AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Four Blues :: East Blue :: Conomi Island - Cocoyasi Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

No pain, No gain [Pv Alexander & Haylen]






Invité
Invité
Mer 23 Nov - 11:22

“L’argent, c’est la puissance matériellement projetée sur le monde.”




L'or.... à sa manière, Haylen avait énormément de pouvoir sur la plupart des gens. L'argent les rendait stupide et faible. Capable d'assouvir le moindre de ses désirs mais cette puissance n'avait rien de suffisant... Au contraire de ceux qui étaient droits, il y avait ceux qui étaient malhonnêtes et qui en avait après elle. Dans ce dernier cas, l'argent ne suffisait pas à assouvir leur désir car ils en voulaient toujours plus. Les paroles d'Alexander résonnaient toujours dans l'esprit de la jeune femme... L'entraînement. Il lui fallait plus de puissance, plus de force pour enfin se défendre et ne plus à avoir à compter sur les autres. Elle comprit qu'elle sur le terrain, ce n'était pas seulement soigner les gens, c'était aussi se battre car il était impossible d'effectuer des soins en ayant un tas d'ennemis autours.

La chirurgienne avançait dans sa quête vers Grandline et en plus de ça, en très bonne compagnie. Un halo de lumière la réveilla c'est ainsi qu'elle vit les côtes de Cocoyasi de très près. Elle posa le livre de médecin qu'elle était en train de lire ouvert à la page actuelle. C'est seule qu'elle posa un premier pied sur terre remplissant ainsi ses poumons d'air frais que lui procurait la nature. Cette île semblait calme et moins peuplé que d'autres villes. Les rues semblaient presque vides de monde. En même temps, le soleil venait tout juste de se lever et la jeune femme ne prit pas le temps d'admirer ce spectacle. Aujourd'hui oui, elle allait s'entraîner. Comme chaque matin, Haylen entretenait son endurance parce qu'un médecin sur le terrain se doit de au moins savoir courir pour vite soigner. C'était là sa première qualité en combat, elle ne s'essoufflait pas rapidement. Elle parcourut ainsi la ville en tenue de sport, sans veste, les bras dégagés mais toujours gantés par précaution. Son jogging la mena ensuite loin de la civilisation alors même que les gens commençaient à se lever pour partir travailler. La blonde se trouvait près d'une ferme abandonnée. La nature avait reprit sa place puisque l'herbe repoussait même par dessus les bâtisses en bois moisis. Le terrain était vaste, la terre sèche et l'air pur. Les arbres cachaient des regards indiscrets.

Le trésor vivant en avait assez de ce pouvoir. De ne plus rien pouvoir toucher. Voilà bien des années qu'elle n'avait plus jamais ressentit la douceur grâce au touché. Elle voulait vraiment pouvoir ressentir à nouveau la poussière de la terre, l'humidité des troncs d'arbre, la chaleur d'un corps, la douceur d'une chevelure. Tout cela lui manquait terriblement. Elle regarda alors ses mains, les maudissant comme jamais. Elle les détestait plus que tout, comme une envie de se les couper mais Haylen croyait en Alexander. Il avait raison, peut-être qu'en s'entraînant, elle pourrait retrouver une vie normale. Pour une fois, la jeune femme voulait être fière d'elle. C'est donc déterminée qu'elle retira ses gants -pour une durée indéterminée- pour la première fois depuis des années. Son regard se porta sur un arbre tout juste humidifié par la fraicheur du matin. Elle le toucha une première fois, echec total... Une seconde fois, une troisième fois, le tout jusqu'à perdre patience totalement.

En posant ses mains sur cet arbre à plusieurs reprises, Haylen venait de totalement le recouvrir. Un spectacle magnifique pour certain mais une abomination pour elle. En insistant un peu trop, elle finit par se piéger le bras dans l'arbre. Elle ne faisait désormais plus qu'un avec. La grande dame serra les dents et réussit à se libérer mais la colère lui monta directement au nez. Son cri résonna dans toute la plaine et presque jusqu'à la ville à vous en arracher les tympans.

- FAIS CHIER

Une vulgarité qu'elle montrait très peu. Heureusement, il n'y avait personne enfin c'est ce qu'elle pensait. Haylen laissa son bras recouvert d'or et ensuite, elle donna un coup très puissant à l'arbre. Ce dernier n'eut d'autres choix que de tomber. Il était déraciné et avait emporté avec lui d'autres arbres. Son poing était toujours armée à l'horizontale, la bonde regardait ses arbres tombés comme des dominos. La terre se soulevait provoquant alors un nuage de poussière dans lequel elle se perdait. Cet entraînement ne mènerait à rien seule contre des arbres. Mais Haylen avait trop de cœur pour s'acharner sur le premier venu. Elle n'était pas assez sauvage pour lancer un combat contre un illustre inconnu et de toute manière, ce serait du suicide. Le trésor vivant était très forte en médecine mais sa connaissance en combat était à revoir. Elle ne connaissait aucune technique de combat, seulement quelques bases apprises sur le tas pour se défendre. La jeune femme avait vraiment besoin d'un conseiller mais semblait peut-être trop fière pour réclamer de l'aide. Elle avait vraiment envie de contrôler son pouvoir mais cela allait être difficile.

Haylen finit par reprendre une position tout à fait naturel car à défaut de voir, elle entendait. Il y avait comme un craquement de branche sur le sol, quelqu'un qui marchait, qui l'observait. Laissant son massacre d'arbres derrière elle, la jeune femme passait au scanner tout ce qui l'entourait et aperçu une silhouette en espérant ne pas tomber encore sur un être malveillant voulant la capturer après avoir vu son pouvoir. D'un ton menançant mais peu intimidant, elle s'adressa au visiteur. En même temps, un arbre allait lui tomber sur la tête mais fort heureusement, elle a pour une fois du réflexe. C'est avec un majestueux coup de pied en or qu'elle envoya valser le petit tronc d'arbre en direction des bruits de pas.

- Qui est là ?
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 23 Nov - 20:39




No pain, No gain !
Retrouvailles mouvementées ..








Cocoyashi était une île paisible dans la région d'East Blue. Les villageois étaient accueillants, mais également méfiants suite à des évènements passés à cause de pirates. Ils avaient vécus l'enfer sous la dictature d'un gang de pirates établit sur l'archipel. Des années étaient passées depuis cet incident, mais la blessure était toujours ouverte dans le coeur des citoyens. Alexander ne s'affichait pas trop dans les parages. Il n'avait pas envie de prendre les armes contre des innocents. Il n'avait plus envie de recourir forcément à la violence. Il voulait changer et lutter contre son image de tueur sans scrupule. Il ne serait tout de même pas un pacifiste, mais ne serait jamais le premier à rechercher la bagarre. Il serait toujours heureux de délivrer toutes ses forces dans un long et épique combat, mais il n'en tirerait plus autant de satisfaction qu'auparavant. Il ne rechercherait plus à affronter des puissants combattants pour perdre la vie dans une ultime lutte. De toute façon, il aurait du mal à mourir avec le don qu'il possédait .. Mais il avait quelque chose de plus important qui avait tout simplement anéantit cette quête morbide.


Il y a quelques jours, il avait fait la rencontre d'une sublime jeune femme prénommée Haylen. Elle était devenue son rayon de soleil et sa raison de demeurer parmi les vivants. Avec elle, il pouvait renouer avec sa véritable personnalité et retrouver la joie de vivre. Le moindre moment, qu'il partageait avec elle, devenait merveilleux et quasiment idyllique. Sa vie avec elle devenait comme un rêve et heureusement celui-ci n'était pas prêt de s'arrêter pour autant. Il pourrait continuer à rêver des années durant. Du moins, il ferait son nécessaire pour que cela se produise. Il fera tout pour la belle, son bonheur et ses attentes. Il lui avait fait une promesse et n'allait aucunement la rompre. Légèrement perdu dans le village, notre héros n'avait qu'une seule idée à l'esprit, il voulait retrouver le plus rapidement possible sa belle. Il savait pertinemment qu'elle ne courait aucun danger, mais il ne pouvait s'empêcher de se faire du soucis pour elle. Il était fortement attaché à elle.



Il cherchait désespérant sa déesse, mais n'avait pas l'habitude d'arpenter ce territoire. Il demanda donc son chemin à des passants et questionna quelques habitants sur le physique de sa belle dame. Une aussi magnifique jeune demoiselle ne pouvait pas passer inaperçu dans un village aussi reculer. C'était comme laisser une mannequin se promener dans un village de fermier. Alexander commençait légèrement à se mettre la pression. Il voulait promptement retrouver Haylen, afin d'être rassuré de son état physique, mais surtout pour être proche de la personne à qui il tenait le plus dans ce vaste monde. Après quelques heures de recherche, notre forban tomba finalement sur sa belle. Il resta à distance afin de visualiser son entrainement, mais également sa magnifique anatomie en tenue de sport. Hansel était tout de même respectueux, sinon il s'aurait certainement mis à baver devant une telle scène. Après quelques minutes, notre homme ne pouvait plus retenir son envie de s'approcher de sa belle. Sa patience avait atteint sa limite, il décida de la rejoindre.


Il fit beaucoup de bruits et ne chercha aucunement à masquer sa présence. Les mains en poche, il avançait doucement vers la dame. Son attendue était pleinement détendue et il n'exprimait pas la moindre crainte. Il affichait un large sourire sur son visage. Il ne pouvait pas détourner son regard de la silhouette de Goldchild. Néanmoins, il n'aurait jamais pu s'attendre à une telle réaction de sa part. Car dans la seconde qui suivit, un énorme tronc d'arbre partit en direction de sa tête. Il avait été propulsé avec assez de force pour pouvoir lourdement blesser un humain lambda. Notre homme donna un énorme coup de poing dans le tronc d'arbre et le brisa en plusieurs morceaux. Sourire aux lèvres, il reprit son chemin et s'arrêta à quelques mètres de la belle. Il ne voulait pas la brusquer, mais n'était aucunement distant.



« En voilà un accueil digne d'une guerrière ! Ce beau lancer de tronc manquait juste un peu de force .. Sinon pour répondre à ta question, ce n'est que moi Alex' ma belle demoiselle. »


Il fit un petit salut de la main, mais son sourire était toujours présent sur son visage. Il affichait une mine radieuse et d'une sincérité sans faille. Il était plus que heureux de retrouver son ange.



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 24 Nov - 10:22

Haylen avait esquivé ce tronc d'arbre par la plus simple des manières : en le cognant. Elle était également très méfiante lorsqu'elle utilisait son pouvoir seule et à l'extérieure ce qui la poussa à se méfier du nouvel arrivant. Le tronc d'arbre qu'elle avait propulsé se brisa en morceaux. La bouche grande ouverte, la jeune femme regardait les morceaux se planter un peu partout autours du nouvel arrivant. Nouvel arrivant qui en réalité était une agréable surprise. Une personne dont elle ne devait surtout pas se méfier et en qui elle avait entièrement confiance. La blonde passa d'une tête dépitée à une tête enjouée, contente de cette visite très matinale. Alexander... toujours aussi accueillant. Un sourire taquin aux lèvres, Haylen lui répondit simplement comme à son habitude mais pour une fois, elle semblait gênée. Oui, elle lui avait quand même balancé un tronc d'arbre dans la tronche et fort heureusement, il avait de quoi se défendre.

- Désolé ! Je n'ai pas fait exprès. Je ne voulais juste pas me le prendre sur la tête. Hein mais ?

La jeune femme croisa finalement les bras et regardait Alex comme si elle allait le gronder gentiment. Très sympathiquement même. Ce n'était pas vraiment gronder en réalité, juste interpellé et se demander si tout simplement...

- Est-ce que tu te moques de moi ?

Un sourire s'affichait sur son visage. Elle le prenait bien. Haylen savait tout simplement qu'elle n'était pas une guerrière et que son domaine à elle n'était pas du tout le combat. La grande dame se trouvait parfois ridicule à ne rien contrôler. C'était vraiment pas évident. Le simple fait de se rappeler que ce pouvoir lui pourrissait la vie lui effaçait ce sourire. Ca ne la rendait pas heureuse de ne plus rien pouvoir toucher, d'être une cible constamment et presque une victime. Oui, cela se voyait, ce sourire il était là mais il traduisait une grande tristesse quotidienne. Une tristesse qu'Alexander arrivait à apaiser. Le trésor vivant  allait se confier tout simplement tout en regardant ses mains qu'elle détestait plus que tout au monde.

- Je n'y arrive vraiment pas. Ca m'agace. Comment tu as fait pour arriver à tout contrôler ? On dirait presque que toi, tu es né avec.

Haylen venait tout de même de passer un bon moment à courir alors tout simplement, elle s'assit par terre pour se reposer un petit peu. Elle toucha le sol avec ses mains mais ce fut encore un échec. L'or envahissait sa vie et cela l'énervait. Elle était vraiment en colère et donna un énorme coup dans le sol à présent recouvert d'or. C'était agaçant et désagréable puisque la blonde se sentait en plus de ça honteuse. Les yeux baissés sur le sol, elle remit banalement ses gants tout en ayant perdu sa patience mais se força à garder ce sourire aux lèvres pour n'inquiéter personne. Cachant souvent ses réelles émotions, portant un masque. C'est une personne qui n'aimait pas toujours se dévoiler entièrement. Elle se prêtait même à l'auto dérision parce qu'il ne fallait pas pour autant se prendre au sérieux.

- Tu te balades de si bonne heure ? Ou alors tu viens me défier après cette magnifique prestation digne d'une grande seigneur des pirates.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 25 Nov - 19:24




No pain, No gain !
Un film qui fait partit de mon Top ..






Notre homme n'arrivait pas à détourner son regard de la belle. Elle était sublime dans sa tenue de sport et avec ses quelques goutes de sueurs qui coulaient sur son front. Alexander était pleinement tombé sous son charme. Il ne pouvait pas trop se passer de la belle. Au bout de quelques jours l'éloignement devenait vraiment difficile à supporter. Il adorait voir son sourire et sentir son parfum. Les rayons du soleil venait se refléter sur sa chevelure dorée. On avait l'impression qu'un halo de lumière illuminait son corps. Notre héros remarqua que la belle avait ôté ses gants. Il pouvait également apercevoir que certains éléments aux alentours avaient été changé en or. Elle s'entrainait donc à la maitrise de son fruit. Il était, certes, nécessaire d'augmenter sa condition physique pour gagner en force. Mais pour maîtriser son fruit, il fallait surtout travailler sur son esprit et son contrôle. Il n'était pas chose aisé de réussir pleinement à disposer de toutes les capacités de son don maudit.


Haylen semblait frustrer et mécontente de ses prouesses. Elle avait tout de même réussi à lancer un tronc d'arbre à plusieurs mètres de distance. Ce n'était pas donner à tout le monde de disposer d'une telle force. Sous le coup de la colère, elle devait certainement libérer toutes ses capacités physiques. Mais la rage n'était pas un bon catalyseur d'énergie pour apprendre à s'en servir. La rage menait à la haine et surtout au meurtre La jeune demoiselle n'était pas intéressé par un tel acte. Elle était médecin, elle avait donc fait serment de privilégier la vie et non de lui nuire. Notre homme avait toujours son regard poser sur l'anatomie de sa belle. Il se forçait à ne pas trop baisser celui-ci pour admirer d'autres formes de l'infirmière. Il ne voulait surtout pas paraître irrespectueux envers elle, voir avoir l'étiquette de pervers apparaitre sur ses épaules.



« Moi ? Moqueur ?? Je n'oserai jamais l'être envers toi très chère. »


Notre pirate avait également pris un petit ton ironique. Il souriait à pleine dents et était vraiment heureux à l'idée de retrouver sa charmante médecin. Soudainement, son regard se posa sur ses mains. Notre homme comprit directement de quoi il en retournait .. Son fruit n'était pas facile à utiliser. Elle le voyait plus comme une malédiction que comme un don. Elle faisait donc un cloisonnement dans son esprit. Elle ne pouvait pas contrôler son pouvoir en le rejetant tellement. Après, Hansel pouvait totalement comprendre son ressentit sur la chose. Son pouvoir était une véritable malédiction, car il privait son hôte du moindre toucher. Haylen avait été privé d'un de ses sens le plus crucial. Elle ne pouvait pas toucher les gens qu'elle aimait et ne pouvait pas l'être en retour. Du moins sans protection, mais cela n'était aucunement comparable. Alex devait rapidement agir, sinon la belle risquait de fondre en larme à cause de sa colère.

Notre forban décida de passer à l'action. Il ne pouvait pas la laisser dans une telle position. Il devait lui montrer qu'avec lui ce serait différent, totalement différent ! Il s'approcha de la belle et l'attrapa immédiatement par la main. Il la serra fort dans sa paume et attendit que son pouvoir prenne le dessus sur son épiderme. Mais pendant quelques secondes rien ne se passa, rien du tout. Notre homme pouvait sentir la chaleur de sa main et la douceur de sa peau. C'était des secondes magnifiques dans l'esprit de notre héros. Puis l'or vint germer doucement sur sa peau. Mais des petites flammes bleuâtres vinrent immédiatement stopper la progression de l'or. En quelques secondes l'or stoppa toute progression sur l'épiderme de notre criminel. Par ce geste, Alexander voulait démontrer à sa belle qu'elle pouvait maîtriser son fruit. Mais également, qu'elle pouvait le toucher sans la moindre gêne, car notre homme ne risquait rien avec son pouvoir.



« Tu vois ma belle, ce n'est qu'un petit début .. mais c'est le début tout de même. Avec moi tu n'as rien à craindre. Je préfère observer ses belles mains, plus tôt que les voir cachées par des gants. Ton pouvoir n'est pas évident à maîtriser pour l'instant. Cependant, sache que je suis maintenant là pour t'épauler dans cette bataille. Je prendrai une partie de ton fardeau.  »


Pourtant ses mots n'eurent pas l'impact escompter. Haylen s'était une nouvelle fois retranché dans sa frustration. Elle avait violemment frappé le sol dans un excès de rage. Elle avait les soigné fixer sur le sol. Elle commençait à douter de ses capacités. Par la suite, elle remit simplement ses gants avant de changer de sujet. Notre héros qui était proche d'elle, vint quasiment se coller à elle. Il lui attrapa à nouveau les mains et retira ses gants avec délicatesse. Il les utiliserait prochainement dans un petit jeu, mais rien de compliquer pour la belle. Il voulait vraiment avoir l'effet d'une bombe dans son esprit. Il ne voulait plus la voir aussi mal et tristesse qu'à ce jour. Alors même s'il devait passer toutes ses journées à l'aider dans la maitrise de son don, Alex était bien déterminé à le faire !


« L'or était devenu ton principal ennemi dans la vie .. Tu établis une frontière entre tes capacités et ton être. Tu ne pourras pas maitriser ton pouvoir tant que tu ne l'auras pas accepté. Je sais que ce sera difficile au début, mais je serai là pour t'aider. Pour améliorer la maitrise de ton fruit, il faut y aller doucement ma belle. Sa ne sert à rien de courir si on ne sait pas marcher ! Commence avec des petits objets et non directement un énorme arbre. Puis surtout, il faut que tu fasses le vide dans ton esprit. Si tu pars immédiatement défaitiste, jamais tu ne seras en mesure d'y arriver. Puis pour répondre à ta question, je ne me balade pas juste par plaisir. J'avais envie de te retrouver, car tu me manquais de trop. Puis vu que tu le proposes si gentiment, mets toi en position. Si tu arrives à me chiper ses gants, tu auras le droit à une récompense. »


Alexander recula de quelques mètres et mis les gants dans la poche arrière de son pantalon. Il avait donné beaucoup d'informations à la jeune femme en quelques minutes. Il cherchait à la faire réfléchir à ses capacités et surtout à comprendre son pouvoir. Il l'aidait d'une manière un peu égoïste, mais il ne pouvait pas lui fournir toutes les réponses. Il serait son guide dans son entrainement. Mais la plus grande partie du chemin, elle devait le faire toute seule.



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 28 Nov - 14:48

Il avait ce don de guérir les blessures du cœur, d’apaiser les souffrances de cette jeune femme qui n’en demandait pas autant mais qui était toujours autant sous le charme de cet homme. Quelque chose qui ne pouvait que plus la frustrer car son pouvoir l’empêchait d’accéder au bonheur simple de la vie : l’amour. Seul l’amour permettait de garder quelqu’un vivant. De lui redonner goût en la vie et lui donner le courage de lutter finalement contre une mort certaine. Vouloir la décaler au plus loin possible pour continuer d’entendre la voix de cet homme rassurant, d’admirer chacun de ses traits et apprécier chacune de ses philosophies. Haylen ressentait également une sorte d’admiration. Lui pouvait contrôler chaque partie de son corps car chacun de ses muscles avaient sa part d’attention. Il contrôlait aussi ses capacités surnaturelles tel un homme puissant qu’elle enviait aussi. Et c’est bien parce que la charmante blonde ressentait tout cela qu’elle le laissait s’approcher au plus près. Si seulement elle connaissait ses intentions, elle aurait prit du recule. En effet, Alexander attrapa les mains rarement dénudées de la jeune femme. Pourtant très réticente car peur de lui faire du mal, la jeune femme recula d’un pas mais il était trop tard. Elle tenait pour la première fois depuis plus de 10 ans une main.

Ses yeux prirent une taille au-delà du globuleux. Laissant alors entrevoir le moindre détail de son regard de rubis. Le soleil les illuminait telle une pierre précieuse. Ils avaient ce reflet unique. Dans la peur et l’angoisse, Haylen se permit de hausser la voix. Pas méchamment, non, juste comme quelqu’un qui avait tout simplement une peur bleue de ce qui pouvait se passer. De toutes ses forces, la jeune femme lutta pour ne pas faire du mal à Alexander. C’était bien l’une des dernières choses qu’elle voulait dans ce monde.  C’est presque cent fois qu’elle répéta le même mot « NON ».
Contre toute attente, une sensation des plus agréables l’envahit. Une sensation qu’elle aurait vivre et revivre tout le long de sa vie. Si elle était plus expressive, Haylen aurait certainement fondu en larme devant cette sensation disparue depuis trop de temps. La douceur d’une main et la chaleur qui envahit chaque millimètre de ses mains. Le stress montait énormément en imaginant les pires scenarios comme transformer Alexander en une statue d’or. Il eut comme une étincelle de joie dans yeux de rubis, une lueur d’espoir et beaucoup de bonheur. Une sensation qu’elle voulait vivre tout le long de sa vie et ne plus jamais l’oublier. Alexander était comme la lune dans la pénombre. Une source de lumière qui redonnait la foi. Hélas, le bonheur ne dura pas. L’or finit par s’étaler et cela, même sur le bras entier de son utilisatrice. Quand bien même Alexander avait des mots rassurants, sa tentative sur le sol fut un échec et la désespéra bien plus. N’y a-t-il qu’avec lui que ce miracle était possible ?  

Alexander n’allait cependant pas s’arrêter là. Il allait faire quelque chose de bien plus fou que personne n’osa jamais faire auparavant. Encore une action surprenante qui ne faisait que lui rajouter du charme. Se rapprochant alors d’un peu trop près de la grande blonde, il lui retira ses gants. Tant bien que mal, Haylen tenta de les garder sur ses mains mais intimidé par un tel rapprochement, ses gants glissèrent tout naturellement pour se retrouver ensuite dans la poche d’Alexander. L’homme se lança alors dans un beau discours, presque philosophique qui ressemblait de très près à un apprentissage. C’était un discours tout à fait correct mais Haylen semblait peut-être encore trop bornée pour y croire. Elle était en colère contre elle-même d’être si ridicule, si faible, de ne rien maîtriser. C’est en serrant les dents qu’elle répondit à ce beau discours. La haine qu’elle éprouvait pour cette noble matière prenait le dessus sur la raison. Elle le détestait parce qu’il n’avait fait que causer des malheurs et de la tristesse dans vie.  Quand bien même, elle comprenait bien les intentions de son entraîneur.

- Je déteste l’or, je le hais. Il a apporté tellement de tristesse dans ce monde, de mort, de pauvreté, de domination. Il est l’une des grandes causes de tous les maux de cette Terre et il n’y a strictement aucun remède. Il rend les gens stupides et les poussent à se battre jusqu’à la mort. L’or est-ce qu’il y a de plus laid dans ce monde. Parfois, je me dis que j’aurais préféré mourir plutôt que d’avaler ce fruit infect mais même le vomir n’a pas suffit. Une fois dans ton organisme il s’incruste encore plus férocement qu’une maladie dévastatrice. Il te ronge la moindre petite parcelle de ton corps.  


Ce sont ensuite ses poings qui se serrèrent d’une forme presque phénoménale. Elle s’en lacérait presque les mains et des traces de griffures se formèrent dans la paume de ses mains. Des ongles qui s’incrustaient avec violence dans sa chaire petit à petit. Haylen se ressaisit finalement rapidement, elle était après une femme intelligente et ne voulait pas se montrer faible. Elle reprit son souffle et se dit qu’il fallait reprendre ses gants. Sans eux elle se sentait nue, faible, elle n’était plus rien ni même un médecin qui ne pourrait exercer son métier sans ses précieux gants. Chaque partie de son corps de détendit et après tout, il y avait une récompense de quoi se motiver un peu.

-  J’admire ton discours c’est vrai mais j’ai vraiment du mal à accepter tout cela.

Essayant d’esquisser un faux sourire, Haylen fit une drôle de tête. Elle commençait peut-être à comprendre quelque chose. Ce n’était peut-être pas ses capacités qu’elle avait du mal à accepter mais tout simplement son passé en lui-même qui la rongeait. Ce vide, ce manque de la famille, et surtout cette envie irrévocable de la venger.  Le besoin de soulager son esprit mais trop lâche pour le faire. La grande dame courageuse et forte qu’elle est se ressaisit et se prêta finalement au jeu de son interlocuteur. Un petit sourire malicieux aux lèvres dévoilant ses dents ivoire, la blonde sprinta vers le kidnappeur de gants. Selon elle, il allait sûrement esquiver alors autant effectuer des gestes nets et précis. Très rapidement, elle dirigea ses mains en direction de la poche arrière d’Alexander. Les cacher sur ses fesses, c’était drôle et Haylen se permit une touche d’humour pour se remonter le moral.

-Si tu voulais que je te touche les fesses il fallait le dire plus tôt.


Ses longues jambes lui permettaient très certainement d’être plus rapide que la norme. Elle eut pour idée de transformer sa jambe en or et frapper très fort le sol. N'oublions pas que son poids s'alourdit massivement grâce à l'or pur lui permettant ainsi de rivaliser avec la solidité du sol pourri de l'endroit car manque d'entretien. Rapidement, un trou se creusa sur la terre. L’idée était tout simplement de faire basculer Alexander en arrière. D’un geste ensuite très rapide de bras, ses mains dénudées s’approchaient dangereusement de ses précieux gants. De quoi les récupérer avec beaucoup d’efficacité. Grâce à ce creux, Haylen s’imaginait peut-être ralentir un potentiel envol d’Alexander et ainsi avoir toujours le temps de choper la paire de gants. Au final, ce jeu l’amusait beaucoup et l’aidait au moins à vider son esprit de tous ses malheurs.

- Tu sais que j’y tiens beaucoup ? Je ne pourrais pas travailler sans eux ! C'est bien parce que je t'apprécie vraiment que je te laisse les toucher.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 28 Nov - 21:00




No pain, No gain !
Début de l'entraînement






Notre homme avait lancé un défis à la jeune femme. Elle devait reprendre les gants qu'il lui avait chapardé et mit dans la poche arrière de son pantalon. Il savait ce que cette paire de gants représentait pour la belle. C'était sa protection pour ne pas blesser le monde, les innocents ou simplement son environnement. Elle y était fortement attaché et ne laisserait jamais notre homme partir avec ceux-ci. De toute façon, Alex n'avait pas l'intention de la privée longtemps de ses affaires. Il voulait pas paraître désagréable à la dame. De plus, il ne serait pas content si quelqu'un prenait l'une de ses affaires qui lui tenait très à coeur. Il l'écoutait surtout sur le beau discours qu'elle avait fait sur l'élément "Or" qui était simplement son pouvoir. Elle le personnifiait à la perfection, mais dans un aspect plus péjoratif que mélioratif. Elle voyait cette substance comme une ombre sur le monde et comme la gangrène de la terre.


Notre homme fut véritablement touché par les mots de la belle. Il ressentait sa tristesse et son désespoir. L'herbe lui fut directement coupée sous les pieds. Alors qu'il était prêt à passer à l'entraînement. Il resta de marbre devant le désespoir de sa belle. Il voulait vraiment la rejoindre et la réconforter en la prenant dans ses bras. Mais la demoiselle lui remit promptement les points sur les "i". Elle fit une petite touche d'humour pour se redonner du courage. Mais notre héros savait pertinemment que la demoiselle faisait cela pour cacher ses réels sentiments. Alex se fit alors la promesse de devenir son pilier. Il allait tout faire pour soutenir Goldchild. Il voulait lui plaire sur tous les tableaux, mais pour l'instant il devait vite reprendre ses esprits. Il avait lancé un challenge à la belle et elle était bien décidée à le relever.



La jeune fille fit soudainement une drôle de tête. Elle essayait de cacher ses sentiments devant un faux sourire. Cette vision vint ramener un ancien souvenir de notre homme. Il se revoyait face à un miroir en faisant exactement la même tête. C'était quelques années plus tard, après le massacre de tout son peuple. Il avait rejoins un vieillard dans une ancien auberge. Il lui avait appris les bases du métier de cuisinier, mais surtout comment reprendre goût à la vie. Notre homme était toujours pris dans de violents cauchemars il ne dormait pas beaucoup et n'arrivait pas à arrêter ses sanglots. La tristesse assiégeait énormément son coeur et il n'arrivait à sortir de cette torpeur. Il revoyait sans cesser les visages de sa famille lors de l'enterrement. Oui ! Notre homme avait été le seul survivant du génocide. Il avait donc enterré ton son clan pour leur offrir une seconde vie digne de se nom. Pour les membres de sa famille, il avait utilisé un bûcher pour être en accord avec ses traditions. Cette image était encore plus insoutenable, car il avait vu les flammes dévorer la chaire des personnes qu'il avait de plus chère au monde.


Il avait retrouvé un semblant de sentiment pour l'équipage d'explorateur qu'il avait rejoins quelques années plus tard. Mais leur expédition c'était arrêté net et dans un véritable drame. Ce drame avait laissé une profonde blessure dans l'âme de notre homme. L'équipage avait été anéanti par un barrage de la Marine. Depuis ce jour, il n'avait plus eu foi dans la Marine depuis ce jour et cet affront. Il n'avait plus foi dans personne et avait déambulé à travers le monde durant de nombreuses années. Barbe Noire avait su tirer profit de cette faille dans l'esprit de notre homme pour le rallier à sa cause. Cependant, notre héros avait rencontré une demoiselle qui était devenu son phare et son lien avec la vie. Elle avait illuminé son être et avait fait ressortir sa véritable personnalité. Il pensait réellement pouvoir continuer sa vie à son bras et surtout devenir une personne meilleure qu'il ne l'avait été auparavant.


Soudainement, l'esprit de notre homme s'agita frénétiquement. Il sortit de ses pensées et vit une guerrière dorée foncer droit sur lui. Haylen prenait ce jeu à coeur et n'allait pas y aller de main morte. Notre homme avait mis trop de temps pour réagir, il devrait puiser dans ses ressources pour s'en sortir sur ce coup. La demoiselle arrivait presque à sa hauteur, quand il décida d'effectuer un salto en arrière. Bien-sûr, notre forban avait lourdement poussé sur ses cuisses et avait fait un bon de plusieurs mètres. Manque de chance, il perdit un gant dans sa pirouette qui vint juste s'écraser devant les pieds de la belle. Arf ! Il ne voulait surtout pas salir ou abimer les objets appartenants à sa belle. Il devrait s'excuser par la suite.



« Je sais que tu y tiens beaucoup et je m'excuse beaucoup d'en avoir fait tomber un seul le sol .. Je t'apprécies aussi grandement. Tu es la plus belle chose qui me soit arrivé dans ma vie ! »


Sur ses mots, un sourire s'afficha sur son visage. Il retira le second gant de sa poche et le présenta à la jeune femme. Il l'agitait doucement vers l'avant. Il la narguait un peu pour voir sa réaction et surtout pour l'agacer un petit peu. Il voulait encore stimuler la jeune femme, histoire de l'énerver une dernière fois avant de lui rendre son bien.



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mar 29 Nov - 14:00


Haylen était loin d’être une femme parfaite au cœur totalement pur. Elle aussi avait ses penchants obscurs et l’un de ses plus grands rêves à côté de celui d’être médecin était bien sombre. Il était même celui d’une femme qu’elle ne connaissait pas elle-même et qu’elle gardait bien enfouie en elle. Alexander arrivait plus ou moins à réveiller cette pourriture enfouie au fin fond de son âme. Il arrivait à lui faire comprendre une chose : la haine l’empêchait d’avancer. L’envie de vengeance et de sadisme auprès de la personne qui avait tout détruit. Dans sa tête, elle lui avait déjà préparé son sort dans les moindres détails. Des détails extrêmement morbides. Et pour oublier tout cela, ne pas penser au passé, retrouver son âme, la grande dame se concentrait banalement sur le petit jeu du moment présent. Après tout, il n’y a pas d’autres temps réellement matériel que le présent.

Comme elle s’y attendait, Alexander avait esquivé sa tentative d’approche mais pas de la manière dont elle l’imaginait. L’homme dévoilait toujours plus ses innombrables capacités de combattant. Un simple salto arrière lui suffit et sa grande taille ainsi que sa puissance musculaire lui avait permit de bondir plusieurs mètres plus loin. Du moins, c’est ce que déduisait la femme médecin qui connaissait le corps à la perfection. Le trou qu’elle avait donc plus ou moins creusé n’eut aucun effet, aucun déséquilibre. Il avait joué très fort. Souriant malicieusement, ce petit jeu amusait bien Haylen. Cela permettait à la fois de développer son mental et son physique. Elle pouvait réfléchir et observer l’homme en face d’elle en découvrant toujours plus de choses dans un domaine qui n’est pas le sien : le combat. Elle était tellement prise dans ce jeu qu’elle ne remarqua même pas la nostalgie dans les yeux de son rêvé amant. Haylen était trop perdue dans ses propres démons.

La blonde admira le spectaculaire saut d’Alexander. Mais un accident se produisit, le prince déchu fit tomber l’un des gants au sol, juste en face d’elle. En voilà un ! Etrangement, Alex était confus. Désolé d’avoir abimé des gants qui avaient certes, une importance primordiale dans son métier, mais qui n’avait pas non plus la plus grande des valeurs sentimentales. Ils lui avaient été offerts par une personne de bon cœur mais au fond d’elle, Haylen ressentait de la haine pour ses ravisseurs. Puis il fallait se l’avouer, il n’était pas tout jeune. Face au désarroi du guerrier, la blonde sourit et ramassa son gant en même temps de rire gentiment sans pour autant éclater. Elle n’était pas fâchée loin de là.

- Ils sont déjà bien vieux et à vrai dire, je rêve de gants d’une bien plus grande qualité. Voire même d’un grand couturier mais ce n’est tellement pas facile à trouver. Ils ne sont même pas taillés sur mesure et cela m'empêche d'être totalement précise dans mes soins. C’est presque désolant. Ne t’inquiète pas pour ça. Ils finiront un jour à la poubelle dès qu’ils auront des remplaçants luxueux. Enfin si j’en trouve un jour.

La suite des dires du guerrier l’avait touché droit au cœur voire même émue. C’était là des mots qu’elle n’avait jamais entendu. Du moins pas pour elle. Elle ne put retenir un sourire ravie mais comme à son habitude, elle allait forcément esquiver un peu le sujet. Haylen s’obstinait toujours à se sentir condamner de toute relation intime ou autre. Cela allait prendre du temps, après tout, la confiance ne revient pas en un claquement de doigt. Surtout lorsqu’un simple touché peu ruiner toute vie amoureuse. Le regard qu’elle portait à l’égard d’Alexander à ce moment-là était aimant et presque sucré. Elle le regardait agiter son dernier gant comme s’il s’agissait d’un simple jeu d’enfant. La narguer ? C’est ce qu’il voulait certainement. La blonde dévoila toutes ses dents. Elle était elle aussi très grande, moins que lui, donc la scène n’allait pas être celle d’une fille qui saute pour rattraper son précieux. Petit temps de réflexion pour la blonde…

Il savait voler mais son coup de tout à l’heure avait foiré puisqu’il savait aussi faire d’impressionnant salto digne d’un acrobate. Est-ce qu’il avait encore des surprises en réserve ? Dans tous les cas, elle avait une petite idée. Lui empêché de faire l’un des deux coups qu’il connaissait et s’il avait encore une botte secrète, elle le découvrirait forcément. Immédiatement, le trésor vivant après avoir enfilé son premier gant sprinta vers son enquiquineur, ses longues jambes lui permettant ainsi d’avoir bien plus de vitesse qu’un court sur patte. Elle effectua ensuite un dérapage sur le côté pour se retrouver au dos de son adversaire.

- Tu ne vas pas m’échapper cette fois-ci

OUPAH ! L’avenir nous le dira. Mais une fois cette phrase prononcé, Haylen se transforma totalement en or donnant ainsi un poids très important à son corps tout entier. Ses deux mains se relièrent ensuite, attaché fortement l’une à l’autre. Ainsi, elle put former un cercle. Comment ça je m’exprime mal ? Ok, imaginez alors le « A » d’un YMCA mais arrondie. Les mains bien reliées entre elles. Elle allait très clairement emprisonner son entraîneur du jour dans ses bras. Comment ça c’était plus court comme explication ? Ainsi, il ne pourrait pas s’envoler sans elle et il ne pourrait pas sauter en arrière. Haylen n’aura plus qu’à attraper son dernier gant sans même avoir touché son adversaire. Encore faut-il qu’il se fasse avoir. Difficile de l’imaginer avec un homme aussi puissant et ingénieux en combat qu’Alexander.

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 30 Nov - 12:01




No pain, No gain !
Gants 1/2






Alexander n'était pas très sérieux dans ce combat. Il avait perdu un gant dans sa dernière pirouette. C'était vraiment une mauvaise option et surtout une très grande faute pour notre homme. Il n'avait pas l'habitude de faire de telle pirouette pour éviter les assauts de son ennemi. Heureusement, aujourd'hui c'était totalement différent d'un combat à mort. C'était plus tôt un duel à sens unique, car notre héros n'allait pas oser lever la main sur sa dulcinée. Il n'arrivait pas à détourner son regard d'elle. Son sourire illuminait son être et générait de la chaleur dans son coeur. Alex était vraiment sous le charme de sa belle, surtout qu'en tenue de sport il pouvait plus aisément contempler sa magnifique anatomie. Elle était vraiment parfaite ! De plus, un détail venait vraiment ajouter de la perfection à tout ce physique. Ses yeux de rubis étaient sublimes et se reflétaient parfaitement dans ceux de notre pirate. Il trouvait cette particularité la plus exquise qui soit .. Il était totalement comblé par la jeune femme. Elle lui plaisait sur le côté physique, mais également sur le côté psychologique. Elle lui apportait tellement, elle n'en avait certainement pas l'impression.


La jeune femme se remit en position d'attaque. Elle avait encore des forces à revendre. Elle n'allait pas lâcher l'affaire si facilement. Elle rassura notre homme par la suite. Il n'avait pas besoin de s'inquiéter pour l'état des gants. Au contraire, la demoiselle avait envie de se débarrasser de cette paire et de s'offrir une paire bien plus élégante. Une idée vint immédiatement germer dans l'esprit de notre héros. Il allait trouver une nouvelle paire pour la belle. Ce serait un petit geste pour la remercier d'être toujours à ses côtés. Il n'arriverait juste pas à trouver un tel artéfact dans cette province. Il devrait se remémorer cet achat lors de son prochain voyage. Pour l'instant, il devait surtout repenser à une stratégie. Goldchild avait faillit l'avoir en une action avec son précédent geste. Le trou l'avait légèrement déséquilibrer, mais il avait l'habitude de voler. Il avait donc une grande aisance à maîtriser son équilibre sur la terre ferme ou dans les airs.



« Je t'offrirais une nouvelle paire de gants dans ce cas. »


Un sourire aux lèvres, Hansel était ravis de passer encore du temps avec sa belle. Son visage rayonnait de bonheur quand il était en sa présence. Son coeur battait la chamade à chacun de ses sourires et il n'avait qu'une seule envie : l'embrasser passionnément. Mais il ne s'autorisait pas un tel vice. Il ne voulait pas forcer la belle, surtout qu'elle semblait gêner parfois quand notre homme parlait à coeur ouvert. Il ne savait pas trop comment le prendre. Il ne savait pas s'il devait mettre cela sur de la timidité ou sur quelque chose de pire. Peut-être que la jeune femme ne partageait pas du tout ses sentiments. Non, il ne devait pas penser à cela. Il avait déjà eu de beaux moments avec elle, il devait donc avoir confiance en ses faits.


Haylen approchait de notre forban à grandes enjambées. Son anatomie lui offrait une grande vélocité et elle s'approcha rapidement d'Alex. Wolfmann se mit sur la défensive, mais la jeune femme avait sa propre stratégie. Elle transforma son corps en or et enlaça notre homme de sa prison dorée. Il était vrai que notre pirate aurait pu rester au beau milieu de ses bras. Il aurait été très heureux d'y être durant de longues minutes, néanmoins le couple était en beau milieu d'un duel. Il ne pouvait donc pas se permettre de perdre du temps, au risque de perdre le dernier gant. L'idée d'Haylen était vraiment bien structurée, mais elle devrait faire très attention dans une telle technique. Etant proche de sa cible, elle deviendrait aisément vulnérable à une telle distance. Son étreinte pouvait réduire les mouvements de son opposant, mais pas les oblitérer. Alex sourit légèrement, la demoiselle n'avait pas entièrement connaissance de toutes ses capacités.


En quelques secondes le corps de notre homme laissa place à un magnifique phénix bleuâtre. Il avait fait exprès de prendre son temps pour abattre ses dernières cartes devant les yeux de la jeune femme. Le phénix était composé de flammes bleuâtres et seulement de cet élément. Ce n'était donc pas quelque chose de tangible sans la force du fluide de l'armement. Alex passa simplement au travers de sa prison dorée. Comme un fantôme, il passa à travers et s'envola de quelques mètres. Il faisait de tour sur lui-même et profiter de sa vue plongeante pour observer la réaction de son ange. Il retourna au sol, les mains en poche et réapparut son sa forme humaine. Le gant était toujours en sa possession. Il l'avait simplement remit dans sa poche arrière de son pantalon.



« Hum c'était une très bonne idée d'user de sa résistance pour m'emprisonner dans tes bras. Cependant, l'or n'est pas le métal le plus résistant au monde et peut être brisé avec une force conséquente. Par la suite, étant à quelques centimètres de ton ennemi, tu deviens vulnérable au plus haut point. Bien-sûr, s'il s'agit pas d'un utilisateur de fruit du démon, cette technique est parfaite. Pour les autres, tout dépendra du pouvoir qu'il détient. Connais-tu les trois grandes catégories de fruit du démon ??


Ah oui ! Je suis navré, mais j'avais oublié de te prévenir concernant cette particularité de mes pouvoirs. Après, il faut toujours garder un petit tour dans sa mange, cela permet d'éviter ce genre de situation. Aller je te laisse encore une tentative, après je te rendrais ton gant .. et le véritable entrainement pourra débuter ! »


Un léger air démoniaque se dessina sur le visage de notre homme. Quelle surprise réservait-il encore à sa belle ???



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 1 Déc - 12:06


- C’est gentil à toi mais je souhaite beaucoup de courage pour en trouver. En plus j’ai des goûts de luxe !

Le trésor vivant se moquait d’elle-même, reconnaissant qu’elle avait des goûts à la hauteur de sa richesse. Un énorme défaut qui la poursuit depuis sa naissance. Lorsqu’on naît avec une cuillère en argent dans la bouche, on a bien du mal à se passer de la qualité. C’était un fait. Haylen restait tout de même dans l’action, tentant de ne pas se faire distraire par Alexander. Son emprise fut un énorme échec. L’homme se transforma en un gigantesque et magnifique phénix bleu. Ainsi, il put s’échapper de sa future prison dorée. C’était plus qu’impressionnant, en plus d’être puissant elle avait là un spectacle sous les yeux. Mais attention, les flammes est ce qui compose en majorité son corps d’oiseau. Le feu  ça brûle ! Remerciez-moi oui, vous ne le saviez pas. Mais pas ce feu là, non ce feu était étrange et surnaturel. C'était comme si l'eau ne mouillait pas m'voyez. C'était chaud mais la grande dame ne brûla pas vive. Mais elle sentit une chaleur envahir tout son corps d’or. Alors que le prince déchu se posa à nouveau sur le sol, toujours le gant en sa possession, Haylen remarqua quelque chose de nouveau. L’un de ses bras était mou, un détail qui prédisait peut-être des futures capacités venant du fruit. La petite chaleur avait provoqué une sorte de réaction nouvelle. Elle regardait ce phénomène tout en écoutant les dires pertinents de son interlocuteur.

- Toujours aussi impressionnant je dois bien l'avouer ! Tu as raison mais je n’ai rien de très conséquent pour rester à distance alors autant foncer dans le tas. Et oui, j’ai lu quelques livres sur les fruits et je crois même avoir déjà vu les trois catégories dans ma vie. J’ai rencontré un homme qui faisait des fleurs de glace, je n’ai pas tout vu mais je suppose qu’il est capable de faire bien plus que ça et qu’il est pratiquement intouchable.


Voilà un détail qui ne dura certes que quelques secondes mais un détail sur lequel Haylen pourrait se concentrer. Elle pensait déjà à trouver comment se ramollir sans l’aide d’une source de chaleur. Cela devait être certainement possible. Afin de ne pas trop se fatiguer, la grande dame reprit sa forme initiale. Laissant alors l’or disparaître de tout son corps. Elle ne voulait pas faire de mal à Alex alors pour le coup, récupérer son gant risquait d’être difficile  sans faire usage de la violence. Il lui laissait donc une dernière chance, le temps de parole était son seul temps de réflexion. La blonde était également perturbée par l’expression faciale du prince. Il préparait quelque chose c’est certain. C’était perturbant. Elle ne le connaissait pas assez pour savoir ce qu’il mijotait. En quelques secondes, un nouveau plan vint germer dans le cerveau du médecin. C’était risqué mais elle avait confiance en les capacités du phénix. Pas en les siennes certes mais c’était déjà ça. Elle allait se concentrer au maximum pour limiter les dégâts. Le but allait donc être d’immobiliser autrement Alex.

- Bien, je me lance alors

Cette fois-ci, la jeune femme n’allait pas courir, ni même se précipiter. D’un pas lent mais très déterminé, un léger sourire aux lèvres, elle s’avança vers son pseudo adversaire. Ce n’est qu’à une trentaine de centimètre de lui qu’elle stoppa sa marche. Lentement, elle leva sa seule main nue, l’index pointant le torse de l’homme. Au fond d’elle, Haylen ressentait un stress intense mais c’était une grande première. Elle allait tenter de toucher d’elle-même un être vivant et sans se forcer à ne pas le recouvrir d’or. D’un geste rapide et précis, elle posa toute sa main sur le torse d’Alexander. Ainsi, il risquait de recevoir un léger coup puisqu’elle visa en plus de cela son Plexus solaire mais rien de bien méchant car elle se retint. Haylen savait pertinemment où frapper mais surtout avec quelle force. Cet endroit a pour particularité de relier la majeure partie des organes. Un simple coup fait vibrer le corps, un puissant coup engendre une perte de connaissance et une attaque phénoménale entraîne la mort d’un humain lambda. L’intention était d’abord de le déstabiliser sur les sensations qu’il allait peut-être ressentir dans une grande partie de son corps.

Le second but était étrange : ils allaient rester coller. En effet, la jeune femme ne maîtrisait pas cette technique, à pleine puissance, elle se retrouvait elle aussi emprisonné dans l’or et relié à son adversaire. Rapidement car elle n’avait aucune retenue, son bras se recouvra entièrement d’or. La matière vint recouvrir la moitié de son visage. Bien sûr, la puissance d’Alexander était bien supérieure à la sienne. Il avait le choix d’esquiver ou d’encaisser. Et quand bien même il voulait encaisser, il pouvait certainement se libérer très facilement grâce à ses flammes mais si le coup d’Haylen marchait, il ne pourrait pas s’envoler sans l’emporter avec lui. Elle profita tout simplement de tout cela pour tenter d’attraper le dernier gant et essayer d’enfourner sa main dans la poche arrière de l’homme. Le geste en lui-même, de venir toucher toute seule une personne était en soi surprenant venant d’elle. Pour une fois, la blonde avait envie de faire la surprise mais ne contrôlant rien la panique s’installait peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Ven 2 Déc - 22:11




No pain, No gain !
Gants 2/2






Alexander était ravis de voir les progrès de son poulain. La demoiselle commençait à réfléchir et à tirer plus de profit dans son fruit du démon. Elle qui n'aimait guère sa malédiction, elle commençait tout doucement à en prendre de plus en plus possession. C'était en forgeant que l'on devenait forgeron. Haylen devait donc user de son fruit à outrance pour pouvoir s'accommoder à son don. Une fois cela fait, elle arriverait à aiguiser son esprit pour pouvoir prendre l'ascendant sur celui-ci. Elle sera ensuite capable de maîtriser son pouvoir et surtout de gérer la propagation de son or. Mais pour l'instant, elle devait se concentrer pour réussir à attraper le second gant. Notre héros était fourbe, mais ne voulait pas jouer trop longtemps à ce jeu. La demoiselle était trop charmante pour pouvoir contrôler ses pulsions. Chacun de ses pas faisait sauter sa poitrine et son déhancher était enivrant .. Elle était vraiment magnifique cette grande blonde. Heureusement, Hansel n'était pas en chocolat sinon il aurait déjà fondu comme une glace au soleil.


Notre prince déchu souriait à grande dent. Il avait abattu sa dernière carte devant les yeux de sa belle. Il n'avait plus de cachoterie pour s'en sortir de ses assauts. Bien-sûr, il pourrait aisément se transformer en phénix et laisser la blonde s'acharner sur son corps intangible. Hélas, ce genre d'acte ne serait pas fair-play, puis le combat ne serait plus équitable. Non, Wolfmann était un peu pensif, mais préférait ce laisser porter par l'inconnu. Cette fois ci, il improviserai quand sa dulcinée passera à l'attaque. Il ne disposait pas de toutes les informations en sa possession. Il connaissait les bases de son fruit du démon, mais sa maîtrise sur l'élément de luxe pouvait facilement être modifié. Alex avait beaucoup confiance dans le potentiel de la jeune femme. Il voulait la garder auprès de lui surtout pour former un couple avec elle. Mais il voulait aussi la garder pour pouvoir être le témoin de son évolution. Elle allait grandir avec le temps et les aventures. Notre homme était bien décidé à passer de longues années à ses côtés.



Maintenant, une autre idée passa à travers son esprit. Il connaissait vaguement la belle. Du moins, il connaissait un peu son passé et un peu ses ambitions. Bon il avait également une petite idée de ses goûts, mais il voulait vraiment en apprendre beaucoup plus sur elle. Il voulait tout savoir d'elle, jusqu'à ses rêves les plus fous !! Notre forban était totalement attaché à la jeune femme. Il songeait de plus en plus à quitter Kurohige pour partir aux bras de sa belle et lui faire découvrir. Mais une peur assombrissait ses rêves de liberté. Il ne pouvait pas anticiper la réaction de l'Empereur. Alexander pourrait voir sa tête mise à prix après sa fuite. Il serait peut-être vu comme un traite et il pourrait faire courir des risques à Goldchild. De plus, s'ils venaient à être capturés tous les deux, Barbe Noire pourrait profiter pour dans des mauvaises intentions des pouvoirs de la dame. Il pourrait user de son pouvoir tout comme de son corps .. Non, il ne devait pas penser à ça !! Il devait vite chasser cette idée de la tête.


Quand notre héros leva un peu les yeux, il remarqua que sa duchesse était assez proche de lui. Elle c'était arrêté à quelques centimètres de lui. Elle était encore plus sublime à cette distance. Alex la dévorait des yeux. Il pouvait sentir le parfum de sa peau et cela émoustillait son odorat. Soudainement, le déesse se changea en une amazone et passa à l'action. D'un geste rapide, elle envoya la paume de sa main en direction de la poitrine de notre forban. Wolfmann par réflexe recouvra son torse du haki de l'armement. Vu qu'il portait sa veste, la femme ne put apercevoir son corps virer au noir. Cette capacité était acquise par l'entraînement intensif, mais ne pouvait être apprise qu'à partir d'un certain niveau. Alex était aux prémices de ses capacités sur les différents fluides. Il lui restait encore beaucoup à apprendre dans cette catégorie. L'impact ne causa pas le moindre dégâts à notre homme, mais il simula l'action pour pouvoir tirer profit de la situation.


La jeune femme continua sur sa lancer et décida de s'accrocher grâce à sa transformation au corps de notre homme. Cela ne lui était pas du tout désagréable bien au contraire. Néanmoins, durant les quelques secondes de cette phase d'action, notre prince déchu avait les mains libres. Il retira le gant de sa poche arrière et le plaça dans l'élastique du pantalon de la dame. Juste le bout des doigts, il ne voulait surtout pas avoir un geste déplacer envers Goldchild. Le geste fut exécuté avec une grande vitesse et une précision digne d'un chirurgien. Par la suite, notre homme se laissa totalement faire en mettant carrément les mains en l'air en signe de soumission. Le corps d'Haylen était attaché au sien et formait une forme dorée. Une drôle de sensation parcourait le corps d'Hansel. Cette sensation était douce et agréable, de plus il était collé à sa dulcinée. Il aurait pu rester ainsi pendant des heures, mais il avait un entrainement à dispenser. Puis notre héros pouffa quelques fois avant de prendre la parole.





« C'est pas que ça me déplaise de me faire peloter les fesses par toi, mais si tu cherches ton gant .. Il est déjà en ta possession ma belle »


Alexander aurait pu rester ainsi pendant encore de longues minutes. Mais il ne put s'empêcher de dire la vérité à sa belle. C'était le nouveau Alexander, il était sincère et fidèle à sa déesse.



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 5 Déc - 15:41


La jeune femme était plus que concentrée dans son coup. Ce qui la surprit dans un premier temps, c’est qu’Alexander ne bougea pas d’un cil. Pas une once de douleur ou de sensation lorsqu’elle lui donna un coup pourtant bien ciblé. Avait-il encore des pouvoirs cachés ? Cette fois-ci, Haylen n’avait aucune idée de ce que cela pouvait être. Peut-être que son pouvoir lui retirait toute douleur ? Non ce serait absurde puisque même des balles ont réussis à se loger dans son dos et lui faire perdre connaissance bien que… La différence était énorme. Tout en réfléchissant, elle se perdait bêtement dans une réflexion sans réelle importance. Oui car en même temps, de sa main nue elle tentait de faire de ce torse musclée, une statue en or digne d’une sculpture grecque qui n’existe pas dans ce monde je suppose. De son autre main, cette fois-ci gantée, elle tâtait le terrain afin de retrouver son gant. Difficile de faire trois choses à la fois. Son gant semblait donc sa préoccupation principale.

Parcourant le derrière d’Alex sans même s’en rendre compte. Les gants lui empêchaient de clairement distinguer deux tissus différents. C’était tantôt mou, tantôt ferme, c’était comme peloter un muffin bien cuit /PAN/ Elle finit par penser attraper le gant mais ce n’était qu’un muscle bien fournit qu’elle pinça en pensant attraper son précieux. C’est au même moment que le prince déchu lui dévoila qu’en réalité, son gant se trouvait sur elle. Quelle idiote ! Elle ne s’en n’était même pas rendu compte, sortant rapidement sa main baladeuse de là, la blonde trouva finalement et en effet son gant sur l’élastique de son pantalon. Cette sale perverse malgré elle venait de se rendre compte de son geste. Haylen attrapa alors ses propres cheveux pour les tirer, la bouche grande ouverte et surtout, rouge comme une tomate. Elle n’avait plus qu’un mot en tête et finit par s’auto engueuler. Bien entendu, elle savait rire de ces choses-là mais lorsque ça se produisait réellement, c'était une autre histoire.

DESOLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ! JE SUIS TELLEMENT IDIOTE


La grande dame n’était certainement pas réputée pour être la plus douce de ce monde, surtout dans de telles situations. Elle répéta au moins dix fois, voire vingt fois le même mot d’excuse. Sans même s’en rendre compte, ses émotions prirent le dessus sur son fruit. Elle ne voulait surtout pas passer pour la grosse tripoteuse du siècle bien que la sensation ne lui avait pas été désagréable. Ce n’était tout de même pas son genre. L’or se dissipa alors peu à peu et Haylen n’avait même pas eu à forcer. Comme quoi, ce n’était pas impossible. La blonde n’osait même plus le regarder dans les yeux, c’était quelque chose de terriblement gênant, surtout lorsqu’on insiste vraiment sur le toucher. Elle se comportait presque comme s’il fallait lui couper les deux mains, la châtier, lui jeter la pierre à la Marie-Madeleine. Et pendant ce temps-là, elle continuait à s’engueuler, paniquer, être gênée tout simplement. Le trésor vivant se mettait presque à bégayer.

Je pensais vraiment qu’il était laaaaaa ! Tu dois me prendre pour une vraie catiiiiiin ! C'était tellement moelleux et ferme à la fois que je pensais toucher mon gant !
Puis sa qualité revint prendre le dessus : l’intelligence. Comprenant alors que d'une, elle commençait vraiment à dire n'importe quoi en détaillant carrément le fessier de son interlocuteur, et que de deux l’hystérie allait prendre le dessus. Sans plus attendre la jeune femme prit une bonne bouchée d’air, elle gonfla ses joues puis recracha au bout de quelques secondes toute l’oxygène qu’elle avait avalé. Son regard fuyait toujours, une énorme honte l’envahissait, son visage était toujours de la même couleur que les fringues d’Alex. Toucher une personne sans sa permission ni même son consentement était quelque chose qu’on lui avait toujours dit de ne pas faire. C’est une femme de haut rang niveau richesse et son éducation poursuivait ces idéaux. Haylen renfila ses gants puis se mit droite comme une allumette, très tendue, presque tremblotante comme un chiot qui venait de faire une grosse bêtise. Il fallait tout de même rester digne et ne pas fuir devant ses erreurs. La blonde baissa alors son dos puis sa tête, ses longs cheveux cachant son visage pourpre, ses deux mains quant à elles se relièrent plus haut que la tête afin d’effectuer un signe du pardon. Il n’avait peut-être plus son royaume mais il était tout de même un prince alors malgré ses dires, les femmes aux mains baladeuses ne devaient pas être les plus charmantes dans sa tête. Elle reprit tout simplement la discussion avec une voix bien plus timide et gênée, plus douce et calme.

- Je suis désolée, je n’avais même pas remarqué qu’il était là. Comment tu as fais ça ? On peut s’arrêter là si tu veux.

Finalement, toujours dans cette même position de honte intégrale. Sa voix devint plus tremblotante. D’abord parce qu’elle en avait assez de ne penser qu’à son métier et fuir chaque sentiment. Cet Alexander lui plaisait vraiment beaucoup mais au fond d’elle, Haylen savait qu’elle ne pourrait rien lui offrir tout simplement à cause de ce fruit du démon. L’or ne suffisait pas à obtenir de l’amour. Ce n’était pas comme ça que cela marchait. Sauf avec les vicieux bien entendu. La blonde n’arrivait franchement pas à imaginer contrôler un jour cette malédiction et pouvoir laisser enfin parler son cœur un jour.

- De toute manière, je crains ne pas être une très bonne élève. J'ai l'impression que je n’y arriverai jamais et je comprendrais que toi-même tu t’agaces. J’aimerai vraiment que ça change, pouvoir donner une bonne raclée à cet enfoiré, et surtout… Surtout pouvoir me donner à fond dans autres choses que la médecine.

Elle se dévoilait peu à peu, ne donnant jamais trop détail car sûrement trop gênée d’avouer de telle chose comme si elle n’en n’avait pas le droit. Comme si les choses les plus merveilleuses de ce monde ne lui étaient tout simplement pas autorisées. Désormais, la décision de faire une pause, d’arrêter définitivement ou de continuer revenait au grand homme.
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Mer 7 Déc - 20:33




No pain, No Gain !
Nouveaux Horizons






Alexander souriait à grande dent. Il ne pouvait cacher son enthousiasme. Il était tellement content de son dernier tour de passe passe. Il n'aurait jamais cru que la blonde aurait autant touché son postérieur. Il aurait vraiment pus exploser de rire, mais il préférait rester humble. Il avait tout de même mené la demoiselle en bateau. Il s'était donc un tout petit peu payer sa tête. Il devrait tout de même s'excuser de son comportement. Il ne voulait pas gêner la demoiselle et surtout pas la mettre dans une situation d'inconfort. Mais il restait tout de même fier de son tour de magie. Il n'avait rien fait de spécial, il avait simplement utilisé l'attention qu'avait porté la jeune femme à son assaut. Sa technique avait été parfaitement élaborée, mais également exécutée ! Hansel ne pouvait qu'être fier de son poulain. Elle avait fait des progrès exceptionnels en très peu de temps. Notre homme n'avait rien fait de plus que lui lancer un simple défis. On avait toujours tendance à donner plus de force pour quelque chose qui nous tenait très à coeur. Certes, ce n'était qu'une paire de gants, mais Goldchild y tenait fermement. Alex n'allait pourtant pas la laisser s'attacher autant à sa paire de gants. Il était bien décidé à lui apprendre comment maîtriser son fruit. Puis, surtout à lui offrir une toute nouvelle paire d'un luxe bien distingué.


Cependant, notre homme parut plus gêner que la demoiselle en question. Elle était entrée dans espèce de phase de transe. Elle hurlait et gesticulait dans tous les sens. Le rouge lui était monté aux joues et sa tête commençait à se changer en tomate. Ses bras faisaient des va et vient incessant vers les nuages. Alexander avait commis l'irréparable. Il avait fait plongé sa déesse dans la folie. Même s'il avait adoré ce moment passer dans ses bras et l'excitation que lui avait procuré son toucher. Il n'oserait jamais l'avouer à la dame ou même ce l'avouer à lui-même. Notre pirate avait toujours vécu seul et n'avait aucune connaissance de la gente féminine. Il ne pouvait donc pas pleinement satisfaire les désirs de sa belle. De plus, il ne se considérait pas comme une très bonne personne. Il avait fait coulé pas mal de sang durant ses nombreuses années de lutte et de recherche. Oui ! Des recherches pour trouver un homme qui serait en mesure de lui ôter la vie, malgré ses dons et l'usage de son fruit du démon. Mais cette recherche le mena simplement à une autre quête. Une quête de puissance et d'expérience qu'il acquit à travers tous ses combats. Aujourd'hui, il avait pus user de ses dons pour une noble cause. La blonde agissait vraiment comme un phare pour lui. Elle était son ancre qu'il le rattachait encore à son côté humain et surtout à la vie.



Notre forban divaguait un peu dans ses propos et il n'avait pas fait attention au comportement de sa belle. Elle s'était calmé et avait adopté une autre position. Elle avait baissé l'échine et tenait ses mains au dessus de sa tête. Elle était complètement soumise et demandait pardon à notre homme. Alex eut comme un coup de poignard au niveau de sa poitrine. Il ne voulait pas que les choses aillent aussi loin. Il ne voulait pas mettre sa belle dans l'embarras. Il ne voulait que son bonheur. Il ferait tout pour elle, mais il ne lui avait encore jamais révéler ses intentions. Wolfmann était décidé à tout faire pour satisfaire les attentes de la demoiselle. Il ne craignait pas la mort et lui servirait de boulier humain au moindre danger. Il n'allait plus la quitter aussi facilement .. Depuis qu'il l'avait rencontré, il passait le plus clair de ses nuits à penser à elle. Il ne pouvait pas supporter plus longtemps le comportement de Goldchild.


Il s'approcha d'elle, mais ses gestes étaient maladroits. Il ne voulait pas la blesser d'avantage. Son coeur battait la chamade dans ses tympans et son souffle était court. Il s'arrêta à quelques centimètres d'elle. Elle pouvait facilement connaître sa position, car il était trahis pour son ombre. Il passa tout d'abords sa main délicatement dans sa chevelure dorée. Avec son autre main, il attrapa celle d'Haylen et les baissa doucement. Son autre main glissa dans ses cheveux pour venir se placer sous son menton qu'il tira également doucement mais cette fois-ci vers le haut. Une fois que la jeune femme retrouva une position plus normal. Il la tira simplement vers sa poitrine. Il enlaça la jeune femme de toute sa tendresse et de tout son amour. Sa tête contre son coeur, il caressait légèrement son visage. Il avait adopté une position neutre, mais se voulait le plus rassurant possible dans sa démarche. Il n'était aucunement là pour réprimander la belle. Il était là pour la réconforter et pour dévoiler ses véritables intentions.



« Tu n'as pas besoin de t'excuser Haylen .. C'est plus tôt à moi de m'excuser. Je n'aurais jamais dû faire une telle chose et je t'ai placé dans une situation gênante. Je te pris de bien vouloir me pardonner mon impolitesse duchesse »


Il se retira de la jeune femme et s'agonisa devant elle. Il posa ses lèvres délicatement sur l'une de ses mains. Goldchild était une personne né d'une grande lignée et d'une famille de la haute société. Il ne pouvait agir comme un vaurien ou une simple paysan. De plus, il tenait vraiment à lui montrer sa plus belle image et surtout à lui dévoiler une petite partie de ses sentiments.


« Depuis que j'ai croisé ton regard, je ne cesse de penser à toi. Je suis beaucoup attaché à toi Haylen .. Jamais je n'oserai te faire du mal ou même te quitter. Tu es la seule personne qui compte pour moi et surtout qui me redonne espoir en la vie. M'agacer ?? Moi ton maitre d'arme, cela serait vraiment des plus inapproprié. Non ! J'ai entièrement fois en toi et tes capacités. Je sais que tu arriveras à prendre le dessus sur tes pouvoirs. Néanmoins, cela n'est pas possible en seulement quelques heures .. alors s'il te plait, pour moi, ne perds pas espoir. Si la tristesse ou le doute t'anime, je serai à tes côtés prêt à te réconforter. Haylen je ... »


Alexander ne put terminé sa phrase. Il n'avait pas le droit de penser une telle chose ou même la divulguer. Le bonheur ne lui était pas permis dans ce monde, ni même dans sa prochaine vie. Qui pourrait bien apprécier un type comme lui ? Il n'apportait que la tristesse et le sang. Il n'avait rien à offrir à une autre personne. Pourquoi devait-il trouver un autre chemin ? Non, il continuerait à rester seul. Il ne méritait pas la vie ! Haylen était une personne d'un tout autre niveau. Il ne la méritait pas et une telle beauté ne pouvait pas s'intéresser à un pauvre type comme lui. Ce n'était qu'un prince déchu avec des souvenirs douloureux en guise de trésor. Il avait fait tellement de mal sur cette terre qu'il ne pouvait recevoir une telle joie en retour. Il voulait reprendre la parole et partir sur un sujet qui avait éveillé sa curiosité. Goldchild avait parlé d'une certaine personne sur un ton que notre héros connaissait par coeur, celui de la vengeance. Mais pour l'instant, ses pensées divaguait sur ses droits dans ce monde. Son regard fuyait celui de la belle. Son coeur commençait à s'émietter .. Il était en train de perdre peu à peu son âme dévorée par les ténèbres de ses entrailles. Ses intentions étaient claires, il voulait continuer avec la jeune femme aussi longtemps qu'elle lui permettra de demeurer à ses côtés. Tout ce que devait faire la femme était de rassurer notre homme dans ses prochains propos et surtout de lui donner son accord pour continuer l'aventure avec notre pirate.



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Jeu 8 Déc - 15:06


Des fesses elle en avait touchées en tant que médecin et pourtant, elle était toujours dans un état de gêne intense. Etrange comme réaction, cela ne faisait que la trahir de plus en plus. Une femme qui refoule tout mais qui ne sait rien caché, rien de plus frustrant pour la demoiselle. Wolfmann lui eut une réaction encore plus surprenante. Ces deux là  s’assemblaient presque parfaitement mais n’irait pas franchement loin en se bloquant ainsi. Haylen eut même un moment de stress face au court silence de l’homme. Il se contenta d’abord par des gestes d’une saveur délicate. Comme tenter de toucher une feuille d’or pour ne pas l’abimer. La jeune femme se laissa tout simplement emporter et absorber par la beauté du moment présent. Il n’y avait pas mieux pour rassurer une personne que de l’enlacer. Même si le silence aurait suffit, Alex la rassura également par des mots qu’elle écoutait comme on mange du chocolat. Elle aurait put rester ainsi plusieurs heures, se sentant comme dans un cocon, bien au chaud et à l’aise mais la courte étreinte se termina pas un baise main plutôt inhabituel de nos  jours. Décidément, le vice-capitaine avait des manières jusque là oublié et le rendait plutôt unique aux yeux de la dame. Ce sont ensuite des mots touchant qui sortirent de la bouche de prince. Bien sûr, la blonde se faisait parfois courtiser voire pire, habituellement, c’était des gifles  en guise de réponse car aucun homme jusqu’à aujourd’hui n’a su conquérir son cœur de pierre. Chaque battement de cœur devint une explosion de paillette se rependant dans tout son corps. Un sentiment de bien être qui ne réussit qu’à lui arracher un sourire. Pourtant banal comme geste mais rare dans le quotidien du médecin. Même s’il n’avait visiblement pas envie de terminer son monologue, Haylen décida d’écouter son instinct. Réagir comme bon lui semble sans accorder aucune importance aux mœurs et autres conneries de la vie. A quoi bon se priver si la vie est courte. Voilà bien longtemps que personne n’avait autant cru en elle.

Cela la motivait alors emportée par de grands sentiments, la jeune femme se jeta banalement dans les bras de son interlocuteur. Elle le serra très fort, un signe d’affection très profond. Peu importe ce qu’il a été, ce qu’il comptait vraiment était ce qu’il était à l’instant présent. Ce qu’elle lui a certainement assez fait comprendre les autres jours passés en sa charmante compagnie. Elle resta ainsi plusieurs longues minutes, ne voyant mais vraiment le temps passé dans une telle posture. C’était une nouvelle fois très agréable et bien mérité. Il lui était d’un grand soutien et devenait cher à ses yeux au fur et à mesure que les jours passaient. Ne comptant tout de même pas en rester là, la jeune femme allait dissiper le malaise qui s’était produit un peu plus tôt. La gêne laissa place à la rigolade. Ne cherchant pas non plus à étouffer ce pauvre homme.

- Après mûre réflexion, c’était plutôt marrant. Merci.  

Haylen ne comptait pas le forcer à en dire plus. Ce qu’il avait à dire, il le dira lorsqu’il sera prêt. En attendant, elle eut une idée machiavélique. Toujours l’homme dans ses bras, elle finit par sourire, ce qu’il ne pouvait pas voir, du moins je suppose vu la position. Un sourire fourbe, la blonde venait d’encaisser un échec concernant cet exercice. Rapidement, l’un de ses pieds se positionna au niveau du tendon d’Achille d’Alex. Profitant du moment d’inattention pour tout banalement le faire tomber au sol avec elle. Un dernier petit coup derrière le genou et le voilà totalement déstabilisé s’il n’était pas attentif ce qui devait être certainement le cas vu ce moment délicat. Bon plaquage ma gueule ! Ca c’était digne d’une prise de catch, de quoi le mettre sur le dos. Positionnée désormais au dessus de ce grand homme, Haylen était vraiment fière d’elle. Bonhomme ! Elle mit en avant ses muscles de bras très peu impressionnant vu sa carrure élancée et féminine. C’était gamin mais c’était drôle et la suite n’allait pas être plus adulte. A l’aide de ses cuisses, la blonde bloquait comme elle le pouvait le guerrier. Cherchant à le mettre dans une position peu agréable pour la virilité d’un homme. Durant ce court instant, Haylen avait l’impression d’avoir l’avantage, pour une fois, vu que depuis le début, c’était Alex le dominant. En bonne tricheuse, elle avait utilisé son or pour s'alourdir et pesée ainsi plus lourd que l'homme. Ainsi, elle avait pu exécuter son coup parfaitement. C'était fourbe et même vicieux.

- Alors c’est qui le patron ?
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Sam 10 Déc - 11:50




No pain, No gain !
Jeux Dangereux







Alexander avait à nouveau parler à coeur ouvert à sa belle. Il lui avait confié ses craintes et ses attentes. Il n'avait pas l'habitude de se livrer autant à une personne, mais il était tellement bien en sa présence. Il adorait passer son temps en sa compagnie. Avec elle à ses côtés, il ne voyait pas le temps passer. Les journées étaient si courtes ! Il pensait presque ne pas avoir assez de temps pour découvrir toutes les facettes de la demoiselle. Goldchild était une personne quasiment semblable à notre homme. Elle dressait une énorme armure autour de son être et surtout de son coeur. Elle ne se livrait que rarement et seulement si elle se sentait en confiance. De plus, même quand elle pouvait se permettre un moment de détente, elle avait tendance à se renfermer. Pourquoi ? A cause de sa malédiction et surtout des pouvoirs de son fruit démon. Elle ne voulait pas commettre de tords aux personnes qui lui étaient chères. Alex pouvait comprendre cela .. lui qui avait causé plus de mal que de bien sur cette terre. Lui qui avait tellement connu la souffrance qu'elle faisait maintenant partie de lui comme une seconde nature. Et il ne parlait pas de la tristesse ou de la solitude. Mais depuis ce jour, tout avait changé .. vraiment tout.


Il avait joué un petit jeu avec elle, dans l'espoir de pouvoir se rapprocher d'elle. Son but avait été atteint à plusieurs reprises .. Si bien que ses joues restaient constamment rougeâtre. Il n'arrivait pas à détourner son regard de la beauté de sa déesse. Le moindre de ses mouvements était concentré d'une grâce infinie et angélique. Elle rayonnait de plaisir et remplissait de joie le coeur de notre héros. Un sourire de sa belle était certainement le cadeau le plus précieux que pouvait détenir notre pirate. Avec un tel souvenir, ou image, il pouvait aisément mourir l'esprit en paix. Enfin si cela lui était possible bien-sûr. Bon, il était vrai que d'une certaine manière notre homme pouvait perdre la vie. Il suffisait de détenir du granite marin ou un fluide de l'armement assez conséquent pour briser son intangibilité. Pourtant, Wolfmann doutait tout de même de la chose. Un phénix n'était-il pas censé renaitre de ses cendres ??? Il finirait bien par trouver cette réponse un jour ou l'autre. Bon, pour l'instant, il fallait mieux penser à la vie qu'à la mort. Surtout que la vie avait une anatomie plus qu'alléchante.


Alexander avait pus enlacer la jeune femme durant quelques minutes. Des minutes magiques pour sa part ! Il revivait s'en cesse cet acte dans son esprit. La chaleur de son corps, le rythme de son souffle sur son cou, la douceur de sa chevelure dorée, ... Parfaite. Haylent était une femme parfaite aux yeux de notre homme. Dommage, qu'il ne pouvait pas encore lui apporter plus que sa présence. Il lui fallait vraiment trouver une paire de gant de luxe. Il voulait absolument la couvrir des cadeaux. Bon, ce serait pas évident car la demoiselle était issue d'une riche lignée. Ainsi, la plus part des choses assez bling-bling du coin, elle l'avait déjà en sa possession. Alex devrait certainement partir dans le nouveau monde pour trouver des artéfacts dont elle ne disposait pas encore. Il pensait passer sur l'île de Dressrosa. Il adorait le cadre paradisiaque qu'offrait cette citée. De plus, c'était certainement l'endroit idéale pour emmener sa dulcinée en escapade amoureuse. Enfin, si les sentiments qu'éprouvait Hansel envers la jeune femme étaient réciproque. Perdu dans ses pensées comme à son habitude, Wolfmann ne vit pas le subterfuge arrivé. D'un coup, son corps flotta quelques secondes dans les airs, avant de retomber sur le sol. Un corps lourd se dressait sur lui, oui vous avez bien entendu !! Le corps avait pris une légère teinture dorée, ce qui lui permettait de maintenir sa prise.


Haylen avait fait tomber notre héros et se tenait sur lui afin de la maîtriser. A cet instant précis, le sang emmagasiner dans le cerveau de notre prince descendit un peu plus bas pour activer un autre membre de son anatomie. Il comprima immédiatement cette idée et essaya d'envisager la chose comme un défis. Il ne fallait surtout pas qu'il pense plus loin. Il ferait figure de pervers devant sa belle et cela ne serait que plus gênant. Wolfmann essayait tant bien que mal de refouler ses pulsions primitives. Néanmoins, à cette distance, l'anatomie de la blonde était si exposée, qu'il avait vraiment du mal à se concentrer. Il lui fallait très rapidement sortir de cette prison dorée, s'il voulait redescendre en pression. Goldchild avait joué sur l'élément de surprise et sur les capacités de son or. C'était un très bon point, car elle commençait à s'accommoder à l'usage de son fruit du démon. Un homme lambda, ou disposant d'un autre don que celui de notre héros, n'aurait certainement pas été capable de sortir de la prise. Alexander se changea simplement en phénix devant les yeux de sa belle. Il passa ensuite à travers son corps dans un majestueux nuage de flammes bleutées. Alex aurait vraiment pu rester des heures dans cette position, mais ne voulant pas gêner d'avantage la docteur, il préféra lui dévoiler la mauvaise prise en compte de son pouvoir. Une boule de feu bleu se forma devant elle, puis la silhouette de notre forban reprit forme humaine. Il était assis en tailleur en face d'elle. Son visage se trouvait à quelques centimètres du sien. Il afficha un large sourire, mais ne put s'empêcher de plonger ses yeux dans ceux d'Haylen.



« Belle prise ma chère .. »



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 12 Déc - 11:30

Haylen n’avait pas réellement besoin de forcer sur ses cuisses pour immobiliser au mieux sa charmante proie. C’est en se rendant compte qu’elle lâcha légèrement prise mais pas trop afin de ne pas le laisser s’échapper. Voilà une femme simplement fourbe qui sait tirer avantage de n’importe quelle ouverture. De plus, Alex semblait légèrement gêné, du moins quelque chose clochait. Peut-être était-elle allée trop loin dans ce rapprochement. Il était plutôt réservé et ça, elle le savait très bien mais cette fois-ci c’était tout autre chose qui le perturbait. Les mains sur les hanches, la grande dame se contenta d’admirer l’homme sous elle tout en affichant une mine réjouit. Elle ne put admirer longtemps son prisonnier, celui-ci débordait encore d’imagination pour se libérer rapidement. La grande blonde se sentit descendre quelques centimètres plus bas sur le sol. Atteignant ainsi l’herbe et non plus le corps imposant de son maître d’arme du jour. Une flamme bleue se forma dans les mêmes temps. Un très beau spectacle se déroulait sous ses yeux, qui avaient cette chance de voir un être mythologique et rarissime de si près et autant de fois ? Elle n’en n’avait pas peur bien contraire, elle se contenta d’admirer le spectacle sans le quitter des yeux jusqu’à voir finalement une grosse paire d’yeux en face des siens. Des yeux rouges comme le sang et la braise, un regard qui reflétait parfaitement l’esprit de guerrier du prince.

Séduite par notre forban, la chirurgienne ne put s’empêcher de plonger dans ce regard quelques instants. Regardant ensuite ses lèvres en se souvenant de leur douceur de la première rencontre. Des moments plus agréables qu’elle apprécierait vivre et revivre mais de manière plus officielle. Seulement, elle ne pouvait pas se le permettre, pas aussi tôt du moins. D’abord parce qu’il ne s’était toujours pas décidé sur son camp et que cela était bien trop risqué. S’il choisissait Barbe Noire, elle risquait de ne plus le voir après tout. Bien que attirer comme un aimant par cette homme, Haylen se laissa alors distraire par autre chose et s’assit définitivement au sol. Laissant le soleil caresser et réchauffer son corps. Le vent marin lui apportait une touche de fraicheur parfaite pour ne pas cramer sur place. Sans même s’en rendre compte, son visage se rapprochait de celui de son interlocuteur, pour finalement avoir un déclic à s’arrêter à cette fois-ci simplement quelques millimètres. Zone dangereuse, se souvenant alors également que ses baisers étaient empoisonnés.

Reprenant un peu de distance, déclic la faisant légèrement sursauté et se rendant compte de ce qu’elle avait voulu faire, quelque chose l’interpellait et la coupa dans un élan trop instinctif. Pour un phénix qui guérissait en quelques secondes de ses blessures, Alex présentait une cicatrice franchement importante sur la joue. Cela ressemblait à une morsure, une trace animale mais son ancienneté pouvait largement induire en erreur. De son index, elle pointa du doigt cette trace du passé. En apprendre plus sur une lui était une envie après tout et surtout un besoin indéfinissable. Ce n’est après tout pas en quelques jours que l’on connaître par cœur une personne.

- Comment tu t’es fait ça ? Toi qui guéris si vite, une cicatrice paraît étrange tu sais.

La blonde en oublia l’entraînement qu’elle venait de s’infliger. Elle sortit de l’une de ses poches une montre à gousset en or unique car venant des Goldchild. Détail fortement inutile pour signifier qu’elle regardait tout simplement l’heure et qu’elle constata que le temps passait à une vitesse phénoménale. La grande dame en déduisit tout simplement que ce n’était plus le moment de s’entraîner. A quoi bon se fatiguer comme un bœuf. Du travail l’attendait après tout. Elle constatait en effet que les habitants étaient plutôt malades par ici mais qu’aujourd’hui, ce n’était pas le moment. Il fallait d’abord se préparer avant une bataille qui commencerait de se fait le lendemain. L’heure était donc à la pause mais quelque chose titilla les neurones de Haylen. Oui, elle se rendit compte qu’elle était peut-être trop curieuse et qu’elle n’avait surtout pas été très polie.

- Désolée, c’est peut-être un peu trop indiscret. Je commence à fatiguer, je pense m’arrêter là pour aujourd’hui. J’ai encore un peu de travail dans les parages. Merci beaucoup pour ton aide. Ce n'était peut-être pas grand chose mais je pense que ça m'a beaucoup aidé. A mon avis, je vais rester sur cette île quelques jours. Et toi, tu comptes faire quoi ?
Revenir en haut Aller en bas





Invité
Invité
Lun 12 Déc - 19:13




No pain, No gain !
Sur une note positive ..






Alexander était assis en tailleur devant sa belle. Il était très proche d'elle et ne pouvait pas détourner son regard du sien. Il soutenait son regard avec le plus de douceur possible. Son rythme cardiaque battait la chamade, mais son souffle restait serein. Il était toujours admiratif devant sa beauté. Ses rouges étaient aussi étincellent que des rubis. Ils se reflétaient parfaitement dans ceux de notre héros. C'était la première fois qu'il rencontrait quelqu'un avec la même singularité que lui. Son visage angélique était composé de belles lèvres rosâtres et légèrement pulpeuse. Ses joues étaient légèrement creusées laissant deviner une silhouette plus qu'athlétique. Sa chevelure blonde venait, par mèche, se glisser devant son visage si envoûteur. Quand elle remettait ses mèches en place derrière ses oreilles, notre homme ne pouvait pas s'empêcher de suivre son geste. Goldchild était une déesse envoyée sur terre pour soigner les maux de l'homme. Cependant, Alex pensait surtout qu'elle était descendue sur cette terre pour lui venir en aide. Il était totalement tombé sous son charme. Pas une minute ne passait sans qu'il ne pense à elle.


Le visage de sa dulcinée s'approchait de centimètres en centimètres, jusqu'à qu'elle cesse tout mouvement. Elle recula à nouveau pour prendre un peu plus de distance. Wolfmann savait déjà de quoi il en retournait. Haylen avait peur de blesser notre prince déchu. Elle avait peur de perdre le contrôle sur son fruit du démon. Elle avait peur de changer Hansel en statue d'or. C'était bien dommage, car c'était certainement la seule personne autour du globe, qui ne risquait pas le moindre dégât à cause de sa malédiction. Comme elle savait si bien le dire, notre héros était capable de guérir n'importe quelle blessure. Hélas, il n'était pas capable d'user de son pouvoir sur quelqu'un d'autre. De plus, il ne pourrait pas guérir immédiatement le coeur de sa belle. Par contre, il fera tout son possible pour y arriver sans son don. Il y arrivera à travers ses gestes, ses mots et surtout sa façon d'être. Avec Haylen, il pouvait enfin revivre et reprendre goût à la vie.


Le geste de la belle ne l'interpella aucunement. Il savait pertinemment comment avait réagis la demoiselle. La jeune femme l'interrogea ensuite sur l'origine de sa cicatrice. Cette question eut pour effet de faire ressurgir des souvenirs enfuis dans le subconscient de notre homme. Son visage resta de marbre et il mit quelques minutes à lui répondre. Il se remémorait son île et ses magnifiques paysages. Il revoyait le visage doux de sa mère lors de ses coups de blouse. Il y avait aussi le regard sévère de son paternel quand il lui inculquait l'art de la guerre. Il ne pourrait jamais oublier le sourire radieux de sa petite-soeur. Puis le contexte tourna du tout au tout ! Son village était en proie aux flammes. Une gigantesque armée brisait nos lignes de défense. Notre homme prendre les armes avec les derniers survivants de l'archipel et ils s'élançaient dans une dernière tentative pour sauver quelques citoyens. Il se remémorait le goût du fer en bouche. Son torse était tâché de sang. Un fluide chaud lui coulait le long du cou. Sa tête tournoyait affreusement et il s'écroula sur le sol humide.


Cette blessure lui avait été infligé durant ce massacre. Il avait été frappé par un glaive d'un assaillant. Par chance la lame était passé à quelques millimètres de sa carotide. Il ne s'était donc pas vidé de son sang, mais avait tout de même était mis hors d'état de nuire. Cette blessure ne lui avait pas ôté la vie. Malheureusement, ce vestige était certainement le dernier souvenir de son passé macabre et de cette guerre. Cette blessure était également sa malédiction, car depuis ce jour, il ne fut jamais en mesure de mourir au champ d'honneur. De plus, quelques années plus tard, il était tombé sur un fruit au goût amère. Le fruit du phénix guérissait la moindre de ses blessures, mais pas celles qui avaient déjà été causées et surtout pas celle qui avaient meurtris son âme.



« Il s'agit d'une blessure que j'ai reçu avant d'acquérir le pouvoir du phénix. C'est pour cela qu'elle trône encore sur mon anatomie. C'est comme une marque au fer rouge ... Une marque que ne disparaitra jamais de mon organisme. Une marque qui m'oblige à me souvenir de ce jour ... »


Alexander s'arrêta là dans ses explications. Il voulait tout dévoiler à la demoiselle, mais une autre partie de sa conscience lui interdisait un tel acte. Il n'était pas encore prêt à faire ce pas. Son deuil était beaucoup trop lourd à porter. Il pensait à dévoiler son lourd passé lors d'une prochaine rencontre avec la belle. Cependant, il voulait aussi en apprendre plus sur elle. Il voulait tout connaitre de cette femme si particulière. Alors que la dame le questionnait sur ses futurs mouvements. Alexander s'approcha d'elle et déposa un baiser sur sa joue. Avant de se transformer en phénix et de quitter les lieux dans une vague de flammes bleuâtres.


« Je vais aller découvrir un peu le coin et en profiter pour admirer la vue à travers quelques cumulus. Je serai dans les parages en cas de besoin. Oui oui ! Tu as bien entendu, je ne vais pas te quitter aussi facilement. Ah oui ! Je te raconterai plus en détail mon histoire à notre prochaine rencontre. Par contre, en retour, il faudra que tu me parles de "cet enfoiré". »



------------------------------------------------------

Revenir en haut Aller en bas
No pain, No gain [Pv Alexander & Haylen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» No Pain, No Gain II : Psychological Pain
» [Solo] No Pain, No Gain
» NO Pain NO Gain / Clay
» No pain no gain [Terminé]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Four Blues :: East Blue :: Conomi Island - Cocoyasi-
Sauter vers: