AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.  :: The Beginning :: Den Den Mushi :: Question Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LAST DAY ON EARTH - Kyû T. Kennedy

avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 6111
Points de Technique (PT): 1079
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Dim 23 Oct - 6:39

T. Kennedy

Kyû





La défaite n'est pas fatal, la victoire n'est pas final.


▬ Nom : Tsubasa Kennedy
▬ Prénom : Kyû
▬ Surnom : Kyû "Couvert de Sang" (Chimamire no Kyû en japonais) | "Le Prince des Monstres"
▬ Âge : 24
▬ Sexe : M
▬ Fruit du Démon : Aucun
▬ Armes : Sandai Kitetsu + Meito : Isonade
▬ Groupe : Hyakujû
▬ But : Découvrir ce pourquoi il est né
▬ Prime souhaitée : (Si Pirate)
▬ Grade souhaité : Simple allié
▬ Race : Humain
▬ Unité de Puissance initial : Au pif
▬ Physique :

Pour décrire le physique d'un homme si soigné, si raffiné, ne serait-il pas justice que de commencer par les détails, se focaliser sur un point pour ensuite reculer la caméra, doucement, sans perdre le focus, jusqu'à voir la grande image ? Le point le plus intense de ce personnage est son regard, bien avant tout le reste. Ces yeux gris clairs, plutôt grands et ronds, tout en ayant un petit style bridé, montrant une personnalité nuancée. Ses traits fins ainsi que les petits sourcils au dessus de ses yeux lui font afficher un visage des plus charismatiques. Regardez un peu plus loin, et vous verrez ses longs cheveux noirs. Sa coiffure, bien dressée du côté droit, entièrement vers l'arrière, mais laissé en mèches du côté gauche, laissant trois longues mèches vers l'avant, coiffé à l'aide d'un morceau d'attache-cheveux blanc, mis sur sa tête, vestige de son passé dans un équipage féminin. S'il vous tourne le dos, vous verrez des lignes bien visibles dans le derrière de sa coiffure, montrant une forme de discipline, profondément présent dans son apparence. De retour sur le devant de son visage, vous verrez un sourire, un nez, et un menton, tous fins, comme tranchés et taillés par des lames.

Étant un soldat de la marine, il est inutile de vous préciser qu'il porte un uniforme. Mais cet uniforme est particulier. Appréciant le style oriental, Kyû se voit vêtir d'un vêtement noir à manches longues, combiné à un survêtement blanc, avec le mot "Justice" écrit en Kanji, dans son dos. Son style, tout comme sa façon d'être, se veut absolument élégant mais également simple, pure et noble. C'est pourquoi ses tissus sont sans motifs, d'une couleur immaculée. Ses chaussures sont des sandales, un peu comme Luffy, et il fait l'horrible crime de porter des chaussettes dedans. À sa taille, il porte deux katana, attachés par une ceinture blanche, dont le fourreau et la manche sont de couleur pâle. Lorsqu'il fait froid, Kyû aime bien également porter une écharpe de couleur gris.



Mes compétences au combat


L'intelligence, l'arme la plus formidable de l'homme, le rendant supérieur aux forces de la nature et lui permettant de réaliser l'impossible. À la fois une arme que chaque homme possède, mais également une bien utilisée par une rare poignée de personnes talentueuses. Kyû possède une intelligence hors du commun, exprimée sous la forme d'analyse de situations, rapidité de calculs mais également dans sa forme la plus existentielle : La conscience. Pouvoir juger est bien, pouvoir savoir est mieux, et c'est là que la conscience, cette faculté à sentir des choses invisibles aux êtres normaux, se distingue d'un simple esprit calculateur. Comme un prophète, Kyû arrive à avoir beaucoup de pressentiments ainsi qu'à deviner l'avenir avec une certaine facilité. Utilisant cette faculté, le jeune stratège possède presque toujours un pas d'avance sur ses adversaires, aussi bien éloigné que rapproché. Mais au delà de la simple prédiction, sa conscience est également capable de l'aider à comprendre le monde, voir vers où tous les événements vont mener les factions et dans quelles situations il peut précisément intervenir pour changer le cours des choses. Vivre pendant plus de 20 ans avec ce talent l'a également confronté à de multiples surprises, rendant son jugement plus ouvert d'esprit à chaque fois, le rendant très difficile à impressionner de ce fait.

Son talent s'étend également dans l'art du combat par le corps. Utilisant à profit sa mince structure et ses muscles peu massifs, il se montre à la fois rapide et impitoyable durant un combat. Toujours prêt à surprendre par sa rapidité ou sa force qui n'ont rien à envier aux autres personnes en dépit des apparences, il sait surprendre et faire usage de l'effet de surprise, bien que son honneur lui interdit de gagner un combat par la supercherie. Que ce soit le combat à main nue, là où il excelle dans l'utilisation des prises et des coups de paumes, ou alors le combat armé, là où il domine avec les katana ou les lances, Kyû est le genre d'homme à toujours trouver le moyen de se défendre et s'en sortir. Là est sa grande fierté : Toujours pouvoir faire quelque chose ! Son style est également aussi violent et impitoyable que possible, il n'hésitera jamais à blesser une personne, encore moins à la tuer.

Si ces talents font de lui quelqu'un de formidable, il n'en reste pas moins un homme, aussi fort soit-il. Dans son style de combat focalisé sur l'efficacité des attaques, il n'utilisera presque aucune attaque brutale de grande envergure, préférant régler rapidement un ennemi, mais de façon digne et brave, tout en préservant avec ses meilleurs efforts sa philosophie de guerre : Chaque ennemi possède une faiblesse. De plus en possédant le sang d'un grand Samurai, il est également naturellement habile avec ses sabres, d'un talent presque hors paire au Nittoryu, l'art de deux sabres.



Ma façon de penser


Le mental, la fusion entre l'instinct et l'intelligence d'une personne, mais bien au delà de ces simples aspects, avez-vous remarqué que, bien que toute personne au monde possède une âme et un esprit, lorsque on en décrit le contenu, toutes personnes se distinguent les unes des autres. Pourquoi ? N'est-ce pas là la preuve que nous portons davantage d'importance aux différences qu'aux ressemblances ? Dans le cas de Kyû, il ressemble à tellement de personnes, vous reconnaîtrez bien des personnes en lui, mais sa propre existence brille quelque part entre toutes ces étoiles, tentant de chercher son propre destin ...

Sur le plan personnel, Kyû est un homme très détendu, calme presque en tout temps et prenant le temps de rouler sa langue dans la bouche des centaines de fois avant d'agir ou de prendre une décision. En contraste, lorsqu'il est sur une mission, ou dans un combat, aucune hésitation ne viendra le gêner, telle la pointe de sa lame, sa détermination et sa volonté briseront tout obstacle interne. C'est sur ce principe qu'il fut autrefois surnommé Kyû Chimamire, signifiant "Couvert de Sang", durant l'époque de ses massacres au nom de la justice sanglante. Pour en revenir au plan personnel, on peut aussi dire qu'il est un homme souriant, contrairement à la plupart des soldats de la marine, il n'est pas une personne dont on soupçonne le sérieux et l'intégrité d'esprit depuis l'apparence. Préférant éviter les problèmes que de les chercher, il adoptera ainsi une attitude qui se veut détaché de tous les maux de ce monde, ego, complexe, rancune personnelle, désir et même reconnaissance, se contentant d'être une simple personne souriante et confiante, mais qui vit sous le principe de la courtoisie et de la modestie. Pour renforcer ce trait, on peut également en dire qu'il n'est pas du genre à discriminer entre faible ou fort, entre prestigieux ou délaissé, mais seulement entre personnes honnêtes et malhonnêtes. Réglant ainsi facilement ses propres maux personnels et n'ayant que les problèmes philosophiques telle que la recherche de soi dans ce monde, il est donc une personne très disponible pour venir en aide aux autres, n'ayant pas autant de problème ni un passé trouble comme la plupart de ses collègues et même de ses ennemis.

Sur le plan professionnel, il se montre sérieux, silencieux, observateur et très sensible. Bien plus que le simple fait d'être calculateur, il ressent les choses et va se fier à son instinct pour savoir quand quelque chose va mal se passer. Il est bien entendu très analyste, mais n'aura pas tendance à se fier uniquement que sur ce simple fait, de par sa philosophie comme quoi l'intelligence ne peut pas tout deviner, et qu'une partie des réponses aux problèmes se trouvent toujours en nous. Bien qu'il ait un bon coeur, il évite de s'attacher aux collègues de mission, étant exposé dès sa jeunesse à un bon nombre de morts alliées, ayant pour principe qu'on ne peut pas venger la mort d'un proche en le pleurant en même temps, métaphore très typique des soldats qui ont du coeur mais préservent leurs larmes pour le jugement dernier. Ironiquement, dût à cet aspect, il se retrouvera bien moins fermé de coeur envers les ennemis, qui arrivent bien mieux à l'influencer et à avoir des discussions profondes avec lui.

Qu'en est-il de son caractère maintenant ? On sait qu'il est calme, on sait qu'il gère bien la vie, mais que savons nous d'autre ? Presque rien, dans les faits. Il reste une personne assez mystérieuse, qui semble avoir d'énormes qualités, un coeur en or et un altruisme à toute épreuve, mais ses défauts sont à venir ... Le manque d'hésitation, le manque de doute de soi-même, mais surtout, la remise en question constante de ce monde et l'insoumission aux réalités qui l'entourent, sans sa gigantesque bonne foi, ces derniers points ne feraient-ils pas de lui un grand tueur ? La foi envers le monde balance en lui, et quelque chose d'horrible pourrait bien en jaillir ...




Mon histoire


On dit que la vie est belle, qu’elle est un miracle dans ce monde perdu. Mais le dit-on parce qu’une nouvelle vie est chérie de ses parents ? Le dit-on parce que cette nouvelle vie est unique et va changer le monde ? Ou simplement sans raison, une affirmation aussi utopiste qu’inadéquat vis-à-vis de cette réalité ? Et si je vous racontais l'histoire d'une vie qui n'est pas un miracle, ni même une banalité, mais plutôt ... une abomination ?

Parfois, vous êtes juste jetés dans un monde inconnu, sans aucune préparation, face à toutes les difficultés du monde. Les flammes ... voilà la première chose que Kyû a vu lorsqu'il naquit, avant de voir un visage, un homme à l'apparence terrifiante, qui le prit dans ses bras et courut bien bien loin. Mais tout ceci n'est que souvenir lointain, après tout, il venait juste de naître. Quel mystère se cache-t-il derrière toute cette histoire ? Nul ne le sait ... mais avant même de savoir prononcer un seul son, Kyû était entrain de flotter sur la mer, les flammes et la terre s'éloignant de lui tranquillement, tout comme un groupe de navires ...

Quelques heures plus tard ... Un navire de la marine s'approcha lentement.




« Hey ! Tsuru-san ! J'entend un bébé pleurer à bord d'un navire désert ! »

« Allez le chercher, les filles. »

L'enfant remonté à bord, Tsuru lu alors le nom qui était attaché à son drap. "Kyû Tsubasa".

« Bon, où est-ce qu'on le déposes, Tsuru-san ? »

« Ce nom ... quelque chose me dit ... que cet enfant a des ennuis ... On ne va pas le déposer, on l'emmène avec nous ! »


« Mais c'est pas vrai ! Vous voulez qu'on trimbale un sale gosse avec nous, et un garçon en plus ?! »

Sur ces mots, Tsuru regarda Bellmer d'un oeil neutre, la calmant immédiatement, avant de s'avancer vers elle et croiser ses bras.


« Sais tu ce qui fait la différence entre une femme et un homme ? Lorsque nous sommes soldats, notre mission est de protéger la vie des civils, mais au delà de ça ... Contrairement aux hommes, les femmes, en voyant une vie en détresse, ne doivent jamais refuser de lui venir en aide, et encore moins celle d'un enfant ! Notre instinct maternel est notre responsabilité mais également la fierté de toutes les femmes soldats à bord de cet équipage ! La femme, c'est le pilier d'une famille, celle grâce à qui cette notion est considérée si sacrée ! Ne l'oublie jamais ! »

Sur ces mots, tout l'équipage resta bouche-bée, concluant ainsi la courte discussion que Bellmer n'avait pas tout à fait comprise. C'est alors que Bellmer quitta l'équipage de Tsuru quelques années plus tard, tandis que Kyû y grandit sous un nouveau nom : Kyû T. Kennedy. Ce n'est que sur un champ de bataille dans le East Blue, proche de la mort, que Bellmer trouvera deux orphelins et comprendra enfin.  


« Vous ... n'avez plus personne ? Il semblerait que moi non plus ... tous mes camarades sont morts ... Et pourtant ... et pourtant ... ce n'est qu'à deux doigts de la mort, que je comprend enfin vos paroles ... Tsuru-san ... C'est vrai ... je ne peux pas les laisser tomber ! »

Emmenant ces deux enfants, jurant de les protéger au péril de sa vie, Bellmer deviendra finalement la femme soldat idéale que Tsuru désirait élever. Mais bien que cette histoire fut intéressante, revenons en à celle de notre protagoniste ...

C'est alors que Kyû sera élevé en secret par l'équipage de Tsuru, la suivant dans ses poursuites de l'équipage des pirates de Doflamingo, qui finira par devenir un puissant corsaire. À ce moment-là, le jeune garçon fut emmené à Marineford, placé dans une école spéciale. Comme par hasard, ayant été élevé par des femmes, Kyû savait s'y faire avec les jeunes filles, devenant un orphelin plutôt populaire, apprécié pour sa personnalité calme et son esprit sensible, prenant soin des autres, sans jamais vraiment se faire d'ennemis. Que ce soit ses professeures ou bien ses camarades de classes, bien des femmes ont tentée de le séduire, l'entraînant ainsi à faire partir d'un monde qui ne l'intéressait pas. Il n'était pas particulièrement dans l'optique de devenir un coureur de jupon, mais ces habitudes lui ont couru après comme une fiancée en colère pendant des années, forgeant indubitablement son caractère galant et calme.

Lorsque Tsuru fut promu au poste de Vice-Amiral de commandement, devenant d'office le second en commande de toute la Marine, juste en dessous de Sengoku. C'est au même moment que, comme son petit fils, Kyû grandit dans d'excellentes conditions après ses sorties de l'académie avec les meilleures moyennes possibles. Apprenant à la fois le combat au sabre avec l'équipage de Tsuru mais également l'usage du Haki en secret avec celle-ci, une véritable relation de mère-fils s'était développé entre ces deux-là, ce qui fit qu'au contraire de bien des orphelins, Kyû n'a jamais au grand jamais cherché à connaître l'identité de ses géniteurs.




Grâce à son génie, il fut rapidement employé comme aide dans les bureaux de Marineford, devenant un détective et un bureaucrate reconnu de tous dès l'âge de 16 ans. Son talent pour la paperasse, le combat, ou simplement le "travail" étaient quelque chose de bien au delà des espérances de Tsuru. En dépit de tout ceci, sa personnalité a alors commencée à se forger, mais également à se séparer. D'un côté, plus il grandissait, plus son talent se faisait ressentir, et avec la bonne éducation de Tsuru, il restait un bon élève, on le comparait souvent à un jeune Sengoku. Mais d'un autre côté, son sang se réveillait ... doucement mais surement ... dans le silence ...

Alors qu'il était un homme talentueux mais totalement ennuyant, mais aussi totalement ennuyé de la vie normale où tout était trop facile et prévisible, il s'est retrouvé un jour, par hasard, à fouiller dans les archives de la grande bibliothèque de Marineford, devenant fortement intrigué par l'aspect politique du monde. Il s'est mis alors à lire des histoires de détectives mais aussi de grands stratèges, apprenant tout seul comment ces hommes, utilisant leur intelligence, pouvaient obtenir la victoire sans même que la bataille ait lieu, ils pouvaient protéger tellement de vies ou en tuer tellement, c'était le pouvoir qui lui semblait encore bien plus suprême que la force. C'était là aussi sa première passion, un premier secret qu'il avait. Mais Tsuru tombait bien, tant qu'il pouvait lui parler, il commença alors à lui demander conseil parfois.

« Tsuru-sama, pourquoi est-ce que, bien que les méthodes stratégiques semblent si efficaces, on voit que peu de personnes s'en servir durant les missions de la Marine ? Apparemment vous et Sengoku-sama êtes les seuls de toute l'armée à les utiliser. »

Soupirant grandement avant de répondre, Tsuru lui jeta un regard plus qu'intrigué.

« Je vois que tu es désormais en âge de comprendre ce genre de choses ... la politique, je n'aime pas particulièrement ça, mais pour t'expliquer simplement, lorsque tu es au pouvoir, tu ne souhaites pas donner de chance aux gens plus rusés que toi, ou ne serait-ce qu'égal à toi. Le Gorosei comme tu sais, est composé d'êtres très intelligents et malins, et ils savent que, malgré mon talent et celui de Sengoku, nous ne sommes pas en mesure de les surpasser ou de les trahir. Tous ceux qui ont montré un comportement déviant ou imaginatif dans la Marine ont été supprimés ou forcés dans un grade très bas. Mais écoutes mon conseil, mon petit Kyû, tu as du talent, et pour survivre, tu auras désormais deux choix, soit être tellement intelligent que personne ne saura ton talent, soit quitter définitivement tout ce qui touche à la politique et devenir simple soldat, voire un simple civil, tu peux tout à fait vivre correctement ... Tu n'es pas un membre de mon équipage et je ne t'ai jamais demandé d'être un soldat. Pour changer ce système ... il faut du temps, bien plus de temps que je n'en ai eut ... il faudrait presque être immortel. »

« Non ! Je ne veux pas arrêter maintenant ... Qu'est-ce que je ferais de toute façon ? Ne croyez vous pas qu'avez toute ma force, il serait un crime que je ne fasse rien pour changer le monde ? Si c'est l'immortalité qu'il faut, alors je la trouverait ! »

Sur ces paroles si impulsivement prononcées, Tsuru et Kyû comprirent tous les deux que leur temps ensemble venait d'être révolu, le sang impérial de Kyû venait de s'éveiller et son ambition impossible à cacher. Et c'est aussi à partir de ce moment que le jeune homme a commencé à fuir ...

Se noyant dans ses tâches, il n'avait aucune intention de cacher son talent en lui faisant honneur. Très vite, montant de grade en grade jusqu'à atteindre le rang de Commodore, il mènera son propre équipage, étudiant les stratégies et conquérant des îles partout à travers les blues et la première partie du Grandline. Il avait constamment dans la tête qu'on ne peut gagner en protégeant seulement, devenant un homme qui porte toujours le premier coup durant les conflits. Il était rapidement devenu surnommé comme "L'exécuteur" par les autres Contre-Amiraux, en raison du nombre de boucherie qu'il avait effectué. Pour les ennemis, il était une rumeur, une légende, une personne qu'ils ne voyaient même pas, car difficile d'imaginer qu'un tel cerveau se batte chaque fois bravement sur les champs de batailles comme le fit si bien Kyû. Mais pour ceux qui avaient la chance de le reconnaître et de le voir en vrai, il était Kyû "Couvert de Sang". Tout ce qu'il faisait, c'était éviter de faire des choses qui le démarqueraient d'un simple soldat, espérant trouver ce qu'il cherche, l'immortalité, pendant ses heures de pauses, entre les laboratoires et la bibliothèque.

Il était également devenu de plus en plus violent. Ses coups de lames, son exposition dès l'enfance aux champs de batailles, mais également ses fréquentes missions l'ont rendu presque insensible à la violence. Il faisait couler le sang de tous ceux qui s'opposaient à lui, créant son propre style, un contraste entre une élégance soignée et une soif de sang terrifiante. Mais tout ceci est dût à sa propre peur de lui-même, il se fuyait tellement qu'il avait fini par oublier qu'il était humain. Après tout, Tsuru n'est plus là pour le plus rappeler.

Durant une bataille, il fit face à son adversaire, mais cette bataille-là était bien différente. Son adversaire n'était ni un criminel, ni un ennemi du Gouvernement Mondial. Sans le savoir, il fut envoyé pour une expédition punitive face à un pays récemment libéré par la révolution. Cette guerre était différente, il n'avait eut besoin de ni stratégie, ni ruse, simplement d'ordonner à ses soldats de tirer sur les civils visés. Le chef ennemi lui fit alors face dans une tentative de résistance.

« C'est donc ainsi que se termine notre peuple hein ? Vous, la marine, vous prétendez protéger le monde ... Avez vous la moindre idée de ce qu'est de protéger un pays, un peuple, une nation ?! Toi ! En quoi peux tu bien croire hein ? As tu un pays à protéger, une patrie à aider ??? »




Sans dire un mot, Kyû le trancha sur la poitrine, le tuant d'un coup, mais fini par tilter face à ces mots. Un pays ? Une patrie ? Quelque chose à protéger ? Il n'avait rien de tout cela ... et il s'en rendit compte pour la première fois de sa vie. Retournant à Marineford, il reçu le grade de Contre-Amiral et fut de retrait durant la bataille contre Barbe Blanche, assistant comme tout le monde aux événements depuis l'archipel Shabondy. N'étant plus repartis en mission, il commença à fuir ses responsabilités en plus de qui il était réellement, ne trouvant plus le courage de faire face aux réalités qui lui semblaient bien plus difficile que son quotidien paisible d'avant. Mais une mission importante lui a été envoyée, non pas par le nouvel Amiral en Chef Sakazuki, mais bien par le Gouvernement Mondial lui-même : Retrouver le traître Kuzan et récupérer son fruit ! C'était une mission qui lui semblait infernalement difficile. Il avait reçu un bel équipage en plus d'avoir un peu maîtrisé le Haki grâce à Tsuru, et la mission commença ...

Se rendant dans le nouveau monde, il eut alors affaire à des tonnes de situations périlleuses, alors qu'il était en pleine dépression, l'instinct de survie le poussa chaque fois à agir, à réagir mais surtout à tout mettre en oeuvre, comme une sorte de signe de la part d'une divinité pour lui rappeler que ce n'était pas la fin, qu'il avait quelque chose de plus important à faire que de se trouver un but personnel : Survivre dans cet enfer. Son intelligence lui permit de rapidement retrouver les traces de Kuzan, l'ex-Amiral qu'il connaissait un peu. Il le rencontra alors à de multiples reprises, mais surtout, le suivit sur son chemin vers Barbe Noire, et cet homme était tout aussi impressionnant qu'avant.


« Alors c'est donc toi le petit protégé de Tsuru ? Tu as bien grandis. Je me doute des raisons pour lesquelles tu me pourchasse, et je ne vais pas te tuer, ça ferait bien trop de peine à la vieille dame. Mais je ne vais certainement tout faire pour t'empêcher de me suivre plus longtemps ! »

« Tu crois que j'ai besoin de ta pitié, sale traître ?! »

Colérique et paniqué, mais également impressionné, Kyû et ses hommes se lancèrent au combat face à Kuzan qui était seul. Des coups de lames induit de Haki, des coups de fusils, mais beaucoup, beaucoup de glace étaient au rendez-vous. Chaque fois qu'ils l'avaient trouvé, c'était soldé en défaite. Les compagnons de Kyû mourraient peu à peu dût aux dangers du Nouveau Monde. Moins il en restait, plus les combats devenaient difficiles. Puis, via le temps, leur équipage recruta également de nouveau compagnons. C'était peut-être bien court comme temps, mais pourtant, un si bref moment fit d'eux des frères d'armes, face au danger, le coeur de pierre de Kyû semblait retrouver une légère harmonie malgré le chaos régnant.



             


« À vos ordres boss ! »


C'était les mots qu'il aimait le plus entendre. Quelque part, il trouvait plaisir durant ces missions, il n'était plus qui le monde voulait qu'il soit, mais plutôt quelqu'un d'unique, quelqu'un qui pouvait de mieux en mieux protéger ses compagnons et qui avait compris l'importance, ne serait-ce qu'un peu, des vies. Au bout de plusieurs mois à affronter un ex-Amiral, ils étaient tous devenus drôlement forts, mais c'est malheureusement là que s'acheva leur mission. Ayant enfin trouvé Barbe Noire, Kuzan a enfin rejoint cet équipage de pirates. Pris d'une colère noire, les trois principaux hommes de l'équipage Marine décidèrent de se lancer à sa poursuite, même dans le territoire du Yonkô ! Avec bien du mal, ils le trouvèrent enfin, mais c'était vraisemblablement pas le bon moment. En effet, c'était en plein milieu du continent Mû, premier territoire conquis par Barbe Noire depuis son ascension au pouvoir. Mais contrairement aux attentes, c'était Kuzan lui-même qui vint à leur rencontre. Il était mortellement blessé, clairement sortit victorieux mais affaiblit d'un grand combat.

« Alors c'est vous hein ? Vous êtes décidément pas très futés, venir ici, vous allez mourir alors que vous avez réussi à me retrouver encore une fois ... Mais qu'importes ... Je vais aussi crever ici, Barbe Noire a décidé de me tuer aujourd'hui puisqu'il a découvert mes plans. Alors si j'ai un conseil à te donner, c'est de débarrasser le plancher et de t'éloigner de cet homme ... Je sens qu'on ne peut le berner de près ! Mais rassures toi, je vais te donner une sortie de secours, à toi et aux deux autres ... Et franchement, je préfère de loin éviter d'aider un pirate ! »

« Quel discours ennuyant, expliques toi plutôt. »

« J'étais venu faire quelque chose ici, mais on dirait que je ne pourrais pas l'accomplir, et je ne pourrais pas fuir bien loin face à son pouvoir ... Mais toi, tu es bien là pour prendre mon fruit non ? Il va probablement essayer de le prendre pour lui, alors tues moi vite et ramènes ce pouvoir aux mains de la marine ... pourvu qu'un jour il serve à la destruction de ce fléau ! Il détient mon vivre card, donc je ne pourrais pas m'échapper, mais ce n'est pas votre cas ! »

Sur ces mots, Kuzan s'assit alors en face d'eux, s'enlevant la vie, tandis que Kyû s'approcha doucement.

« Il doit être vraiment terrifiant, ce Yonkô ... pour que celui à qui on n'a réussi à infliger que des blessures superficielles soit ainsi affaiblit. Mais tu as raison de toute évidence ... Je te promet de ramener ce fruit aux mains de la justice ... »

Le pouvoir glacial du fruit se transmit dans un petit citron qu'ils avaient gardés sur eux. C'est à ce moment-là qu'une sorte d'armée les entourèrent. Comprenant qu'ils s'étaient fait repérer, agissant rapidement pour palier à la situation, Kyû cacha le fruit, juste avant de prendre la fuite très rapidement avec ses compagnons. Sur le chemin de retour, la poursuite était très acharnée. Les compagnons voulurent que Kyû mange le pouvoir afin de riposter et le rendre capable de rivaliser face aux troupes de l'Empereur Pirate, mais il refusa, laissant son ami le manger à sa place. Lames, pouvoirs de Fruit du Démon, tous les efforts au monde mis en oeuvre pour retourner à la Marine vivant, mais il ne restait plus qu'eux trois, tous les soldats avaient péris.

Fuyant sans répit jusqu'à l'aube, ils se firent pourchasser longtemps avant d'être entouré entièrement par l'empereur pirate en personne, les capturant tous les trois. Voyant leur jeunesse, les ayant ramenés à bord, Teach eut un grand rire.

« Ze hahahaha ! Vous êtes jeunes et ambitieux, et je suis sûr que vous n'avez aucune dent contre moi, dites moi ... Présentez-vous pour voir ! »

« Je suis Kyû Tsubasa ! Soldat de la Marine ! Ou plutôt ... Kyû T. Kennedy, comme ils préfèrent m'appeler dans la Marine. »


« Ze hahaha ! Un Tsubasa authentique ? Puisque ta famille est plutôt réputée et que vous n'avez pas l'air spécialement de me détester, ça vous dirait pas de vous joindre à moi, dites moi ? Vous seriez bien traités, recevrez des titres de noblesse et aurez bien des avantages, après tout, je serais bientôt le maître du monde ! Ze hahaha ! »

Comme une foudre, les paroles du Yonkô frappèrent l'esprit de Kyû d'un coup : Il avait le choix ! Entre deux grandes factions toute puissantes, il pouvait désormais choisir quoi faire. Jusqu'ici, il n'avait presque fait que suivre les ordre et vivre selon l'attente des autres, mais que voulait-il ? Ce Yonkô semblait connaître son passé ... Alors pourquoi, pour une fois, ne pas se laisser aller à la tentation ? Pourquoi, pour une fois, ne pas faire quelque chose de différent ?

« Oui ... Moi et mes compagnons acceptons ! »

Juste après avoir prononcé ces paroles, une image lui parvint alors en tête, c'était le visage de Tsuru. Elle n'aurait pas été fière qu'il fasse cela, mais il devait le faire, il devait découvrir quelque chose sur ses origines qu'il a si longtemps négligé, vivre sa vie tel qu'il le voulait, il devait cesser de fuir son ambition et de se réaliser, devenir l'homme que tous ses instincts lui crient d'être !

La première mission que Barbe Noire donna alors aux trois jeunes soldats fut simplement d'espionner la Marine pour lui, leur offrant un Den Den Mushi pour le contacter, mais prenant également leur vivre card. Après avoir passé plusieurs mois dans sa "Patrie Natale", afin de soigner ses blessures et vivre dans un petit luxe de noble, Kyû décida de prendre la mer de nouveau, rentrant au nouveau Q.G. de la Marine. Cependant, à leur retour, les choses ne se sont pas passées comme prévu ...

Cette fois-ci, un homme dont l'apparence semblait familier aux trois survivants fit son apparition, les convoquant tous les trois dans une petite forêt, entourés de soldats du Cipher Pol. Ils étaient également menottés de granit marin. Se mettant tous les trois à genoux, l'homme ouvrit alors la parole.



« Toi, tu es plutôt utile, plutôt efficace, et j'ai très envie que tu travailles au service du Gouvernement Mondial ... Mais ça ne va pas, mais alors pas du tout ! On vous demande de récupérer un fruit, et vous, que faites vous ?! Vous le mangez pour vos intérêts personnels ?! Vous aviez cru quoi, qu'on allait vous accueillir avec une promotion sous prétexte que vous avez mangé le fruit et obtenu son pouvoir ?! Non, en effet, ça ne va pas ... je vais devoir te faire connaître comment les choses fonctionnent ici ... Si tu crois pouvoir rejoindre l'ennemi sans conséquences ... détrompes toi maintenant ! »

Sortant sa lame de son très long fourreau, le temps semblait ralentir. Ce grincement entre sa lame et le fourreau sonnait comme une alarme, Kyû regarda ses deux compagnons avec inquiétude, comme s'ils allaient mourir. Mais ironiquement, il ressentait de l'attachement, c'était ses derniers compagnons d'armes après tout, les derniers soldats avec qui il partageait encore des relations ...

« Vous pouvez chialer, vous pouvez crier, mais restez sur place et contemplez votre désespoir ... »

D'un geste rapide, mais pourtant bien clair, l'homme fort du GM frappa d'un coup le torse de son compagnon blond, le décimant d'un coup, mais ne s'arrêta pas là pour autant, il donna un deuxième coup, puis un troisième, puis un quatrième, jusqu'à tailler en pièce le corps du défunt sadiquement. Sa lame qui dansait de tous les côtés semblait pourtant immaculée, vierge de toute trace de sang. Kyû s'écria alors en panique.

« Mais arrêtez ! Il est déjà mort ! On a compris ! Ce n'est pas en continuant que vous arriverez à vos fins !! »

Le bourreau s'arrêta alors un instant, regardant Kyû, avant de s'approcher.

« Toi, t'as toujours pas compris hein ? Tu n'as pas saisis la leçon ... Ton regard, il n'a toujours pas changé ... On ne critique pas les décisions du Gouvernement Mondial, point ! Alors je vais te donner une seconde chance ... »

Se retournant d'un geste, il frappa alors le torse de son second compagnon avec sa longue lame, mais cette fois-ci, Kyû n'était pas entrain de constater ou d'observer, il était simplement paralysé par la violence de cette scène. À la fois le regret d'avoir obtenu ce pouvoir, à la fois le sentiment de comprendre comment se sont senties toutes ses victimes. [Est-ce que tout ceci faisait aussi mal ? Combien de gens ont dût vivre ça à cause de moi, ignorant et naif ?] Ses pensées ont alors commencées à immerger sa tête.




S'approchant de Kyû soudainement, l'homme du Gorosei ne rangea pas sa lame pour autant, la gardant en main avant de lui parler.

« C'est une sale journée, pas vrai ? Mais à ta place, je penserais à ce qui peut encore arriver ... Otsuru est plutôt vieille et a fait son temps ... ce serait dommage qu'un accident lui arrive, n'est-ce pas ? Alors saisis ta seconde chance ... Jures que tu travailleras fidèlement pour le Gouvernement Mondial à partir d'aujourd'hui ! »

[Que faire ? Que faire ? Que faire ? Une promesse ... je les tiens toujours ... et je travaille pour Barbe Noire ... Ce sera tellement humiliant ... cet homme ... je jure que je le tuerais ... le plus violemment possible ... violent ... non ... pas de violence ... trop de violence ... je ... Pour Tsuru-san !!!!]

La confusion en tête, il répondit d'une voix tremblante.

« O-oui ... »

Ricanant comme jamais, l'homme se retourna alors, rangeant sa lame, laissant Kyû s'écrouler au sol, tombant inconscient du stress.

À son réveil, il se retrouva rétrogradé et dans sa chambre habituelle, on dirait que personne n'avait parlé de ses compagnons, il était également propre, d'autres soldats l'ont sans doute lavé durant son sommeil. C'est alors qu'il réfléchit à ce qu'il s'était passé, criant silencieusement dans sa tête. Maudissant encore et encore, tant de haine, mais pourtant tant de sensibilité face à la violence. Mais aussi, une volonté qui vient de revivre, bien plus forte qu'avant.

[Tsuru-san avait raison ... ce monde ne peut pas être changé seulement par de la volonté ! Mais si je ne fais rien maintenant ... alors rien ne changera jamais tout court ... Et pourtant, pour combattre cet homme ... je dois ... être meilleur ... c'est bien ça, je ne dois plus jamais sombrer dans l'ivresse du meurtre ... Ce sera donc ma justice à moi, la justice exemplaire ! Et je ferais de cet homme plus qu'un exemple ...]

C'est alors qu'il leva les yeux, perdu dans ses pensées, mais soudainement ébranlé par la vue de Tsuru, devant qui il se pencha, par respect, fermant les yeux et retenant ses larmes.



« Tu as réussi à revenir vivant d'un vol face à un Empereur Pirate, ça montre aux hauts placés que tu es doté d'un talent rare et qu'il ne faut pas te laisser devenir plus influent ... C'est pour ça, désormais, tu es démasqué, tu auras des ennemis partout ... Un jour, j'aurais bien aimé changé ce système de l'intérieur, mais on dirait qu'une vie ne suffirait jamais à vaincre 900 ans d'histoire ... Ceux qui sont nés en premier contrôlent le monde, comme on dit. »

« Oui, vous avez raison. Mais je ne vais plus me cacher pour autant ! Si je n'agis pas maintenant et que je reste caché en cherchant l'immortalité, alors que ce monde est entrain de sombrer dans le chaos, tout ce qu'il me restera, c'est une éternité de regrets ! C'est pourquoi je me battrais dès aujourd'hui ! »

Il s'était comme libéré de tout ce qui l'entravait grâce à ces simples mots prononcés. Ces combats dans le Nouveau Monde et la mort de ses deux amis lui ont bel et bien appris tout ceci, que le monde ne s'arrête pas quand on veut et qu'il faut toujours aller de l'avant et embrasser son destin. Sur ces mots, une autre pensée lui traversa l'esprit, une image, un simple visage, celui de Marshall D. Teach. Cet homme avait tant de secrets, Kyû devenait de plus en plus curieux. Mais pour le moment, il s'était bien décidé à être un soldat, un simple Capitaine de la Marine, en attendant le jour où il aurait l'occasion d'obtenir des réponses de son nouveau patron.

Ayant enfin fait la paix avec lui-même et cessé de se fuir, ayant enfin pardonné à lui-même pour ses horreurs commis à travers cette souffrance et la perte des êtres chers, il se libéra et devint également très tolérant. Voulant se racheter pour son passé, apprenant la « Justice Propre » de Tsuru, il développa sa propre philosophie : « La Justice Exemplaire » ! Une justice fondée sur la perfection des interventions et l'honneur dans les combats, afin d'être irréprochable et notamment soumettre l'ennemi conquis par l'esprit. Même s'il ignorait encore bien des choses de ce monde et qu'être une personne juste et loyale à la justice sous Tsuru tout en étant une personne rusée et ambitieuse sous Barbe Noire semblait bien incompatible. Kyû est plus complet que jamais, plus uni que jamais. Bien décidé à faire profit bas pour le moment, il ne compte pas perdre une seule seconde pour sa quête de l'immortalité ... Vegapunk, Wa no Kuni, L'empire de Barbe Noire, tant d'organisations possèdent des secrets qui pourraient être des clés à son futur succès ! Et c'est ainsi que sa véritable aventure commence !

Un petit bonus


▬ Pseudonyme : SSG Sniper
▬ Avis sur le forum : Soyez franc, ça ne pourra qu'aider le staff à l'améliorer !
▬ Comment avez vous trouvé l'adresse de notre forum : Nommez le top-site précis ou le membre qui vous a recruté.
▬ Personnage sur l'Avatar : Noctis Lucis Caellum | FF XV

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 326
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Unité de Puissance (UP): 6111
Points de Technique (PT): 1079
Équipage:
Voir le profil de l'utilisateur




Kyû T. Kennedy
Dit "Le Prince des Monstres" | 70,000,000 Berrys
Ven 17 Mar - 20:08
Voilà, reboot terminé, j'attend ma nouvelle notation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 82
Date d'inscription : 17/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur




Maître de Jeu
Compte Administrateur
Sam 18 Mar - 16:01
Salutations !

Avant toute chose, le mieux est évidemment de commencer par les bons côtés de cette présentation ! Nous pouvons tout de suite remarquer une excellente interprétation et adaptation du contexte original du forum (par l'utilisation de Barbe Noire, l'incarnation des divers factions , l'aspect politique, etc.), l''utilisation de l'univers est donc parfaite ou presque et j'y reviendrai, de plus, l'histoire de ton personnage est assez longue, les descriptions sont nombreuses et bien écrites et la narration est fluide.
Passons désormais aux points négatifs, quelques fautes parsèment le texte (deux m'ont spécialement dérangées) néanmoins cela reste un problème mineur. Après avoir lu une seconde fois, je me suis toutefois posé quelques questions, qu'est devenu le Hie Hie no Mi (je peux comprendre le choix de vouloir donner peu d'indication pour laisser la liberté aux prochains joueurs de l'utiliser comme bon leur semble ce qui n'est donc pas sanctionné). J'aurais également aimé en savoir davantage sur l'intronisation de Kyu dans l'Empire Hyakujû.

PS : Je relève une autre faute qui m'a fait sourire dans la description physique du personnage, où ton personnage y est décrit comme un Marine, faute d'édition dont je ne tiens pas compte.


Passons à la notation !

*Dégaine sa nouvelle baguette magique spéciale présentation, duh, on fait avec les moyens du bord*


Pour tout cela je t'accorde 4602 UP et donc évidemment 450 PT,
Pour avoir quitter la marine, abandonner le GM, et rallié un Empereur Pirate, la prime de ton personnage s'élève à 105,000,000 de berrys.
Bonne chance pour la Fiche Technique !
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
LAST DAY ON EARTH - Kyû T. Kennedy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ted kennedy on obama's camp!!!
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» U.S. Senator Ted Kennedy dies at 77
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: The Beginning :: Den Den Mushi :: Question-
Poster un nouveau sujetCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: