deux Snipers. Je saute sur des morceaux de roche pas terre.

John Luke : Jumper !

Je saute tellement haut que j'arrive à voir tous mes adversaires, je ne perds pas de temps, je sors mes revolvers, depuis ma position, je peux en tuer quelques-uns, mais les Snipers eux sont toujours cachés. Je tire six balles, j'abats six pirates, il en reste encore quatre.

John Luke : Cow-boy !!!

Je retombe le poing vers le sol, ce qui cause un tremblement de terre dans la zone. Plusieurs bâtiments déjà pratiquement détruits tombent sous le choc, j'entends le cri des Snipers qui hurlent de douleur. Les quatre pirates essayent de prendre la fuite, mais je leur tire dans le dos, ils meurent tous sur le coup. Je dois continuer ma route, je vois que sur deux Snipers un est encore en vie. Je lui demande qui sont les capitaines pirates sur cette île, il ne veut rien dire classique des pirates, il préfère mourir que de parler.

Sniper : Plutôt mourir que de te parler.

John Luke : Tu sais, je peux te laisser vivre, pour ça, il faut que tu parles.

Sniper : je raconte tout ce que je sais, puis tu me libères ?

John Luke : je le jure sur le symbole de la justice.

Sniper : un marin...

John Luke : dit moi quelques choses que je ne sais pas déjà.

Sniper : vous les marines vous ère obliger de respecter votre parole.

Donc ce cas, je vais tout te dire, il y a de cela quelques mois sur cette île vivait des gens en paix avec leur communauté. Mais nous avons débarqué nous de simple pirate, puis avons pris contrôle de la ville en deux heures. Après une période de 1 année un grand capitaine pirate du nom de Tomba arriva sur l’Île , il a décidé avec son équipage de nous prendre l'Île évidemment, nous l'avons défié, mais nous avons perdu. Maintenant nous tournons en rond comme des âmes en peine dans les quartiers pauvres de l'Île. Nous manquons tous de nourriture, c'est pour ça que nous t'avons attaqué, tes affaires auraient un échange contre des Berrys .


John Luke : Tomba tu dis ? Je crois que j'ai reçu un avis de recherche où il y avait marqué son nom.

Sniper : erg !!!

Je passe à côté du cadavre, dommage, il est mort trop vite. Bon de toute façon, il n'aurait fait que me déranger, il suffit juste de marcher vers la grande ville.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 27 Déc - 3:52

Sur la route du succès


Justice






Je marche sur une route de campagne avec de l'herbe autour du chemin, moi, je marche sur un chemin de terre qui monte de plus en plus haut. Le vent, se lève de plus en plus que je me rapproche, la chaleur m'apaise, je commence a transpiré, je suis épuisé ça fait des heures que je marche est. Je n'arrive pas à finir ce chemin, sur ma route je tombe sur un enfant qui est au milieu du chemin, il semble inconscient. Je l'attrape par le bras droit, je le mets sur mon épaule gauche, maintenant, j'avance avec un gamin qui risque de mourir. Moi aussi, je risque de mourir il ne me reste pas une seule goutte d'eau dans ma gourde. Pendant plus 10 minutes, je porte l'enfant, je regarde le soleil, il me fait mal aux yeux, je détourne mon regarde. J'aperçois le village enfin je vois le village. Je prends mon courage à deux mains puis je fonce, je cours comme je n'avais jamais couru auparavant, j'arrive avec le gamin dans les bras, je rentre dans la ville il y a beaucoup de monde dans cette ville, je leur demande ou ce trouve l'hôpital, des docteurs arrivent et prenne le gamin avec eux. Je vais toutes suites prendre à manger est à boire jusqu'à en vomir, mais pendant que je mange, j'entends une personne qui me dit de partir. Je ne peux plus prendre des Ramen sans se faire emmerder, je suis trop fatigué pour ses conneries. Il pose sa main sur mon épaule, je lui plante ma baguette dans son œil droit, il hurle de douleur d'autre type arrive, il ne ressemble pas à des civils, ils sont armés avec des sabres et des pistolets à silex. Je termine vite mes Ramen puis, je me remets en route, mais avant je vais interroger la grosse brute à qui j'ai pris un œil. Je le menace de lui crever l'autre œil alors il se met a parlé.


Brute : Ok ! Ok ! Je vais tous vous dire.

John Luke : parle ! Tu es un pirate ? Où se trouve Tomba répond.

Brute : tomba... Il habite dans la maison la plus grande de la ville tout le monde sait ça.

John Luke : dégage sale déchet.

Je lance la grosse brute en dehors du restaurant de Ramen, je paye le cuisinier en lui disent merci. J'attrape la brute par les cheveux je le traine à la plus grande maison, il ne s'imagine pas pouvoir me duper. J'arrive devant la maison. Ouais, on dirait un manoir je me rapproche de la porte principale, mais deux gardes du corps me barrent le chemin. Il me demande de partir, je suis alors pris d'un accès de rage, je lance encore une fois la brute sur les deux gardent. Je me faufile dans le manoir, les autres sont assommées, je remarque que la maison est remplie de pirate, j'attrape un pirate, je lui vole ses vêtements, pour n'infiltrer parmi les pirates. Ils sont tous en train de faire la fête, je passe devant la salle de beuverie, j'arrive devant une grande porte en bois avec des gardes des têtes bien mises a prix. Le doute n'est plus parmi Tomba est là derrière cette porte.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 27 Déc - 4:29

Sur la route du succès


Justice






Je me retrouve, face à deux capitaines pirates qui gardent la porte où se trouvent l'autre fumier de Tomba, ils me regardent avec un air suspect. Bon, ce n'est pas peine de passer avec la force, ils sont tous idiots, mais 200 idiots ça peut faire mal surtout s'ils découvrent que je suis un colonel de la marine. Mais oui ! Je viens d'avoir une idée mon passé de Pirate va enfin pouvoir me servir, je m'approche des deux cons qui depuis tout le temps que je fais mon monologue me regardent sans rien dire. Il leur manque une case à ceux-là, à croire d'Être pirate, on en devient stupide, Bref, je m'avance vers eux, il sort leurs sabres est forme une croix devant la porte, il me demande de me décliner.

Barbe Grise : Halte ! On ne bouge plus !

John Luke : OK...

Barbe Grise : Nom... Équipage... Prime,

John Luke : capitaine Haddock, l'équipage de Milou, 12 000 de Berry sur ma tête.

Bien fait pour toi, Haddock, avec de la chance, ils vont s'en prendre à lui.

Barbe Grise : ah ! Le grand capitaine Haddock, tu ne fais partie de l'équipage de Milou.

Pendant que je me fais passer pour l'autre idiot, l'autre pirate juste a côté prend la parole, il dort à moitié. On dirait qu'il est bourré, il sent l'alcool, il pue de la gueule débullasse. Il est sale couvert de crasse, ses cheveux sont gras, Dégueulasse ! Il a des grottes qui lui sortent du nez, bizarrement ça tète me dit quelque chose.

Pirate crado : Eh ! Là, toi ! Tu veux hein... Alors ?

Barbe Grise : il a posé une question, tu réponds, alors tu veux ou tu ne veux pas ?

Ils sont sérieux là, je suis sûr que l'autre à côté ne comprend rien du tout. Il fait style de comprendre mais, même lui, il est perdu, bon de toute façon, je vais devoir passer de force ou d'une autre manière.

John Luke : Oui je veux !

Pirate Crado : Ah ! Bah ! *Hic !

Barbe Grise : alors tu veux faire partie de l'équipage, je veux bien normalement ont fait passer un test au futur collègue. Mais vue ta réputation, on te conduit directement au chef, est-ce que tu connais le grand Tomba ?

John Luke : Oui, je le connais fort bien, nous avons croisé le fer ensemble.

Je m'avance vers, ils se tournent puis ils ouvrent la grande porte, j'avance dans la salle aussitôt la porte se referme, il fait noire dans la salle. Il n'y a qu'une seule lumière au fond de la salle, il y a un homme qui me fixe derrière son bureau. La lumière l'éclaire, il me pose des questions.

Tomba : je sais qui tu es Haddock, je sais aussi ce que tu veux. Alors, arrêtons de tourner autour du pot, c'est ma tête que tu veux alors vient la prendre.

John Luke : je ne suis pas ici pour une vengeance, mais tu as raison, je suis venue te prendre à toi est aux tiens votre tête.

Tomba : allons pourquoi en venir aux insultes, je connais des secrets sur toi est ton passé. Si tu ne coopères pas, je dirais tout ce que je sais à la marine, j'ai des relations avec les forces de la marine.

John Luke : mon sang ne fait qu'un tour, tu oses me faire des menaces, sale déchet dit-moi quelle est ta relation avec la marine.

Tomba : on peut dire que je connais parfaitement l'ancien colonel Morgane, est, je suis actuellement en communication avec un haut gradé de la marine.

John Luke : Morgane... Ce n'est pas l'ancien colonel d'East Bleue qui avait arrêté le chat noir, autrement le capitaine Kuro.

Bon s'est fini les conneries, je claque des doigts la lumière s'active. Je ne sais pas comment, mais elle s'allume, c'est ça d'avoir la classe, Tomba voit que je ne suis pas Haddock alors sort un pistolet à silex, il me menace avec il me tiens dans sa ligne de mire. Je sais d'expérience que même si l'adversaire n'est pas un Sniper, il peut quand m'abattre dans sa ligne de mire, je décide de ruser, je dépose mes revolvers par terre, ensuite, je l'avance doucement vers lui. Il se lève, il a tète typique d'un pirate, il est moche, il grand, il est musclé, il est blond avec deux cheveux sur la tête, je ne savais pas qu'une créature aussi laide pouvait exister, on en apprend tous les jours.
Tomba : Alors, ton nom ! Ton vrai nom !

Jonh Luke : je suis un colonel de la marine, venue exprès te chercher, toi est tous les pirates de cette île.

Tomba : Oh ! Un colonel... Mais prime va augmenter après t'avoir abattu.


Il rigole a gorge déployer, je lui fais un sourire, il rigole encore plus fort. Je lance deux cure-dents dans ses deux yeux, je lui casse les deux bras rapidement, il lâche son pistolet à silex. Le problème est qu'il hurle de douleur, ce qui va ramener les pirates, je lui brise la nuque, il meurt sur le coup. Je cache le corps dans une armoire, j'entends taper à la porte, j'enfile la veste de Tomba puis je ramasse mes deux revolvers. Je saute derrière son bureau je me pose sur sa chaise, me retourne facerà une vitre, puis je déverrouille la porte d'entrée. Les pirates arrivent armés avec leurs sabres. Ils me demandent ou est passés Haddock, j'éteins la lumière avec un claquement de doigts, la classe sans rien demander à Personne. Je claque des doigts ma troupe de soldats encercle les pirates, je le retourne, je leur dis toute la vérité, ils abandonnent le combat est, ils se rendent. Mais nous n'avons pas de place pour les sous-fifres, alors je demande de mettre les menottes aux capitaines pirates. Ah en fait, vous vous demandez comment mes troupes sont arrivées si vite est pourquoi ils sont dans le manoir, c'est très simple.

Flashback :

Deux heures avant l'arrestation des pirates

Je lance un appel par escargophone a toutes les troupes dans les environs du grand manoir, j'ai réussi a infiltré les pirates. Votre mission infiltrée vous discrètement, dans le manoir est arrêté tous les sous-fifres, s'ils résistent tué les uns pas un discrètement. Je vais m'occuper de Tomba, je laisse l'escargophone allumé à chaque fois que je claque des doigts éteignez la lumière. Je vais claquer des doigts trois fois, après avoir pris le contrôle du générateur du manoir est neutralisé les pirates puis venais me rejoindre d'accord.

Troupe : bien Colonel !

John Luke : attendez mon signal avant d'agir.

Troupe : bien colonel.

Prévenez Haddock et les autres.

Fin du Flashback

Est voilà comment mon plan, c'est réalisé, bref quelque temps plus tard Haddock et les autres nous rejoignent au port de la ville plus pauvre, sur le chemin les habitants nous acclament comme des héros. Arrivé sur le bateau une mousse me donne le trésor de Tomba, il s'agit d'une boite en boit, je regarde à l'intérieur, je ne crois pas ce que voit un fruit du démon encore intact, je laisse sur place

Une unité, 5 officiers confirmés est quelques mousses pour sauvegarder la paix sur l'île. Nous quittons l'île pour une base de la marine. De toutes façons, nous avons les trois capitaines dans les prisons du bateau, ils ont chacun plus de 10 000 millions de Berry sur leur tête.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sur la route du succès
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Four Blues :: West Blue :: Las Camp-
Sauter vers: