AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 :: The Story :: Grandline - Paradise Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prémices de l'alliance rosé ! [feat Dakkar]

avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4423
Points de Technique (PT): 313
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Rakan Khorus
95,000,000 Berrys
Ven 28 Oct - 0:15



« Les prémices du duo rosé : rencontre avec la malabar rose »




Ce jour est à marquer d'une pierre blanche, du moins dans l'équipage de Marco, car c'est à partir de cette rencontre que se forma le duo rosé. Oui aujourd'hui vous allez assister aux prémices d'une alliance qui dans le futur, j'en suis sûr, saura vous faire vivre de nombreuses aventures.

Tout commença un jour que nous étions perdus en pleine mer, et moi plongé au plus profond de moi-même m'interrogeant sur la valeur de mes actes passés et la teneur de ma psyché. En faite, l'équipage des "ailes rouges" était si chaleureux au quotidien, que je peinais à croire en la véracité du moment. Pour moi qui avais vécu jusqu'ici dans la solitude, alors pourtant que je fusse dans l'une des plus grandes institutions du monde, sans cesse entouré, c'était un renouveau de vivre parmi cet équipage toujours festif, souriant et plein d'entrain. En y réfléchissant bien, à rire, vivre et s'entraider tous ensemble, ils ressemblaient à une grande famille, une famille dans laquelle je fus accepté dès le premier jour alors même que je fus un boulet pour eux. Vu l'état dans lequel ils m'ont récupéré, je me demande encore pourquoi ils ont fait tant d'effort pour me voir survivre. Était-ce ça la gentillesse ? La compassion ? L'empathie ?

De grandes valeurs habitaient cet équipage, des valeurs si nobles et prolifiques... J'avoue qu'en quelques semaines, en quelques mois peut être, Marco et ses hommes ont bien réussis à m'atteindre au plus profond de ma psyché, brisant partiellement le masque que je me forçais, jusque-là, à porter en société. On peut dire que mon égocentrisme était redescendu d'un cran en voyant en œuvre la charité et la solidarité de cet équipage remarquable. Oui, moi qui avais pris pour modèle de vie mes pires rencontres pour m'adapter le plus possible à la cruauté de notre monde, je me mettais à douter. D'un côté, il y avait mon passé, ses humiliations, et ses injustices et de l'autre, il y avait mon futur, le chaleureux sentiment d'avoir une famille, et l'accroissement de ma puissance. Il n'y avait pas photo, avoir laissé rentrer les ailes rouges dans ma vie fut un bouleversement plus que positif, pourtant ma fierté refusait de me faire admettre l'évidence, trop déçut de ne pas avoir réussi à obtenir ma puissance actuelle, seul. Encore un peu et Marco arrivera à faire tomber mon masque, mais pour le moment, mes inquiétudes et mes doutes me poussent à prendre l'air.


Mon cerveau réclame de la fraîcheur et une grande dose d'oxygène pour se remettre les idées en place. Sur le pont, je m'avance un peu, fermant les yeux pour profiter avec délice de l'embryon marin. Cette odeur iodée est là meilleure façon pour moi de me vider le cerveau. Je ne saurais dire pourquoi, mais l'océan et tout ce qui y touche me rassure un peu, mais le plus jouissif pour moi reste la sensation du vent contre mon visage et s'engouffrant mes cheveux. Je sais, je suis bizarre, je n'aime pas les mers calmes, sans vents, mais ça c'est surement à cause de mon enfance et Calm Belt...

Prenant une grande inspiration, je fis gonfler mes poumons à leur maximum avant d'expirer le tout par la bouche. Respirant ainsi, à haute voix, une ou deux fois, j'étais loin de me douter que quelqu'un d'autre se trouver sur le pont, car après tout, c'était l'heure du repas, et la plupart des gens, si ce n'est out le monde, est donc à table. Mais moi, je n'avais pas encore faim. Je soufflais une fois de plus, pensant quand même qu'il faudrait peut-être que je me bouge ne serais que pour me mettre quelque chose de côté à manger sinon les autres morphales allaient tout manger, je commençais à bien les connaître. Décidé, j'ouvrais alors les yeux, et remarquais une forme humaine. J'ai d'abords cru que mes yeux, en proies à l'éblouissement, me jouaient des tours, mais en plissant les yeux, et en mettant la tranche de ma main contre mon front pour me faire un peu d'ombre, je vis un étrange homme à la peau rose et parsemer de trou. Il ne bougeait pas, et semblait me fixer, immobile. Intrigué, je m'avançais vers lui à pas de loup et pus l'observer de plus près. Soit un homme-poisson, soit un mink... C'est les deux seules formes un peu exotique dont j'ai entendu parler lorsque je travaillais dans la marine. Après tout sirènes, homme-poisson et minks se vendent à prix d'or dans les salles de vente d'esclave, tout le monde est au courant, c'est donc normal que j'en vienne à connaître ces races sans pour autant avoir croisé des individus en faisant partis.

Ce mec, quel qui soit, dormais à point fermer, adossé contre la balustrade et quelque chose m'intriguais sur lui, non m'obsédais. Cette chose était tout simple sa peau était si brillante que je me demandais la consistance quel avait. Collante ou glissante ? Un peu gêné, je m'agenouillais à sa droite et mis mon doigt dans le creux de sa joue, pour satisfaire mon étrange curiosité du moment. Espérons que ça ne le réveille pas ! 



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4111
Points de Technique (PT): 182
Équipage: Les Profanateurs - Kurohige
Voir le profil de l'utilisateur




Ashikaga Masamune
Dit "le démon jaune" | Corsaire
Sam 29 Oct - 13:30


Prémices de l'alliance rosé !


Les jours passaient et l'intégration de Dakkar dans le fameux équipage des Ailes Rouges c'était fait très rapidement. L'étrange bonhomme rose, bien que pointé du doigt toute sa misérable vie à cause de son physique fut accueillit ici comme quelqu'un de normal. Jamais on ne s'est moqué de lui et jamais quelqu'un lui a fait une quelconque remarque qui aurait pu l'énerver. A vrai dire c'est un vrai choc pour l'homme-poisson. De part son passé d'esclave et ce qu'il a bien pu ce passer autant sous la mer que sur la terre, il s'est toujours vu comme un monstre délaissé. Aujourd'hui il est membre d'un puissant et valeureux équipage dont les membres le traitent comme un frère. Il arrive parfois que son lourd passé lui revienne en tête et pourtant, au fil des jours il l'oubli de plus en plus. Sa haine disparaît au fur et à mesure et il est très loin de l'alcoolique qu'il fut autrefois.
En fait, c'est un résurrection pour "Le Chaos", il est loin le temps où il fut seul, désormais il a une famille et tout ce que lui monde lui a apporté comme malheur disparaît petit à petit. Tout cela n'étant l'oeuvre que d'un seul homme: Marco Zapata. Aux yeux de Dakkar c'est le plus grand héros de l'histoire, c'est l'homme qui a le plus de valeur en ce monde. C'est en quelque sorte son idole, son guide. Il se bat pour lui et fera tout ce qui est en son pouvoir pour faire du "Dragon Rouge" le futur Roi des Pirates, l'homme le plus libre du monde.

Aujourd'hui le ciel est dégagé et il est plus qu'agréable que de voguer sur la Poderosa qui fend les vagues. Ce doux tumultes n'est pas sans faire frémir l'homme-poisson qui se délecte de ces moments passé avec ses camarades.
Pour l'heure, il est accompagné d'Ulfric le charpentier afin que celui-ci lui explique les rudiments du métier. Outillé comme il le faut, les deux hommes sont à hauteur du mât principal et discutent afin de le réparer au mieux. Le géant est un colosse, un monstre de force et c'est en quelque sorte ça qui attire autant l'attention du bonhomme rose. Une montagne de muscle que tout le monde surnomme "Moustache", guerrier féroce et pourtant un homme si simple et si bienveillant.
N'étant pas réputé pour ses facultés mentales, il est cependant un ami loyale et depuis l'arrivé de l'homme-poisson, les deux se sont prit de fraternité.

> Comme ça ... taper marteau !

Utilisant son immense maillet, Ulfric montre à Dakkar comment celui-ci doit frapper afin de replacer correctement la plaque de bois servant à consolider le mât. Il est vrai que pour leur ça ressemble plus à du rafistolage qu'autre chose, mais c'est provisoire en attendant de mettre pied à terre. Une fois qu'ils seront dans un vrai port, le charpentier et son apprenti pourront mieux s'occuper de ce fier navire.
D'un coup sec, l'homme-éponge de mer donne un coup de marteau, mais de maîtrisant aucunement sa force, il aggrave encore plus les dommages du mât. Celui-ci se fissure en faisant un bruit très inquiétant et il se met même à pencher.
Heureusement, le titan peu s'en saisir et l'empêcher de bouger afin de protéger le navire.

> Heu ... c'était pas comme ça je crois !

De son autre main, "Moustache" assène un coup de maillet sur la tête de Dakkar qui se voit écrasé par la force du colosse.

> Toi stupide ou quoi ..avoir faillit nous faire couler !

Se frottant la tête, l'homme-poisson court chercher d'autre planche et cette fois-ci s'exécute mieux afin de sauver le mât de la Poderosa. Les deux charpentiers rigolent bien et finissent leur travail rapidement avant l'heure du repas.
Pour dire la vérité, les deux goinfres prennent tout le monde de court pour être les premiers servit et ainsi pouvoir en reprendre avant que les autres arrivent. Enfin c'est ce qu'ils croient car évidemment, le cuistot ne l'entend pas de cette oreille.

> Non, comme hier, avant hier et tous les autres jours avant, pas de rabs avant que les autres arrivent ! Vous êtes têtu ahahahh !

Bien que le "non" soit sec, aucune tension n'est créée entre les trois hommes d'équipages, l'utopie du géant et de Dakkar brisée, ils se contentent d'une assiette, puis partent pour vaquer à leurs occupations.
Ainsi, le bonhomme rose se dirige vers le pont afin d'y faire un petit somme. Il aime depuis toujours se faire bercer par les vagues et c'est le meilleur endroit pour dormir selon lui.
Du coup, il prend place rapidement à même le parquet, s'appuyant le dos contre le bastingage. Puis, en quelques secondes à peine il trouve le sommeil, emporté par le mouvement de balancier du navire.

Une bulle s'échappe de son nez lors de cette sieste et il ne fait aucun bruit, restant paisible dans son coin. Les yeux fermés, le vent vient lui caresser son étrange peau, s'engouffrant même dans les pores béants de celle-ci. Le soleil au zénith vient le réchauffer et c'est dans ces conditions que selon le pirate, les siestes sont les meilleures.
Or, un homme s'approche, les cheveux ébouriffés et entièrement rose, il s'agit du reconnaissable Rakan. Il s'agenouille à coté du forban assoupit et lui tâte la joue. Evidemment, l'homme-poisson ne réagit pas, enfermé dans les tréfonds de son sommeil. Cependant, l'insistance de son camarade rend ce fameux sommeil pourtant sacré, de plus en plus léger.
Dérangé, ces songes se transforment en cauchemars et lui apparaissent des démons, enfin non, des Dragon Célestes armés de fouet et des armes à feu. Il a peur, tente de s'échapper mais rien n'y fait.
Son corps transpire légèrement du fait de l'agitation qui le prend et aussitôt, celle-ci est réabsorber par ce corps spongieux dont il est doté, causant peut-être beaucoup d'intrigue au possesseur de fruit du démon.
Puis, dans son rêve il tente de se débattre et d'un coup, assène un violent coup de poing à l'un des Tenryuubito le poursuivant.
En même temps, dans un geste mécanique son bras est propulsé vers la droite, frappant violemment le visage de Rakan.

> Quoi ?!!!

Se réveillant automatiquement, Dakkar se retrouve nez à nez avec l'homme-sable, dont le visage est entrain de se reconstruire suite au violent coup de poing.

> Bordel qu'est-ce que tu fous ?!








Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4423
Points de Technique (PT): 313
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Rakan Khorus
95,000,000 Berrys
Dim 30 Oct - 16:47



« Début de chaos sur le pont ! »




Ma curiosité trouva sa réponse rapidement, mais la texture de cette peau spongieuse était si étrange que je ne pus m'empêcher de réitérer mon geste, mais cette fois-ci de manière plus appuyée afin de confirmer la sensation que j'avais ressenti lors de mon furtif premier toucher. Mais, je compris que j'avais trop insisté, car sur l'instant, le corps de l'homme poisson sembla physiologiquement expulser de l'eau par grande lampé. Les trous présent sur sa peau rosâtre, qui devaient certainement tenir le rôle de pore dans son corps, laissèrent s'échapper de l'eau, comme si pour se défendre Dakkar avait la capacité innée d'expulser toute l'eau présente dans son corps. Cependant, avant que je n'ai eu le temps de réagir ou même de me poser la question de la constitution de ce liquide semblable à l'eau, il fut immédiatement réabsorbé par le corps spongieux de l'homme rose.  En regardant de plus près, on voyait que ses pores anormalement grands, lui laissant des trous béants dans la peau, exerçaient une force de succion extraordinaire en se résorbant un peu sur eux même, tendant la peau et permettant par un système biologique sûrement très complexe la réabsorption de l'eau précédemment expulsé.

Quel étrange phénomène... Quel dangereuse capacité pour nous autres les possesseurs de fruit du démon. En effet il suffisait que cette eau soit saline pour que Dakkar soit le contre ultime à tout les possesseurs de fruit du démon et ce même sans maîtrise du Haki. Mais alors que je m'émerveillais sur cette peau, allant de fabulation en fabulation dans mon esprit, je ne remarquais pas que l'homme poisson commençais à s'agiter dans son sommeil presque comme un ivrogne se débattant dans une mêlée complètement désorganisé. Ainsi, ce qui devait arriver, arriva. Le poing gauche de l'homme poisson vint s'abattre sur ma joue droite dans un grand fracas. Aux yeux de l'homme poisson qui se réveilla sur le coup, hurlant, et bondissant instantanément sur ses jambes, pour se retrouver debout en une seconde, ma tête venait d'exploser sous son unique coup, désintégré en ce qui semblait être de la poussière ou du sable...




Sous ses yeux ébahis, mon corps se reforma alors. Les grains de sable qui s'étaient répandu sur tout le pont suite au coup de poing de Dakkar virevoltaient dans les airs ayant pour seul et unique pôle d'attraction mon visage qui se reformait à mesure que le sable s'agglomérait sur moi. En attendant, même malgré le brutal et virulent réveil de l'homme poisson je n'avais pas quitté ma position originel, à savoir ma position accroupi. Mon visage nouvellement réformé se retrouva donc à la hauteur des genoux du colosse rose. Sans bouger, gardant pour le moment mon sang froid et ma prestance je rehaussais simplement ma ligne de regard en levant les yeux, pour fixer le visage passablement irrité de l'homme poisson, qui de sa voix imposante me demanda ce que je faisais. C'était une bonne question à se poser en effet. Voir un mec accroupi à côté de vous, le doigt sur votre joue, doit être un cauchemar pour la majorité des hommes. Alors c'était légitime qu'il pose une telle question. Même moi j'avais conscience que de part mon geste précédent  et ma position actuelle vis à vis de Dakkar devait être extrêmement louche pour toute personne portant un regard externe à la situation ( c'est à dire en gros : tout le monde !).

Ainsi d'un brusque mouvement je me redressais, faisant face à mon nakama le jaugeant du regard, le visage fermé. Mais faut pas croire, en cet instant précis je cherchais une excuse potable, quelque chose qui puisse ne pas me faire passer pour un type louche aux yeux du colosse rose et de tout l'équipage.



-Eh bien c'est simple... J'ai entendu dire qu'on avait un nouveau nakama, un homme-poisson qui plus est. Quand je t'ai aperçu j'ai tout de suite sus que c'était  toi. Comment un rose pareil pouvait passer inaperçu, hein ? Avant ton arrivée j'étais le seul à avoir le monopole de la couleur dans l'équipage. Avoir une chevelure rose est déjà si rare alors avoir une peau entière ayant cette coloration... Tu ne peux pas m'en vouloir d'avoir voulu vérifier si c'était la vraie couleur de ta peau... Hum... Comment tu t'appelles déjà ?

Dis je en essayant de paraître crédible. En vérité, en m'entendant dire mon bobard j'en suis venu à me demander pourquoi je ne lui avais tout simplement pas dis la vérité. Après tout mon mensonge est tout aussi stupide et presque aussi honteux que l'acte qui m'avais pousser à provoquer le réveil de Dakkar. Mais j'imagine que lorsque l'on commence un mensonge on doit l'assumer jusqu'à la fin ? Soit !



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 19/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4111
Points de Technique (PT): 182
Équipage: Les Profanateurs - Kurohige
Voir le profil de l'utilisateur




Ashikaga Masamune
Dit "le démon jaune" | Corsaire
Lun 7 Nov - 20:34


Prémices de l'alliance rosé !


A l'endroit même où le poing de Dakkar a frappé il ne reste absolument plus rien si ce n'est du vide. La force déployée par l'homme-poisson est assez impressionnante et il aurait surement pu décapiter un être humain normal. Or, celui qui l'a sorti de son sommeil n'en est pas un. Les yeux grand ouvert, le pirate assiste à un spectacle assez étrange. Des milliers de petit grain de sable éparpillés partout sur le pont se mettent en mouvement pour retrouver leur point d'origine au dessus du cou du compagnon de l'homme rose. L'agglomération commence et finalement se trouve être assez rapide. En effet, le forban distingue rapidement le visage de l'un de ses nakamas, un mec aux cheveux roses.
Se relevant afin de surplomber l'homme d'équipage, Dakkar scrute ce gus, afin de desceller une quelconque mauvaise intention. Enfin non en réalité il est entrain de se contenir afin de ne pas retomber dans ses méandres.

Son esprit est pollué, il ne fait même plus réellement attention au pirate à la drôle de chevelure, il est entrain de se retenir afin de ne pas lui sauter à la gorge. Dans sa vie, l'homme poisson n'a su que très rarement se contenir de lui même et encore aujourd'hui ce n'est pas toujours facile. Cependant, il est entré dans l'équipage de Marco et il s'est promis de ne rien faire foiré. C'est son ultime chance d'avoir une famille, des nakamas et donc il va tout faire pour les garder. Ainsi, il tente au maximum de taire son instinct primaire, celui qui lui dicte de tout détruire. Ce n'est pas simple car dans le cas de Dakkar, cela revient à fuir sa nature et ce n'est jamais chose aisé, qu'on soit humain, homme-poisson ou un géant.
Soudain, d'un mouvement vif l'homme à la chevelure rose se lève afin de se mettre à la hauteur du bonhomme rose. Ils peuvent donc se regarder droit dans les yeux et aisément, l'homme-éponge de mer remarque que celui qui lui fait face est perdu dans ses pensées.
Du coup, il tente de se raisonner, invoquant que si cet homme lui en voulait vraiment il n'aurait pas cet air perdu, mieux, il l'aurait enchaîné directement n'attendant pas son réveil. La pression qui était montée dans le corps spongieux de Dakkar redescend donc petit à petit, bien qu'il reste néanmoins sur ses gardes pour pallier à toute éventualité. Il le sait, l'homme-poisson est loin d'être le plus fort au sein de ces pirates confirmé. Il a déjà vu des types qui le surpassent et il ne fini pas d'en voir. Déjà, Marco est d'une puissance titanesque comparé à lui et c'est l'une des choses qu'il aime. Si il s'avérait que l'écart n'était pas si grand, il n'aurait jamais rejoint cet équipage. Il veut un mentor et pas un pauvre type qu'il pourrait exploser avec un peu d'entraînement.

Puis, l'interlocuteur de "Chaotique Dakkar" se met à parler et tente de justifier ses gestes. Les raisons de ses faits sont absolument débiles et pourtant, l'homme-poisson en redemande. Il lâche un rire communicatif et son visage s'adoucit légèrement, mais pas trop, car oui, il a toujours l'air énervé.

> Moi c'est Dakkar !
Ouais je vois que tes cheveux sont intéressants ! Fin maintenant c'est moi le boss !


Prenant un air malin, Dakkar espère s'attirer la sympathie de ce pirate. En réalité, pour sortir ne serait-ce que cette phrase il a dû se faire violence car il n'est pas de nature sociable. Son lourd passé l'a traumatisé et ce tatouage qui orne son dos lui rappelle tous les jours ce qu'il a vécu.

> En fait, t'es un maudit non ? Ton corps c'était bizarre tout à l'heure, le sable ... fin voilà tu comprends !
Mon moi un peu ce que tu sais faire !


Curieux, mais surtout avide de se bagarrer un peu, Dakkar pense que la rivalité est l'une des bases de l'amitié et, si son interlocuteur est réceptif, il compte bien lui montrer de quoi il est capable. Un sourire creuse donc son visage, c'est celui du combat, de son amour pour la baston qui se réveille.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 155
Date d'inscription : 20/10/2016

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 4423
Points de Technique (PT): 313
Équipage: Akai Tsubasa
Voir le profil de l'utilisateur




Rakan Khorus
95,000,000 Berrys
Mer 16 Nov - 0:26


« La supériorité numérique en une technique !  »



Le regard de Dakkar était intensément plongé dans le mien. On pouvait y lire de la défiance, de la rage... On aurait pu croire qu'il me prenait pour un insecte, qu'il fixait de haut, d'un regard hautain, mais non. Cette impression était seulement due au fait que, de par sa taille, il me surplombait.Néanmoins, je ne pouvais nier qu'en cet instant de flottement la tension était palpable. On pouvait dire que notre première rencontre, nos premières impressions l'un envers l'autre, n'avaient guère commencer du bon pied, mais bon avec le temps, on peut effacer n'importe quelle première impression et s'en forger de nouvelles. Et puis de toute façon, ce n'est pas comme si on n'était pas obligé de se côtoyer et d'apprendre à mieux se connaître... Bah oui, on n'était pas sur un navire perdu en mer pour des jours et des jours, voir des semaines entières ... Travaillant au sein du même équipage... Si ? Ah bah merde ! Pourquoi le destin force-t-il autant ? Je vous le demande, moi ?

Même si c'était mal parti, je n'étais pas là pour empirer nos rapports, au contraire en ce moment, j'étais plus dans une démarche d'intégration. Je vous dirais bien que l'exercice est compliqué, mais vous le savez déjà. On a tous eu l'occasion de devoir s'intégrer à un groupe, une famille déjà soudée, arrivant comme une pièce rapportée que l'on doit caler quelque part. Car oui, tout le monde doit trouver sa place, il n'y a pas de réclusion possible dans l'équipage de Marco. Personne n'est la pièce inutile du meuble Ikea ! Bon, je divague un peu...

Mon regard plongé dans celui de l'homme poisson, je réfléchis quelque instant avant de sortir la connerie du siècle. Mais étrangement mon bobard semble apaiser Dakkar qui jusqu'à était qu'une boule de nerf proche de l'implosion. L'homme à la peau rose perdit peu à peu sa hargne en éclatant de rire. Plus il riait plus sa nervosité s'évaporait. Les premiers instants de son fou rire, je l'ai fixé hagard, puis je me suis laissé emporté par cet élan de joie, et je me mis à mon tour à rire de manière incontrôlée. Faut croire que le rire de mon interlocuteur était communicatif... Au moins ça c'est un bon point ! Espérons que ce soit un bon vivant adepte des blagues !

Finalement, reprenant le dessus sur son hilarité Dakkar posa les bases en se présentant et en enchaînant sur un petite pique humoristique sur notre dénominateur commun : la couleur rose.

-Oh ! Je te laisse la place avec grand plaisir ! Comment la refuser à une personne assumant pleinement cette couleur ? J'espère juste que si l'on vient à combattre en collaboration toi et moi, la marine ne nous affublera pas de surnom trop ridicule. Pff... Connaissant leur talent il nous sortirons sûrement le "duo rosé" ça me fatigue d'avance... En tout cas, je suis ravi de te rencontrer Dakkar.

Dis, je en terminant sur un sourire malicieux, en profitant pour lui tendre la main. J'espérais qu'il interpréterait ce geste comme une salutation polie, mais aussi comme une main tendue, une preuve de ma sincérité à son égard. Puis pour accompagner mon geste et lui donner une raison, j'ajoutais :

-Mon nom, c'est Rakan Khorus... Mais appelle moi Rakan... On est dans le même équipage après tout... La même famille de cœur. Même si j'ai encore du chemin à faire dans la voie de l'intégration et la fraternité... Eh oui, pour te répondre, j'ai été maudît par les mers, mais c'est tout récent... Et je ne contrôle pas encore vraiment bien mon pouvoir. Tu veux une démonstration ?

Une fois les présentations faites, qu'il est serré ma main ou non je condé dais à accéder à sa requête. Commençant ma démonstration je décalais vers la droite ma main droite déjà tendu et décalais ma main gauche pour qu'elle se positionne de la même manière.



Du sable s'échappa alors de mes mains pour tomber au sol et rapidement s'agglutiner pour former deux silhouettes identiques. Puis mes créations s'affinèrent, prenant pour modèle mon corps, mon visage et bien plus encore... Mes deux clones de sable se regardèrent avant de fixer Dakkar avec le même sourire que celui qui ornant mon visage.

-Espejismo del desierto ! Que dis tu de ce petit aperçut ? Oh ! Je coupe tes pensées toute suite... Ce ne sont pas de vulgaire statue ou de faibles pantins... Non c'est bien plus que ça, ce sont des clones de sable... Car oui si tu l'avais pas remarqué je maîtrise le sable... Non ! Je suis le sable ! Et mes clones sont une partie de moi-même... Comme toute mes créations de sable à vrai dire... De ce fait ils sont aussi puissant que moi. Alors tu devrais faire attention si tu veux réellement te battre contre moi, même pour t'entrainer !

Déclarais-je en terminant sur un clin d'œil que mes clones imitèrent. Puis mettant mes main dans mes poches j'octroyais à mes clones des lances de sable en mêlant le surplus de sable présent sur le sol et en prélevant un peu du sables de leurs cheveux. Ainsi armés, mes doubles étaient prêt à combattre l'homme poisson si celui-ci y tenait vraiment.

-Creación del desierto...

Murmurais-je avant de bailler. Sans plus attendre je m'assis sur une caisse pour me reposer un peu, et voir de quoi était capable mon adversaire du jour.



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
Prémices de l'alliance rosé ! [feat Dakkar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les Globules Rosés - Ernok
» La rosée du matin sur un air de poème [Libre]
» Roséla Patrison [Gryffy]
» Rosée Matinale
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Story :: Grandline - Paradise-
Sauter vers: