AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Jaya Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sable & la bête (PV Rakan)

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 10/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3761
Points de Technique (PT): 224
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jack D. Stroy
Dit "C-ALPHA"
Dim 30 Oct - 14:39


Le sable et la bête
Avec Rakan


Je devais me rendre à Water Seven et cela malgré le fait que mon maître soit mort, j'avais rejoint sa cause et de ce fait je devais aller voir ce qui allait se passer maintenant. J'avais vogué pendant des jours et c'est ainsi que j'ai atteint Jaya. Cette ville était connue pour ne porter que des pirates, presque aucun habitant avec beaucoup de pirates.
J'avais, par chance, fait ami-ami avec les personnes qui m'avaient déposer sur l'île, c'était des marchands assez sympathiques et même si au début, le fait de se poser sur cette île les effrayer, j'avais promis de les protéger si cela venait a dégénéré.

J'étais donc arrivé sur cette île, au moment où je déposai pied sur terre, un homme me prenant sûrement pour un simple marchand me bouscula tout en me demandant de m'excuser, j'adorais cela ! C'est lui qui me bouscule et c'est moi qui devais m'excuser ? Rira bien celui qui rira le dernier. Je continuai mon chemin lorsque ce dernier voulu me frapper par derrière, un simple pas sur le côté et je me tournai vers lui, mes yeux ressemblaient à ceux d'une bête et de ce fait l'homme, effrayer, essaya d'en remettre une couche, mais d'un simple pas sur le côté, j'esquivais et un simple coup l'envoya valser et s'écraser contre un mur, tandis que les marchands m'applaudissaient.
Je soupirai, cela n'était pas possible d'être aussi con et aussi orgueilleux, une fois cela fait, je me rendis à une taverne où je commandai de quoi boire.



« Un saké bien fort s'il vous plaît »

Il me servit cela, sans trop bronché tandis que dans le bars tout le monde parler plus ou moins fort, certains crier tandis que d'autre se battait.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4423
Points de Technique (PT): 313
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Rakan Khorus
95,000,000 Berrys
Mar 1 Nov - 17:48



« À la poursuite d'un souvenir fugace »




Les motifs de ma présence à Jaya, en ce jour, étaient diverses. Tout d'abord, il y avait le motif géographique et politique. En effet si j'ai pus atteindre la mal famée "île des pirates" sur une petite embarcation muni d'une seule voile que j'ai emprunté sur le bateau des Akai Tsubasa c'est avant tout car l'équipage de Marco avait accosté récemment sur une île proche. Le dragon et ses compagnons avaient, en effet, accosté sur Water Seven, l'un des cœurs géopolitiques du monde actuel. Si le monde a connu un certain équilibre par le passé, même avec le passage du roi des pirates et le lancement de sa nouvelle ère de forbans, il fut brisé, réduit en bouilli. Maintenant divisé, scindé par des idéologies différentes, le monde court à sa perte. Certes, les humains n'ont pas attendu le début de l'apocalypse et l'ascension de Barbe noir pour montrer un visage cruel, et se faire la guerre par pur... Envie. Mais les récentes guerres sont la preuve que le déséquilibre du monde est toujours plus grand. Les acteurs essayant de tirer les ficelles du monde, eux, s'entretuent et pourtant n'en résulte que l'accroissement de ses dites personnes. Plus il y a de gens qui meurent en tentant de gouverner le monde plus il y a de personne voulant le gouverner... Quel comble !

Quand on y repense moi-même j'ai suivi ce chemin et est participer à cette autodestruction... Mon auto destruction. Et pourtant, je ne regrette pas mes actes, il m'arrive encore même d'avoir en moi se désir brûlant de vengeance envers les Kujas, d'éprouver cette envie pressante de conquête... Mais je fais tout mon possible pour réprimer tout ça et faire jouer mon mimétisme afin de me fondre dans la grande famille qu'est celle des "Ailes rouges". Le mimétisme. C'est en effet une grande part de ma vie. Je n'ai eu de cesse de subir des traumatismes, errant dans ce monde tel un gamin perdu et désorienté. En vérité, je n'ai jamais eu de réel personnalité. Tous mes agissements, toutes mes lubies, tout ce que j'avais fait n'était rien de plus que du mimétisme pour mieux se fondre dans la masse du monde dans lequel je vis et aujourd'hui encore cet état de fait est mon fardeau, ma malédiction.

Mais aujourd'hui, j'ai décidé de changer, d'accepter mes doutes et mes réflexions de laisser s'opérer l'influence de Marco sur mon esprit et de me faire ma propre vision du mot liberté. À partir de maintenant, je commence mon ascension. J'ai plus peur du vide, d'affronter la spirale sans fond ! Donc j'arrête d'arrêter. J'abandonne l'abandon ! Et je deviens celui que je veux être... Celui que j'ai toujours été au fond de moi. Voici mon projet. Je vous le concède mon rêve risque d'être long et compliqué, mais pour faire tomber mon masque ou du moins ébrécher ma carapace de haine, j'avais besoin de d'une chose : affronter et faire cicatriser les plaies relatives à mes regrets. Bon pour Amazone Lily et mon lien étroit avec l'île, on verra en temps voulu, pour ce jour j'avais fait un choix simple : Ne pas accoster sur Water Seven, que je savais être le quartier général du Nouvel ordre, institution qui est en partie, du moins selon mon point de vue, responsable de mon échec lors de ma tentative de conquête d'Amazone Lily. Je ne voulais pas être en contact avec le moindre leurs membres pour pouvoir me recentrer sur moi-même et pardonner ou du moins réussir à retrouver une certaine neutralité avec cette institution mondiale. Quelle ironie n'est pas ?

En plus d'éviter le moindre conflit avec le nouvel ordre, mon départ m'aura permis de pouvoir me mettre sur la piste d'un autre de mes regrets. La défaite ? L'échec ? Non. Mon regret est lié à l'abandon et l'insatisfaction. Un souvenir fugace qui me suit depuis mon premier voyage sur l'île des hommes-poissons, et qui est pour l'humain lambda comme le fantasme des sirènes, irréaliste et pourtant si convoité. Oui, mon regret est matérialisé par une femme, à l'allure unique, au regard dénotant par rapport à toute les autres : cette femme que j'ai égoïstement convoité et que je recherche aujourd'hui est maintenant une pirate primée, la recherchée Gin Matrioshka. En suivant des rumeurs, j'ai atterri ici sur Jaya. Espérons que je tombe sur elle et puisse lui parler un peu plus profondément que la dernière fois !


À peine avais-je accosté sur l'île que je pus m'imprégner de l'ambiance générale de l'île. Cette dernière n'usurpait sa réputation et son nom. Vu la violence à laquelle les gens s'adonnaient sur le qu'aie même, je me demandais bien ce qu'il en était du constat que je ferais de la ville. D'ailleurs en parlant de bagarre il y a une qui a fait plus de fracas que les autres se déroulant simultanément. Elle opposait un homme plutôt jeune et frêle, en comparaison de son adversaire qui avait surement le double de son âge et sa taille. Et pourtant, l'issue en aurait étonné plus d'un. En effet contre toute attente se fut le jeune blondinet qui explosa son adversaire, et ce d'un seul coup de poing.




Sous les applaudissements de quelques marchands, le blond poursuivit alors son chemin vers la taverne du quaie, premier commerce délimitant le qu'aie de la ville en elle même. Intrigué par sa puissance, je ne lis pas longtemps à décider de le suivre, entrant à mon tour dans l'établissement. Sans lui demander son avis, alors qu'il observait la pièce, je m'installais à sa table et sortis l'avis de recherche de Gin que je posais entre nous deux et sans plus attendre, je déclarais :

-J'ai vu ce que tu as fait dehors. Tu te demerdes plutôt pas mal, hein ! Vu que t'as pas d'uniforme, je suppose que t'es un chasseur de primes... J'ai visé juste ?

Ayant capté son attention, je fus un mouvement de la tête pour montrer l'avis de recherche à Shin tout en tapotant la feuille de ma main droite.

-Si tu cherches du travail, je veux bien t'en donner. Aide-moi à la trouver.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 10/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3761
Points de Technique (PT): 224
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jack D. Stroy
Dit "C-ALPHA"
Jeu 3 Nov - 14:44


Le sable et la bête
Avec Rakan


Cette endroit était réellement mal famé, la corruption était partout et surtout il y avait des gens qui se croyais plus fort que les autres, ces gens la, je les détestais, ils ne prenaient même pas le temps d'analyser leurs adversaires, il attaquait sans rien savoir, bon c'est vrai que cela m'arrive à moi aussi, mais moi ce n'est que quand je suis énerver, enfin bref j'esperais réellement trouvé une personne sachant penser et pas que foncer tel un animal...

Tandis que je buvais tranquillement, un jeune homme vint me voir, ce qui était assez étrange chez lui c'était cette couleur rose, il avait des cheveux rose ! Bon il fallait dire que cela lui allait relativement bien, ses habits de couleurs sombre faisait ressortir cette couleur rose extrêmement bien, mais passons cela n'est pas le sujet.
Ce jeune homme me demanda si j'étais un chasseur de prime puisque je ne portais pas d'uniforme et il voulait que je l'aide, donc en gros, un homme que je ne connais pas me propose un travail, qui plus est, la recherche d'une femme. J'étais pas un chasseur de prime, ni un pirate, mais cela n'était pas risque de me demander a moi ? Il avait vu ce que j'avais fait et donc savait de quoi j'étais capable, soit il était très intelligent, soit cette femme compte tellement pour lui qu'il oublie de réfléchir avec sa tête !
Je me frotta la tête en arborant un sourire assez gêner pour lui, j'allais lui expliquer.



« Salut, merci pour se compliment, mais tu sais je ne suis pas un chasseur de prime, je fais partie depuis peu du nouv... »

Je n'eus pas vraiment le temps de finir qu'un groupe d'homme, sûrement quelques membres de l'équipage de l'autre étaient rentrer dans le bar, je soupirai. Pourquoi fallait-il qu'il vienne ?! Je n'ai fait que me défendre pourtant alors pourquoi venir me chercher des noises, c'est alors que je devais passer à l'action.



« Sense of Beast »

Tout mes sens étaient décuplé grâce à mon fruit, mes yeux avaient l'apparence de ceux d 'un smilodon qui se rapprocher fort de ceux d'un chat.
C'est ainsi que je pu éviter le coup de l'homme qui semblais vouloir me trancher la tête, sa machette vint se planter dans la table, c'est ainsi que je regardais le jeune homme de façon blasé et que je m'excusa avant de sortir du bar afin de ne pas faire de ravage, Sum m'avais appris comment vivre en associer et qu'il ne fallait pas abîmé les choses des autres alors sa serait dommage que je détruise se bar.
Une fois dehors, je regardais les personnes présente, en face il y avait une dizaine de personne armées, je ne pensais pas les battre toutes alors il fallait que j'essaye de les dissuadaient.



« Vous êtes sûr de vouloir vous battre avec moi ? »

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4423
Points de Technique (PT): 313
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Rakan Khorus
95,000,000 Berrys
Jeu 10 Nov - 0:38


« Drôle d'ambiance...  »




Le blond se tourna rapidement vers moi lorsqu'il remarqua que je lui adressais la parole. Tandis que je parlais, il semblait me dévisager, se demandant surement si j'étais fou ou bien trop confiant pour venir lui parler après ce que j'avais vu de sa prestation, de surcroît pour lui proposer un travail. Son expression et ces gestes, je les reconnaissais, c'était de le gène ou alors une tentative de mensonge...Oui, j'ai menti, je ne sais pas reconnaître les mouvements révélateurs du corps ! Bref, le jeune homme m'avoua ne pas être un chasseur de primes, ce qui je dois l'avouer était pour moi une grande déception. Je pourrais essayer de traquer Gin, moi-même, en solo, mais j'ai bien peu d'estime envers ma capacité de traqueur. Chasser un animal passe encore, ils vivent dans des habitats précis et ont des habitudes minutieuses, mais la traque humaine, c était clairement autre chose, le terrain de chasse était bien trop grand et les déplacements du traqué très peu prévisible. Voilà pourquoi je recherchais un chasseur de primes, car à défaut d'avoir un puissant réseau d'espionnage pour tomber sur n'importe qui, il me fallait quelqu'un d'expérimenter qui sait traquer le plus nomade des animaux : l'être humain ! Et dans ce domaine les plus expérimentés sont sans conteste les chasseurs de primes, voilà pourquoi, je ne pus empêcher mon visage tout entier de retranscrire la déception à l'annonce de Shin. Mais sa phrase fut interrompue par un vacarme énorme et provenance de la porte. Dommage, je me demandais bien quel genre d'organisation pouvait accepter en leur sein un tel homme. Peut-être simplement était ce un mercenaire ? Voulait-il que je lui parle concrètement d'argent pour le motiver ?


Avant que l'on reprenne notre discussion, la tension ambiante grimpa instantanément comme le niveau sonore d'ailleurs et avant que je n'eusse pu dire ou faire quoi que se soit. La petite bande de pirate se figea devant notre table.



Puis sans crier gare l'un d'eux dégaina une machette et tenta d'agresser Shin qui l'esquiva presque instinctivement. Le bond parvint même grâce à d'agiles et extraordinaires mouvements, presque félins, à se détacher de l'amas de personnes formé par le groupe venu pour venger leur capitaine.

Ainsi, sans crier gare, Shin se retrouvait derrière eux à marcher vers la porte de la taverne...Nonchalamment. Moi, je n'avais pas bougé d'un poil, laissant l'arme se planter dans la table en bois, juste devant moi. Je levais alors les yeux vers le type qui fixait ma direction avec une certaine stupeur. Était-il étonné par mon absence de réaction face à la menace qu'il représentait ?



- Mais il est où ce con ?

Entends dis-je hurler le type à la banane, dont l'arme était encore plantée devant moi, enfoncer dans le bois de la table. Je jetais alors un coup d'œil à côté de moi et remarqua, en effet l'absence du blond.

- On peut dire que la légèreté de ses pas ne plaisantent vraiment pas... Puis quelle rapidité... Vous l'aviez vu ou entendu partir vous, les gars ?

Dis-je au groupe de malfrats, le bruit de l'ouverture de la porte raisonna alors dans la pièce nous vrillant les tympans avant que l'on ai pus émettre la moindre hypothèse. Tout le groupe se tourna alors vers l'origine du bruit, m'ignorant ainsi totalement, au passage. De ce fait, ils purent tous apercevoir le membre du nouvel ordre quitter la taverne en claquant la porte après en avoir passé le seuil. À partir de ce moment, plus aucune personne du groupe ne perdit son temps à me répondre, au contraire, ils s'éclipsèrent tous, suivant à la trace Shin . 

Alors que chacun se pressait pour traverser les quelques mètres qui nous séparait de la porte, je les regardais faire, un coude sur la table, laissant ma tête se reposer sur ma main soutenue par l'appui sur la table. Puis je laissais s'échapper ma déception et mon désarroi en un soupir.

-Bon... Ça a l'aire d'être un type d'honneur... Alors si je l'aide... Il sera certainement plus enclin à m'aider, n'est-ce pas ? Pff... Allé, j'ai rien à y perdre au pire ça me fera un petit entraînement ! Allez, on se motive.


Dis, je en me levant brusquement, abattant violemment les paumes de mes mains contre la table en bois. Le mouvement me permit de me relever rapidement et aisément. Puis je me mis en marche nonchalamment, gardant mes mains dans mes poches, poussant simplement la porte entrouverte avec mon épaule droite. Une fois dans l'encadrure de la porte, je pus constater que Shin était encerclé une dizaine de d'hommes dont les gars de tout à l'heure.

-Espejismo del desierto !

Déclarais-je tout en gardant mes bras croisés, continuant d'observer la scène, à moitié affalée sur le pan de la charnière de la porte. Ainsi, le sable que je gênerais pris alors ma forme, mon image. Mes clones se tournèrent  alors vers moi, puis vers le groupe. Et sans crier gare une lance de sable apparu dans les bras de chacun de mes clones de sables.

-Creación del desierto ! Bon, les gars... Je vois que le combat n'est pas équitable...Laisser moi le rendre encore plus simple.

Le combat avait une issue irrémédiable, je le sentais, mais contrairement à ce que les malfrats ont dû penser, je prévoyais Shin grand vainqueur. Ils avaient certes l'avantage numérique, mais c'était bien leur seul atout. Un regard à l'adresse de mes clones et ces derniers s'exécutèrent. Ils firent virevolter leur lance autour d'eux pour faire gagner l'arme et célérité et sans prendre d'élan, avec un fluidité monstrueuse mes deux doubles de sabres lancèrent leur arme, tel des javelots. Les armes firent mouche, transperçant deux pirates qui tombèrent à terre sous le coup de la blessure de cette arme élémentaire. Sans attendre de perdre mon effet de surprise, je recréais une fois de plus des lances à mes clones qui se ruèrent alors à l'assaut d'autres pirate, essayant de les empaler ou les trancher.

Quant à moi, je n'avais pas quitté ma place. Je restais affalé contre le pan de mur où se trouvait la charnière de la porte, regardant mes clones de sable foutre le bordel chez les ennemis de Shin. Pour le moment, je n'avais pas besoin d'intervenir, mes clones se débrouillaient très bien sans moi, après tout, il possédaient ma force physique et mon agilité. Ça aurait été bien trop déséquilibré que j'entre aussi en scène, et puis ce n'était pas mon combat, j'avais pas à me blesser pour Shin non plus, même si bon pour me blesser faut déjà posséder le Haki, ce qui signifie, en gros qu'il faut être puissant, ce qui n'était pas forcément le cas de ces types.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 10/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 3761
Points de Technique (PT): 224
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Jack D. Stroy
Dit "C-ALPHA"
Dim 1 Jan - 18:03


Le sable et la bête
Avec Rakan


Il n'était pas difficile pour moi d'éliminer la plus part de ces gars la, mais il fallait que je m'amuse et que je me détende également, j'étais venu pour être tranquille, mais ils m'ont chercher alors ils me trouveront. Par contre je n'avais pas prévue que l'autre allait venir dans mon combat, mais pourquoi pas c'est un bon moyen de savoir de quoi il est capable et puis il voulait que je l'aide de base, peut-être que si on finissait cela rapidement j'allais l'aider, un petit détour avant d'allez sur Water Seven rencontrer Ryuu, celle qui commandait le nouvelle ordre.

Le combat allait commençait quand les deux clones sont arrivés, ils ressemblaient à l'homme qui m'observer, enfin qui observer le combat ce qui était différent. Dans ce cas il y avait deux cas de figure, soit il m'observer et m'analyser soit il voulait savoir de quoi j'étais capable, dans les deux cas j'allais lui montrer que me prendre à la légère n'était pas une bonne idée.
Tandis que les bandits étaient pris de cours par les clones, je pris ma forme complète, il n'y avait plus de Shin juste une bête assoiffé de sang qui allait faire des victimes, j'étais sous la forme de l'une des créatures les plus féroce jamais exister.
Les gens talentueux pouvaient clairement ressentir mon envie de tuer, quelques secondes et j'avais trancher le cou de trois des bandits, un autre saut et j'ai transpercé les deux poumons d'un bandit, j'étais un animal ayant une capacité à tué énorme, mais j'étais aussi armé d'une intelligence et de cette rage que chaque humains possèdent.

Après cela, je redevins humain puis en volant une lance à l'un des clones, je l'enfonça dans le thorax de l'un des hommes, les autres avaient reculer et avait peur



« Ainsi vous comprendez que s'en prendre à moi n'est pas une bonne idée, faites passer cela sur tout l'île »

Mon regard était noir et plein de haine ainsi que rempli de colère, je mis mes mains dans mes poches et regarda l'homme et c'est alors que mon regard changea, il était devenu beaucoup plus amical, c'était assez étrange et de ce point de vue on dirait vraiment que je suis bipolaire, peut-être que c'est le cas, mais ce vous ne pourrez pas le savoir sans me connaitre.
Je le regarda alors dans les yeux et me mis a sourir.



« Je t'aide seulement si tu me paye de quoi manger. »



Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4423
Points de Technique (PT): 313
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Rakan Khorus
95,000,000 Berrys
Lun 30 Jan - 18:28

« Une traque contre un repas"". La belle affaire ! »



-Un simple repas ? Tu sais quoi je vais être plus généreux que ça ! Je t'en offre un tout de suite et un autre si la traque se solde par notre réussite ! T'en dis quoi ? Tu marche avec moi n'est ce pas ?

Dis-je en souriant à mon tour tout en lui tendant la main autant pour lui signaler mon accord que pour lui faire de plus convenables salutations. Le laissant me guider vers un restaurant, je me présentais  un peu plus. C'était certes un mercenaire, et moi j'étais un pirate, mais un contrat nous liait et il serait un bien piètre chasseur s'il rompait aussi facilement ces contrats. Néanmoins, il fallait l'avouer ce serait aussi un type bien étrange si, en connaissance de ma personne, il préférait privilégier la bouffe que je lui avait promis à une prime de 95 millions de Berry. Après, même en étant un chasseur de têtes, il ne se souvenait surement ni du nom, ni des visages de tout les pirates qu'il pouvait courser à travers les mers. Et ne parlons pas des primes... Le métier de chasseur de primes est semble-t-il, fait pour les génie de la mémoire !

Bref j'avais naturellement lâché mon prénom, dans un excès de confiance dut à l'extrême bonne humeur du blond. De toute façon, même s'il venait à me trahir et m'attaquer il aurait bien dut mal à m'atteindre avec son zoan, à moins qu'il ne maîtrise, comme Marco, le Haki offensif. Là, vu la rapidité et la puissance de frappe qu'il avait sut me montrer en affrontant les brigands, je ne pouvais que concevoir la mort qu'il apportait avec lui à chaque coup. Même pour moi il serait compliqué à immobiliser et canaliser. Les zoan sont vraiment de redoutable adversaire à haut niveau ! Il n'y a plus de logia qui tiennent !

Mais arrêtons de penser au pire, le blond n'est pas notre ennemi, au contraire il semble m'apprécier malgré que je me soit abruptement imposer à lui. Après c'est peut être le contraste entre sa violence envers les brigands et son sourire envers moi qui me le montre dans un jour plus amical, mais j'ai étonnement confiance en lui et sa petite démonstration de puissance n'a fait que me conforter dans mon choix. Un zoan de prédateur ! C'est ce qu'il y a de mieux pour un pisteur, la traque n'en sera que facilité. Au moins si lui ne "la" trouvait pas sur cette île je saurais que les rumeurs qui m'avaient menés ici sont infondés. Je pourrais donc partir sans regret vers d'autre pistes.

Le suivant je finis par rentrer dans un restaurant, décoré un peu dans la même trempe que la taverne que nous avions quitté il y a peu. Pour rejoindre cette édifice à la devanture rustique et artisanale, nous nous étions enfoncer dans la ville, quittant les quais, et longeant les murs. Nous avancions tels des funambules sur un fil, tout ça pour ne pas avoir à payer les montures proposé à la location pour se déplacer plus aisément dans la ville. Quel commerce d'opportuniste n'empêche !

Nous, explorateurs dans l'âme que nous étions, nous prenions le moyen de déplacement le plus risqué dans cette ville atypique... La marche ! Mais en plus d'être bon pour le renforcement musculaire des jambes, les sauts et les précautions que nous devions prendre pour nous déplacer, nous laissait l'occasion de sentir nos poumons se remplir d'un air vivifiant. Je ne pouvais le nier, c'était une belle ville, et l'air marin y était plus que revigorant, puis cette journée était des plus  calme niveau météorologique. Ça aurait été le lieu parfait pour mes retrouvailles avec Gin. Mais le jour n'était semble-t-il pas venu ! Vous le comprendrez plus tard !

Finalement, on finit par trouver le restaurant que nous cherchions, après avoir demander plusieurs fois notre chemin à des passants. Aucun de nous deux ne connaissait bien la ville, et si retrouver une personne à l'odorat devait être chose facile pour Shin, trouver à l'aveuglette un édifice était bien plus compliqué. Mais même si la différence de tailles entre un bâtiment et une personne pouvait rendre le fait ironique, ce n'était rien de plus logique en somme !

Sans plus attendre nous pénétrâmes dans le restaurant et furent accueilli par une jeune et joli jeune femme, qui, faisant office de serveuse, nous plaça à une table, avant de nous donner les menus et de repartir avec une condescendance extrême pour aller s'occuper de la commande d'une table non loin de la notre.



La carte de présentation des plats dans la main, je ne pus pour autant pas empêcher mon regard de suivre la serveuse, et pourtant mon appétit ne faisait que grandir. Admirant les courbes de la femme pendant quelques secondes je repris finalement mes esprits et focalisa mon attention sur la carte placée devant moi. Lisant en diagonal les propositions j'engagais néanmoins la conversation avec Shin.

-Et sinon, toi... Qu'est ce qui t'as amené ici ? Un contrat ? Un paiement ? Une aventure quelconque ? Tu devais bien avoir des projets avant que je ne m'impose à toi, non ?



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
Le sable & la bête (PV Rakan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le sable ça coooolle. [Pv Londo S.]
» Poussière et sable
» Aventure des mercenaires du sable
» Groupe #3 : Un grain de sable ?
» Il est fort, Il est beau, Il sent bon le sable chaud !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise :: Jaya-
Sauter vers: