AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Other Islands Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Âmes vagabondes feat. Alexander






Invité
Invité
Mer 14 Déc - 5:01
Âmes Vagabondes

Informations sur les participants

Ryuu Rose Drazleyth
22 ans
Chancelière du Nouvel Ordre
Humaine
Goro Goro No Mi
Alexander H. Wolfmann
34 ans
Kurohige
Humain
Tori Tori no mi
L
e soleil caressait de ses doux rayons matinaux l’herbe dansante de l’île qui se trouvait devant les yeux de la dragonne, récemment nommée, Chancelière du Nouvel Ordre. Pression et stresse pesaient sur ses épaules à l’insu du regard de ses alliés, motivés par la nouvelle ère qui se présentait à eux. La jeune femme ne pouvait se permettre aucune plainte, aucun râle. Elle devait tenir debout, se montrer forte. Quiconque ayant traversé un tant soit peu de douleur, de difficulté, pouvait comprendre que les choses n’étaient pourtant pas aussi simples pour la jeune femme. Il lui était impossible de se réjouir de la mort d’Akainu, l’homme ayant, sans aucune pitié, détruit son île et son peuple devant ses yeux de gamine de 10 petites années. Elle aurait voulu l’achever elle-même. Écraser son cœur entre ses mains, alors qu’il serait encore battant, tout juste arraché de son corps originel. Elle aurait voulu voir le marine souffrir davantage, et même la supplier pour être épargné. Mais, il ne faut pas rêver, nous sommes en train de parler d’Akainu après tout. Néanmoins, en toute franchise, au fond d’elle, persistait une certaine rancœur à l’encontre de Sabo qui avait eu la chance d’achever Akainu qui était déjà bien affaibli par Dragon et par la vague d’eau salée qu’il avait dégustée quand la rose avait ouvert le barrage de Water Seven… Elle était incapable de sourire à son ami. Incapable de mettre cette petite rage aux oubliettes. Ryuu avait simplement besoin de temps. Comprenez-là. Non seulement, l’homme qui avait détruit son île et tué sa famille était mort, mais en plus, celui qu’elle considérait comme un second père, avait également passé l’arme à gauche et tout ça par sa faute. Elle avait été trop faible. Elle avait été ralentie par ces putain de marines, l’empêchant d’exécuter à temps le plan qui avait été mis sur pied avec Dragon et les autres… Elle avait besoin d’air. Elle suffoquait.

Allongée au fond d’une barque appartenant à l’origine au Kaisou No Dragon, son navire, elle observait les nuages qui glissaient dans le ciel, portaient par la légère brise qui caressait le visage de la demoiselle, faisant danser ses cheveux naturellement roses. Les bras derrière la tête, elle profitait simplement du silence, du bruit des vagues, du chant des mouettes. Après quelques minutes, sa barque s’était heurtée à la bosse de sable qui se dressait devant elle, signifiant simplement que Ryuu était arrivée à bon port. Elle inspira profondément l’air frais du matin et se redressa, balayant l’île du regard avant de se lever en tirant la barque sur le sable chaud. Un peu de vacances.

Ryuu s’empara de son sac dans lequel elle avait fourré, vivre et objets utiles, tels qu’une boussole. Puis, elle s’aventura dans la forêt qui s’offrait à elle. Je ne vous ai pas dit ce que la rose faisait sur cette île, précisément. Il n’était pas seulement question de prendre l’air, loin des responsabilités, non. Il était question d’un fruit du démon. Depuis plusieurs jours, des rumeurs circulaient aux cœurs des petites villes, selon lesquelles se trouverait un fruit du démon puissant, enfuie dans un temple sacré débordant de pièges en tous genre. Nul ne sait si l’histoire est vraie, mais Ryuu ne pouvait pas se permettre de laisser ce fruit, s’il existe, tombé entre les mains de la marine, des Kurohiges ou simplement du gouvernement. Le risque de voir un Akainu n°2 était trop grand.

Observant la flore avec attention, la jeune femme prenait quelques notes de ce qui lui passaient sous la main, notant ses études avec le plus grand soin. Elle n’avait néanmoins pas le temps de s’attarder plus sur la contemplation des lieux. Il fallait qu’elle se dépêche de trouver les ruines du temple. Chose qu’elle ne mit pas longtemps à trouver. Après quelques pas, elle avait constaté quelques roches usées et mousseuses trainer à droite à gauche, menant tout droit vers l’entrée du lieu recherché. Dire qu’elle n’était pas excitée intérieurement serait mentir. Elle bouillonnait littéralement. L’envie de foncer dans le temple, de lire les gravures qu’elle pourrait trouver, de déjouer les pièges… L’imagine d’une gamine attendant le père noël la veille de Noël ne serait pas assez forte pour vous décrire son degré d’impatience et d’excitation.

Elle avait sorti une bouteille d’eau de son sac pour en boire une simple gorgée, la rangeant aussitôt avant de réajuster ses vêtements masculins. On ne change pas les bonnes vieilles habitudes. Elle était, encore et toujours, sapée comme un homme, les cheveux cachés sous sa capuche, la poitrine soigneusement bandée pour l’aplatir un maximum. Se serait mentir que de dire que cela ne lui coupait pas la respiration de temps en temps. Mais quoi de mieux que de se faire passer pour le sexe opposé, quand sa tronche est connue ? Inspirant un grand coup, une légère brise d’air lui caressant le dos, elle pénétra le temple, après avoir créé une torche de fortune.

« C’est parti pour une nouvelle exploration. »

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Sam 17 Déc - 19:54




Âmes Vagabondes
En route pour l'aventure !






Notre héros était très confiant et surtout très heureux. Il avait rencontré sa dulcinée et avait repris goût à la vie. Il ne savait plus quoi faire de son temps libre, vu qu'il pensait à elle constamment. Elle lui manquait atrocement, mais il devait prendre son mal en patience. En attendant, de pouvoir prendre sa décision sur son avenir, Alexander devait pour l'instant sauver les apparences. Il ne pouvait pas se permettre de laisser le doute surgir dans l'esprit de son supérieur. L'Empereur serait implacable, s'il découvrait le secret de notre forban. Hansel ne pouvait pas s'offrir le luxe d'éprouver de l'amour pour une personne. Il ne pouvait pas se permettre de vivre sa vie de couple tranquillement dans un coin du monde. Il devait toujours regarder en arrière. Il n'avait pas confiance en son leader. Il pouvait envoyer des espions pour observer ses faits et gestes. Il était assez libre dans ses déplacements, mais ses voyages étaient de plus en plus long. Oui, il avait beaucoup de mal à quitter sa belle. Il voulait toujours passer plus de temps avec elle. Il voulait faire sa vie avec elle. Pour pouvoir continuer ce petit jeu, notre homme devait tout de même continuer son travail au sein de l'Empire. Ce boulot venait de l'envoyer sur une piste. Un vieillard avait reçu quelques pièces d'or contre une information des plus surprenantes. Un fruit du démon très rare était caché dans un temple.


Bon, il était vrai que ce genre d'information, on en recevait tous les jours. Néanmoins, Kurohige était toujours à la recherche de nouveaux talents pour gonfler ses rangs. Il voulait dominer le monde et pour ce faire, il lui fallait une armée quasiment invincible. Avec de nombreux pouvoirs entre ses mains, il serait beaucoup plus simple de remporter cette bataille. Il lui suffirait d'écraser les autres factions. D'une revers de la main, il le balayerait comme un simple château de cartes. Pour cela, Wolfmann fut amené dans une contrée qui lui était totalement inconnue. Il n'avait pas encore mis les pieds dans cette région. Il devait donc être prudent, car il n'avait aucune information sur les caractéristiques de l'île. Il avançait dans le noir et cela n'était pas trop à son goût. Certes, son pouvoir pouvait lui sauver la vie, mais pas de tous les cas. Le fluide, ou le granite marin, pouvait voir raison de son invulnérabilité. De plus, avec son côté téméraire dans la balance, cela n'arrangeait guère la situation. Il éprouvait quelques doutes face à cette nouvelle mission. Comment savoir si les informations étaient vraies ? Il pouvait aisément s'agir d'une légende, et notre homme ne ferait que perdre son temps dans cette forêt.



Le vieillard avait eu la langue bien pendue. Il avait pu en parler à d'autres personnes contre quelques pièces. Hansel aurait mieux dû effacer les traces. Maintenant, il pouvait se retrouver avec des ennemis dans son dos. De plus, à son avis, il ne serait pas si facile de s'emparer du fruit. L'artéfact devait certainement être protégé par une foule d'indigènes ou par une ribambelle de pièges. Wolfmann était vraiment nulle pour se repérer dans un labyrinthe. Il espérait très fortement qu'une telle architecture ne soit pas présente dans son futur lieu de recherche. Mais une autre interrogation vint le quérir dans ses pensées. Il n'avait même pas pris une bouteille d'eau ou de quoi manger pour cette aventure. Pfff ! Il était vraiment incorrigible. Il fonçait toujours tête baissée vers son objectif et oubliait de prêter attention aux restes. Les rayons du soleil percèrent les feuillages des arbres. Un court frisson parcourut l'échine de notre homme. L'infirmière lui manquait affreusement, il n'arrêta pas de penser à elle. Alexander regardait en direction de ses pieds. Il avait failli glisser, à plusieurs reprises, sur une racine. Toujours les mains en poche, s'il se casserait les dents, il en sera seul fautif. À la lisière des bois, il put voir des ruines d'un temple en direction du nord. Une silhouette entait en train d'entrer dans l'édifice. Notre héros pouvait facilement l'apercevoir avec sa torche en main.


Il était temps pour lui de s'y rendre également. Il ne pouvait pas perdre de temps. Il avait un mauvais pressentiment. Oui, cet individu allait prendre de l'avance. S'il arrivait avant lui dans la salle du fruit du démon, il risquait de perdre l'objet de sa quête. Il ne pouvait pas se permettre un tel fait ! Perdre son temps dans des ruines d'une civilisation antédiluvienne était certainement pas sa passion favorite. Il était là pour faire plaisir à ses chefs. Il n'était certainement pas là par guetter de coeur. Il était bien déterminé à rattraper son retard sur l'étranger et prendre le dessus sur lui. Il était conscient de sa force, il n'aurait aucun mal à se défaire de cette personne. Du moins, il le pensait très fortement. Il poussa fortement sur ses jambes et transforma ses bras en aile. Quelques battements plus tard, il se trouva devant l'entrée du lieu de fouille. Une troche à la main, il entra dans la gueule du tunnel. Pas après pas, le jour laissait de plus en plus sa place à la noirceur de la nuit.




------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 20 Déc - 17:46
Citation :
Hors RP - J'ai pris l'initiative de te faire marcher sur une dalle piégée à ta sortie du couloir, si cela ne te convient pas, je modifierai sans aucun souci.

Âmes Vagabondes

Informations sur les participants

Ryuu Rose Drazleyth
22 ans
Chancelière du Nouvel Ordre
Humaine
Goro Goro No Mi
Alexander H. Wolfmann
34 ans
Kurohige
Humain
Tori Tori no mi
L
e bout des doigts glissant le long des fresques qu’arboraient les murs du temple, éclairaient par la simple torche de la jeune dragonne qui les contemplait avec attention, cherchant à déchiffrer certains dessins, certaines lettres. Elle réussissait, ici et là, à déterminer la signification de certaines lignes, mais elle était loin d’avoir un niveau assez élevé dans cette langue ancienne pour la maîtriser parfaitement. Parlant des dieux que vénérait le peuple de cette île probablement éteint à l’heure actuelle, il n’y avait aucune indication quelconque concernant un fruit du démon protégeait entre ses murs.

La jeune femme avançait d’un pas hasardeux et lent dans le long couloir, désormais, plongeait dans l’obscurité, la lumière du soleil ayant cédé face aux ténèbres qui s’étaient refermées sur elle-même. La jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de frissonner voyant que devant elle se dressait une couloir et probablement, une pièce, totalement bercée par la noirceur des ombres. Tout cela lui rappelait sans contexte, les quelques jours qu’elle avait passé enfermer chez Akainu, dans le noir.

Ryuu inspirait profondément puis elle reprit sa route, quittant les fresques historiques pour arriver dans une pièce qui semblait relativement vaste, mais impossible de le confirmer avec comme seule source de lumière, cette torche. Elle posait ses fesses sur la première pierre exploitable, puis elle ouvrit ensuite son bouquin, écrit de façon manuscrite, par sa main. Elle y exposait toutes les informations concernant ses précédentes fouilles dans le monde entier. Passionnée d’archéologie et par la culture des différents peuples, cela aurait été un crime de ne rien écrire sur la feuille pour ne pas oublier la vie passée de chacun des Hommes dont elle retrace la vie. Elle s’était prise de passion pour ce métier, il y a de nombreuses années, peu après avoir décidé de retrouver l’île sur laquelle elle avait grandi petit. L’île qu’Akainu avait détruit. L’île à laquelle il l’avait arraché. Elle était bien trop petite pour se souvenir de sa position exacte, d’autant qu’elle ne l’avait jamais quitté. Mais au fond d’elle, quelque chose l’appelait… Quelque chose résonnait et lui murmurait dans ses rêves, de s’y rendre. Alors, elle inspectait désormais, toutes les îles inconnues qui se dressaient sur sa route.

Ce qu’elle ne s’avait pas, c’est que les fouilles de cette île et surtout, de ce temple, allaient probablement s’annoncer plus complexes. En effet, elle n’était plus seule sur les lieux et elle n’allait pas tarder à le réaliser. Fouillant dans les pages de son livre, elle venait de retrouver le passage qui l’intéressait et surtout, la phrase qu’elle voulait traduire et qu’elle avait retrouvée sur l’une des fresques du temple. Elle se souvenait l’avoir vu quelque part, dans un autre temple, surement du même peuple, divisé en deux. La jeune femme se relevait, faisant quelques pas en rond en lisant la page avant de tomber sur la fameuse description, à l’instant même où son pied se posait sur quelque chose qui venait de faire un « clic » bruyant… « Ektoum Vänelsya arävioth za nahë zimetath. », signifiant tout simplement « Éparpillés, les pièges freineront ta route. ». La dragonne avait senti son ventre se retourner sur lui-même. Elle se souvenait de ce fameux temple qui lui avait donné du fil à retordre.

Un frison parcourait son dos, alors qu’elle rangeait son livre à sa place, doucement, sans se précipitait. Elle ne savait pas sur quoi elle venait de poser le pied. Peut-être simplement une brindille…Ou peut être pire. Ryuu reprenait la torche dans ses mains pour couvrir le sol, à ses pieds, de la lumière chaleureuse qui s’émanait d’elle, avant de découvrir que ce n’était pas une brindille, mais belle et bien une foutue dalle enfoncée dans le sol à cause de son poids. Si elle retirait son pied, la dalle risquerait de remonter et ainsi de déclencher un piège fourbe. Alors que son cerveau était en train de bouillir dans sa petite boite crânienne, elle observait ce qui était autour d’elle, à sa portée. Elle pourrait très bien bouger le rocher sur lequel elle s’était assise quelques minutes plus tôt, mais il était un peu loin. Il allait falloir qu’elle utilise la corde qui se trouve dans son sac pour tirer la roche vers elle, sans pour autant bouger de la dalle, sans compter que le moindre changement de pression sur cette dernière pouvait la mener à sa perte. Elle s’empressait d’ouvrir son sac à la recherche de la fameuse corde, avant d’entendre un son, la stoppant net dans ses actions. Un son, suivi d’un autre, puis encore d’un autre. Ce n’était pas n’importe quel bruit… Des bruits de pas ?! Cela se rapprochait lentement, accompagnait d’une lumière venant du couloir qu’elle avait traversé quelques minutes avant. Une lumière qui, au fur et à mesure que le bruit se faisait plus fort, devenait plus intense. On aurait pu comparer cette scène à celle qu’il se trouve dans le Seigneur des anneaux 1, quand le Balrog se réveille et s’approche de la petite troupe de voyageurs suicidaires. Pour Ryuu, cela allait obligatoirement être moins imposant, intimidant et flippant. Enfin, je crois.

Au bout de quelques secondes, son visage s’était radoucit en voyant apparaitre un homme, grand, une torche à la main. Ce qui la réconfortait le moins c’était qu’à l’instant où elle commençait à lui crier de ne pas faire un pas de plus pour ne pas prendre le risque de marcher sur un des pièges et activer finalement celui sur lequel elle avait marché, un nouveau cliquetis se fit entendre, résonnant dans la pièce, puis… Le sol s’effondra sous leur pied avant même qu’ils n’aient le temps de dire « merde ». Tombant dans un gouffre de ténèbres, la jeune femme avait perdu connaissance, emportait de force par Morphée, lorsqu’elle embrassa le sol, plus bas.


Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 26 Déc - 19:50




Âmes Vagabondes
Le temple maudit ..






L'histoire se déroulait quelques temps avant les évènements de Dressrosa. Oui, il n'avait pas encore annoncé son retrait des troupes de l'Empereur. Pour l'instant, il était toujours un de ses fidèles larbin. C'était bien à cause de ce statut qu'il venait d'être envoyé dans cette région tropicale. Il avait marché pendant des heures dans une très dense forêt. Par chance, il était tombé sur des ruines pour aiguiller sa traversée. Il était tombé nez à nez avec un ancien temple. Sa curiosité l'avait poussé à s'y aventurer, mais également pour une autre raison. Il avait eu vent de rumeurs dans les parages. Un fruit du démon rarissime serait stocké au sein de cet édifice antédiluvien. Il salivait déjà à l'idée de pouvoir acquérir cet artéfact. Bien-sûr, il ne serait jamais en mesure de le manger. Il était déjà maudit par un autre don, il ne pouvait donc pas ingurgiter un autre pouvoir au risque d'exploser. Un corps humain ne pouvait pas supporter deux malédictions. Oui, c'était un peu triste, mais c'est ce qui rendait chaque pouvoir unique. Il n'existait pas deux phénix dans ce monde, Alex était unique !


Pour trouver son chemin dans ce temple, notre héros n'avait pas besoin de trop réfléchir, de toute façon il ne comprenait rien aux hiéroglyphes présents sur les murs. Il se contentait d'avancer tout droit, éclairé par sa simple torche. Il ne faisait pas attention à ce qui l'entourait et ne pensait plus à l'autre silhouette. Oui, il avait vu quelqu'un entrer dans cette architecture. Il ne devait donc pas être le seul à la recherche de ce fruit. Il devait tout même accélérer sa course. Il ne pouvait pas se permettre d'arriver en retard. Il ne pouvait pas perdre son objectif de vue et si aisément. Il lui fallait absolument être le premier dans la salle du trésor. Exactement, chaque temple regorgeait de mystère, de pièges et surtout d'une salle aux trésors. Ah ! Il pouvait déjà sentir l'odeur de l'or. L'or avait un parfum enivrant, mais moins accentué que celui de sa belle. L'or du corps de la demoiselle était pur et envouteur. Le métal transpirait une légère odeur de rose qui avait pour tendance à émoustiller tous les sens de notre forban. Il aimait plongé son nez dans la chevelure dorée de la belle. Mais ce qu'il adorait par dessus tout, c'était sentir le battement de coeur de sa dulcinée quand il la tenait dans ses bras.



Sa belle lui manquait déjà .. Il n'arrivait plus à détacher ses pensées d'elle. Pourtant, il fallait tout de même retrouver un pied sur terre. Il ne faisait pas attention à ce qui l'entourait et il ne put rien prédire à l'avance, ni même anticiper. Il s'était rapproché de la seconde torche. Il en était même très fier d'une telle prouesse. Pourtant, l'étranger ne semblait pas se mouvoir. Comme une statue de cire, il restait sur place quasiment immobile. Il n'avait aucune raison d'agir de la sorte. Alexander n'allait pas lui trancher la gorge au premier regard. Surtout qu'il n'était pas du genre à tuer les inconnus. Enfin, il c'était calmé dans ses actes barbares. Avec des mains tachées de sang, il ne pourrait certainement plus continuer son petit idylle avec la docteur. Il voulut tout d'abords prendre la parole pour annoncer son arrivée, mais un cliquetis inquiétant le priva de cette possibilité. Par un grand effet de surprise, notre homme se retrouva quelques secondes plus tard dans le vide. Le sol c'était dérobé sous ses pieds. Il ne voyait pas le fond du tunnel. Il était en pleine chute libre, s'engouffrant de plus en plus dans les ténèbres de ses lieux.


Il ne pressa aucune attention à l'autre personne. Dans un tel moment, une personne normale serait certainement pris de panique. Hansel, lui, sourit bêtement face à cette nouvelle épreuve. Il n'avait que deux options. La première engendrerait une vive douleur quand il se casserait les jambes au moment de l'impact. Ce n'était certainement pas l'idée du siècle. La deuxième offrait un meilleur taux de survie, et le priverait surtout d'une douleur atroce. Il changea ses bras en ailes et fit quelques battements pour ralentir sa chute. Il se posa sur le sol comme une pétale de rose sur de l'eau, avec douceur et grâce. L'autre silhouette retomba lourdement sur les pavés. Aïe ! La chute avait du être très lourde. Wolfmann put le constater de ses propres yeux. La silhouette était une femme et elle ne bougeait quasiment plus. Il pouvait encore sentir son souffle. Elle n'était pas morte, mais tout de même amochée. Il la plaça sur le dos et posa sa torche non loin d'elle. Il resta ensuite assis à ses côtés. Il attendait que la princesse se réveille de son sommeil. Alex ne pouvait pas laisser un blessé en arrière. Alors qu'il la regardait, il pensait à Haylen.



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
Âmes vagabondes feat. Alexander
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dorne -> Conseiller ▪▪ Barristan Dayne ▪▪ Feat Alexander Skarsgard
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» (m) le bourreau et cousin ♣ Felton (négociable) - Free
» F.T. d'Alexander Blake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Other Islands-
Sauter vers: